Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Benji-X le Mar 30 Juin 2015 - 11:32

vousnousils a écrit:Même au sein de l'Education nationale, les différences de salaires hommes/femmes existent, selon Françoise Fabre, professeure des écoles et membre de la commission exécutive du SGEN de Midi-Pyrénées. Explications.

http://www.vousnousils.fr/2015/06/30/salaires-enseignants-des-differences-significatives-entre-hommes-et-femmes-571773

Benji-X
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Benji-X le Mar 30 Juin 2015 - 11:33

Ensuite, il faudrait fixer des règles chiffrées, des quotas pour harmoniser les proportions d’hommes et de femmes.

Vivement des quotas et cela dès le CRPE. professeur

Benji-X
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Primura le Mar 30 Juin 2015 - 11:42

@Benji-X a écrit:Ensuite, il faudrait fixer des règles chiffrées, des quotas pour harmoniser les proportions d’hommes et de femmes.

Vivement des quotas et cela dès le CRPE. professeur
Je vote pour aussi. Laughing

[off] Benji-X, tu as quand tes résultats ? Smile [/off]

Primura
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Benji-X le Mar 30 Juin 2015 - 11:51

Aujourd'hui...

Benji-X
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par benjy_star le Mar 30 Juin 2015 - 13:42

J'aime bien à un moment le "cela ne peut être naturel, il y a forcément une discrimination". ^^

Sinon, oui, ce serait très bien je trouve qu'on s'oblige à prendre 50 % d'hommes et 50 % de femmes !

Ironique bien sûr...

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Peinard le Mar 30 Juin 2015 - 13:46

Un corps unique et le même avancement pour tout le monde. Problem solved Wink

Peinard
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Lefteris le Mar 30 Juin 2015 - 14:27

Quelle belle enquête ! On additionne des lapins et des carottes, et on fait la moyenne.
Au lieu de regarder corps par corps.Rolling Eyes
Sans compter les calculs à la louche : des indices moyens,  des âges moyens avec 4 ans d'écart pour le calcul (ce qui fait bien environ 30 points d'indice, un échelon);

Les sgenards (qui d'ailleurs ne travaillent pas pour l'argent et estiment qu'ils sont trop payés, au point de réclamer des corvées supplémentaires) feraient mieux de se demander pourquoi, les enseignants sont payés 35% de moins que les autres cadres A et de s'intéresser, en ce qui concerne les PE (où les femmes sont l'écrasante majorité) au déroulement de carrière et aux quotas de HC .
Mais non, il vaut mieux s'intéresser à quelques € d'ISOE  et échaffauder des hypothèses sur des inégalités supposées. Pendant qu'ils créent des écrans de fumée comme ça, leurs potes aux manettes peuvent cogner allègrement sur tout le monde. Evil or Very Mad

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Daphné le Mar 30 Juin 2015 - 15:17

@Lefteris a écrit:Quelle belle enquête ! On additionne des lapins et des carottes, et on fait la moyenne.
Au lieu de regarder corps par corps.Rolling Eyes
Sans compter les calculs à la louche : des indices moyens,  des âges moyens avec 4 ans d'écart pour le calcul (ce qui fait bien environ 30 points d'indice, un échelon);

Les sgenards (qui d'ailleurs ne travaillent pas pour l'argent et estiment qu'ils sont trop payés, au point de réclamer des corvées supplémentaires) feraient mieux de se demander pourquoi, les enseignants sont payés 35% de moins que les autres cadres A et de s'intéresser, en ce qui concerne les PE (où les femmes sont l'écrasante majorité) au déroulement de carrière et aux quotas de HC .
Mais non, il vaut mieux s'intéresser à quelques € d'ISOE  et échaffauder des hypothèses sur des inégalités supposées. Pendant qu'ils créent des écrans de fumée comme ça, leurs potes aux manettes peuvent  cogner allègrement sur tout le monde. Evil or Very Mad

Rien à rajouter venerationveneration

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Ronin le Mar 30 Juin 2015 - 18:48

Ben si, ils osent tout, c'est pour ça qu'ils sont à la tête du ministère !

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par JPhMM le Mar 30 Juin 2015 - 19:29

C’est un fait  récent dans l’Education nationale que de s’intéresser à l’égalité professionnelle.
En effet.
D'ailleurs il faudrait imposer la parité dans les admissions aux concours. Concours par concours. Discipline par discipline.

Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Daphné le Mar 30 Juin 2015 - 20:14

@JPhMM a écrit:
C’est un fait  récent dans l’Education nationale que de s’intéresser à l’égalité professionnelle.
En effet.
D'ailleurs il faudrait imposer la parité dans les admissions aux concours. Concours par concours. Discipline par discipline.

Very Happy Very Happy Very Happy

Jusqu'au début des années 70 - c'était encore le cas en 1974 - on avait le concours homme et concours femme, avec un dossier bleu et un dossier rose. Si si, sérieux.
Il y avait à peu près le même nombre de postes dans chaque catégorie, lycées de filles et de garçons oblige.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par the educator le Mer 1 Juil 2015 - 7:09

@Lefteris a écrit:Quelle belle enquête ! On additionne des lapins et des carottes, et on fait la moyenne.
Au lieu de regarder corps par corps.Rolling Eyes
Sans compter les calculs à la louche : des indices moyens,  des âges moyens avec 4 ans d'écart pour le calcul (ce qui fait bien environ 30 points d'indice, un échelon);

Les sgenards (qui d'ailleurs ne travaillent pas pour l'argent et estiment qu'ils sont trop payés, au point de réclamer des corvées supplémentaires) feraient mieux de se demander pourquoi, les enseignants sont payés 35% de moins que les autres cadres A et de s'intéresser, en ce qui concerne les PE (où les femmes sont l'écrasante majorité) au déroulement de carrière et aux quotas de HC .
Mais non, il vaut mieux s'intéresser à quelques € d'ISOE  et échaffauder des hypothèses sur des inégalités supposées. Pendant qu'ils créent des écrans de fumée comme ça, leurs potes aux manettes peuvent  cogner allègrement sur tout le monde. Evil or Very Mad
même moi je suis d'accord affraid

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par egomet le Mer 1 Juil 2015 - 8:34

@Lefteris a écrit:Quelle belle enquête ! On additionne des lapins et des carottes, et on fait la moyenne.
Au lieu de regarder corps par corps.Rolling Eyes
Sans compter les calculs à la louche : des indices moyens,  des âges moyens avec 4 ans d'écart pour le calcul (ce qui fait bien environ 30 points d'indice, un échelon);

Les sgenards (qui d'ailleurs ne travaillent pas pour l'argent et estiment qu'ils sont trop payés, au point de réclamer des corvées supplémentaires) feraient mieux de se demander pourquoi, les enseignants sont payés 35% de moins que les autres cadres A et de s'intéresser, en ce qui concerne les PE (où les femmes sont l'écrasante majorité) au déroulement de carrière et aux quotas de HC .
Mais non, il vaut mieux s'intéresser à quelques € d'ISOE  et échaffauder des hypothèses sur des inégalités supposées. Pendant qu'ils créent des écrans de fumée comme ça, leurs potes aux manettes peuvent  cogner allègrement sur tout le monde. Evil or Very Mad

La plupart des statistiques sur les écarts salariaux comportent ce genre de biais.
Sinon, il n'y a rien d'étonnant à cet écart entre hommes et femmes, étant donné les choix de carrière. Je soupçonne même qu'une proportion non négligeable de ces dames ont embrassé la carrière précisément à cause des congés maternité, plutôt avantageux dans l'éducation nationale.

Maintenant si nos penseurs estiment que c'est un mauvais choix, on ne peut plus discuter.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Isis39 le Mer 1 Juil 2015 - 8:55

@egomet a écrit:
@Lefteris a écrit:Quelle belle enquête ! On additionne des lapins et des carottes, et on fait la moyenne.
Au lieu de regarder corps par corps.Rolling Eyes
Sans compter les calculs à la louche : des indices moyens,  des âges moyens avec 4 ans d'écart pour le calcul (ce qui fait bien environ 30 points d'indice, un échelon);

Les sgenards (qui d'ailleurs ne travaillent pas pour l'argent et estiment qu'ils sont trop payés, au point de réclamer des corvées supplémentaires) feraient mieux de se demander pourquoi, les enseignants sont payés 35% de moins que les autres cadres A et de s'intéresser, en ce qui concerne les PE (où les femmes sont l'écrasante majorité) au déroulement de carrière et aux quotas de HC .
Mais non, il vaut mieux s'intéresser à quelques € d'ISOE  et échaffauder des hypothèses sur des inégalités supposées. Pendant qu'ils créent des écrans de fumée comme ça, leurs potes aux manettes peuvent  cogner allègrement sur tout le monde. Evil or Very Mad

La plupart des statistiques sur les écarts salariaux comportent ce genre de biais.
Sinon, il n'y a rien d'étonnant à cet écart entre hommes et femmes, étant donné les choix de carrière.  Je soupçonne même qu'une proportion non négligeable de ces dames ont embrassé la carrière précisément à cause des congés maternité, plutôt avantageux dans l'éducation nationale.

Maintenant si nos penseurs estiment que c'est un mauvais choix, on ne peut plus discuter.

J'hallucine !!! affraid

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par JPhMM le Mer 1 Juil 2015 - 9:46

@Daphné a écrit:
@JPhMM a écrit:
C’est un fait  récent dans l’Education nationale que de s’intéresser à l’égalité professionnelle.
En effet.
D'ailleurs il faudrait imposer la parité dans les admissions aux concours. Concours par concours. Discipline par discipline.

Very Happy Very Happy Very Happy

Jusqu'au début des années 70 - c'était encore le cas en 1974 - on avait le concours homme et concours femme, avec un dossier bleu et un dossier rose. Si si, sérieux.
Il y avait à peu près le même nombre de postes dans chaque catégorie, lycées de filles et de garçons oblige.
Very Happy

A peu près n'est pas satisfaisant.
La France, elle est un pays fière de sa tradition d'égalité, de ses valeurs de justice. Les professeurs, ils sont grands, ils sont beaux, ils aiment l'égalité.
Dans un monde chaque jour plus mondialisé, dans une modernité chaque jour plus moderne, à l'aune des défis de demain et d'aujourd'hui, ici, ailleurs, maintenant, jadis, les concours, ils doivent respecter une parité hommes-femmes exacte. C'est ce qu'attendent de nous les Français, et les Français, ils savent ce qui est bon pour la France. Ils ont trop été déçus par les politiques, et c'est notre rôle de renouer le lien. De très nombreux Français n'attendent plus rien de la politique, et c'est notre devoir de répondre à leurs attentes.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Cath le Mer 1 Juil 2015 - 10:03

@egomet a écrit: Je soupçonne même qu'une proportion non négligeable de ces dames ont embrassé la carrière précisément à cause des congés maternité, plutôt avantageux dans l'éducation nationale.
C'est exactement le contraire : la nature étant ce qu'elle est, les congés maternités tombent quand ils veulent et on ne peut pas les décaler !

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par mathmax le Mer 1 Juil 2015 - 10:09

@Cath a écrit:
@egomet a écrit: Je soupçonne même qu'une proportion non négligeable de ces dames ont embrassé la carrière précisément à cause des congés maternité, plutôt avantageux dans l'éducation nationale.
C'est exactement le contraire : la nature étant ce qu'elle est, les congés maternités tombent quand ils veulent et on ne peut pas les décaler !

+1 : c'est même un des désavantages criants de la profession enseignante, avec la prise en compte des enfants pour la retraite (2 ans dans le régime général vs 6 mois maintenant dans la fonction publique). Mais chut ! Nous n'avons que des privilèges.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein

mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par JPhMM le Mer 1 Juil 2015 - 10:13

Un non-désavantage n'est pas un privilège.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Salammb0 le Mer 1 Juil 2015 - 10:22

En congé maternité, l'évolution de carrière est stoppée ? Il me semblait que non. En quoi est-ce préjudiciable exactement ?

_________________
"Avant les Dieux, les ténèbres étaient seules, et un souffle flottait, lourd et indistinct comme la conscience d’un homme dans un rêve. Il se contracta, créant le Désir et la Nue, et du Désir et de la Nue sortit la Matière primitive. C’était une eau bourbeuse, noire, glacée, profonde."

Spoiler:

Salammb0
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Cath le Mer 1 Juil 2015 - 10:25

Non elle n'est pas stoppée, heureusement.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par DesolationRow le Mer 1 Juil 2015 - 10:26

@Isis39 a écrit:
@egomet a écrit:
@Lefteris a écrit:Quelle belle enquête ! On additionne des lapins et des carottes, et on fait la moyenne.
Au lieu de regarder corps par corps.Rolling Eyes
Sans compter les calculs à la louche : des indices moyens,  des âges moyens avec 4 ans d'écart pour le calcul (ce qui fait bien environ 30 points d'indice, un échelon);

Les sgenards (qui d'ailleurs ne travaillent pas pour l'argent et estiment qu'ils sont trop payés, au point de réclamer des corvées supplémentaires) feraient mieux de se demander pourquoi, les enseignants sont payés 35% de moins que les autres cadres A et de s'intéresser, en ce qui concerne les PE (où les femmes sont l'écrasante majorité) au déroulement de carrière et aux quotas de HC .
Mais non, il vaut mieux s'intéresser à quelques € d'ISOE  et échaffauder des hypothèses sur des inégalités supposées. Pendant qu'ils créent des écrans de fumée comme ça, leurs potes aux manettes peuvent  cogner allègrement sur tout le monde. Evil or Very Mad

La plupart des statistiques sur les écarts salariaux comportent ce genre de biais.
Sinon, il n'y a rien d'étonnant à cet écart entre hommes et femmes, étant donné les choix de carrière.  Je soupçonne même qu'une proportion non négligeable de ces dames ont embrassé la carrière précisément à cause des congés maternité, plutôt avantageux dans l'éducation nationale.

Maintenant si nos penseurs estiment que c'est un mauvais choix, on ne peut plus discuter.

J'hallucine !!! affraid

Cette remarque est inepte et insultante. Bien joué !

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Salammb0 le Mer 1 Juil 2015 - 10:31

@Cath a écrit:Non elle n'est pas stoppée, heureusement.

C'eût été étonnant. Mais alors, en quoi cela creuse-t-il les inégalités? Parce que les femmes en congé maternité gagnent moins?

Salammb0
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par JPhMM le Mer 1 Juil 2015 - 10:34

De plus, il existe toujours ces clichés sur les femmes naturellement plus à même d’exercer des fonctions auprès des enfants.
Interdisons aux femmes les métiers de l’Éducation nationale pour enfin commencer à mener la lutte contre les stéréotypes.

professeur

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par JPhMM le Mer 1 Juil 2015 - 10:36

Sur un bilan social d’une année précédente, je vois, pour le premier degré dans l’académie de Toulouse, que l’âge moyen pour les femmes est de 41 ans, et l’indice moyen de 525 (dans l’enseignement notre salaire est directement impacté par l’indice). Pour les hommes, l’âge moyen est un peu plus élevé, 45 ans, mais l’indice moyen est de 558 ! Dans le second degré, je vois que l’âge moyen pour les femmes est de 43 ans et l’indice 581, et pour les hommes, l’âge moyen est de 45 et l’indice de 612. L’écart le plus important concerne les personnels Biatoss(1), l’indice moyen est de 418 pour les femmes et de 454 pour les hommes.

L’académie de Toulouse a aussi calculé l’indice moyen pour l’ensemble des corps, titulaires et non titulaires confondus : il est de 535 pour les femmes et de 590 pour les hommes.
C'est dingue ça !
Si l'âge moyen est plus élevé, l'indice moyen l'est aussi.
La véritable discrimination n'est pas sur le sexe, mais sur l'âge. Hop, indice 800 pour tout le monde. Voilà une vraie mesure d'égalité.

Évidemment, la rédactrice de l'article se garde bien d'expliquer pourquoi dans ces corps, l'âge moyen des hommes est plus élevé que celui des femmes.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par florestan le Mer 1 Juil 2015 - 10:38

Euh, c'est de l'ironie Egomet scratch ?
Il y a un truc qui me frappe chez les élèves: les filles se voient très bien dans des métiers certes extrêmement utiles mais payés des clopinettes (travail social, infirmières, puéricultrices..) les garçons se voient dans la finance (en STMG Rolling Eyes mdr ) ou des trucs prestigieux mais qui rapportent. Conclusion les filles ne sont pas forcément flemmardes et profiteuses comme semble le sous-entendre la remarque d'Egomet (mais laissons lui le bénéfice du doute) par contre elles sont indubitablement masochistes (et là c'est de l'ironie).

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum