Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par WabiSabi le Mer 1 Juil 2015 - 12:34

Florestan, c'est pourtant statistiquement vrai, peu importe que cela nous plaise ou non. Il y a certes en France bien plus de "working girls" et de femmes à des postes de pouvoir qu'il y a 20 ans, et c'est tant mieux pour elles. Cependant, une majorité de femmes a encore l'ambition d'être mère et, parmi celles-ci, une majorité préfèrera aussi favoriser sur le long terme sa vie de famille plutôt que sa carrière. C'est ainsi, cela ne veut pas dire que ce sont nécessairement des femmes soumises ou des bobonnes qui resteront à la maison. Elles souhaitent souvent garder une activité professionnelle, mais elle devient de fait moins importante (souvent à temps partiel ou mi-temps), plus souple, et donc moins "capitale" financièrement que celle du conjoint éventuel. 

L'égalité professionnelle des hommes et des femmes est un bel objectif, mais ça restera, j'en ai peur, un vœu pieux tant que la réalité biologique sera ce qu'elle est : c'est la femme qui enfante, et qui, par conséquent, doit au moins s'épargner la plupart des tâches professionnelles a minima les deux derniers mois de sa grossesse. Les employeurs prennent souvent, sur certains postes, ce genre de faits en compte, même si ça ne sera jamais dit  bien sûr. C'est cruel, mais c'est factuel. J'irai même plus loin : la stricte égalité salariale légiférée serait, dans le monde de l'entreprise, le pire cadeau à faire aux femmes qui veulent travailler : sur un marché du travail saturé par les demandeurs d'emploi comme actuellement, et à qualités, compétences, et salaires équivalents, qui croyez-vous qu'un employeur privé, qui veut être "sûr" de son embauche va privilégier entre le dossier d'un homme et celui d'une femme qui peut potentiellement tomber enceinte et mettre en pause son activité? Si cette mesure n'a pas encore été prise, c'est peut-être parce qu'il y a une raison...

Dire ce que je dis ne veut pas dire que je cautionne cet état de faits, mais il ne faut pas l'ignorer pour autant.

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par egomet le Mer 1 Juil 2015 - 12:43

@JPhMM a écrit:
@florestan a écrit:affraid affraid affraid tu me coupes la chique là vraiment. On ne doit pas fréquenter les mêmes milieux.
+1

Laughing
Ça, c'est possible.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par WabiSabi le Mer 1 Juil 2015 - 12:44

@Iphigénie a écrit:après, eh bien je ne sais pas autour de vous mais ici je ne vois guère que les mères qui se coltinent toute l'intendance des gamins (de la bouffe aux accompagnements chez les copains, la musique , le sport et j'en passe): même dans l'EN, l'éducation des mioches, les hommes en parlent, les femmes font.

+1, il y a loin des paroles aux actes dans ce domaine (et j'en parle d'autant plus à l'aise que je suis un papa "présent" et heureux mais que j'ai dû apprendre à l'être).

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par egomet le Mer 1 Juil 2015 - 12:47

@WabiSabi a écrit:Florestan, c'est pourtant statistiquement vrai, peu importe que cela nous plaise ou non. Il y a certes en France bien plus de "working girls" et de femmes à des postes de pouvoir qu'il y a 20 ans, et c'est tant mieux pour elles. Cependant, une majorité de femmes a encore l'ambition d'être mère et, parmi celles-ci, une majorité préfèrera aussi favoriser sur le long terme sa vie de famille plutôt que sa carrière. C'est ainsi, cela ne veut pas dire que ce sont nécessairement des femmes soumises ou des bobonnes qui resteront à la maison. Elles souhaitent souvent garder une activité professionnelle, mais elle devient de fait moins importante (souvent à temps partiel ou mi-temps), plus souple, et donc moins "capitale" financièrement que celle du conjoint éventuel. 

L'égalité professionnelle des hommes et des femmes est un bel objectif, mais ça restera, j'en ai peur, un vœu pieux tant que la réalité biologique sera ce qu'elle est : c'est la femme qui enfante, et qui, par conséquent, doit au moins s'épargner la plupart des tâches professionnelles a minima les deux derniers mois de sa grossesse. Les employeurs prennent souvent, sur certains postes, ce genre de faits en compte, même si ça ne sera jamais dit  bien sûr. C'est cruel, mais c'est factuel. J'irai même plus loin : la stricte égalité salariale légiférée serait, dans le monde de l'entreprise, le pire cadeau à faire aux femmes qui veulent travailler : sur un marché du travail saturé par les demandeurs d'emploi comme actuellement, et à qualités, compétences, et salaires équivalents, qui croyez-vous qu'un employeur privé, qui veut être "sûr" de son embauche va privilégier entre le dossier d'un homme et celui d'une femme qui peut potentiellement tomber enceinte et mettre en pause son activité? Si cette mesure n'a pas encore été prise, c'est peut-être parce qu'il y a une raison...

Dire ce que je dis ne veut pas dire que je cautionne cet état de faits, mais il ne faut pas l'ignorer pour autant.

J'ajoute que ces femmes qui privilégient la vie de famille ne t'empêchent nullement de faire d'autres choix. Qu'on leur foute la paix, et qu'on ne s'étonne pas que leurs choix influencent les statistiques, et tant pis si les calculs ne donnent pas des résultats parfaitement élégants. C'est la vie.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Nicolatsar le Mer 1 Juil 2015 - 12:51

@Iphigénie a écrit:
@Leclochard a écrit:
@florestan a écrit:

 Concernant le concours PERDIR tu croises autant de femmes aux postes de CDE alors qu'elles sont beaucoup plus nombreuses en tant qu'enseignantes (en tout cas dans le menu fretin) il y a donc une différence statistique. Et sinon je m'interroge sur ce que j'ai mis en gras. En général les femmes gagnent moins, pourquoi? Et je ne suis pas du tout persuadée que les femmes soient meilleures que les hommes pour s'occuper des enfants en bas âge. Elles sont les seules à pouvoir accoucher et allaiter si elles y tiennent mais après... scratch?

Si on excepte la période où on allaite, je n'ai pas d'explication.  Peut-être y a-t-il un lien plus fort entre la mère et l'enfant ?
Je viens de consulter le rapport 2013. Par exemple, au concours de personnel de direction de 2ème classe, les inscrits sont plus souvent des femmes que des hommes. 52,1 contre 47,9. Les admis sont plutôt des femmes : 56,2%. Ce n'est sans doute pas représentatif des enseignants, mais on ne peut pas dire que les femmes se montrent beaucoup moins ambitieuses que les hommes à travers cet exemple.
après, eh bien je ne sais pas autour de vous mais ici je ne vois guère que les mères qui se coltinent toute l'intendance des gamins (de la bouffe aux accompagnements chez les copains, la musique , le sport et j'en passe): même dans l'EN, l'éducation des mioches, les hommes en parlent, les femmes font.
Ca c'est une généralité. Un exemple : moi, je m'occupe des petits, du ménage, de la cuisine et du reste ma femme ne peut pas avec ses horaires pros.
Pour les chiffres en gras on peut parler de parité il me semble !

_________________
Quels enfants léguerons-nous à notre terre ?

Nicolatsar
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Daphné le Mer 1 Juil 2015 - 12:57

@Salammb0 a écrit:
@Cath a écrit:Non elle n'est pas stoppée, heureusement.

C'eût été étonnant. Mais alors, en quoi cela creuse-t-il les inégalités? Parce que les femmes en congé maternité gagnent moins?

En congé maternité on perds ses éventuelles HS et ISOE PP.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par DesolationRow le Mer 1 Juil 2015 - 12:59

Idem ici. Ma femme a un métier beaucoup plus lourd (et plus rémunérateur) que le mien. Par la force des choses (et aussi parce que ça me plaît beaucoup, vu que le travail, j'aime bien mais j'en ferais pas mon métier), c'est moi qui amène et vais chercher notre bébé à la crèche, qui m'en occupe le soir, qui fais la vaisselle et le ménage, etc. La seule chose que je ne fais pas, par mesure de prudence élémentaire, c'est la cuisine.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Daphné le Mer 1 Juil 2015 - 13:05

Oui mais attention : les deux ans dans le privé comptent en termes d'années travaillées afin d'éviter une possible décote, mais ces annuités n'entrent pas dans le calcul de la retraite.
Dans le public, on a moins mais ces annuités pour enfants entrent dans le calcul de la pension : par exemple 42 annuités de travail et 2 enfants donneront une pension calculée sur 43 annuités.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par WabiSabi le Mer 1 Juil 2015 - 13:08

Ajoutons que l'évolution de la carrière à l'échelon, si elle est réduite de moitié, n'est pas stoppée pendant ce laps de temps. (oui je me suis déjà renseigné, au cas où je voudrais prendre un congé parental à l'avenir ^^)

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par florestan le Mer 1 Juil 2015 - 13:39

Oui mais enfin ces beaux projets de vie à deux ne sont valables que tant que le couple tient. Si ça casse papa va le payer trèèèèèèès cher en pension et maman va le sentir passer en terme de niveau de vie.
A mon humble avis, mieux vaut être indépendants tous les deux, c'est plus rassurant d'un point de vue ontologique.

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Leclochard le Mer 1 Juil 2015 - 13:45

@florestan a écrit: Oui mais enfin ces beaux projets de vie à deux ne sont valables que tant que le couple tient. Si ça casse papa va le payer trèèèèèèès cher en pension et maman va le sentir passer en terme de niveau de vie.
A mon humble avis, mieux vaut être indépendants tous les deux, c'est plus rassurant d'un point de vue ontologique.

C'est ton cas ?

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par agc le Mer 1 Juil 2015 - 13:55

Et pourquoi toujours partir du principe que le couple va forcément se séparer. Je crois qu'à force d'imaginer toujours le pire et bien il finit par arriver.

agc
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par florestan le Mer 1 Juil 2015 - 13:56

@Leclochard a écrit:
@florestan a écrit: Oui mais enfin ces beaux projets de vie à deux ne sont valables que tant que le couple tient. Si ça casse papa va le payer trèèèèèèès cher en pension et maman va le sentir passer en terme de niveau de vie.
A mon humble avis, mieux vaut être indépendants tous les deux, c'est plus rassurant d'un point de vue ontologique.
ment

C'est ton cas ?

Non pas du tout, c'est celui de mes parents et j'en ai énormément entendu parler (et ça continue) c'est pourquoi je suis très échaudée sur le sujet. Je suis sans doute trop violente en en parlant si bien que je m'attire souvent l'hostilité de jeunes mères.
Je sus très hostile à une espèce de sacralisation de la maternité, totalement préemptée par les femmes, qui sert d'argument final à un certain nombre de discussions.

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par florestan le Mer 1 Juil 2015 - 13:57

@agc a écrit:Et pourquoi toujours partir du principe que le couple va forcément se séparer. Je crois qu'à force d'imaginer toujours le pire et bien il finit par arriver.

En RP c'est 50 %...

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Ronin le Mer 1 Juil 2015 - 13:58

Nous sommes d'accord. Les hommes font de bien meilleurs pères que les femmes professeur

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par DesolationRow le Mer 1 Juil 2015 - 14:03

Avec un salaire d'agrégé, je me sens ontologiquement rassuré Wink
Mais c'est une question d'équilibre de couple, effectivement. J'assume une très grande majorité des taches ménagères quotidiennes, et je m'occupe énormément de notre bébé. Si cela m'avait été imposé, je pense que je le vivrais très mal (et, certains jours, je râle déjà beaucoup Wink) et qu'en effet cela ne pourrait durer très longtemps. Mais je me suis rendu compte qu'entre la recherche et m'occuper d'un gnome, je préfère la seconde occupation. Donc je fais un peu moins de recherche, et tout se passe bien Wink Pour le moment.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par Isis39 le Mer 1 Juil 2015 - 14:07

@agc a écrit:Et pourquoi toujours partir du principe que le couple va forcément se séparer. Je crois qu'à force d'imaginer toujours le pire et bien il finit par arriver.

Il vaut mieux y penser. Quand ma mère s'est retrouvée seule à 34 ans alors qu'elle était mère au foyer, ça n'a pas été simple !
Et ainsi pour la retraite, elle n'a pu la prendre qu'à 65 ans.
Ne pas être pessimiste, mais ne pas être idéaliste non plus...

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par agc le Mer 1 Juil 2015 - 14:11

@florestan a écrit:
@agc a écrit:Et pourquoi toujours partir du principe que le couple va forcément se séparer. Je crois qu'à force d'imaginer toujours le pire et bien il finit par arriver.

En RP c'est 50 %...

Oui je connais très bien ces statistiques. Je me demande juste si de construire sa vie en se disant que son couple risque de ne pas marcher et faire ses choix uniquement en fonction de cette éventualité ne finit pas par faire que le couple lâche.

agc
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par florestan le Mer 1 Juil 2015 - 14:12

@DesolationRow a écrit:Avec un salaire d'agrégé, je me sens ontologiquement rassuré Wink
Mais c'est une question d'équilibre de couple, effectivement. J'assume une très grande majorité des taches ménagères quotidiennes, et je m'occupe énormément de notre bébé. Si cela m'avait été imposé, je pense que je le vivrais très mal (et,certains jours, je râle déjà beaucoup Wink) et qu'en effet cela ne pourrait durer très longtemps. Mais je me suis rendu compte qu'entre la recherche et m'occuper d'un gnome, je préfère la seconde occupation. Donc je fais un peu moins de recherche, et tout se passe bien Wink Pour le moment.
Malheureusement pour moi c'est ça DesolationRow. Si je ne savais pas que je peux m'en tirer toute seule quoiqu'il en soit avec mes deux nains sans l'aide de personne même si j'en ch..., je ne supporterais pas. J'ai un manque de confiance fondamental.
Mon couple va très bien jusqu'à nouvel ordre . C'est juste une inquiétude existentielle profonde qui ne me semble pas si dénuée de fondement que ça en fait.


Dernière édition par Ergo le Mer 1 Juil 2015 - 17:43, édité 1 fois (Raison : balises)

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par WabiSabi le Mer 1 Juil 2015 - 14:14

@florestan a écrit:
@Leclochard a écrit:
@florestan a écrit: Oui mais enfin ces beaux projets de vie à deux ne sont valables que tant que le couple tient. Si ça casse papa va le payer trèèèèèèès cher en pension et maman va le sentir passer en terme de niveau de vie.
A mon humble avis, mieux vaut être indépendants tous les deux, c'est plus rassurant d'un point de vue ontologique.
ment

C'est ton cas ?

Non pas du tout, c'est celui de mes parents et j'en ai énormément entendu parler (et ça continue) c'est pourquoi je suis très échaudée sur le sujet. Je suis sans doute trop violente en en parlant si bien que je m'attire souvent l'hostilité de jeunes mères.
Je sus très hostile à une espèce de sacralisation de la maternité, totalement préemptée par les femmes, qui sert d'argument final à un certain nombre de discussions.

Je comprends d'autant mieux cet argument que je suis moi-même fils de divorcé (et effectivement, on est bien d'accord, il n'y a jamais de gagnant, TOUT LE MONDE morfle). Cependant, je suis assez d'accord pour dire que, s'il faut garder cette éventualité à l'esprit, il faut aussi tout faire pour s'extraire de son éventualité. Je m'explique : il me semble que si l'on ne met pas une "foi" suffisante dans la vie de couple, sa (souhaitable) longévité, et le bonheur qu'elle peut engendrer, on ne peut tout simplement plus y arriver de nos jours. Quand le divorce était interdit la question ne se posait pas, quand il était mal vu elle se posait plus tard (voire trop tard), mais maintenant? Tu cites toi-même le chiffre : un couple sur 2 en RP (et PACA), 1 sur 3 ailleurs. Et de nos jours avec meetic et cie, la précarité de l'emploi, la difficulté de l'accession à la propriété, etc., les conditions pour favoriser la stabilité d'un couple lambda ne sont pas vraiment idéales. D'où l'importance cruciale de tirer de soi la force d'y croire, je pense. Et je ne dis pas que c'est facile, attention! je n'ai de leçon à donner à personne, je constate simplement...


Dernière édition par WabiSabi le Mer 1 Juil 2015 - 14:28, édité 1 fois (Raison : faute d'accord qui fait saigner de l'oeil)

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par JPhMM le Mer 1 Juil 2015 - 14:14

@Ronin a écrit:Nous sommes d'accord. Les hommes font de bien meilleures paires que les femmes professeur
Shocked Shocked Shocked

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par WabiSabi le Mer 1 Juil 2015 - 14:16

@agc a écrit:
@florestan a écrit:
@agc a écrit:Et pourquoi toujours partir du principe que le couple va forcément se séparer. Je crois qu'à force d'imaginer toujours le pire et bien il finit par arriver.

En RP c'est 50 %...

Oui je connais très bien ces statistiques. Je me demande juste si de construire sa vie en se disant que son couple risque de ne pas marcher et faire ses choix uniquement en fonction de cette éventualité ne finit pas par faire que le couple lâche.

+1, ce n'est jamais si simple mais il y a parfois de ça, surtout dans le cas de couple de moins de 3 ans! (ça me fait toujours halluciner...) C'est ce qu'on appelle une self-fulfilling prophecy.

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par agc le Mer 1 Juil 2015 - 14:16

Oui isis39 je suis d'accord que l'on ne vit pas au pays des bisounours non plus. Mais je pense que l'on peut quand même construire sa vie sans toujours penser au pire et plutôt essayer de faire le maximum pour faire des choix en fonction de ses envies et pas uniquement en fonction de ses angoisses.

agc
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par florestan le Mer 1 Juil 2015 - 14:17

@agc a écrit:
@florestan a écrit:
@agc a écrit:Et pourquoi toujours partir du principe que le couple va forcément se séparer. Je crois qu'à force d'imaginer toujours le pire et bien il finit par arriver.[/quot
En RP c'est 50 %...

Oui je connais très bien ces statistiques. Je me demande juste si de construire sa vie en se disant que son couple risque de ne pas marcher et faire ses choix uniquement en fonction de cette éventualité ne finit pas par faire que le couple lâche.
Ne pas y penser du tout pour moi c'est pratiquer la pensée magique.
Je ne construit pas ma vie en pensant que mon couple va exploser (je n'en reviens pas chaque jour de la chance que j'ai avec mon compagnon et ça dure depuis dix sept ans)
Mais ne pas penser à être totalement indépendante financièrement, je trouve ça.....bizarre.


Dernière édition par florestan le Mer 1 Juil 2015 - 14:20, édité 2 fois

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par DesolationRow le Mer 1 Juil 2015 - 14:18

@florestan a écrit:[quote="DesolationRow"]Avec un salaire d'agrégé, je me sens ontologiquement rassuré Wink
Mais c'est une question d'équilibre de couple, effectivement. J'assume une très grande majorité des taches ménagères quotidiennes, et je m'occupe énormément de notre bébé. Si cela m'avait été imposé, je pense que je le vivrais très mal (et,certains jours, je râle déjà beaucoup Wink) et qu'en effet cela ne pourrait durer très longtemps. Mais je me suis rendu compte qu'entre la recherche et m'occuper d'un gnome, je préfère la seconde occupation. Donc je fais un peu moins de recherche, et tout se passe bien Wink Pour le moment.
Malheureusement pour moi c'est ça DesolationRow. Si je ne savais pas que je peux m'en tirer toute seule quoiqu'il en soit avec mes deux nains sans l'aide de personne même si j'en ch..., je ne supporterais pas. J'ai un manque de confiance fondamental.
Mon couple va très bien jusqu'à nouvel ordre . C'est juste une inquiétude existentielle profonde qui ne me semble pas si dénuée de fondement que ça en fait.[/quote]

Je n'avais pas l'intention de me moquer, florestan, ni de te blesser. Je comprends très bien cette inquiétude ; je voulais simplement dire que mon salaire d'agrégé me permet en effet de ne courir aucun risque de ce point de vue là.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Salaires enseignants : des différences « significatives » entre hommes et femmes

Message par florestan le Mer 1 Juil 2015 - 14:22

Euh tu ne m'as pas blessée du tout Desolation Row Very Happy J'ai aussi un salaire d'agregée et j'ai ressenti très tôt la nécessité d'être économiquement indépendante de quiconque parent ou conjoint!!!


Dernière édition par florestan le Mer 1 Juil 2015 - 14:25, édité 3 fois

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum