Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
NLM76
Esprit éclairé

Re: Lettres classiques au lycée

par NLM76 le Mer 1 Juil 2015 - 18:17
Cripure a écrit:
@Caracalla a écrit:Trompettemarine, ce que je ne comprends pas c'est que j'ai regardé les barres de mon académie (Versailles) pour accéder aux lycées. Les barres en lettres classiques sont très souvent moins élevées qu'en lettres modernes. Or, j'ai bien l'impression, et vos messages semblent le confirmer, qu'il y a souvent plus de professeurs de lettres classiques que d'heures disponibles en latin ou en grec. D'où vient donc cette demande ?
Par exemple, dans ton futur établissement, Sansara, comment se fait-il qu'il y ait autant de professeurs de LC alors qu'il n'y a "que" six groupes de latinistes et d'hellénistes ? Est-ce parce que les professeurs de LC ne veulent pas faire tout leur service en latin et en grec ? Est-ce une volonté de l'établissement qui souhaite faire ainsi tourner les professeurs de LC d'une année à l'autre ?
Ce peut être une survivance Razz Il y a 2 LC chez moi parce que l'un, c'est moi (arrivé en 90) et l'autre a été maintenu par un proviseur favorable aux classiques il y a quatre ans, au départ en retraite de mon collègue arrivé en 79 (ça tourne peu chez moi Razz). Quand je suis arrivé, il y avait 28h de langues anciennes, 3 groupes de latin, 3 groupes de grec, 2 groupes de grands débutants à 5h en grec, et 3 agrégés LC. Au départ de l'une, le poste a été fermé (réduction générale d'effectifs), et voilà.
Dans vos archives, vous avez gardé les DHG de l'époque ? En tout cas les premières DHG quand elles sont arrivées ? Y avait-il pléthore d'heures au total, ou les heures de latin et de grec ont-elles été transférées sur autre chose ?
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Lettres classiques au lycée

par Iphigénie le Mer 1 Juil 2015 - 18:28
@Caracalla a écrit:Donc si je comprends bien et pour résumer, tant qu'un poste de lettres classiques n'est pas transformé en lettres modernes ou tout simplement supprimé, il sera forcément pourvu par un professeur de LC même s'il n'y a plus beaucoup d'enseignements en latin ou en grec. Il y a un décalage entre, veuillez m'excuser pour cette métaphore commerciale, l'offre (le nombre de professeurs de LC) et la demande (le nombre d'élèves qui font latin ou grec), décalage qui est résorbé par le rectorat lorsqu'il supprime ou transforme des postes LC en prétendant vouloir réadapter l'offre à la demande.
Quant à moi, je dois donc me dépêcher d'arriver dans un lycée ! Les opportunités risquent de se faire rares puisque, comme il faut le prévoir avec la réforme du collège, le nombre de latinistes et par conséquent la demande vont sans doute décroitre dans les années à venir, ce qui entrainera la destruction de postes LC au lycée.  
Mais qu'arrivera-t-il aux professeurs de LC désirant enseigner au lycée quand les vannes seront fermées et qu'il n'y aura, comme dans l'académie de trompettemarine, plus de poste LC proposé ?
Je pense qu'on va fondre les postes LC/ LM à plus ou poins brève échéance...
Les postes se maintiennent tant que les gens ne partent pas en retraite ou en mutation, après ils sont souvent transformés dans l'année qui suit.
avatar
Orlanda
Fidèle du forum

Re: Lettres classiques au lycée

par Orlanda le Mer 1 Juil 2015 - 18:56
Chez nous, 3 professeurs de LC, pour 6 groupes à 3h. L'inspecteur qui était venu nous voir avait dit que c'était une aberration, 3 LC sur 8 professeurs de Lettres, car il y a pénurie de LC dans l'académie. Nous étions certains que le poste, après le départ en retraite d'un collègue LC, basculerait en LM, mais non, maintenu en LC!  cheers

_________________
"Nous vivons à une époque où l'ignorance n'a plus honte d'elle-même". Robert Musil
avatar
nevermore
Niveau 10

Re: Lettres classiques au lycée

par nevermore le Mer 1 Juil 2015 - 19:08
Je pense comme Iphigenie.

Dans mon académie, presqu'aucun poste de LC. Cette année, grosso modo: 5 collèges et un lycée. Les lycées sont presqu'impossible à avoir dans la mesure où il n’y a souvent qu'un seul poste en LC et que les collègues bougent peu. On est vraiment désavantagés par rapport aux LM pour les muts. No

Sinon pour l'expérience :
J'ai été 7 ans en collège et je suis depuis 5 ans en lycée.
J'ai été contente de bosser avec des collégiens en latin (le niveau 4 eme étant celui que j'aimais le moins), mais j'avais envie de changer. Un peu assez d'avoir des élèves parfois pas du tout motivés et puis la crise d'adolescence, bof. Mais c'est plutôt le français qui m'a poussé à muter en lycée.

Je suis super contente d'être en lycée, je trouve qu'enseigner le latin y est bien plus intéressant. Même si on fait beaucoup de révisions de grammaire, on travaille aussi sur de vrais textes qu'on traduit et commente plus richement qu'au collège. Les élèves sont plus matures, même s'ils ne sont pas tous super motivés ou travailleurs, loin de là.

Le bémol : au collège, j'étais la seule prof de latin. Du coup, je recrutais, je motivais mes troupes et je pouvais jouir de tout le travail et l'investissement menés. J'ai réussi à avoir à la fin des 4ans pendant lesquels je suis restée dans le même collège : 2 5eme, 2 4ème et 1 3ème. Alors que quand j'y étais arrivée, il n'y avait qu'une 5eme et un groupe commun 4ème/3ème.
Au lycée nous sommes 2, quand je fais la présentation aux 3emes et que c'est ma collègue qui prend les 2ndes, les élèves veulent arrêter. Cette année, j'ai eu les 2ndes au début de l'année et je suis partie en congé, ma collègue les a récupérés, et tous arrêtent en 1ère sauf 2. Je suis dégoûtée. humhum

Au final, je ne regrette pas. Je trouve les lycéens plus grands, on peut vraiment s'amuser avec eux en cours de latin et les amener à réfléchir sur le monde à travers les textes qu'on aborde. Et on peut aussi faire plus de blagues pas marquées dans le manuel...
Contenu sponsorisé

Re: Lettres classiques au lycée

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum