Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Des universités traduisent leurs diplômes en listes de compétences

par Marcel Khrouchtchev le Ven 3 Juil 2015 - 8:56
@Iphigénie a écrit:Mais cette traduction des diplômes en compétences ça fait un rude moment qu'elle est engagée non? J'ai une amie prof à Lille III qui m'a parlé de ce bouzin il y a au moins dix ans.

Tout dépend des universités et des diplômes je pense. Une nouvelle vague de changement d'offre de formation va commencer dans la mienne sous peu, et nous subissons précisément des pressions pour faire entrer les "compétences"... Pour l'instant ça reste des pressions.
User21929
Expert

Re: Des universités traduisent leurs diplômes en listes de compétences

par User21929 le Ven 3 Juil 2015 - 9:12
Rappel de la définition de compétence : Capacité reconnue en telle ou telle matière en raison de connaissances.

OK, sauf que quand on emploie le terme compétence dans les formations c'est toujours au détriment ou en opposition des connaissances !?
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Des universités traduisent leurs diplômes en listes de compétences

par Rendash le Ven 3 Juil 2015 - 9:46
@e-Wanderer a écrit: On fait des cours de niveau collège pour rattraper les bases : sujet, verbe, complément… J

J'ai connu ça en première année de licence d'histoire : une UE simplement baptisée "Expression", qui n'était rien d'autre qu'un cours de grammaire de base. Règles d'accords, conjugaison, concordance des temps, toussah. Et beaucoup ont trouvé l moyen de la planter, cette UE, en plus >_<'

Dont certains se sont retrouvés en M1 prépa CAPES trois ans plus tard, à écrire "renescence". Et sont admissibles au CAPES l'année suivante malgré tout.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: Des universités traduisent leurs diplômes en listes de compétences

par Marcel Khrouchtchev le Ven 3 Juil 2015 - 9:49
@Rendash a écrit:
@e-Wanderer a écrit: On fait des cours de niveau collège pour rattraper les bases : sujet, verbe, complément… J

J'ai connu ça en première année de licence d'histoire : une UE simplement baptisée "Expression", qui n'était rien d'autre qu'un cours de grammaire de base. Règles d'accords, conjugaison, concordance des temps, toussah. Et beaucoup ont trouvé l moyen de la planter, cette UE, en plus >_<'

Dont certains se sont retrouvés en M1 prépa CAPES trois ans plus tard, à écrire "renescence". Et sont admissibles au CAPES l'année suivante malgré tout.

J'ai des collègues d'une "discipline" que je ne nommerai pas qui ont inventé pour la L1 une unité d'ouverture géniale prouvant leur capacité à innover pour ne rien foutre: "Réussir à l'Université". Unité qui se valide... si on a sa L1! Comme ça, pas de copie. Et après on s'étonne qu'on soit pris pour des branleurs.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Des universités traduisent leurs diplômes en listes de compétences

par Rendash le Ven 3 Juil 2015 - 9:53
Foutrebleu ô_0
Au moins l'UE Expression était utile, elle >_<'

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
barèges
Neoprof expérimenté

Re: Des universités traduisent leurs diplômes en listes de compétences

par barèges le Ven 3 Juil 2015 - 10:04
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Rendash a écrit:
@e-Wanderer a écrit: On fait des cours de niveau collège pour rattraper les bases : sujet, verbe, complément… J

J'ai connu ça en première année de licence d'histoire : une UE simplement baptisée "Expression", qui n'était rien d'autre qu'un cours de grammaire de base. Règles d'accords, conjugaison, concordance des temps, toussah. Et beaucoup ont trouvé l moyen de la planter, cette UE, en plus >_<'

Dont certains se sont retrouvés en M1 prépa CAPES trois ans plus tard, à écrire "renescence". Et sont admissibles au CAPES l'année suivante malgré tout.

J'ai des collègues d'une "discipline" que je ne nommerai pas qui ont inventé pour la L1 une unité d'ouverture géniale prouvant leur capacité à innover pour ne rien foutre: "Réussir à l'Université". Unité qui se valide... si on a sa L1! Comme ça, pas de copie. Et après on s'étonne qu'on soit pris pour des branleurs.

Magnifique !
Mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin ?
Qui inventera l'unité "capitaliser la réussite" qui se validera si on valide "réussir à l'Université" ?
avatar
Ponocrates
Habitué du forum

Re: Des universités traduisent leurs diplômes en listes de compétences

par Ponocrates le Ven 3 Juil 2015 - 12:33
Whypee a écrit:

OK, sauf que quand on emploie le terme compétence dans les formations c'est toujours au détriment ou en opposition des connaissances !?
Pas dans la novlangue de l'Europe, pour laquelle les compétences se déclinent en connaissances, aptitudes et attitudes- oui, oui on est censé aussi évaluer leur attitude et ce qu'ils ont dans la tête...Il s'agit d'un formatage total.
http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P6-TA-2006-0365+0+DOC+XML+V0//FR

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
archeboc
Sage

Re: Des universités traduisent leurs diplômes en listes de compétences

par archeboc le Mar 7 Juil 2015 - 9:46
@wanax a écrit:Maintenant, si Mélenchon ou d'autres sont favorables à une vraie sélection à l'entrée des universités, au rétablissement de la discipline dans les collèges et lycées, etc... je ne peux qu'applaudir. Mais j'ai un doute, car cela irait à l'encontre du reste de leur idéologie.

Ben non. Ils sont égalitaristes, donc ils veulent ratiboiser les différences de richesse, les héritages, la bourgeoisie. A un moindre niveau, ils revendiquent une égalisation des revenus. Mais pas du tout une égalisation par le bas des niveaux culturels. La réussite par le travail et le culte de l'excellence académique est fort à l'extrême gauche politique. Après tout, si les partis communistes, à l'échelle mondiale, peuvent revendiquer un succès, c'est bien celui de l'éducation.

Le PS ne veut plus le grand soir, mais reste travaillé par sa mauvaise conscience de gauche. Il s'est trouvé un égalitarisme de substitution avec l'école, cautionné par un soupçon de théologie du care. Comme on ne peut plus toucher au capital financier, comme la sociologie du parti repose essentiellement sur le capital social, que reste-t-il à moudre pour assurer l'égalité par la redistribution ? Le capital culturel.

Le problème, évidemment, c'est que le capital culturel ne se gère pas comme un fluide dont on oriente les flux depuis les bureaux de l'administration. Ceci était une aparté, et revenons au sujet principal : les compétences. (post à venir)


_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


bani de néoprof - pour me joindre : mon pseudo @free.fr
Contenu sponsorisé

Re: Des universités traduisent leurs diplômes en listes de compétences

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum