Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Alliance
Niveau 8

Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par Alliance le Mar 7 Juil 2015 - 7:10
Bonjour !
Je suis affectée en lycée l'année prochaine pour la première fois et je me pose cette question :
Les programmes disent : " réalisme et naturalisme".
Les manuels ne proposent pas de séquences séparées abordant l'un puis l'autre, certes, mais ne les mettent pas vraiment en regard non plus pour envisager ce qui les rapproche et ce qui les distingue. J'ai bien vu que la perspective place Zola en dernier dans les groupements pour mettre en place un semblant de chronologie mais à part cela ?
Comment procédez-vous dans vos progressions pour faire comprendre aux élèves ce passage de l'un à l'autre ? Est-il pertinent d'envisager une séquence pour le réalisme et une autre pour la naturalisme ? ou alors un groupement mêlant les deux et une intégrale ensuite ?
Merci de vos réponses et bonnes vacances ! pompom
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par doctor who le Mar 7 Juil 2015 - 9:55
(Nouveau au lycée aussi).
Je pense faire un cours sur le réalisme pictural, et ensuite, naturalisme de Zola.
Pour le réalisme littéraire, il me semble bien moins important et moins discernable que le naturalisme.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par NLM76 le Mar 7 Juil 2015 - 12:23
Le réalisme et le naturalisme ne m'intéressent que fort modérément. Ce qui est écrit dans les programmes veut juste dire : "faites lire à vos élèves du Zola, du Maupassant, du Flaubert, du Balzac, et même du Hugo, puisque le programme évoque le roman au XIXe, qu'on peut situer par rapport à ces deux idées (mais le plus vite possible, hein!)." Parce que ce qui nous intéresse, c'est ce que raconte Zola dans le roman que nous lisons, comment il le raconte, et non pas "en quoi il est réaliste".
Væ formalismo!

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
Rosanette
Expert

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par Rosanette le Mar 7 Juil 2015 - 13:07
Mais il n'est pas inintéressant de montrer comment Zola a cherché à théoriser le naturalisme, en quoi son projet relève de cette recherche du naturalisme et s'en écarte en même temps.

C'est comme ça que ma prof nous avait fait découvrir le naturalisme en seconde, et depuis je vous une passion à ce cher Emile.

C'est toujours aisé de s'affranchir des étiquettes, toujours contestables, de mouvements/d'écoles littéraires, lorsqu'on connaît bien la littérature et les auteurs, mais en seconde la réflexion sur réalisme et naturalisme reste pertinente.
avatar
nitescence
Érudit

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par nitescence le Mar 7 Juil 2015 - 13:41
@Alliance a écrit:J'ai bien vu que la perspective place Zola en dernier dans les groupements pour mettre en place un semblant de chronologie mais à part cela ?

J'adore ta naïveté ! Tu arrives au lycée avec plein d'illusions ! Figure-toi que si tes élèves arrivent à maitriser la chronologie à la fin de l'année, s'ils arrivent à placer Zola après Balzac, voire à comprendre que celui-là amplifie la tendance amorcée par celui-ci, alors tu auras gagné ! Pour la seconde, c'est déjà beaucoup...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
ysabel
Devin

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par ysabel le Mar 7 Juil 2015 - 16:56
Si tes élèves ont compris le roman qu'ils ont lu tu as gagné... le reste Rolling Eyes

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
F.Lemoine
Expert spécialisé

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par F.Lemoine le Mar 7 Juil 2015 - 23:30
@Rosanette a écrit:Mais il n'est pas inintéressant de montrer comment Zola a cherché à théoriser le naturalisme, en quoi son projet relève de cette recherche du naturalisme et s'en écarte en même temps.

C'est comme ça que ma prof nous avait fait découvrir le naturalisme en seconde, et depuis je vous une passion à ce cher Emile.

C'est toujours aisé de s'affranchir des étiquettes, toujours contestables, de mouvements/d'écoles littéraires, lorsqu'on connaît bien la littérature et les auteurs, mais en seconde la réflexion sur réalisme et naturalisme reste pertinente.

Ah oui ? Moi je n'ai abordé ces questions qu'à la fac. Alors, le niveau monte vraiment ?

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).
Rosanette
Expert

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par Rosanette le Mar 7 Juil 2015 - 23:42
Je garde un souvenir ému de la symphonie des fromages du Ventre de Paris en seconde. Et une gamine de seconde de ma connaissance (d'un bon lycée, certes) a étudié cette année un autre extrait du même Ventre (la devanture aux saucisses) dans le but de l'amener à des conclusions similaires. Elle avait étudié des extraits (très brefs) du Roman expérimental.

Mais je me souviens également avoir abordé d'autres exemples, sûrement plus subtiles, en prépa en effet.

L'idée étant simplement que sans caricaturer, il me paraît dommage d'évacuer tout de suite le projet littéraire d'un Zola, de ne même pas jeter un œil +/- distrait à ses scénarios et prises de notes sur des lieux divers, pour se concentrer uniquement sur la puissance du texte (même si c'est ce dernier aspect qui l'emporte, évidemment).


Enfin je trouve ça chouette ces histoires de réalisme. Faire comprendre pourquoi le réalisme a pu choquer, esthétiquement et moralement, ce n'est pas inintéressant (sans forcément traîner les élèves devant L'Origine du Monde).
avatar
F.Lemoine
Expert spécialisé

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par F.Lemoine le Mar 7 Juil 2015 - 23:52
Bien entendu cela est très intéressant.
Simplement, il ne faut pas que le professeur ressorte ses découvertes universitaires pour se faire plaisir sans s'occuper des élèves qu'il a devant lui, et qui souvent n'ont pas lu grand-chose.
Nous discutons dans le vide ici.
En classe, on s'adresse à des élèves.

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).
Rosanette
Expert

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par Rosanette le Mer 8 Juil 2015 - 0:05
Mais justement, ça ne me paraît pas être une lubie d'universitaire que d'envisager le projet "naturaliste", à partir d'extraits de quelques documents - dont ces fameuses notes (et en conclure que oui, peut-être, du Zola ça ne ressemble plus trop à du Balzac) tout en étudiant la poésie, le symbolisme de ses romans dont on peinerait à isoler un vrai moment naturaliste tel qu'on pourrait le concevoir superficiellement.

Mon ami travaille sur un manuel de 2nde qui consacre une belle séquence à cet étrange roman qu'est La Bête humaine, et les lectures/questionnaires que ce manuel propose tendent aussi à nuancer la réalité d'une littérature strictement naturaliste tout en en identifiant le projet et les éléments caractéristiques. Difficile de faire autrement avec la mort de la Lison.



(Bon, il n'y a qu'à donner Germinie Lacerteux aux élèves épicétou)
avatar
F.Lemoine
Expert spécialisé

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par F.Lemoine le Mer 8 Juil 2015 - 0:08
@Rosanette a écrit:
(Bon, il n'y a qu'à donner Germinie Lacerteux aux élèves épicétou)

Kézako ???

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).
avatar
sinan
Niveau 7

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par sinan le Mer 8 Juil 2015 - 6:32
Patrick Laudet, un des inspecteurs concepteurs des programmes de lycée, insiste bien, dans sa conférence sur le tragique, qu'il s'agit de faire un roman du XIX, que Zola n'est pas particulièrement à faire - le naturalisme venant en dernier est souvent privilégié selon lui. Il critique même cette tendance de professeur de lettres à choisir des univers très sombres, fatalistes dans la littérature : Voltaire plutôt que Diderot, Zola plutôt que Stendhal.
Rosanette
Expert

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par Rosanette le Mer 8 Juil 2015 - 9:24
@F.Lemoine a écrit:
@Rosanette a écrit:
(Bon, il n'y a qu'à donner Germinie Lacerteux aux élèves épicétou)

Kézako ???

Le roman le plus connu (le seul ?) des frères Goncourt, du naturalisme de bon élève, à côté duquel Zola passe pour un joyeux illuminé symboliste (et même là...).


Sullien : et il disait quoi Pascal Laudet sur le tragique, à part que les professeurs en font trop ? Je trouve Zola personnellement beaucoup plus accessible que Stendhal pour des élèves de seconde, en particulier pour les former à la LA.

D'autant que ce fatalisme héréditaire qu'a cherché à appliquer Zola ménage une transition appréciable vers une tragédie classique, si le prof décide d'en faire une.


Bon ceci-dit, l'œuvre intégrale que j'avais étudiée en seconde pour le réalisme était Bel-Ami, qui rejoint un peu cette volonté de légèreté (et qui reste un Maupassant agréable).


Dernière édition par Rosanette le Mer 8 Juil 2015 - 9:57, édité 1 fois
avatar
User14996
Habitué du forum

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par User14996 le Mer 8 Juil 2015 - 9:30
@Rosanette a écrit:
@F.Lemoine a écrit:
@Rosanette a écrit:
(Bon, il n'y a qu'à donner Germinie Lacerteux aux élèves épicétou)

Kézako ???
Sinan : et il disait quoi Pascal Laudet sur le tragique, à part que les professeurs en font trop ? Je trouve Zola personnellement beaucoup plus accessible que Stendhal pour des élèves de seconde, en particulier pour les former à la LA.
Patrick.
Tu peux écouter sa conférence intitulée "Enseigner la tragédie" ici ou là.
L'idée est d'être attentif à ne pas être trop "déprimant" dans le choix des textes que l'on fait étudier.
C'est intéressant.

_________________
C'était l'heure où l'oiseau, sous les vertes feuillées,
Repose, où tout s'endort, les hommes et les Dieux.
Cath
Bon génie

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par Cath le Mer 8 Juil 2015 - 10:42
Il faut faire une recherche sur neo (perso j'ai la flemme), il y a eu de longs débats sur réalisme et naturalisme. D'où il ressort qu'on a du mal à illustrer le second mouvement par quelqu’un d'autre que Zola.
avatar
WabiSabi
Habitué du forum

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par WabiSabi le Mer 8 Juil 2015 - 10:57
@sinan a écrit:Patrick Laudet, un des inspecteurs concepteurs des programmes de lycée, insiste bien, dans sa conférence sur le tragique, qu'il s'agit de faire un roman du XIX, que Zola n'est pas particulièrement à faire - le naturalisme venant en dernier est souvent privilégié selon lui. Il critique même cette tendance de professeur de lettres à choisir des univers très sombres, fatalistes dans la littérature : Voltaire plutôt que Diderot, Zola plutôt que Stendhal.

Sinan, un grand merci pour cette référence, j'ai commencé à regarder la conférence, et c'est du petit lait pour un futur stagiaire comme moi, a fortiori à l'heure où je tergiverse sur quelle OI inscrire dans cet OE...
Rosanette : en fait la conférence n'est pas sur le tragique mais sur la tragédie, et ce que dit Laudet du naturalisme n'entre que dans son propos liminaire sur les choix et attitudes des professeurs vis-à-vis des textes et des intitulés d'OE. On est d'accord que Stendhal est moins accessible que Zola mais justement, il est peut-être bon de sortir de la "facilité", quitte à trancher dans le texte intégral (il me semble qu'est considérée comme OI une œuvre étudiée par "de larges extraits").
Pour ma part, je penche un peu pour Le père Goriot ou un autre Balzac moins attendu, mais ça cogite encore... :gratte:

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T2 ('17-'18) : TZR 2 collèges REP/REP+, 5e/4e/3e
T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S
Rosanette
Expert

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par Rosanette le Mer 8 Juil 2015 - 11:04
Oui je l'ai dans les oreilles, je le trouve bien ce Monsieur et je comprends son propos , notamment sur le théâtre.


N'empêche qu'un prof peut je pense désamorcer le côté pesant et inéluctable du projet littéraire de Zola sur les mêmes pistes que ce Monsieur propose pour la tragédie.
avatar
WabiSabi
Habitué du forum

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par WabiSabi le Mer 8 Juil 2015 - 11:10
@Rosanette a écrit:Oui je l'ai dans les oreilles, je le trouve bien ce Monsieur et je comprends son propos , notamment sur le théâtre.


N'empêche qu'un prof peut je pense désamorcer le côté pesant et inéluctable du projet littéraire de Zola sur les mêmes pistes que ce Monsieur propose pour la tragédie.

Ah mais on est bien d'accord, et le rôle de l'enseignant est bien d'aller au-delà du seul poncif de "fiches bac" et de fait il y a chez Zola un amour pour les descriptions fantasmagoriques qui, en soi, bat déjà en brèche son pacte naturaliste. Mais après, comme il l'explique également, enseigner un texte avec passion suppose une passion du texte chez l'enseignant. Et dans mon cas, Zola.... Rolling Eyes

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T2 ('17-'18) : TZR 2 collèges REP/REP+, 5e/4e/3e
T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S
avatar
eliam
Fidèle du forum

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par eliam le Mer 8 Juil 2015 - 11:14
@WabiSabi a écrit:
@sinan a écrit:Patrick Laudet, un des inspecteurs concepteurs des programmes de lycée, insiste bien, dans sa conférence sur le tragique, qu'il s'agit de faire un roman du XIX, que Zola n'est pas particulièrement à faire - le naturalisme venant en dernier est souvent privilégié selon lui. Il critique même cette tendance de professeur de lettres à choisir des univers très sombres, fatalistes dans la littérature : Voltaire plutôt que Diderot, Zola plutôt que Stendhal.

Sinan, un grand merci pour cette référence, j'ai commencé à regarder la conférence, et c'est du petit lait pour un futur stagiaire comme moi, a fortiori à l'heure où je tergiverse sur quelle OI inscrire dans cet OE...
Rosanette : en fait la conférence n'est pas sur le tragique mais sur la tragédie, et ce que dit Laudet du naturalisme n'entre que dans son propos liminaire sur les choix et attitudes des professeurs vis-à-vis des textes et des intitulés d'OE. On est d'accord que Stendhal est moins accessible que Zola mais justement, il est peut-être bon de sortir de la "facilité", quitte à trancher dans le texte intégral (il me semble qu'est considérée comme OI une œuvre étudiée par "de larges extraits").
Pour ma part, je penche un peu pour Le père Goriot ou un autre Balzac moins attendu, mais ça cogite encore... :gratte:

Cette possibilité n'est mentionnée que pour l'argumentation.
Rosanette
Expert

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par Rosanette le Mer 8 Juil 2015 - 11:15
Vilain !

Bon moi je l'adore vraiment le père Emile - après mes camarades qui avaient dû en seconde s'avaler Le Ventre de Paris en OI faisaient vraiment grise mine.

Mon ami va tenter La Bête humaine avec ses élèves, c'est un beau pari même si je trouve le roman particulièrement tordu.
avatar
WabiSabi
Habitué du forum

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par WabiSabi le Mer 8 Juil 2015 - 11:38
Eliam, merci pour la précision, au moins ça règle le problème.

Personnellement c'est avec Au bonheur des dames que l'on m'a durablement fâché en 2nde avec mister Zola. Je m'y remets, bien sûr, pour les besoins de la cause, mais ça m'est toujours douloureux. ^^

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T2 ('17-'18) : TZR 2 collèges REP/REP+, 5e/4e/3e
T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S
avatar
mrl
Niveau 7

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par mrl le Mer 8 Juil 2015 - 17:43
@Rosanette a écrit:
@F.Lemoine a écrit:
@Rosanette a écrit:
(Bon, il n'y a qu'à donner Germinie Lacerteux aux élèves épicétou)

Kézako ???

Le roman le plus connu (le seul ?) des frères Goncourt, du naturalisme de bon élève, à côté duquel Zola passe pour un joyeux illuminé symboliste (et même là...).


Bon ceci-dit, l'œuvre intégrale que j'avais étudiée en seconde pour le réalisme était Bel-Ami, qui rejoint un peu cette volonté de légèreté (et qui reste un Maupassant agréable).

Déjà que lire un Zola est difficile, alors Germinie Lacerteux affraid
J'ai déjà utilisé la préface, très lisible, mais le roman en œuvre intégrale me paraît hors de portée pour des secondes. Le personnage de la maîtresse est incompréhensible. L'Assommoir est beaucoup plus digeste avec son début sentimental qui peut accrocher certains élèves.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par doctor who le Mer 8 Juil 2015 - 18:09
Je trouve intéressant d'aborder le naturalisme par le petit bout de la lorgnette : les soirées de Médan, Maupassant et Flaubert, etc.
Pour le projet naturaliste, une heure maxi, à la fin de l'étude du roman.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
Rosanette
Expert

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par Rosanette le Mer 8 Juil 2015 - 18:42
@mrl a écrit:
@Rosanette a écrit:
@F.Lemoine a écrit:

Kézako ???

Le roman le plus connu (le seul ?) des frères Goncourt, du naturalisme de bon élève, à côté duquel Zola passe pour un joyeux illuminé symboliste (et même là...).


Bon ceci-dit, l'œuvre intégrale que j'avais étudiée en seconde pour le réalisme était Bel-Ami, qui rejoint un peu cette volonté de légèreté (et qui reste un Maupassant agréable).

Déjà que lire un Zola est difficile, alors Germinie Lacerteux affraid
J'ai déjà utilisé la préface, très lisible, mais le roman en œuvre intégrale me paraît hors de portée pour des secondes. Le personnage de la maîtresse est incompréhensible. L'Assommoir est beaucoup plus digeste avec son début sentimental qui peut accrocher certains élèves.

C'était une blague Razz
Contenu sponsorisé

Re: Réalisme et naturalisme - Progression des séquences ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum