NVB ou le mépris des enseignants...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

NVB ou le mépris des enseignants...

Message par MUTIS le Jeu 9 Juil 2015 - 6:32


On se souvient des ricanements de notre ministre quand on évoquait le salaire des profs chez Laurent Ruquier. Elle trouvait effectivement les nôtres assez risibles...
On se souvient aussi du dédain qu'elle manifestait à notre égard en invoquant un ennui généralisé des collégiens (avec des chiffres dont on a vu la fiabilité !).
http://www.neoprofs.org/t91900-reforme-ineptie-n9-la-reforme-qui-pretend-lutter-contre-l-ennui-en-le-generalisant
On se souvient du mépris à l'égard des manifestants et des opposants à la réforme qu'a démontré le passage en force du décret le 20 mai.
Pour justifier maintenant la suppression scandaleuse de l'Accompagnement Educatif pour 85% des colléges, voici ce qu'écrit notre ministre :
"(L'accompagnement éducatif) n'a permis d'apporter un soutien aux élèves, d'améliorer le climat scolaire, et d'offrir à des élèves des activités auxquelles ils n'avaient pas accès que dans les zones difficiles. De ce fait, l'accompagnement éducatif a été recentré là où il est utile, c'est-à-dire dans l'enseignement prioritaire "...
Quel mépris pour les dizaines de milliers d'enseignants qui ont apporté leur aide aux élèves dans les établissements et quel dédain pour les centaines de milliers d'élèves qui en profitaient. Un mensonge éhonté...Pendant 7 ans, tous les dispositifs que les collègues ont mis en place, tous les efforts qu'ils ont faits, toutes les aides et animations qu'ils ont proposées n'ont apporté aucun soutien aux élèves... Alors que chez nous comme dans le collège de mon fils, les élèves en redemandaient et que nous devions parfois en refuser faute de place et d'heures...
Je vais intégrer cela à mes explications aux parents dès la rentrée ! Je sens qu'ils vont aimer et en tant que parent d'un enfant qui a bénéficié d'un club théâtre remarquable cette année (grâce à l'Accompagnement Educatif), j'apprécie particulièrement qu'on nous prenne pour des imbéciles.
Je pense qu'Allègre a fait des émules au MEN, et que la sanction en 2017 sera comparable à celle de 2002.
Merci en tout cas, au PS, de nous donner des ministres dont le mépris n'a d'égal que la méconnaissance du travail des profs et l'incompétence.
Voilà une lettre qu'il faut faire circuler !
Et je conseille à tous la mise au point et les précisions chiffrées sur l'Accompagnement Educatif:
https://savoir.actualitte.com/article/analyses/631/la-suppression-de-l-accompagnement-educatif-vivement-denoncee
http://www.neoprofs.org/t91608-ineptie-n3-la-suppression-de-l-accompagnement-educatif-pour-85-des-colleges


Dernière édition par MUTIS le Jeu 9 Juil 2015 - 12:17, édité 2 fois

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par Jane le Jeu 9 Juil 2015 - 6:40

Si ça ne sert à rien, pourquoi les avoir maintenus en REP et REP+ ? La politique d'austérité n'a pas cours partout de la même façon, quand c'est inefficace ?

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par ylm le Jeu 9 Juil 2015 - 6:55

Source de cette lettre? Je la diffuserais bien, mais sans être sûr que ce n'est pas un faux, c'est délicat.

ylm
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par MUTIS le Jeu 9 Juil 2015 - 6:59

@ylm a écrit:Source de cette lettre? Je la diffuserais bien, mais sans être sûr que ce n'est pas un faux, c'est délicat.

J'envoie un MP à arum pour avoir la source...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par mgb35 le Jeu 9 Juil 2015 - 7:28

Quelqu'un connait-il le nombre d'heures d'accompagnement éducatif dispensé par année ?

mgb35
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par babouchka4 le Jeu 9 Juil 2015 - 7:42

Alors la.... Rien que sur les ~ 7000 collèges,

85 % x 7000 Collèges x ~ 250 h Moyenne ( chez nous c'est 500 h pour 500 élèves ) / bahut x 25 € Net Mini = Cela fait 37 millions d'euros économisés... et je pense être dans la fourchette très basse ^^

_________________
" If you can keep your head when all about you are losing theirs..... , you'll be a man my Son. "

babouchka4
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par MUTIS le Jeu 9 Juil 2015 - 7:44

@mgb35 a écrit:Quelqu'un connait-il le nombre d'heures d'accompagnement éducatif dispensé par année ?

Voir le lien plus haut, je cite :

"Selon les chiffres du ministère de l’Education nationale, en 2013-2014, l’accompagnement éducatif concernait 219 071 élèves d'écoles élémentaires publiques de l'éducation prioritaire et 674 461 élèves des collèges publics. Il vient souvent en complément de l'aide personnalisée mise en œuvre à l'école, l'accompagnement personnalisé étant déployé en classe de 6ème depuis la rentrée scolaire 2011.

Cet accompagnement est organisé tout au long de l'année. La durée indicative est de deux heures, de préférence en fin de journée après la classe, quatre jours par semaine. Au cours de l'année scolaire 2013-2014, l'accompagnement éducatif était réparti en :
- aide aux devoirs : 64 % à l'école et 59,1 % au collège

- pratique artistique et culturelle : 22 % à l'école et 23,8 % au collège
- pratique sportive : 13 % à l'école et 11 % au collège
- langues vivantes : 1 % à l'école et 6,2 % au collège.

En 2013-2014, l'accompagnement est assuré par 13 219 intervenants, dont 78 % d'enseignants du premier degré, à l'école élémentaire, et 119 801 intervenants, dont 73 % d'enseignants du second degré, au collège.

Dans un communiqué, la FCPE « exprime son total désaccord avec la décision de supprimer l'accompagnement éducatif dans les établissements situés hors éducation prioritaire. Il est inconcevable de mettre fin à une mesure qui offrait aux élèves en difficulté des ressources complémentaires pour réussir leur scolarité.

La réforme de l'éducation prioritaire était accompagnée de la promesse qu'elle se ferait avec des moyens supplémentaires. Cette promesse doit être tenue ! Il serait fallacieux de faire croire que les difficultés et l'échec scolaire ne concernent que les zones d'éducation prioritaire. La réussite de tous les élèves comporte plusieurs leviers qui ne sont pas à opposer les uns aux autres.

Parce qu'à tout moment un élève peut se trouver en difficulté passagère, il doit trouver à tout moment au sein de l'école, une réponse à sa difficulté en fonction de ses besoins. C'est ce que permettait l'accompagnement éducatif. »

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par Isis39 le Jeu 9 Juil 2015 - 8:56

Dans mon académie, le recteur a distribué des IMP pour que l'on puisse maintenir l'accompagnement éducatif.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par MUTIS le Jeu 9 Juil 2015 - 9:00

@Isis39 a écrit:Dans mon académie, le recteur a distribué des IMP pour que l'on puisse maintenir l'accompagnement éducatif.

Impossible normalement, les IMP ne sont pas des heures devant élèves...
Il n'est pas possible de les utiliser pour compenser la perte de l'AE.
Et donc ce serait étonnant qu'un recteur y déroge...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par Isis39 le Jeu 9 Juil 2015 - 10:13

@MUTIS a écrit:
@Isis39 a écrit:Dans mon académie, le recteur a distribué des IMP pour que l'on puisse maintenir l'accompagnement éducatif.

Impossible normalement, les IMP ne sont pas des heures devant élèves...
Il n'est pas possible de les utiliser pour compenser la perte de l'AE.
Et donc ce serait étonnant qu'un recteur y déroge...

Pourtant ça a été expliqué en CA.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par hermione le Jeu 9 Juil 2015 - 10:38

Les IMP c'est par exemple pour l' ATice.

_________________
Il faut toujours un coup de folie pour bâtir un destin.
Marguerite Yourcenar

hermione
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par Isis39 le Jeu 9 Juil 2015 - 10:39

@hermione a écrit:Les IMP c'est par exemple pour l' ATice.

Oui, on a des IMP fléchées pour cela.
Mais des IMP sont transformées en heures pour l'AE. C'est ce qui a été présenté par mon CDE au dernier CA.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par WabiSabi le Jeu 9 Juil 2015 - 10:51

Outre le mépris continuel que vous relevez très bien, Mutis, il y a dans cette décision,  je trouve, une idéologie absolument scandaleuse. Car il ne s'agit plus là de "discrimination positive" (pratique en soi déjà très discutable) mais bien d'une discrimination négative, i.e. une discrimination tout court, sociale, qui sous-entend qu'une partie de la population peut être légitimement lésée d'une aide d'état dont elle bénéficiait jusque là. Et c'est avec ce genre de mesures détestables que ce roquet de Valls compte battre en brèche son "apartheid". Ou comment faire exactement l'inverse de ce qu'on proclame...

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par MUTIS le Jeu 9 Juil 2015 - 11:12

@WabiSabi a écrit:Outre le mépris continuel que vous relevez très bien, Mutis, il y a dans cette décision,  je trouve, une idéologie absolument scandaleuse. Car il ne s'agit plus là de "discrimination positive" (pratique en soi déjà très discutable) mais bien d'une discrimination négative, i.e. une discrimination tout court, sociale, qui sous-entend qu'une partie de la population peut être légitimement lésée d'une aide d'état dont elle bénéficiait jusque là. Et c'est avec ce genre de mesures détestables que ce roquet de Valls compte battre en brèche son "apartheid". Ou comment faire exactement l'inverse de ce qu'on proclame...

Extrait de notre motion au dernier CA :
Nous rappelons que ce dispositif est destiné à aider les élèves en difficulté que l’on retrouve aujourd’hui dans tous les établissements de France. Considérer que cette aide doit être limitée à certaines zones géographiques ou à un certain type d’établissement, c’est délaisser une bonne partie des élèves qui ont besoin d’un soutien aujourd’hui.
Refuse t-on les allocations familiales ou les indemnités chômage à des gens sous prétexte qu’ils n’habitent pas dans des quartiers défavorisés ? Non. La politique éducative doit, à nos yeux, suivre les mêmes principes : elle doit respecter la diversité des publics et proposer une aide adaptée partout, sans discrimination géographique.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par WabiSabi le Jeu 9 Juil 2015 - 11:18

Merci pour ce document. Voilà qui prouve que certains établissements ont la tête sur les épaules et font preuve de discernement, c'est rassurant. Quand on pense aux collèges et collegiens de toutes les zones campagnardes déjà délaissées par les transports en commun, où il n'y a ni stade de foot, ni mjc, ni cinéma à tous les coins de rue, on comprend mieux ce que cette mesure a de profondément inique et où se trouvent les véritables "défavorisés" de ce pays.


Dernière édition par WabiSabi le Jeu 9 Juil 2015 - 11:20, édité 2 fois

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par MUTIS le Jeu 9 Juil 2015 - 11:19

@Isis39 a écrit:
@hermione a écrit:Les IMP c'est par exemple pour l' ATice.

Oui, on a des IMP fléchées pour cela.
Mais des IMP sont transformées en heures pour l'AE. C'est ce qui a été présenté par mon CDE au dernier CA.

Impossible !
Les IMP sont des indemnités pour missions particulières qui ne sont pas effectuées devant les élèves (coordination, référent ceci, aide informatique etc...) Aucune possibilité légale de les transformer en heures d'enseignement...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par Jane le Jeu 9 Juil 2015 - 11:21

Pourtant mon CDE a fait pareil; il a argué qu'il existait un flou et a donné 2 IMP pour l'AP.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par MUTIS le Jeu 9 Juil 2015 - 11:24

@WabiSabi a écrit:Merci pour ce document. Voilà qui prouve que certains établissements ont la tête sur les épaules et font preuve de discernement, c'est rassurant. Quand on pense aux collèges et collegiens de toutes les zones campagnardes déjà délaissées par les transports en commun, où il n'y a ni stade de foot, ni mjc, ni cinéma à tous les coins de rue, on comprend mieux ce que cette mesure a de profondément inique et où se trouvent les véritables "défavorisés" de ce pays.

Oui, topela
Mais s'ils ne sont pas REP ou REP+ c'est qu'ils sont favorisés, voilà le raisonnement ! furieux No affraid

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par babouchka4 le Ven 10 Juil 2015 - 6:14

Des nouvelles d'arum pour avoir confirmation au sujet de la lettre ?!?

_________________
" If you can keep your head when all about you are losing theirs..... , you'll be a man my Son. "

babouchka4
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par MUTIS le Ven 10 Juil 2015 - 6:26

@babouchka4 a écrit:Des nouvelles d'arum pour avoir confirmation au sujet de la lettre ?!?

Oui, la lettre est tout à fait sérieuse et envoyée à un député maire.
Tu peux en avoir confirmation auprès d'elle directement avec un MP.
Confirmation qui signifie consternation donc.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par babouchka4 le Ven 10 Juil 2015 - 6:31

J'aimerais tellement, mais tellement que cette lettre lui soit mise sous le nez un jour en plein débat televisé.... Je suis dégoûté....

Il faudrait l'envoyer à différents organes de presse pour susciter des réactions, les gens, collègues profs doivent savoir...

_________________
" If you can keep your head when all about you are losing theirs..... , you'll be a man my Son. "

babouchka4
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par MUTIS le Ven 10 Juil 2015 - 6:36

@babouchka4 a écrit:J'aimerais tellement, mais tellement que cette lettre lui soit mise sous le nez un jour en plein débat televisé.... Je suis dégoûté....

Moi aussi, dégoûté est le mot. Quand je pense au boulot que nous avons fait pour aider les gamins en difficulté dans mon collège (et nous étions une dizaine de profs impliqués), quand je vois le mépris pour notre travail qu'implique la phrase citée, quand je vois que ce mépris s'adresse aux profs les plus motivés et les plus dévoués (souvent), il y a de quoi être écoeuré. Traiter les gens avec autant de mépris et avec une telle méconnaissance du terrain est indigne d'un ministre à mon avis.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par Carnyx le Ven 10 Juil 2015 - 7:37

Najat ou le mépris, joli titre pour le récit d'un passage au ministère. furieux

Faire table rase et faire plaisir aux amis pédagos avant d’être éjectée avec le reste du PS, elle a vraiment un beau programme. Le pire étant que la droite ne reviendra pas sur la destruction effectuée.

Ce qui doit préoccuper davantage maintenant notre amie, c'est comment se retrouver un poste pour pantoufler après la déroute prévue aux élections.
L’Éduknatt est une asile de fous où les fous ont pris le pouvoir.

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par AsarteLilith le Ven 10 Juil 2015 - 8:12

Mais si ça sert à rien, pour le "rencentrer dans les zones d'éducations prioritaires" ? (enfin, on dit REP maintenant) Et si nos salaires sont aussi risibles, qu'est-ce qu'elle attend pour les monter vraiment ?

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: NVB ou le mépris des enseignants...

Message par JPhMM le Ven 10 Juil 2015 - 8:15

Elle ne va pas les monter. Ils adorent pleurer de rire de nos salaires durant leurs soirées champagne petits fours des palais de la République payées avec nos impôts. Ils ne vont pas se priver d'un tel plaisir.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum