Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
thrasybule
Oracle

Re: À quoi ressemble un cours de français au lycée ?

par thrasybule le Ven 31 Juil - 23:15
@Fabienne a écrit:Tu sais, quand ça t'agace, tu peux aussi ne pas répondre.
Il serait bon que tu appliques à toi-même ces merveilleux principes qui t'animent.
avatar
Audrey
Oracle

Re: À quoi ressemble un cours de français au lycée ?

par Audrey le Ven 31 Juil - 23:56
Ouhla... beh alors, tout le monde a besoin de câlins ou quoi?

Moi oui, je veux bien me sacrifier pour le bien-être collectif! ;-)

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
chloe2504
Niveau 5

Re: À quoi ressemble un cours de français au lycée ?

par chloe2504 le Sam 1 Aoû - 1:22
Dalathée, en série générale, les années précédentes j'ai fait 18 textes en S. Roman: 1 GT (3 LA), 1 OI (3 LA). Théâtre: 1 GT (3 LA), 1 OI (2 LA). Argumentation: 1 GT (4 LA). Poésie: 1 OI (3 LA). Une fois, j'ai réussi à faire 21 en ajoutant 1 LA pour l'OI sur le théâtre et en faisant 2 GT de 3 LA chacun pour l'argumentation. Pour les LC, je suis d'accord avec Ysabel. Ne pas surcharger les élèves de documents complémentaires qu'ils ne maîtriseront pas pour l'entretien. Les accompagner. Leur donner assez de matières pour approfondir la réflexion autour de la problématique de la séquence. Ne pas oublier que document complémentaire n'est pas égal à lecture cursive. J'y mets aussi des documentaires, des films, des représentations de théâtre, des chansons, des tableaux, des sculptures, de l'opéra. Les ouvrir à toutes les formes de culture. Ce n'est toutefois que mon humble avis.
User17706
Enchanteur

Re: À quoi ressemble un cours de français au lycée ?

par User17706 le Sam 1 Aoû - 6:45
thibotten a écrit:
PauvreYorick a écrit:

Aucun rapport (ou presque), mais:
thibotten a écrit: j'ai beaucoup de mal à comprendre comment un livre peut à la fois être d'une intelligence remarquable et raconter n'importe quoi sur les textes qu'il prétend commenter.
Est-ce qu'il n'a pas, d'une certaine façon, beaucoup plus de chances, s'il est d'une intelligence remarquable, que moyenne, de raconter n'importe quoi, ou une certaine espèce de n'importe quoi?
Heuu... heu  Là je veux bien quelques mots d'explication, parce que ça ne me semble pas évident du tout (en fait ça me semble profondément paradoxal). De quelle "espèce de n'importe quoi" parles-tu au juste ?
Bah, il y a des contresens qui demandent énormément d'ingéniosité, non? Évidemment ça suppose d'étendre un peu le champ du n'importe quoi de les y faire rentrer Smile

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Ryuzaki
Niveau 7

Re: À quoi ressemble un cours de français au lycée ?

par Ryuzaki le Sam 1 Aoû - 19:54
L'ingéniosité et l'intelligence sont-elles synonymes ?
A mes yeux, les contresens sont plutôt le signe d'une intelligence qui se veut remarquable, et qui cherche à briller, alors qu'une intelligence plus solide aurait su prendre du recul sur sa pensée et se rendre compte du contresens. Ou, pour citer Malebranche: " il y a une infinité de gens qui perdent le sens commun, parce qu'ils le veulent passer, et qui ne disent que des sottises, parce qu'ils ne veulent dire que des paradoxes" (La recherche de la vérité). Ceci dit, l'avantage du champ du n'importe quoi, c'est justement qu'il est très extensible, n'étant limité que par l'imagination, contrairement au champ des choses pertinentes, nécessairement plus restreint.
User17706
Enchanteur

Re: À quoi ressemble un cours de français au lycée ?

par User17706 le Sam 1 Aoû - 20:02
Voilà, ce que je dis est tout à fait ce que dit Malebranche ─ qu'il ne faudrait pas mésinterpréter en supposant qu'il juge que les auteurs de paradoxes manquent d'intelligence, sauf évidemment à restreindre et non plus étendre, cette fois, la signification aujourd'hui usuelle du terme Smile

Bref, il n'y a pas vraiment de désaccord, sauf peut-être sur la formulation : à moins de prétendre toujours pouvoir juger les facultés sur leurs résultats (autrement dit de prétendre savoir toujours ce qui est vrai et ce qui est faux), ou à moins de différencier ingéniosité et intelligence indépendamment de tout exercice, autant considérer que le caveat s'étend à tous, et que nul ne peut se prévaloir de l'intelligence qui lui permettrait à coup sûr d'échapper aux erreurs d'ingéniosité Smile

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
Contenu sponsorisé

Re: À quoi ressemble un cours de français au lycée ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum