Le personnage de Clytemnestre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le personnage de Clytemnestre

Message par Thalia de G le Jeu 9 Juil 2015 - 21:20

Je relis mes tragiques grecs et surgit une question : pourquoi Clytemnestre n'est-elle perçue dans l'imaginaire collectif que comme une criminelle haïssable ? Mère brisée par le sacrifice de sa fille, épouse bafouée par les amours d'Agamemnon et Chryseis puis le retour de son époux avec Cassandre qu'il entend imposer comme sa concubine aux yeux de tous.
Certes, épouse adultère dont le complice est Égisthe. On connaît de celui-ci la terrible histoire, fils incestueux de Thyeste et de sa fille Pélopia, et dont les frères ont été offerts en festin à leur père.

Clytemnestre est davantage présentée comme un criminelle que comme une victime.

C'était ma question existentielle du jour.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le personnage de Clytemnestre

Message par Elaïna le Jeu 9 Juil 2015 - 21:27

La question se pose pour un tas de personnages criminels féminins d'ailleurs. Si on prend l'exemple de Milady chez Dumas, la pauvre fille n'a pas eu la vie bien rose, elle s'est débattue tant bien que mal pour se tailler une place, et on ne lui pardonne pas ce que finalement on pardonne à d'autres...

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le personnage de Clytemnestre

Message par WabiSabi le Jeu 9 Juil 2015 - 21:33

My two cents : la femme, historiquement considérée comme la moitié de l'humanité porteuse de la caritas et des valeurs "positives" de l'affect humain de par son rôle de mère, est moins aisément pardonnée lorsqu'elle se laisse aller à la haine, la violence et la misanthropie que l'homme, chez qui cet élan peut même sembler plus naturel.

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le personnage de Clytemnestre

Message par mandane le Jeu 9 Juil 2015 - 21:42

Je ne suis pas helléniste, malheureusement, mais je dirais que Clytemnestre reste coupable de deux crimes rendus plus graves par son sexe: elle est coupable d'adultère et de régicide (cela dit, je ne sais si ce crime est considéré comme aussi grave par les Grecs que sous l'Ancien Régime... donc je dis peut-être une ânerie). Je pense que ces deux transgressions ne peuvent être justifiées par la souffrance d'avoir perdu sa fille (d'autant que le sacrifice était exigé par les dieux) ni par celle d'avoir été "trompée" (Cassandre est un tribut de guerre, on ne peut reprocher au vainqueur Agamemnon d'en "profiter").
Peut-être faut-il adopter le point de vue d'Electre (qui reste sourde à l'argument Iphigénie) pour comprendre le caractère négatif du personnage?

mandane
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le personnage de Clytemnestre

Message par Aspasie le Jeu 9 Juil 2015 - 23:54

@Thalia de G a écrit:Mère brisée par le sacrifice de sa fille
On ne s'oppose pas aux décrets divins... la dignité est de suivre l'ordre du cosmos, non de se morfondre sur la perte de ceux qu'on aime. De ce point de vue, Clytemnestre ne gagne aucun point.

épouse bafouée par les amours d'Agamemnon et Chryseis
Le modèle de l'épouse est celui d'Héra, baffouée de la même manière, mais maîtresse en sa demeure. Elle assaille ses rivales, et les enfants de ses rivales, mais elle n'attente pas à l'époux. Clytemnestre, sur ce point là non plus, ne peut gagner des points

puis le retour de son époux avec Cassandre qu'il entend imposer comme sa concubine aux yeux de tous.
Comme le rappelle mandane, Cassandre est un tribu de guerre... il n'y a nul combat à mener de ce côté-là

Certes, épouse adultère dont le complice est Égisthe.

Oui mais... pendant que son époux est à la guerre... à Clytemnestre, on opposera Pénéloppe bien sûr. L'épouse tient la maisonnée dans l'attente du retour, elle ne batifolle pas...

Enfin, plus qu'adultère, elle est meurtrière. Le retour de l'époux ne l'arrange pas et elle en fait son affaire...

Je crois que cela tient à une question de représentation de la "place" de l'épouse au fond.

Aspasie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le personnage de Clytemnestre

Message par User5899 le Ven 10 Juil 2015 - 0:54

@Thalia de G a écrit:Je relis mes tragiques grecs et surgit une question : pourquoi Clytemnestre n'est-elle perçue dans l'imaginaire collectif que comme une criminelle haïssable ? Mère brisée par le sacrifice de sa fille, épouse bafouée par les amours d'Agamemnon et Chryseis puis le retour de son époux avec Cassandre qu'il entend imposer comme sa concubine aux yeux de tous.
Certes, épouse adultère dont le complice est Égisthe. On connaît de celui-ci la terrible histoire, fils incestueux de Thyeste et de sa fille Pélopia, et dont les frères ont été offerts en festin à leur père.

Clytemnestre est davantage présentée comme un criminelle que comme une victime.

C'était ma question existentielle du jour.
Le modèle de l'épouse du guerrier, c'est Pénélope. Agamemnon est à la guerre, il n'est pas allé rigoler, sa femme devrait le comprendre. Et si elle est trompée, elle souffre en silence ou demande à son époux que sa dignité soit respectée. Regardez Héra/Junon : s'en prend-elle à Zeus/Jupiter ? Regardez Fricka chez les Germains ? Tue-t-elle Wotan ?
Quant à Iphigénie, elle est un sacrifice réclamé par les dieux : se venger des dieux en tuant son époux ? Ca n'a pas de sens. Les dieux eux-mêmes sont soumis aux destins, alors Clytemnestre et les Atrides en général, hein...

Edit : Aspasie topela

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le personnage de Clytemnestre

Message par Sphinx le Ven 10 Juil 2015 - 11:37

Clytemnestre n'a pas le droit de tromper son mari : c'est une dame. Agamemnon a parfaitement le droit de tromper sa femme, d'ailleurs, ce n'est même pas tromper : c'est un monsieur. Donc, Cassandre et Chryséis = 1, Egisthe = 0. Il est d'ailleurs intéressant de noter que l'infidélité est rarement présentée comme une excuse (elle tue Agamemnon pour s'en débarrasser d'un commun accord avec Egisthe, pas vraiment par jalousie), et que d'ailleurs la tromperie d'Agamemnon est rarement présentée comme telle (Cassandre, Chryséis, Briséis sont des captives, pas des femmes dont il serait amoureux, et rappelons que dans la Grèce mycénienne, du moins celle d'Homère, les femmes captives servent de monnaie, au même titre que les vaches et les trépieds de bronze).

Quant au sacrifice d'Iphigénie, c'est la seule chose qui doit peser un peu dans la balance. Mais c'est parce qu'il faut bien qu'il y ait un peu de pitié pour le meurtrier, sans quoi il ne peut pas y avoir de tragédie. C'est comme pour Médée : son acte est d'autant plus terrifiant qu'elle aime réellement ses enfants.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum