Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Will.T
Prophète

Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par Will.T le Ven 10 Juil 2015 - 15:09
l'étudiant a écrit:"Le lycée n'offre pas à tous les jeunes les armes nécessaires pour réussir de manière égale dans l'enseignement supérieur", a rappelé le député Émeric Bréhier, lors de la présentation de l'ambitieux rapport sur les liens entre le lycée et l'université à la commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale, mercredi 8 juillet 2015.

Pour Émeric Bréhier, "passer de la massification de l'enseignement supérieur à la démocratisation" nécessite d'abord de revoir l'organisation du lycée. Il propose de remplacer les filières jugées "trop tubulaires" par un socle commun composé de quelques matières, complétées d'options.

Le bac, lui aussi, doit être repensé. Seules les matières fondamentales doivent faire l'objet d'une épreuve finale avec instauration d'un seuil éliminatoire.
http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/les-liens-entre-le-lycee-et-l-enseignement-superieur-au-rapport.html

lien vers le rapport de la mission d'information sur les liens entre lycée et l'enseignement supérieur.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par Rendash le Ven 10 Juil 2015 - 18:54
Rapport Machin, p.7 a écrit:en introduisant une année facultative de transition pour répondre au besoin de remédiation de certains élèves.

Permettre ç ceux qui n'ont pas le niveau requis de redoubler une année, fallait y penser. Quel visionnaire.


Selon Émeric Bréhier, "l'enseignement supérieur doit s'adapter aux étudiants tels qu'ils sont et non pas tels qu'il rêve qu'ils soient". Le cours magistral en licence doit ainsi laisser la place "à une logique d'apprentissage fondée sur les acquis des étudiants". D'où l'idée d'encourager la pédagogie par projet

Là, par contre, c'est carrément flippant.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
alanne
Fidèle du forum

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par alanne le Ven 10 Juil 2015 - 18:56
en gros l université devient une école (oui beaucoup d'école de commerce ne fonctionnent que par projet)

_________________
Wait and see
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par Rendash le Ven 10 Juil 2015 - 19:01
Pardon, hein, je débute avec ce genre de langage, il me faudra sans doute du temps pour m'y habituer et être certain de bien comprendre tout ce que je lis. En attendant, je demande quand je ne suis pas certain de ce que je comprends :

Rapport Bréhier, p.10 a écrit: l’université, qui propose des « doubles-licences » et d’autres options permettant de sélectionner les étudiants, en contradiction avec leur vocation d’accueil

Autrement dit, selon ce monsieur, le système des doubles licences serait encore un truc ach'ment élitiste et socialement reproducteur, fait uniquement pour sélectionner les bons et envoyer les pauvres au casse-pipes, un genre de bilangue version licence. C'est bien ça, ou quelque chose m'échappe?

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par Rendash le Ven 10 Juil 2015 - 19:07
Rapport Bréhier a écrit:Ces avancées supposent toutefois que les activités d’enseignement soient mieux valorisées dans le métier des enseignants-chercheurs.


Bon, jusque là, rien de vraiment drôle. Regardons comment il souhaite que cette valorisation se fasse :

Rapport Bréhier a écrit: Ces derniers devraient bénéficier des formations délivrées par les ESPE

...


_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par e-Wanderer le Ven 10 Juil 2015 - 19:18
Donner encore plus de poids aux ESPE dans la formation des enseignants-chercheurs, faire en sorte que l'université s'adapte au niveau des étudiants et non l'inverse… Au secours !

Mes propositions :

1) Arrêter de donner des consignes de correction laxistes au baccalauréat et restaurer de véritables exigences disciplinaires. On n'évoquerait même pas la question de la sélection à l'entrée de l'université si le bac jouait véritablement son rôle.

2) Empêcher les orientations fantaisistes : dans mon établissement, 1% des étudiants titulaires d'un bac pro accèdent en L2. Et ils constituent 25% des effectifs. Ça pèse très lourd dans les fameux 50% d'échec en licence.

3) Faire en sorte que les étudiants puissent… étudier. J'ai constaté, comme responsable de L3, que le tiers de mes étudiants travaille pour financer ses études, souvent à plein temps et parfois de nuit. Il faut une politique ambitieuse de logement et de bourses, qui donne sa chance à chacun. Mais en contrepartie, il faut aussi avoir des exigences fortes en termes de résultats.

4) Laisser les universités libres d'organiser leurs cursus : actuellement, c'est le ministère qui avalise les maquettes et impose ses lubies pédagogiques. Si on parle d'autonomie, il ne faut pas faire semblant.

5) Fermer les ESPE et consacrer l'argent ainsi économisé à la politique du logement étudiant. Et remplacer cette formation professionnelle déficiente par des allègements d'emploi du temps en début de carrière et un tutorat assuré par des enseignants expérimentés.
avatar
ben2510
Érudit

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par ben2510 le Ven 10 Juil 2015 - 19:19
"Outre une systématisation de la formation des enseignants du secondaire aux pratiques d'accompagnement personnalisé dans le cadre des Espé (Écoles supérieures du professorat et de l'éducation), le rapport préconise que ces dernières forment également les enseignants-chercheurs."

Où est le smiley :vomito: ?

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
User17706
Enchanteur

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par User17706 le Ven 10 Juil 2015 - 19:20
Il est tombé sur la tête, ce monsieur.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Asha Kraken
Érudit

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par Asha Kraken le Ven 10 Juil 2015 - 19:22
@ben2510 a écrit:"Outre une systématisation de la formation des enseignants du secondaire aux pratiques d'accompagnement personnalisé dans le cadre des Espé (Écoles supérieures du professorat et de l'éducation), le rapport préconise que ces dernières forment également les enseignants-chercheurs."

Où est le smiley :vomito: ?

Mais c'est pas vrai, on va aller jusqu'où dans l'infantilisation, la promotion de la nullité et la merditude des choses...
avatar
Adri
Monarque

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par Adri le Ven 10 Juil 2015 - 19:24
C'est la réforme du collège appliquée à l'université :shock:

_________________
http://www.reformeducollege.fr

Pétition contre la suppression des bilangues et des sections euro :
http://www.petitions24.net/non_a_la_mort_programmee_des_langues_vivantes



Faites circuler !
avatar
Laotzi
Habitué du forum

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par Laotzi le Ven 10 Juil 2015 - 19:26
Le coup de la suppression des filières remplacées par un "socle commun" avec des options, c'est exactement la première mouture de la réforme du lycée de Darcos en 2007-2008, avant qu'il soit remplacé par Chatel. L'UMP (pardon, les "Républicains) et le PS, c'est vraiment la même bouse au niveau de l'éducation...

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par e-Wanderer le Ven 10 Juil 2015 - 19:37
@ben2510 a écrit:"Outre une systématisation de la formation des enseignants du secondaire aux pratiques d'accompagnement personnalisé dans le cadre des Espé (Écoles supérieures du professorat et de l'éducation), le rapport préconise que ces dernières forment également les enseignants-chercheurs."

Où est le smiley :vomito: ?
Je suis volontaire pour une séance de formation continue à l'ESPE. J'ai grand besoin de leurs conseils pour organiser une séance de séminaire de Master sur les constructions segmentées dans la langue pré-classique. Et puis j'hésite aussi pour mon cours d'agrégation sur la façon d'intégrer les commentaires de Belleau et de Muret sur les Amours. Il faut toujours s'adresser à des gens compétents.
avatar
ben2510
Érudit

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par ben2510 le Ven 10 Juil 2015 - 19:45
Laughing Laughing Laughing
avatar
InvitéL3
Niveau 5

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par InvitéL3 le Ven 10 Juil 2015 - 20:04
E. Bréhier a écrit:L'enseignement supérieur doit s'adapter aux étudiants tels qu'ils sont et non pas tels qu'il rêve qu'ils soient.
C'était le cas cette année dans le département dans lequel j'ai étudié. C'est sûr, pour ceux qui ne veulent pas travailler c'est bien : pas d'exigence au niveau des connaissances, pas d'exigence au niveau de la langue écrite et orale, des supplications des professeurs pour que les étudiants rendent un mini-mémoire, des RDV par-ci par-là donnés par les professeurs inquiets du sort des étudiants qui ne fichent rien, sont sur leur téléphone en cours, ne prennent pas de notes, qui pour certains ne veulent pas rendre de mini-mémoire (par flemme) et ne veulent pas venir aux rattrapages. En revanche, pour ceux qui sont très intéressés par leur formation, qui sont motivés, travailleurs, et exigeants, c'est très pénible et effectivement ça donne envie de se tourner vers des filières sélectives...

Le cours magistral en licence doit ainsi laisser la place "à une logique d'apprentissage fondée sur les acquis des étudiants"
C'est beau de rêver que les acquis soient assez riches pour pouvoir fonder quelque chose dessus...


Dernière édition par Lexiastein le Ven 10 Juil 2015 - 20:09, édité 1 fois
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par Ronin le Ven 10 Juil 2015 - 20:06
L'université transformée en école primaire d'application. J'ai le droit à la violence physique. Ils ont conscience que ça donne envie de recourir à la violence toutes leurs conneries ?

_________________
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par JPhMM le Ven 10 Juil 2015 - 20:14
@Will.T a écrit:
l'étudiant a écrit:"Le lycée n'offre pas à tous les jeunes les armes nécessaires pour réussir de manière égale dans l'enseignement supérieur", a rappelé le député Émeric Bréhier, lors de la présentation de l'ambitieux rapport sur les liens entre le lycée et l'université à la commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale, mercredi 8 juillet 2015.

Pour Émeric Bréhier, "passer de la massification de l'enseignement supérieur à la démocratisation" nécessite d'abord de revoir l'organisation du lycée. Il propose de remplacer les filières jugées "trop tubulaires" par un socle commun composé de quelques matières, complétées d'options.

Le bac, lui aussi, doit être repensé. Seules les matières fondamentales doivent faire l'objet d'une épreuve finale avec instauration d'un seuil éliminatoire.
http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/les-liens-entre-le-lycee-et-l-enseignement-superieur-au-rapport.html

lien vers le rapport de la mission d'information sur les liens entre lycée et l'enseignement supérieur.
Non merci.

Chez les Bréhier, je préfère lire Émile. I love you I love you I love you I love you

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Finrod
Expert

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par Finrod le Ven 10 Juil 2015 - 20:20
Pour Émeric Bréhier, "passer de la massification de l'enseignement supérieur à la démocratisation" nécessite d'abord de revoir l'organisation du lycée. Il propose de remplacer les filières jugées "trop tubulaires" par un socle commun composé de quelques matières, complétées d'options.

Le bac, lui aussi, doit être repensé. Seules les matières fondamentales doivent faire l'objet d'une épreuve finale avec instauration d'un seuil éliminatoire.

J'ai une idée, on pourrait appeler ça le "Brevet" , ça sonne mieux que BAC, surtout quand on voit le contenu...
avatar
oloc
Niveau 7

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par oloc le Ven 10 Juil 2015 - 20:26
@e-Wanderer a écrit:

2) Empêcher les orientations fantaisistes : dans mon établissement, 1% des étudiants titulaires d'un bac pro accèdent en L2. Et ils constituent 25% des effectifs. Ça pèse très lourd dans les fameux 50% d'échec en licence.

Merci ; le taux correspond en gros à celui donné par Marcel K. dans son université l'autre jour, et c'est effrayant. Evidemment, il est inenvisageable d'organiser un examen d'entrée pour les titulaires de bacs pro, qui ferait gagner un an à tout le monde bounce
avatar
wanax
Fidèle du forum

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par wanax le Ven 10 Juil 2015 - 20:26
Je ne comprends pas votre colère : Emeric Bréhier a la passion de l'égalité, pour laquelle il s'est toujours battu. Comment reprocher sa cohérence à quelqu'un qui a sacrifié une brillante carrière au bien public ?
http://www.brehier.fr/assemblee/argumentaires/330.htm
D'ailleurs, cette ouverture de l'Université n'enlève rien à ceux des étudiants qui réussissent. Pourquoi vouloir empêcher certains d'obtenir de nouveaux droits, si cela n'enlève rien aux autres ?
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par JPhMM le Ven 10 Juil 2015 - 20:27
Laughing Laughing Laughing Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
InvitéL3
Niveau 5

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par InvitéL3 le Ven 10 Juil 2015 - 20:35
@wanax a écrit:Je ne comprends pas votre colère : Emeric Bréhier a la passion de l'égalité, pour laquelle il s'est toujours battu. Comment reprocher sa cohérence à quelqu'un qui a sacrifié une brillante carrière au bien public ?
http://www.brehier.fr/assemblee/argumentaires/330.htm
D'ailleurs, cette ouverture de l'Université n'enlève rien à ceux des étudiants qui réussissent. Pourquoi vouloir empêcher certains d'obtenir de nouveaux droits, si cela n'enlève rien aux autres ?
C'est du second degré ? Le niveau de la formation se trouve drastiquement abaissé, ce qui la rend beaucoup moins intéressante et crée le besoin d'aller voir ailleurs, là où le travail et la curiosité intellectuelle font partie des "fondamentaux"... Les étudiants qui ne se contentent pas du minimum syndical ne trouvent généralement pas de satisfaction dans une formation qui se fonde sur les acquis des étudiants...
avatar
Asha Kraken
Érudit

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par Asha Kraken le Ven 10 Juil 2015 - 20:38
@Ronin a écrit:L'université transformée en école primaire d'application. J'ai le droit à la violence physique. Ils ont conscience que ça donne envie de recourir à la violence toutes leurs conneries ?

Non mais quand bien même ils en auraient conscience, ils s'en foutraient puisqu'on est quinze à s'en émouvoir. Sad
avatar
wanax
Fidèle du forum

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par wanax le Ven 10 Juil 2015 - 20:47
Lexiastein a écrit:
C'est du second degré ?(...)
Ah ça, je sais ! Delta !
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par JPhMM le Ven 10 Juil 2015 - 20:51
@wanax a écrit:
Lexiastein a écrit:
C'est du second degré ?(...)
Ah ça, je sais ! Delta !
lol!

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par Anaxagore le Ven 10 Juil 2015 - 20:54
@JPhMM a écrit:
@wanax a écrit:
Lexiastein a écrit:
C'est du second degré ?(...)
Ah ça, je sais ! Delta !
lol!

Ne ris pas malheureux. Tu entends ça même pour x^2+3x=0.
Contenu sponsorisé

Re: Liens lycée-université : le pavé dans la mare des députés

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum