improviser ses cours?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par ysabel le Ven 10 Juil 2015 - 18:18

Brindacier a écrit:Un cours de français, c'est un peu comme un beau maquillage: très soigné, peaufiné, mais donnant l'impression du plus pur naturel.

Joli ! Razz

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par nigousse le Ven 10 Juil 2015 - 18:25

Après cela dépend aussi des matières et des inspecteurs. Pour nous il y a une vraie pression pour des cours " entièrement fabriqués" et haro sur les manuels. Ce qui est rigolo c'est que je vos des collègues scanner les documents des manuels et retaper les questions des manuels, c'est le même contenu qu'une photocopie de manuel mais visuellement ça en jette! Au contraire ma collègue d'éco-gestion fait acheter des fichiers à toutes ses classes ( elle a 18 classes c'est compréhensible) et suit le fichier avec la bénédiction de son inspecteur ( elle me certifiait ne faire aucune préparation de cours).

nigousse
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par leskhal le Ven 10 Juil 2015 - 19:28

J'ai préparé mes cours pendant 2-3 ans au début, puis je me suis aperçu que mes notes me bloquaient plutôt qu'autre chose, alors depuis je n'ai plus jamais préparé de cours. C'est sans doute plus facile en maths, les théorèmes changent peu.

Mon travail de préparation consiste à vérifier sur le programme officiel où je suis censé m'arrêter, à jeter un œil sur le manuel où sont les exos pas inintéressants. Tout le « cours », léger en fait, est improvisé en classe à partir de ce qui reste des années précédentes dans la tête des élèves.

J'ai dû me prendre la tête une après-midi il y a trois ans quand sont apparues des notions de stats que je n'avait jamais étudiées, je lisais quelques bouquins sur ces choses bizarres, puis j'ai improvisé quand même la première fois : je m'expliquais autant à moi même qu'à mes élèves, ça a été un très bon cours, je me suis compris, les élèves aussi, apparemment.

Je marche une demi-heure pour aller travailler, c'est pendant ce temps que je prépare mes cours, que je me dis comment aborder telle notion avec cette classe ou telle autre, qui ont des niveaux disparates, que je songe à des exemples nouveaux et amusants.

_________________
pingouin Dans consensus, la première syllabe prend trop de place. pingouin

leskhal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par nigousse le Ven 10 Juil 2015 - 19:42

Merci Leskhal, ton message m'inspire bien!! Je crois que je me prends trop la tête, je vais de ce pas décompresser et entamer mes vacances, c'est l'heure de l'apéro, j'entends l'appel du rosé!!

nigousse
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par ben2510 le Ven 10 Juil 2015 - 19:51

Le dicton est 'les profs de maths préparent leurs cours
Spoiler:
désolé Cripure
en montant l'escalier'.
C'est pas faux.
Personnellement ma préparation de cours se fait sur un bout de papier, qui une fois noirci part à la poubelle.
Et j'arrive en cours les mains dans les poches mais avec des idées bien structurées en tête.
Pour l'improvisation, il faut avoir une idée précise de là où tu veux emmener tes élèves, et des écueils que tu vas rencontrer.


Dernière édition par ben2510 le Ven 10 Juil 2015 - 20:54, édité 1 fois

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par Croustibapt le Ven 10 Juil 2015 - 19:56

Je pense en effet qu'il est très difficile d'improviser en HG, contrairement à d'autres disciplines. (Coucou le syndicalisme allemand en TES ! Coucou l'Inde des Gupta en Sixième !)

_________________
Discipline & Bonté

Croustibapt
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par Thalia de G le Ven 10 Juil 2015 - 19:59

HS on
@ben2510 a écrit:Le dicton est 'les profs de maths préparent leurs ours en montant l'escalier'.
C'est pas faux.
Razz
HS off

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par Guillaume le Grand le Ven 10 Juil 2015 - 20:01

La préparation de mes cours me sert surtout à bien cadrer le sujet et à m'interdire trop de digressions

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par El-vacator le Ven 10 Juil 2015 - 20:06

J'ai l'habitude de prendre des classes en cours de route, pour des durées plus ou moins longues.

En HG, je procède à partir d'un cours standard, c'est-à-dire d'une trame que je réactualise à la fin de chaque année. Ce sont des notes rapides extraites d'une thématique X, raccordées au programme. Si le/la professeur(e) absent(e) me laisse du travail à faire selon sa façon (c'est assez rare, il faut l'avouer), je la respecte la plupart du temps, et, si je la change, c'est à partir de mes notes et de façon périphérique. Concernant les périodes que je connais le mieux, je pars les mains dans les poches avec quelques exercices que je garde en réserve sur mon ordinateur personnel (je ne travaille qu'avec lui). J'adapte en fonction du public. Pour la géo, selon les programmes et les divisions concernées, j'ai tendance à me raccrocher au manuel, s'il est bon. J'ai élaboré une méthode d'entraînement et d'apprentissage au croquis depuis un an qui porte ses fruits (certains manuels proposent des cartes "limites").

Dans tous les cas, je n'ai jamais préparé en HG un cours millimétré, les élèves sont souvent intéressés et posent pas mal de questions qui me font diverger par rapport au plan initial. Mais l'avantage que je possède (il en faut un) est que l'on fait appel à moi quand l'établissement est dans le besoin, ce qui fait qu'on me fiche à peu près la paix. Je ne fais donc jamais de cours par séquence(s), plutôt à l'ancienne - ce qui permet d'approfondir rapidement un point particulier, que je rends vivant avec des anecdotes. La "trace écrite" est entièrement rédigée ou improvisée par mes soins, mais je demande à chaque fois si quelqu'un(e) remarque quelque chose à ajouter.

Il me semble - mais c'est également selon les matières envisagées, mon point de vue n'est donc que particulier - qu'on ne peut pas savoir quel type de cours va prévaloir avant d'avoir enseigné dans la classe X ou Y. Il y a de telles disparités de niveaux selon les collèges (et lycées) que j'adapte ensuite le contenu au public visé. Mon principal souci est que le/la titulaire, en reprenant sa classe, soit satisfait(e) de l'avancée des travaux.

Pour résumer : un plan général, quelques attendus, des exercices préparés ; mais guère plus.

_________________
Victoriae mundis et mundis lacrima

El-vacator
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par InvitéPPP le Ven 10 Juil 2015 - 20:19

Sur la question de savoir s'il faut improviser, on peut discuter ; mais je crois qu'il y a une exception où cela est exclu : lors d'une inspection. Vu la pression psychologique du fait de la présence du monstre dans la classe, mieux vaut avoir des notes solides, et pour trois heures plutôt que pour une seule. Ce suite à un mauvais trip inspectoral au tout début de ma carrière il y a déjà longtemps.

Fin de la parenthèse

InvitéPPP
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par El-vacator le Ven 10 Juil 2015 - 20:20

philophilophilo a écrit:Sur la question de savoir s'il faut improviser, on peut discuter ; mais je crois qu'il y a une exception où cela est exclu : lors d'une inspection. Vu la pression psychologique du fait de la présence du monstre dans la classe, mieux vaut avoir des notes solides, et pour trois heures plutôt que pour une seule. Ce suite à un mauvais trip inspectoral au tout début de ma carrière il y a déjà longtemps.

Fin de la parenthèse

C'est juste. (Je connais peu ^^)

_________________
Victoriae mundis et mundis lacrima

El-vacator
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par Asha Kraken le Ven 10 Juil 2015 - 20:22

@Croustibapt a écrit:Je pense en effet qu'il est très difficile d'improviser en HG, contrairement à d'autres disciplines. (Coucou le syndicalisme allemand en TES ! Coucou l'Inde des Gupta en Sixième !)

Mon père le faisait après des lustres en lycée et il s'en sortait très bien. Je sais c'est mal de le dire mais son seul "boulot" en matière de préparation consistait à lire les grands classiques et les bouquins d'histoire et géo qui faisaient l'actualité pour se tenir au jus (je l'ai vu lire Kershaw, Hobsbawn, Hartog, Bénassar, Thiesse, Vernant, Stora, Dosse, Dorel, Knafou, Arendt, Bloch, j'en passe et des meilleures). Ses inspections ont toujours été très bonnes ainsi que les notes de ses élèves aux examens. Bref, c'était certainement un dinosaure.


Dernière édition par Asha Kraken le Ven 10 Juil 2015 - 21:04, édité 1 fois

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par JPhMM le Ven 10 Juil 2015 - 20:26

Vernant... I love you

Vernant... coeurs

Vernant... etoilecoeur bisous etoilecoeur bisous

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par Asha Kraken le Ven 10 Juil 2015 - 20:27

Ah il le love grave mon paternel ! Moi j'ai une préférence pour Vidal-Naquet mais chuuuuuuut !

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par verdurin le Ven 10 Juil 2015 - 20:37

@ben2510 a écrit:Le dicton est 'les profs de maths préparent leurs cours en montant l'escalier'.
C'est pas faux.
Personnellement ma préparation de cours se fait sur un bout de papier, qui une fois noirci part à la poubelle.
Et j'arrive en cours les mains dans les poches mais avec des idées bien structurées en tête.
Pour l'improvisation, il faut avoir une idée précise de là où tu veux emmener tes élèves, et des écueils que tu vas rencontrer.
C'est tout sauf de l'improvisation.
Il me semble évident que personne ne dirait d'un comédien qui connaît son texte par cœur qu'il improvise.
J'ai presque toujours pratiqué ce genre de chose, sauf que je gardait un papier avec les mots que je ne sais pas écrire sans faute d'orthographe, comme probabilité ou parallèles. (Sur le forum, j'utilise un correcteur orthographique).

Mais il m'est arrivé d'improviser totalement, à la suite d'événements fortuits du genre verglas dans un collège de campagne ( les élèves arrivent par petits groupes à des moments imprévisibles ), questions totalement hors programme de la part de BTS...
Je ne sais pas quel souvenir en gardent les élèves, les miens sont douloureux, mais pas négatifs.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.

verdurin
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par AsarteLilith le Ven 10 Juil 2015 - 20:42

@JPhMM a écrit:Vernant... I love you

Vernant... coeurs

Vernant... etoilecoeur bisous etoilecoeur bisous

Jean-Pierre Vernant, spécialiste de la Grèce antique ?

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par Asha Kraken le Ven 10 Juil 2015 - 20:44

Yep et tout particulièrement des mythes, il a également écrit une autobio fort chouette.

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par AsarteLilith le Ven 10 Juil 2015 - 20:46

Je l'ai vu en vrai quand j'étais en HK à Fermat et j'ai fait dédicacer un de ses bouquins par lui.... à l'annonce de sa mort, un de mes profs de fac en pleurait presque... ses livres sont complexes mais une fois que tu es dedans, tout te paraît limpide.

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par JPhMM le Ven 10 Juil 2015 - 20:56

@AsarteLilith a écrit:Je l'ai vu en vrai quand j'étais en HK à Fermat et j'ai fait dédicacer un de ses bouquins par lui.... à l'annonce de sa mort, un de mes profs de fac en pleurait presque... ses livres sont complexes mais une fois que tu es dedans, tout te paraît limpide.
Fermat, tssss...

Moi j'étais chez Descartes. Même rue que Fermat, mais en face. Razz

T'as vraiment vu Vernant en vrai ??? Shocked Jaloux je suis. Embarassed

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par AsarteLilith le Ven 10 Juil 2015 - 20:58

Ouiap, j'avais 17 ans. Et j'ai une une dédicace.. j'ai osé demandé et c'est la seule qu'il a faite ce jour-là !

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par JPhMM le Ven 10 Juil 2015 - 20:59

Rhooooo... I love you I love you I love you I love you

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par AsarteLilith le Ven 10 Juil 2015 - 21:00

Très peu lisible, mais il était déjà bien âgé. J'ai deux livres de lui et j'ai beaucoup aimé

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par AsarteLilith le Ven 10 Juil 2015 - 21:01

@JPhMM a écrit:
@AsarteLilith a écrit:Je l'ai vu en vrai quand j'étais en HK à Fermat et j'ai fait dédicacer un de ses bouquins par lui.... à l'annonce de sa mort, un de mes profs de fac en pleurait presque... ses livres sont complexes mais une fois que tu es dedans, tout te paraît limpide.
Fermat, tssss...

Moi j'étais chez Descartes. Même rue que Fermat, mais en face. Razz

T'as vraiment vu Vernant en vrai ??? Shocked  Jaloux je suis. Embarassed

Varah ,tibi khagna, vara...

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par JPhMM le Ven 10 Juil 2015 - 21:01

Bon, j'aime presque autant Denis Vernant, il est vrai.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par AsarteLilith le Ven 10 Juil 2015 - 21:02

Là, faut que tu m'éclaires

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: improviser ses cours?

Message par JPhMM le Ven 10 Juil 2015 - 21:03

Philosophe français spécialiste de la logique et de ... Bertrand Russell. yesyes yesyes yesyes yesyes

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum