A la recherche d'un texte en lien avec le théâtre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A la recherche d'un texte en lien avec le théâtre

Message par Madame Zaga le Lun 20 Juil 2015 - 8:26

Bonjour à tous,
Je suis à la recherche d'un texte que j'avais découvert l'année dernière mais impossible de remettre la main dessus. C'est un texte, assez court, qui parle de la représentation théâtrale et qui évoque la magie de ce spectacle vivant. Si je me souviens bien, il est même question de fées à un moment.
Des idées ? Merci d'avance pour vos réponses.

Madame Zaga
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche d'un texte en lien avec le théâtre

Message par Mrs D. le Lun 20 Juil 2015 - 14:50

N'as-tu pas plus de précisions ? Est-ce un texte autobiographique ? Un extrait de roman ? De quand le dates-tu à peu près ?

_________________
"Always the years between us. Always the years. Always the love. Always the hours." Stephen Daldry, The Hours
https://toujourslesheures.wordpress.com/

Mrs D.
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche d'un texte en lien avec le théâtre

Message par Madame Zaga le Jeu 23 Juil 2015 - 12:14

C'est un extrait de roman datant de la deuxième moitié du XIXe si je me souviens bien.

Madame Zaga
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche d'un texte en lien avec le théâtre

Message par Mrs D. le Jeu 23 Juil 2015 - 14:29

Peut-être le début de Sylvie de Nerval ?

Je sortais d’un théâtre où tous les soirs je paraissais aux avant-scènes en grande tenue de soupirant. Quelquefois tout était plein, quelquefois tout était vide. Peu m’importait d’arrêter mes regards sur un parterre peuplé seulement d’une trentaine d’amateurs forcés, sur des loges garnies de bonnets ou de toilettes surannées, — ou bien de faire partie d’une salle animée et frémissante couronnée à tous ses étages de toilettes fleuries, de bijoux étincelants et de visages radieux. Indifférent au spectacle de la salle, celui du théâtre ne m’arrêtait guère, — excepté lorsqu’à la seconde ou à la troisième scène d’un maussade chef-d’œuvre d’alors, une apparition bien connue illuminait l’espace vide, rendant la vie d’un souffle et d’un mot à ces vaines figures qui m’entouraient.

Je me sentais vivre en elle, et elle vivait pour moi seul. Son sourire me remplissait d’une béatitude infinie ; la vibration de sa voix si douce et cependant fortement timbrée me faisait tressaillir de joie et d’amour. Elle avait pour moi toutes les perfections, elle répondait à tous mes enthousiasmes, à tous mes caprices, — belle comme le jour aux feux de la rampe qui l’éclairait d’en bas, pâle comme la nuit, quand la rampe baissée la laissait éclairée d’en haut sous les rayons du lustre et la montrait plus naturelle, brillant dans l’ombre de sa seule beauté, comme les Heures divines qui se découpent, avec une étoile au front, sur les fonds bruns des fresques d’Herculanum !

_________________
"Always the years between us. Always the years. Always the love. Always the hours." Stephen Daldry, The Hours
https://toujourslesheures.wordpress.com/

Mrs D.
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum