Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La littérature est sinistre...

par User5899 le Lun 20 Juil 2015 - 13:37
@RogerMartin a écrit:Merci d'avoir conseillé le Brighelli-Biet sur un autre fil, j'ai trouvé toute la série et je dois me retenir pour ne pas y passer l'été. Même le volume avec les textes complémentaires pour le XIXe est  I love you  I love you  I love you
De rien Smile
Il faut les faire connaître, une brocante est si vite arrivée Smile
Ah, les Hélène Sabbagh, à côté...


Dernière édition par Cripure le Lun 20 Juil 2015 - 13:44, édité 2 fois
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La littérature est sinistre...

par User5899 le Lun 20 Juil 2015 - 13:40
@thrasybule a écrit:J'affectionne particulièrement l'étude en début d'année de l'incipit de Mars de Zorn  :succes:  :succes: , histoire de donner un peu de baume au coeur à mes adorés. Les regards s'illuminent, et débordent alors d'allégresse juvénile  :vvv:  :vvv:  :vvv: . Ma mission est ainsi remplie professeur . Je mets bien sûr en fond sonore le premier choeur de la Passion selon Saint Matthieu de Bach. yesyes
Une belle personne a écrit:"Je suis jeune, riche et cultivé; et je suis malheureux, névrosé et seul. Je descends d'une des meilleures familles de la rive droite du lac de Zürich, qu'on appelle aussi la Rive dorée. J'ai eu une éducation bourgeoise et j'ai été sage toute ma vie. Ma famille est passablement dégénérée, c'est pourquoi j'ai sans doute une lourde hérédité et je suis abîmé par mon milieu. Naturellement, j'ai aussi le cancer, ce qui va de soi si l'on en juge d'après ce que je viens de dire."

hearts  hearts  :devil:  :devil:  :devil:  :devil:  :bebe:  :bebe:  :bebe:  💋  💋  💋  💋  💋  :vvv:

Je ne connais pas cet ouvrage qui semble si roboratif et enivrant et vais me le procurer au plus vite, afin de faire baisser par quelque moyen que ce soit l'épouvantable effectif de 39 qu'on me promet en 1re S.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: La littérature est sinistre...

par RogerMartin le Lun 20 Juil 2015 - 13:43
Cripure a écrit:
@RogerMartin a écrit:Merci d'avoir conseillé le Brighelli-Biet sur un autre fil, j'ai trouvé toute la série et je dois me retenir pour ne pas y passer l'été. Même le volume avec les textes complémentaires pour le XIXe est  I love you  I love you  I love you
De rien Smile
Il faut les faire connaître, une brocante est si vite arrivée Smile

On les trouve parfois à des prix raisonnables sur Abeb**ks cheers

Je prends bonne note pour les oeuvres individuelles veneration


Dernière édition par RogerMartin le Lun 20 Juil 2015 - 13:47, édité 1 fois

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La littérature est sinistre...

par User5899 le Lun 20 Juil 2015 - 13:45


Brighelli a dirigé aussi, chez Magnard, une série éphémère mais excellentissime, "Textes et contextes" : La Princesse de Clèves, Les Fleurs du Mal, Phèdre, Madame Bovary, et al. : au fil du texte intégral toutes sortes de documents complémentaires, d'échos, d'articles universitaires y compris pointus. Bref, des merveilles.
avatar
Sei
Monarque

Re: La littérature est sinistre...

par Sei le Lun 20 Juil 2015 - 13:51
@nuages a écrit:Beckett a été cité et c'est un auteur qui me fait énormément rire, en particulier Godot.  J'avais la chance d'avoir deux élèves en seconde qui osent lire du théâtre de façon très expressive en y prenant grand plaisir et leur duo Vladimir-Estragon était hilarant . Je connais le texte par coeur mais je le trouve toujours aussi drôle.

Beckett, Kafka et Bernhard me font rire d'un rire qui fait grincer les dents. Au sens propre, car ils me font vraiment mal aux dents (et Kafka me fait tomber malade, littéralement - un rhume à chaque lecture du Château). Suspect
avatar
Asha Kraken
Neoprof expérimenté

Re: La littérature est sinistre...

par Asha Kraken le Lun 20 Juil 2015 - 14:05
Ah Bernhard et Wittkop, c'est léger, ça met la patate (mais j'ai aimé puisque je suis sinistre gnark gnark gnark)...
J'avais également lu chez Phébus La Vie et moi de Marcel Lévy, c'est fun dans le genre très noir.
avatar
florestan
Grand sage

Re: La littérature est sinistre...

par florestan le Lun 20 Juil 2015 - 14:06
Thomas Bernhard, je trouve ça à pleurer de rire franchement.
thrasybule
Prophète

Re: La littérature est sinistre...

par thrasybule le Lun 20 Juil 2015 - 14:09
Un peu de Thomas Bernhard est excellent pour raviver les ardeurs. Je le conseille avec force à tous les neurasthéniques.
avatar
Sei
Monarque

Re: La littérature est sinistre...

par Sei le Lun 20 Juil 2015 - 14:09
Sinon, dans le genre très sinistre et désespérément drôle (du moins le début) : Etre sans destin. Et l'on se sent honteux de rire.

J'adore Annie Ernaux, au point d'être un peu dépendante de sa prose. Qui d'autre qu'elle pour dire en face la vérité de nos petites vies grises ? I love you Elle vous redonne l'envie d'éviter le pire.
avatar
Caspar
Bon génie

Re: La littérature est sinistre...

par Caspar le Lun 20 Juil 2015 - 14:09
"l'encre, c'est de la bile noire", c'était mon sujet de dissert à l'épreuve de français en....1988! affraid J'ai eu 15. Pas mal, sans plus.
avatar
Sei
Monarque

Re: La littérature est sinistre...

par Sei le Lun 20 Juil 2015 - 14:11
@Asha Kraken a écrit:Ah Bernhard et Wittkop, c'est léger, ça met la patate (mais j'ai aimé puisque je suis sinistre gnark gnark gnark)...
J'avais également lu chez Phébus  La Vie et moi de Marcel Lévy, c'est fun dans le genre très noir.

@florestan a écrit: Thomas Bernhard, je trouve ça à pleurer de rire franchement.

@thrasybule a écrit:Un peu de Thomas Bernhard est excellent pour raviver les ardeurs. Je le conseille avec force à tous les neurasthéniques.

Très bizarre, rien que de vous lire, j'ai mal aux dents. Mais je le trouve drôle aussi !
avatar
CotPouletCot
Niveau 9

Re: La littérature est sinistre...

par CotPouletCot le Lun 20 Juil 2015 - 14:11
…aujourd'hui, il y aurait une note explicative pour "l'encre", pour "bile" et pour "bile noire".

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains
avatar
Caspar
Bon génie

Re: La littérature est sinistre...

par Caspar le Lun 20 Juil 2015 - 14:14
@CotPouletCot a écrit:…aujourd'hui, il y aurait une note explicative pour "l'encre", pour "bile" et pour "bile noire".

Very Happy

Je déconseille Stoner de John Williams (pas le compositeur) aux dépressifs. C'est quasiment un classique de la littérature américaine, mais qu'est-ce que c'est sombre. dans le même genre, les romans de Julien Green ne sont pas mal du tout: ayez du Xanax à portée de main.
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: La littérature est sinistre...

par DesolationRow le Lun 20 Juil 2015 - 14:17
Deux livres (très différents !) qui m'ont bouleversé : L'adieu aux armes d'Hemingway, dont la fin m'émeut également à chaque lecture ; D'autres vies que la mienne d'E. Carrère, dont j'ai lu la seconde partie en pleurant à chaudes larmes.
avatar
florestan
Grand sage

Re: La littérature est sinistre...

par florestan le Lun 20 Juil 2015 - 14:20
@Sei a écrit:Sinon, dans le genre très sinistre et désespérément drôle (du moins le début) : Etre sans destin. Et l'on se sent honteux de rire.

J'adore Annie Ernaux, au point d'être un peu dépendante de sa prose. Qui d'autre qu'elle pour dire en face la vérité de nos petites vies grises ? I love you Elle vous redonne l'envie d'éviter le pire.

A tiens moi elle m'accable et elle m'énerve (je trouve qu'elle a une posture victimaire ). En plus elle parle de sa vie (La femme gelée affraid affraid affraid )
79 airlines
Niveau 8

Re: La littérature est sinistre...

par 79 airlines le Lun 20 Juil 2015 - 14:21
Sinistrement drôles :
La conjuration des imbéciles (K O Toole)
Last exit in Brooklyn (Selby Jr)
Pimp (Iceberg Slim)

et sinon les vieux San Antonio^^
avatar
Sei
Monarque

Re: La littérature est sinistre...

par Sei le Lun 20 Juil 2015 - 14:22
@florestan a écrit:
@Sei a écrit:Sinon, dans le genre très sinistre et désespérément drôle (du moins le début) : Etre sans destin. Et l'on se sent honteux de rire.

J'adore Annie Ernaux, au point d'être un peu dépendante de sa prose. Qui d'autre qu'elle pour dire en face la vérité de nos petites vies grises ? I love you Elle vous redonne l'envie d'éviter le pire.

A tiens moi elle m'accable et elle m'énerve (je trouve qu'elle a une posture victimaire ). En plus elle parle de sa vie (La femme gelée affraid affraid affraid )

Ah, La femme gelée, c'est le pire ! Avec Je ne suis pas sortie de ma nuit, peut-être, une boule de cristal où l'on contemple médusé ce qui nous attend. pale
thrasybule
Prophète

Re: La littérature est sinistre...

par thrasybule le Lun 20 Juil 2015 - 14:32
La femme gelée, c'est très particulier pour moi car c'est ma mère qui m'en avait parlé (j'étais ado): elle m'avait dit qu'elle s'était complètement identifiée à la narratrice. Le livre m'avait bouleversé, en dépit de mes préoccupations aux antipodes de l'histoire.
Ainsi, le livre est lié à ma mère et une sorte de "vérité" d'elle. C'est une sorte de "secret" que nous partageons.
Mille pardons pour cette parenthèse sans intérêt.
avatar
Sei
Monarque

Re: La littérature est sinistre...

par Sei le Lun 20 Juil 2015 - 14:35
C'est une parenthèse qui au contraire m'intéresse beaucoup. Et parler de secret partagé entre deux individus à propos d'un livre d'Ernaux me semble être au plus juste de son travail.
avatar
Asha Kraken
Neoprof expérimenté

Re: La littérature est sinistre...

par Asha Kraken le Lun 20 Juil 2015 - 14:41
@79 airlines a écrit:Sinistrement drôles :
La conjuration des imbéciles (K O Toole)
Last exit in Brooklyn (Selby Jr)
Pimp (Iceberg Slim)

et sinon les vieux San Antonio^^

Oh Pimp c'est vachement bien mais je sais pas si c'est toujours édité. La Conjuration est un de mes classiques et je m'en veux de ne pas l'avoir cité (bien que je préfère désormais La Bible de néon qui m'a émue aux larmes). Par contre Selby me glace, j'adore mais je peux pas rire avec et ça ne me libère pas façon Zorn. J'ai passé une semaine neurasthénique après la lecture du Démon, complètement flippée.
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: La littérature est sinistre...

par Hermione0908 le Lun 20 Juil 2015 - 14:49
@JPhMM a écrit:Le divin marquis est très joyeux. Very Happy

Cripure a écrit:

Mony Vitbezcu & Cornaboeuf aussi professeur

J'imagine bien caser ça dans une progression annuelle tiens... Laughing

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2018
avatar
HORA
Niveau 8

Re: La littérature est sinistre...

par HORA le Lun 20 Juil 2015 - 17:08
"La conjuration des imbéciles", mon préféré, avec le grandiose Ignatius, à l'écoute constante de sa valve pylorique, amoureux des saucisses et de l'ordre selon Boèce et grand angoissé des bus Greyhound.
"Bouvard et Pécuchet", impayables.
"Trois hommes dans un bateau", le charme de l'autodérision à l'anglaise.

Et là je me rends compte que ce sont surtout les personnages et les auteurs mâles qui me font rigoler...  
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: La littérature est sinistre...

par RogerMartin le Lun 20 Juil 2015 - 17:57
@HORA a écrit:
"Trois hommes dans un bateau", le charme de l'autodérision à l'anglaise.

etoilecoeur Peut-être mes meilleurs souvenirs d'enfance: ma mère nous en lisant des épisodes (par exemple le début, quand il font leurs bagages). On riait tellement avec ma soeur qu'on en attrapait des points de côté...

Mais c'est aussi un roman essentiel pour comprendre le tournant XIXe-XXe en Angleterre: outre les passages à hurler de rire (les séances de bricolages de l'Oncle Podger I love you  I love you  I love you la méthode d'Harris pour se sortir d'un labyrinthe  I love you  I love you  I love you), beaucoup de réflexions très amères sur le temps qui passe, la vanité des biens terrestres, etc. A lire en version intégrale pour une petite dose de sinistrose tout de même!

Il y a aussi Three Men on the Bummel, dont le titre a été traduit de manière un peu sotte Trois hommes sur un vélo -- avec certes un passage sur les tandems. Ils se promènent à vélo à travers l'Allemagne entre autre.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Sei
Monarque

Re: La littérature est sinistre...

par Sei le Lun 20 Juil 2015 - 18:21
@RogerMartin a écrit:
@HORA a écrit:
"Trois hommes dans un bateau", le charme de l'autodérision à l'anglaise.

etoilecoeur Peut-être mes meilleurs souvenirs d'enfance: ma mère nous en lisant des épisodes (par exemple le début, quand il font leurs bagages). On riait tellement avec ma soeur qu'on en attrapait des points de côté...

Mais c'est aussi un roman essentiel pour comprendre le tournant XIXe-XXe en Angleterre: outre les passages à hurler de rire (les séances de bricolages de l'Oncle Podger I love you  I love you  I love you la méthode d'Harris pour se sortir d'un labyrinthe  I love you  I love you  I love you), beaucoup de réflexions très amères sur le temps qui passe, la vanité des biens terrestres, etc. A lire en version intégrale pour une petite dose de sinistrose tout de même!

Il y a aussi Three Men on the Bummel, dont le titre a été traduit de manière un peu sotte Trois hommes sur un vélo -- avec certes un passage sur les tandems. Ils se promènent à vélo à travers l'Allemagne entre autre.

Oh oui ! I love you I love you I love you  Je les ai lus des tonnes de fois, mais jamais relus, car ils venaient de la bibliothèque de l'école.

Dans le même genre (enfin pas vraiment, mais je les associais), j'adorais Bennett et Mortimer.

Edit : Anh, je viens d'aller consulter Wiki, et en fait, Bennett s'appelle Jennings et la traduction est en fait une adaptation. furieux
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: La littérature est sinistre...

par RogerMartin le Lun 20 Juil 2015 - 18:23
Si, si Bennett et Mortimer, ce sont les héritiers directs!!!

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Sei
Monarque

Re: La littérature est sinistre...

par Sei le Lun 20 Juil 2015 - 18:24
Ah, ce n'est donc pas un hasard si je les associais. Je lisais ça en primaire, je me demande si la version était intégrale du coup.
Contenu sponsorisé

Re: La littérature est sinistre...

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum