Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Will.T
Prophète

Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par Will.T le Mar 21 Juil 2015 - 22:50
Le monde a écrit:Après un cursus brillant en terminale ES au lycée Montaigne de Mulhouse, Dounyazad Douah, 17 ans, s’apprêtait début juillet à rejoindre la fac de psychologie de la même commune. La jeune femme s’était résolue à cette orientation un peu la mort dans l’âme, triste de ne pas découvrir une nouvelle ville, déçue de ne pas avoir été admise en prépa au lycée Fustel de Coulanges de Strasbourg. Mais coup de théâtre mardi 14 juillet, le dispositif « bacheliers méritants » lui ouvre la porte que le système d’orientation APB (admission post-bac) lui avait fermée, son vœu de prépa est exaucé.
http://www.lemonde.fr/bac-lycee/article/2015/07/21/bac-2015-les-nouveaux-horizons-des-bacheliers-meritants_4692316_4401499.html
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par JPhMM le Mer 22 Juil 2015 - 0:28
Ce sont les bacheliers dits donc non méritants qui doivent faire la tête.
Refuser l'élitisme, mais oui mais oui mais oui...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Primura
Niveau 9

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par Primura le Mer 22 Juil 2015 - 0:57
La fille croit en elle, ça fait peur pour la prépa.

Quoi, je suis pas prise dans cette prépa éco cotée ? Bon bah je vais en L1 psycho alors, lol
avatar
Lin2a
Niveau 5

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par Lin2a le Mer 22 Juil 2015 - 17:06
@Will.T a écrit:
Le monde a écrit:Après un cursus brillant en terminale ES au lycée Montaigne de Mulhouse, Dounyazad Douah, 17 ans, s’apprêtait début juillet à rejoindre la fac de psychologie de la même commune. La jeune femme s’était résolue à cette orientation un peu la mort dans l’âme, triste de ne pas découvrir une nouvelle ville, déçue de ne pas avoir été admise en prépa au lycée Fustel de Coulanges de Strasbourg. Mais coup de théâtre mardi 14 juillet, le dispositif « bacheliers méritants » lui ouvre la porte que le système d’orientation APB (admission post-bac) lui avait fermée, son vœu de prépa est exaucé.
http://www.lemonde.fr/bac-lycee/article/2015/07/21/bac-2015-les-nouveaux-horizons-des-bacheliers-meritants_4692316_4401499.html

l'élitisme est toujours présent ... il prend juste une tournure différente
Pierre-Henri
Habitué du forum

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par Pierre-Henri le Mer 22 Juil 2015 - 17:32
Viser Fustel était sans doute trop. On trouve d'autres prépas plus accessibles à Strasbourg. Il y a un problème dans les choix opérés. Cela dit, je ne mets pas en cause l'élève ni sa famille. Le système est difficilement accessible quand on n'a pas les codes pour le déchiffrer. Si elle est repêchée à Sciences Po, c'est très bien pour elle.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par Ruthven le Mer 22 Juil 2015 - 18:54
@Pierre-Henri a écrit:Viser Fustel était sans doute trop. On trouve d'autres prépas plus accessibles à Strasbourg. Il y a un problème dans les choix opérés.

En BL, c'est problématique ... Et le fait qu'elle vienne de ES peut aussi expliquer le fait qu'elle n'ait pas passé alors la barre de la sélection en BL.
Pierre-Henri
Habitué du forum

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par Pierre-Henri le Mer 22 Juil 2015 - 19:39
Oui, c'est vrai, en B/L, à part Fustel... Je confondais avec ECE.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par User5899 le Mer 22 Juil 2015 - 19:46
"Méritante"... Elle l'est sûrement, mais qu'est-ce que ça veut dire ?
Pierre-Henri
Habitué du forum

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par Pierre-Henri le Mer 22 Juil 2015 - 20:00
Cripure a écrit:"Méritante"... Elle l'est sûrement, mais qu'est-ce que ça veut dire ?

Ceux qui ont les meilleurs résultats au bac. Ils sont repêchés dans des établissements sélectifs où ils avaient d'abord été refusés sur dossier. Pour une fois que le ministère s'occupe des bons élèves, on ne va pas lui reprocher.
avatar
wanax
Fidèle du forum

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par wanax le Mer 22 Juil 2015 - 20:48
@Will.T a écrit:Après un cursus brillant en terminale ES(...)
:shock:
Shizi
Niveau 1

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par Shizi le Mer 22 Juil 2015 - 20:55
@wanax a écrit:
@Will.T a écrit:Après un cursus brillant en terminale ES(...)
:shock:

Impossible d'avoir un cursus brillant en ES ? Rolling Eyes
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par Ruthven le Mer 22 Juil 2015 - 21:54
Pourtant ils ne font pas de SVT ! Laughing :aaq: abi

Il peut y avoir d'excellentes ES (comme d'excellentes L), cela dépend des cultures d'établissement. Il y a deux ans les meilleurs élèves de mon lycée avaient choisi d'aller en ES.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par JPhMM le Mer 22 Juil 2015 - 21:55
@Ruthven a écrit:Pourtant ils ne font pas de SVT ! Laughing :aaq: abi
:sortie:

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Will.T
Prophète

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par Will.T le Jeu 23 Juil 2015 - 10:10
Extrait :
Seulement voilà, ce dispositif pose une question de fond quant à la conception de l’Enseignement Supérieur qu’il sous-tend. Si l’idée mise en avant consiste à soutenir la dimension « méritocratique » (terme commode puisque tout le monde peut s’en réclamer en dépit de sa dimension polysémique) de l’accès aux études supérieures et des cursus, il n’en reste pas moins que ses modalités invitent à quelques interrogations.
Tout d’abord, notons que permettre aux 10% des meilleurs bacheliers des lycées d’accéder à une filière sélective relève d’une approche faisant abstraction de l’origine sociale de ces futurs étudiants. Or, on sait que le déterminisme social fait déjà son oeuvre bien en amont dans le système éducatif, phénomène qui s’est d’ailleurs accentué ces dernières années. Autrement dit : ceux qui étaient déjà excellents pourront continuer à l’être en accédant plus facilement aux filières sélectives. Tant mieux pour eux. Et au passage, quid des autres bacheliers ? Que leur propose-t-on, en dehors de s’inscrire dans le privé ou dans la seule filière de premier cycle non sélective (la L1), dont les moyens et taux d’encadrement ne sont pas ceux d’un DUT ou d’une CPGE ?
http://blog.educpros.fr/romain-pierronnet/2015/07/22/quand-letat-detourne-les-meilleurs-bacheliers-des-universites/
Pierre-Henri
Habitué du forum

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par Pierre-Henri le Jeu 23 Juil 2015 - 10:36
Il faut agir au mieux de l'intérêt individuel des étudiants, et non les utiliser comme munitions dans une guéguerre entre filières. Envoyer une élève disposée au travail en fac de psycho à Mulhouse était un massacre inutile. Les universitaires ont beau le regretter, cela ne change rien à la réalité.


Dernière édition par Pierre-Henri le Jeu 23 Juil 2015 - 10:44, édité 1 fois
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par JPhMM le Jeu 23 Juil 2015 - 10:39
Autrement dit : ceux qui étaient déjà excellents pourront continuer à l’être en accédant plus facilement aux filières sélectives.
:shock: :shock: :shock:

Incroyable, il faut que cela cesse !!! Quel scandale.
Je propose que les filières les plus sélectives soient maintenant reversées aux 10% des bacheliers aux résultats les plus faibles, et qu'on fasse boire des trucs bizarres aux élèves excellents afin qu'ils ne le soient plus, qu'on les lobotomise si nécessaire. Quelle honte qu'on permette aux élèves excellents de continuer à l'être. Rhâ... ce pays me débecte !

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Lin2a
Niveau 5

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par Lin2a le Ven 24 Juil 2015 - 21:14
@Pierre-Henri a écrit:
Cripure a écrit:"Méritante"... Elle l'est sûrement, mais qu'est-ce que ça veut dire ?

Ceux qui ont les meilleurs résultats au bac. Ils sont repêchés dans des établissements sélectifs où ils avaient d'abord été refusés sur dossier. Pour une fois que le ministère s'occupe des bons élèves, on ne va pas lui reprocher.

+1 , j'avoue que c'est une bonne chose
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par e-Wanderer le Dim 26 Juil 2015 - 6:09
@Pierre-Henri a écrit:Il faut agir au mieux de l'intérêt individuel des étudiants, et non les utiliser comme munitions dans une guéguerre entre filières. Envoyer une élève disposée au travail en fac de psycho à Mulhouse était un massacre inutile. Les universitaires ont beau le regretter, cela ne change rien à la réalité.
Beaucoup d'universitaires n'ont rien contre les filières sélectives : que des élèves qui en ont les moyens intellectuels aillent en prépa, c'est très bien (après, on peut se demander quelle est la part de rêve dans tout ça : j'imagine que les collègues qui sélectionnent les dossiers ont une certaine expérience et savent à peu près ce qu'ils font. On peut leur forcer la main, mais il faut encore s'assurer que ça fonctionne vraiment. Je n'ai pas d'avis a priori, je demande à voir).

Ce qui est surtout très énervant pour les universitaires, c'est le double langage. D'un côté, on nous demande de viser "l'excellence", de monter dans les classements internationaux (Shangaï et tout le bazar), et dans le même temps l'université reste de très loin l'institution la moins bien dotée par rapport au nombre d'étudiants, on y envoie les élèves les plus médiocres (heureusement, il y a des exceptions, mais cette affaire montre bien à quel point l'université est considérée comme un pis-aller), on y interdit toute sélection… En somme, on nous demande de réaliser le miracle de "l'excellence pour tous", en faisant semblant de ne pas voir qu'il y a une légère contradiction dans les termes.
avatar
Anaxagore
Empereur

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par Anaxagore le Dim 26 Juil 2015 - 16:31
@JPhMM a écrit:
Autrement dit : ceux qui étaient déjà excellents pourront continuer à l’être en accédant plus facilement aux filières sélectives.
:shock: :shock: :shock:

Incroyable, il faut que cela cesse !!! Quel scandale.
Je propose que les filières les plus sélectives soient maintenant reversées aux 10% des bacheliers aux résultats les plus faibles, et qu'on fasse boire des trucs bizarres aux élèves excellents afin qu'ils ne le soient plus, qu'on les lobotomise si nécessaire. Quelle honte qu'on permette aux élèves excellents de continuer à l'être. Rhâ... ce pays me débecte !

La stratégie la plus courante reste de casser les jambes à tout le monde pour éviter que quelqu'un se mette à courir.
Contenu sponsorisé

Re: Bac 2015, les nouveaux horizons des « bacheliers méritants »

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum