Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

Ancien français: Douloire ?

par Invité le Mar 21 Juil 2015 - 23:24
Mesdames, Messieurs les puristes et linguistes, je requiers votre aide. Smile
Je cherche le sens du mot "douloire". Un sens ancien ou même patoisant.
J'ai trouvé que c'était une sorte d'outil de charpentier, mais je me demandais s'il était légitime de le rapprocher de "douloir", voire de "douleur".
A votre avis?
avatar
Carnyx
Neoprof expérimenté

Re: Ancien français: Douloire ?

par Carnyx le Mar 21 Juil 2015 - 23:28
DOLOIRE, subst. fém.

Étymol. et Hist. a) Ca 1150 doleoire « hache, outil de charpentier » (Charroi Nîmes, éd. D. Mc Millan, 965); 1372 doloire (Inventaire Mobil. Duc Bourgogne, I, 279 ds IGLF); b) fin xives. hérald. doleure (Armor. de Fr. de la fin du XIVes., Cab. hist., VI, 273 ds Gdf.); c) 1481 doloère « outil de tonnelier » (Minutes Notaire Yonne, 397 ds IGLF); d) 1680 « bandage » (Rich.); e) 1778 bot. feuilles en doloir (Lamarck, Flore fr., Paris, Impr. royale, t. 1, no277); 1829 feuilles en doloire (Boiste); f) 1818 « outil de maçon » (Wailly Vocab.). Du lat. vulg. dolatōria « hache » (ixes. dolaturia, CGL t. 5, 287, 53; viiies. dolatura, Capitulaire de villis § 43 ds Wörter und Sachen, Heidelberg, t. 6, 1914, p. 131); v. aussi Nierm. t. 1, formé sur le supin dolatum de dolare « dégrossir à la hache ».

http://cnrtl.fr/etymologie/doloire

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.
Invité
Invité

Re: Ancien français: Douloire ?

par Invité le Mar 21 Juil 2015 - 23:33
Donc pas moyen de le rapprocher de "douleur"....

Merci de ton aide. Smile


Dernière édition par Brindacier le Mar 21 Juil 2015 - 23:37, édité 1 fois
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Ancien français: Douloire ?

par JPhMM le Mar 21 Juil 2015 - 23:35
Si tu prends la hache sur le doigt, tu peux.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Invité
Invité

Re: Ancien français: Douloire ?

par Invité le Mar 21 Juil 2015 - 23:38
Very Happy
Sinon, trouvé ça:
DOULOIR (SE), verbe pronom.

Étymol. et Hist. xes. « souffrir » tu douls mult et io ne dolreie (Fragment de Jonas, éd. Foerster et Koschwitz, Afr. Übungsbuch, 20 et 21); ca 1170 pronom. je tant me duelle (Chrétien de Troyes, Erec, éd. M. Roques, 4215). Du lat. class. dolēre « souffrir, s'affliger ».

d'après le dictionnaire en question.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Ancien français: Douloire ?

par JPhMM le Mar 21 Juil 2015 - 23:50
https://books.google.fr/books?id=aM1DAAAAcAAJ&pg=PA162&lpg=PA162&dq=douloire+dictionnaire&source=bl&ots=oGC4xh6fIZ&sig=eM6OlmFFw0Bp5qAvxN-i0eNKAeU&hl=fr&sa=X&ved=0CDUQ6AEwBmoVChMI2-eJ5JntxgIVw8-ACh2sWAoP#v=onepage&q=douloire%20dictionnaire&f=false

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Seikilos
Niveau 9

Re: Ancien français: Douloire ?

par Seikilos le Mer 22 Juil 2015 - 8:04
Le rapprochement entre douloire et douloir (se) semble totalement fortuit. Aucun lien étymologique, c'est une confusion homophonique classique.
Par contre, on ne peut pas affirmer que le rapprochement ne soit pas (ou n'ait pas) été fait par les locuteurs...

Pourquoi chercher un lien entre douloire et douleur ? Je peux regarder dans quelques dialectes, si ça vous intéresse.


Dernière édition par Seikilos le Mer 22 Juil 2015 - 8:06, édité 1 fois (Raison : Coquilles)

_________________
Inter deum et diabolum semper musica est.
avatar
ysabel
Devin

Re: Ancien français: Douloire ?

par ysabel le Mer 22 Juil 2015 - 8:11
le verbe douloir, on le trouve souvent encore dans la poésie au XVIe. A rapprocher de souffrir, peiner, (se) lamenter.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Invité
Invité

Re: Ancien français: Douloire ?

par Invité le Mer 22 Juil 2015 - 10:02
Je le crois aussi. Mais je suis contente de voir que vous confirmez et vous en remercie.
Ceci dit, Seikilos, ce serait plutôt un genre de patois ou dialecte provençal. Un lieu-dit qui se nomme La Douloire.
avatar
Seikilos
Niveau 9

Re: Ancien français: Douloire ?

par Seikilos le Mer 22 Juil 2015 - 21:32
Brindacier a écrit:Je le crois aussi. Mais je suis contente de voir que vous confirmez et vous en remercie.
Ceci dit, Seikilos, ce serait plutôt un genre de patois ou dialecte provençal. Un lieu-dit qui se nomme La Douloire.

Ce toponyme ne sonne pas vraiment provençal Razz

Alibert donne doladoira "doloire"

_________________
Inter deum et diabolum semper musica est.
avatar
wanax
Fidèle du forum

Re: Ancien français: Douloire ?

par wanax le Mer 22 Juil 2015 - 21:40
Douloire, c'est poutoire.
pingouin
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Ancien français: Douloire ?

par JPhMM le Mer 22 Juil 2015 - 21:50
veneration

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Ancien français: Douloire ?

par Oudemia le Mer 22 Juil 2015 - 22:13
Brindacier a écrit:Je le crois aussi. Mais je suis contente de voir que vous confirmez et vous en remercie.
Ceci dit, Seikilos, ce serait plutôt un genre de patois ou dialecte provençal. Un lieu-dit qui se nomme La Douloire.
C'est le nom que donne Giono à la ferme d'Angèle (?) dans Un de Baumugnes. Faudrait voir si Albin commente.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Ancien français: Douloire ?

par User5899 le Mer 22 Juil 2015 - 23:33
@Oudemia a écrit:
Brindacier a écrit:Je le crois aussi. Mais je suis contente de voir que vous confirmez et vous en remercie.
Ceci dit, Seikilos, ce serait plutôt un genre de patois ou dialecte provençal. Un lieu-dit qui se nomme La Douloire.
C'est le nom que donne Giono à la ferme d'Angèle (?) dans Un de Baumugnes. Faudrait voir si Albin commente.
Hélas, le plus souvent, Albin michèle Rolling Eyes
Contenu sponsorisé

Re: Ancien français: Douloire ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum