Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par User5899 le Jeu 23 Juil 2015 - 14:24
@Niang973 a écrit:haha , le gros récalcitrant de base !
Sacrée énigme.
Ça ne m'est jamais arrivé qu'un élève me teste dès le premier cours mdrrrr , mais c'est bien d'imaginer tous les cas de figure possibles.
Je ne vais pas à la confrontation immédiatement. Je lui dis posément "cher Monsieur, visiblement vous avez un souci avec l'autorité, je pense qu'on va bien s'entendre", je place les autres élèves.
Puis je ferme la porte de la salle , et je demande à l'ensemble de la classe de prendre une feuille "pour deux" (de la couper) et d'écrire pendant 5 minutes un paragraphe expliquant comment ils interprètent le comportement de leur camarade. De ne pas mettre leur nom sur la feuille , que je garantis l'anonymat de leurs réponses. Puis je ramasse les feuilles, et je leur dis "ceci était un exemple de démocratie, de consulter l'avis du peuple. MAIS QUE MA SALLE N'EST PAS UNE DEMOCRATIE, mais bel et bien une monarchie et le monarque c'est MOI. Cependant je suis un monarque éclairé, donc je tiendrai quand même compte de l'avis de la classe pour exercer mon châtiment. Dans un bateau il n'y a qu'un seul capitaine, et notre cher matelot "Monsieur X" a essayé de fomenter une mutinerie, je me réserve le choix du châtiment, vous aurez mon verdict à la prochaine séance". Point Final , je poursuis mon cours de présentation de l'année et du fonctionnement, puis pendant que je fais remplir les fiches de renseignements aux élèves je me dirige vers le récalcitrant et je lui demande à voix basse ce qui ne va pas. Mais qu'il ne doit pas se mettre dans de tels états "je suis de ton côté bonhomme, ne partons pas du mauvais pied, à la récré je veux qu'on cause toi et moi d'homme à homme : je ne suis pas ton ennemi, ton ennemi c'est le système, moi je suis la main tendue pour t'aider à survivre au système, je lui fais un clin d’œil, je ramasse mes fiches de renseignements" puis je commence ma traditionnelle présentation orale des élèves (je leur demande de me dire leur âge, s'ils sont nouveaux dans l'établissement, de me dire sur une échelle allant de 0 à 5 s'ils aiment les maths, quel est leur niveau en maths) et lorsque vient le tour du récalcitrant bien entendu soit il est revenu à de meilleurs sentiments et c'est gagné, soit il refuse de participer, et je leur dis que ce n'est pas grave et je passe à l'élève suivant. Je poursuis ainsi mon cours.
Mais à la récré INDISPENSABLEMENT je vais le prendre entre les 4 yeux , et j'essaie de le convaincre qu'il est de l'intérêt de tous qu'il coopère. Et bien évidemment au cours suivant le châtiment est que notre camarade sera chargé des tâches les plus ingrates. (TOUJOURS ÊTRE FERME , et faire ce qu'on annonce, sinon cela passe pour de la faiblesse)....

voili voilou ... dur de dire ce qu'on ferait, je fonctionne plus à l'instinct mdrrrr Laughing Laughing
2 choses rapides.
-A la récré, moi, je vais boire un café.
-Un stagiaire doit gérer les dégoulinasseries de la classe comme espace d'apprentissage de l'exercice citoyen de la démocratie scolaire Rolling Eyes
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par User5899 le Jeu 23 Juil 2015 - 14:29
@Cicyle a écrit:
Cripure a écrit:
@Audrey a écrit:
Alors là, Cripure, on est en accord parfait! J'ai dit tout pareil (en un peu plus de mots... Wink  )
Ne me dis pas que ça t'étonne Smile
_______
@Cicyle a écrit:Je lui indique sa place, et le laisse debout.
Soyons précis et technique. Laisser un élève debout trop longtemps est une brimade qui vous sera reprochée en tant que stagiaire (dans l'absolu, ce n'est pas une mauvaise idée Wink).
M'en fous, je ne suis plus stagiaire ! Razz
:sortie:
C'est un topic de conseils aux stagiaires. Alors je veux bien qu'on engueule les autres sur le thème du manque de respect, mais les "m'en fous", euh, hein ?
En plus, comme titulaire, et je vous le dis comme délégué syndical, laisser un élève debout une heure, ça peut passer comme vous conduire, vous, devant un conseil de discipline. Toute brimade est proscrite, ainsi que toute forme de violence.
avatar
Cicyle
Grand sage

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Cicyle le Jeu 23 Juil 2015 - 14:31
Cripure a écrit:
@Cicyle a écrit:
Cripure a écrit:
Ne me dis pas que ça t'étonne Smile
_______

Soyons précis et technique. Laisser un élève debout trop longtemps est une brimade qui vous sera reprochée en tant que stagiaire (dans l'absolu, ce n'est pas une mauvaise idée Wink).
M'en fous, je ne suis plus stagiaire ! Razz
:sortie:
C'est un topic de conseils aux stagiaires. Alors je veux bien qu'on engueule les autres sur le thème du manque de respect, mais les "m'en fous", euh, hein ?
En plus, comme titulaire, et je vous le dis comme délégué syndical, laisser un élève debout une heure, ça eut passer comme vous conduire, vous, devant un conseil de discipline.
Pardon... Plaisanterie... De mauvais goût, peut être... veneration
Ceci dit, je répète : je ne laisse pas l'élève debout. Je lui laisse sa place dispo. S'il veut s'assoir, il le fait quand il veut. Je ne lui interdis à aucun moment de s'assoir (à sa place...).
avatar
Sei
Monarque

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Sei le Jeu 23 Juil 2015 - 14:31
Ca m'est arrivé, mais certainement pas le premier jour. pale

J'éviterais la confrontation, car c'est certainement ce que cherche l'élève, et merci le spectacle pour un premier jour (et je suis nulle pour faire le spectacle). S'il contestait à la première remarque, je lui demanderais de changer de place avant la fin de l'appel et me désintéresserait de son sort. S'il n'avait pas changé de place à la fin de l'appel, je lui dirais que c'est sa dernière chance d'obtempérer avant passage chez le CDE. Tout ça sans hausser le ton.

J'en profite (je ne suis pas stagiaire, mais presque) : que faire si les élèves hurlent et sont très agités dans le couloir le premier jour ?
avatar
Audrey
Oracle

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Audrey le Jeu 23 Juil 2015 - 14:33
Dans ce cas, je prends le carnet direct, et je dis que si ensuite j'ai à l'ouvrir, c'est pour mettre un mot d'exclusion qui mènera l'élève illico chez le CDE.
Pour le premier jour, il faut frapper les esprits et poser le cadre.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
Sei
Monarque

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Sei le Jeu 23 Juil 2015 - 14:34
@Audrey a écrit:Dans ce cas, je prends le carnet direct, et je dis que si ensuite j'ai à l'ouvrir, c'est pour mettre un mot d'exclusion qui mènera l'élève illico chez le CDE.
Pour le premier jour, il faut frapper les esprits et poser le cadre.

Tu réponds à la situation proposée initialement ou aux élèves dans le couloir ?
avatar
Niang973
Habitué du forum

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Niang973 le Jeu 23 Juil 2015 - 14:36
@Sei a écrit:Ca m'est arrivé, mais certainement pas le premier jour. pale

J'éviterais la confrontation, car c'est certainement ce que cherche l'élève, et merci le spectacle pour un premier jour (et je suis nulle pour faire le spectacle). S'il contestait à la première remarque, je lui demanderais de changer de place avant la fin de l'appel et me désintéresserait de son sort. S'il n'avait pas changé de place à la fin de l'appel, je lui dirais que c'est sa dernière chance d'obtempérer avant passage chez le CDE. Tout ça sans hausser le ton.

J'en profite (je ne suis pas stagiaire, mais presque) : que faire si les élèves hurlent et sont très agités dans le couloir le premier jour ?

Si on est dans le couloir à ce moment les rappeler à l'ordre , pour qu'ils aient conscience que le couloir n'est pas une cour de récré. (Et en plus quand tu passeras dans les couloirs à l'avenir ils éviteront de se comporter comme si tu étais transparent).

Ceci a été dit avec la froideur la plus glaciale possible, sans humour ni sarcasme, afin de prévenir toute mal-interprétation NDLR

_________________
L'amour c'est comme l'arithmétique : ça commence par un Bézout, on s'envoie Euler dans Lagrange, et ça finit par des Gauss
mon CV:
Deug MIAS, Licence EEA, Maitrise EEA, Master Télécom, Licence Droit, Master MEEF    
2008-2009: (28310) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e
2009-2010: (97354) : Prof de techno : 6e , 3e -- Prof d'SVT: 4e -- Documentaliste
2010-2011: (97354) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e -- Prof d'SVT: 5e , 4e  -- Prof de Maths: 4e
2011-2012: (97351) : Prof de techno : 3e -- Prof d'SVT: 4e , 3e
2012-2013: (97351) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2013-2014: (43400) : Prof de Maths : 3e , 2nde , 1eSTMG , 1eES
2014-2015: (63600) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2015-2016: (78100) : Prof de Maths : 5e
2016-2017: (97660) : Prof de Maths : 6e, 5e, 4e
2017-2018: (97660) : Prof de Maths : 5e, 3e
2018-2019: (97630) : Prof de Maths : 2nde, 1eSTMG
avatar
Audrey
Oracle

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Audrey le Jeu 23 Juil 2015 - 14:38
@Sei a écrit:
@Audrey a écrit:Dans ce cas, je prends le carnet direct, et je dis que si ensuite j'ai à l'ouvrir, c'est pour mettre un mot d'exclusion qui mènera l'élève illico chez le CDE.
Pour le premier jour, il faut frapper les esprits et poser le cadre.

Tu réponds à la situation proposée initialement ou aux élèves dans le couloir ?

A la situation dans le couloir.
Ca m'est arrivé il y a quelques années avec une élève devenue ensuite légendaire dans mon collège, dès le jour de la prérentrée, quand j'avais la classe toute la matinée comme PP.
Et ça s'est reproduit cette année avec un 4e de 15 ans, exclu de son ancien bahut, qui s'est fait remarquer dès cette même première journée...ça l'a calmé immédiatement. Il a dérapé un paquet de fois dans la cour et sur le parking du collège, avec exclusions à la clé, mais il s'est comporté comme un agneau dans mes cours... mais cette première matinée, j'ai eu l'impression d'être devant une cocotte minute prête à m'exploser à la figure. Laughing

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
Sei
Monarque

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Sei le Jeu 23 Juil 2015 - 14:41
@Audrey a écrit:
@Sei a écrit:
@Audrey a écrit:Dans ce cas, je prends le carnet direct, et je dis que si ensuite j'ai à l'ouvrir, c'est pour mettre un mot d'exclusion qui mènera l'élève illico chez le CDE.
Pour le premier jour, il faut frapper les esprits et poser le cadre.

Tu réponds à la situation proposée initialement ou aux élèves dans le couloir ?

A la situation dans le couloir.
Ca m'est arrivé il y a quelques années avec une élève devenue ensuite légendaire dans mon collège, dès le jour de la prérentrée, quand j'avais la classe toute la matinée comme PP.
Et ça s'est reproduit cette année avec un 4e de 15 ans, exclu de son ancien bahut, qui s'est fait remarquer dès cette même première journée...ça l'a calmé immédiatement. Il a dérapé un paquet de fois dans la cour et sur le parking du collège, avec exclusions à la clé, mais il s'est comporté comme un agneau dans mes cours... mais cette première matinée, j'ai eu l'impression d'être devant une cocotte minute prête à m'exploser à la figure. Laughing

D'accord, merci. Mais s'il s'agit d'un très grand nombre d'élèves ? Je vais être dans un collège difficile et je m'attends à cela. Je suis toute petite, j'ai l'impression que je vais passer inaperçue au milieu de ces dadais !

Edit : pardon, je n'ai pas été assez claire. Je parlais des élèves au rang dans le couloir avant d'entrer en classe. Cannelle m'avait déjà conseillé de passer dans le rang pour les calmer, mais je me dis qu'arrivée à la fin du rang, le début recommencera à s'agiter…
avatar
ethelred
Niveau 6

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par ethelred le Jeu 23 Juil 2015 - 14:51
cela ne m'est encore jamais arrivé, et j'espère que ça ne se produira pas dans mon établissement actuel où la politique de la vie scolaire et de l'administration est "pas de renvoi de cours, sauf si mise en danger du/des élève(s)". Le reproche qui nous a été fait c'est d'abuser de la procédure (en fait seuls 3/4 collègues étaient concernés), que la vie scolaire n'était pas une poubelle (je peux comprendre que gérer toute la journée les cas pénibles soit usant, mais c'est un peu leur boulot non ?), que le renvoi c'est un échec (pas faux, mais de là à le rendre impossible ...).
Une collègue qui n'avait pas entendu la consigne le jour de la prérentrée (car juste en complément de service chez nous, elle faisait sa prérentrée dans son collège de rattachement) a été scotchée lorsque la surveillante lui a ramené un élève de 4e méga pénible dès la première heure de cours (refus de s'asseoir à la place attitrée, de retirer sa casquette, de se taire ...). Cet élève a "pourri" une classe déjà bien difficile pendant quelques mois en toute impunité, il a fallu le gros coup de calgon d'un délégué de parent d'élèves en plein conseil de classe pour qu'il y ait enfin un conseil de discipline.
Bref, en cas de problème on est bien seul et les élèves commencent à le savoir.

Je dirais que face à un élève qui va à l'affrontement dès le départ, il ne faut surtout pas s'énerver, pour jouer il faut être deux et moi pas vouloir jouer. Que les autres prennent leur place et s'assoient, que lui prenne la sienne ou reste debout (il a le choix de s'asseoir, on ne pourra pas me reprocher de l'en avoir empêché), en tout cas il a un mot dans le carnet s'il ne s'exécute pas de suite, voir un coup de fil aux parents dès la fin de la journée.
Ne surtout pas faire semblant de ne rien voir car la provocation ira croissante, et le perturbateur risque de faire des émules. Ne pas perdre de temps en justifications ou à broder sur le problème avec la classe, on est là pour bosser.
Comme certains perturbateurs sont charismatiques (pour des raisons qui m'échappent souvent), ne surtout pas se payer leur tête (on se met la classe à dos) mais leur laisser une chance de s'en tirer sans trop de casse et sans perdre leur fierté.
avatar
Niang973
Habitué du forum

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Niang973 le Jeu 23 Juil 2015 - 14:52
@Sei : pour la petite histoire quand j'étais élève en classe de 5eme notre PP était une dame plutôt "petite de taille" (du genre 1m50) mais son regard inspirait la terreur. On avait plus peur d'elle que du prof d'EPS Laughing . Donc dans cette histoire je pense que ce n'est pas la taille qui compte mais l'aura que le professeur dégage. Si tu es charismatique tout se passera pour le mieux , no stress. N'aies pas peur d'être ferme Wink

_________________
L'amour c'est comme l'arithmétique : ça commence par un Bézout, on s'envoie Euler dans Lagrange, et ça finit par des Gauss
mon CV:
Deug MIAS, Licence EEA, Maitrise EEA, Master Télécom, Licence Droit, Master MEEF    
2008-2009: (28310) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e
2009-2010: (97354) : Prof de techno : 6e , 3e -- Prof d'SVT: 4e -- Documentaliste
2010-2011: (97354) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e -- Prof d'SVT: 5e , 4e  -- Prof de Maths: 4e
2011-2012: (97351) : Prof de techno : 3e -- Prof d'SVT: 4e , 3e
2012-2013: (97351) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2013-2014: (43400) : Prof de Maths : 3e , 2nde , 1eSTMG , 1eES
2014-2015: (63600) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2015-2016: (78100) : Prof de Maths : 5e
2016-2017: (97660) : Prof de Maths : 6e, 5e, 4e
2017-2018: (97660) : Prof de Maths : 5e, 3e
2018-2019: (97630) : Prof de Maths : 2nde, 1eSTMG
avatar
Audrey
Oracle

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Audrey le Jeu 23 Juil 2015 - 14:57
@Sei a écrit:
@Audrey a écrit:
@Sei a écrit:

Tu réponds à la situation proposée initialement ou aux élèves dans le couloir ?

A la situation dans le couloir.
Ca m'est arrivé il y a quelques années avec une élève devenue ensuite légendaire dans mon collège, dès le jour de la prérentrée, quand j'avais la classe toute la matinée comme PP.
Et ça s'est reproduit cette année avec un 4e de 15 ans, exclu de son ancien bahut, qui s'est fait remarquer dès cette même première journée...ça l'a calmé immédiatement. Il a dérapé un paquet de fois dans la cour et sur le parking du collège, avec exclusions à la clé, mais il s'est comporté comme un agneau dans mes cours... mais cette première matinée, j'ai eu l'impression d'être devant une cocotte minute prête à m'exploser à la figure. Laughing

D'accord, merci. Mais s'il s'agit d'un très grand nombre d'élèves ? Je vais être dans un collège difficile et je m'attends à cela. Je suis toute petite, j'ai l'impression que je vais passer inaperçue au milieu de ces dadais !

Edit : pardon, je n'ai pas été assez claire. Je parlais des élèves au rang dans le couloir avant d'entrer en classe. Cannelle m'avait déjà conseillé de passer dans le rang pour les calmer, mais je me dis qu'arrivée à la fin du rang, le début recommencera à s'agiter…

Mais moi aussi je parlais du rang dans le couloir!
Pour le rang, au début, je me mets en tête du rang, devant l'entrée de la classe, et je parle fermement sans crier pour leur donner les consignes. Si ça brasse, je me décale alors dans le couloir le long du rang, pour avoir une vision d'ensemble, et je commence à avertir gentiment les bavards/agités en appelant par leur prénom si je les connais, ou par un "jeune homme au pull rouge/ mademoiselle au sac rose" pour les nouveaux. En général, ça se calme. Je reviens devant. Si ça redémarre, j'applique ce que je disais plus haut.
Et si vraiment c'est l'horreur, je saute l'étape du rappel à l'ordre gentil, je prends les carnets direct, annonce la visite du bureau du CDE avec heure de colle en prime+ appel aux parents le soir même.

Après, dans le cas d'une rebellion totale, absolue, définitive, durable, je ne sais pas. Ca ne m'est jamais arrivé.
Mais j'ai dans l'idée que si on ne se laisse pas démonter, qu'on fait toujours ce qu'on a dit, en rappelant une fois et une seule les règles/ les risques/ les sanctions, et qu'on reste maître de soi, les élèves arrêtent de faire les zouaves. Ptêt que je suis optimiste, naïve, mais j'avoue que face à des cas déjà bien lourds, des classes vraiment chiantes, en agissant ainsi, j'ai toujours tenu la barre.
Mais je le sais, bien que mon collège soit de moins en moins facile, je ne vais pas dans mon bahut la peur au ventre.


Dernière édition par Audrey le Jeu 23 Juil 2015 - 15:00, édité 1 fois

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
laMiss
Expert spécialisé

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par laMiss le Jeu 23 Juil 2015 - 14:59
@ycombe a écrit:Je propose un petit jeu pour les stagiaires autour de la gestion de classe.

Vous êtes en collège. C'est la rentrée, vous avez eu vos listes de classe et avez repéré les élèves à surveiller. Vous avez fait un plan de classe avec l'aide de vos collègues (ou vous placez tout le monde par ordre alphabétique en mettant les chi**r devant).

Votre classe arrive, vous les attendez dans le couloir et appelez les élèves pour les placer. Un des chieurs refuse sa place et va s'installer au fond.

Comment réagissez-vous?

Je sais que cela ne répond pas à la question, mais je ne fais jamais de plan de classe avant de connaitre moi-même les élèves. (!)

Après, imaginons que tous les profs d'une même classe aient adopté ce plan de classe avant la première heure de cours, je crois que je lui dirais simplement "tu fais partie de la classe, donc tu respectes le plan de classe", et si ça ne passe pas, en effet, je l'exclue calmement.


Dernière édition par laMiss le Jeu 23 Juil 2015 - 14:59, édité 1 fois
avatar
Sei
Monarque

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Sei le Jeu 23 Juil 2015 - 14:59
Ben oui Niang, mais tout le problème réside dans le "Si tu es charismatique". Very Happy Je cherche des solutions concrètes.
avatar
Sei
Monarque

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Sei le Jeu 23 Juil 2015 - 15:02
@Audrey a écrit:
@Sei a écrit:
@Audrey a écrit:

A la situation dans le couloir.
Ca m'est arrivé il y a quelques années avec une élève devenue ensuite légendaire dans mon collège, dès le jour de la prérentrée, quand j'avais la classe toute la matinée comme PP.
Et ça s'est reproduit cette année avec un 4e de 15 ans, exclu de son ancien bahut, qui s'est fait remarquer dès cette même première journée...ça l'a calmé immédiatement. Il a dérapé un paquet de fois dans la cour et sur le parking du collège, avec exclusions à la clé, mais il s'est comporté comme un agneau dans mes cours... mais cette première matinée, j'ai eu l'impression d'être devant une cocotte minute prête à m'exploser à la figure. Laughing

D'accord, merci. Mais s'il s'agit d'un très grand nombre d'élèves ? Je vais être dans un collège difficile et je m'attends à cela. Je suis toute petite, j'ai l'impression que je vais passer inaperçue au milieu de ces dadais !

Edit : pardon, je n'ai pas été assez claire. Je parlais des élèves au rang dans le couloir avant d'entrer en classe. Cannelle m'avait déjà conseillé de passer dans le rang pour les calmer, mais je me dis qu'arrivée à la fin du rang, le début recommencera à s'agiter…

Mais moi aussi je parlais du rang dans le couloir!
Pour le rang, au début, je me mets en tête du rang, devant l'entrée de la classe, et je parle fermement sans crier pour leur donner les consignes. Si ça brasse, je me décale alors dans le couloir le long du rang, pour avoir une vision d'ensemble, et je commence à avertir gentiment les bavards/agités en appelant par leur prénom si je les connais, ou par un "jeune homme au pull rouge/ mademoiselle au sac rose" pour les nouveaux. En général, ça se calme. Je reviens devant. Si ça redémarre, j'applique ce que je disais plus haut.
Et si vraiment c'est l'horreur, je saute l'étape du rappel à l'ordre gentil, je prends les carnets direct, annonce la visite du bureau du CDE avec heure de colle en prime+ appel aux parents le soir même.

Après, dans le cas d'une rebellion totale, absolue, définitive, durable, je ne sais pas. Ca ne m'est jamais arrivé.
Mais j'ai dans l'idée que si on ne se laisse pas démonter, qu'on fait toujours ce qu'on a dit, en rappelant une fois et une seule les règles/ les risques/ les sanctions, et qu'on reste maître de soi, les élèves arrêtent de faire les zouaves. Ptêt que je suis optimiste, naïve, mais j'avoue que face à des cas déjà bien lourds, des classes vraiment chiantes, en agissant ainsi, j'ai toujours tenu la barre.
Mais je le sais, bien que mon collège soit de moins en moins facile, je ne vais pas dans mon bahut la peur au ventre.

Ah oui, Audrey, Niang parlait d'autre chose, je crois, donc je me disais que j'avais manqué de clarté.

Je note pour les consignes (bon, les derniers du rang ne vont pas me voir, mais je mettrai des talons pour limiter la casse), c'est une bonne idée pour cadrer avant la classe. Je peux encore t'embêter en te demandant quelles sont celles que tu leur donnes ?
avatar
Night Owl
Niveau 9

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Night Owl le Jeu 23 Juil 2015 - 15:05
Cripure a écrit:
En plus, comme titulaire, et je vous le dis comme délégué syndical, laisser un élève debout une heure, ça peut passer comme vous conduire, vous, devant un conseil de discipline. Toute brimade est proscrite, ainsi que toute forme de violence.

pale Oops..Il m'est arrivé de priver un élève de sa chaise parce qu'il ne cessait de se balancer. On pourrait sérieusement me le reprocher?
avatar
marjolie.june
Neoprof expérimenté

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par marjolie.june le Jeu 23 Juil 2015 - 15:07
Pour revenir au cas proposé au départ, je dirais comme les autres :
1. rappel à l'ordre ferme sans hausser le ton ("ce n'est pas là que je t'ai dit de t'assoir")
2. si l'élève continue de refuser, confiscation du carnet + punition
3. appel aux parents le soir même + signalement au PP/CPE via un rapport
avatar
Audrey
Oracle

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Audrey le Jeu 23 Juil 2015 - 15:13
Oh, les consignes sont simples...
"Bonjour à tous. Vous pourrez vous asseoir à côté de qui vous voulez, mais si vous bavardez ou ne travaillez pas, je vous changerai immédiatement de place. Vous savez quoi faire si vous voulez rester avec vos amis, à vous d'être responsables. Quand vous rentrerez en classe, ce sera dans le calme, sinon je vous ferai ressortir, et vous commencerez par occuper les premiers rangs. Est-ce que c'est clair pour tout le monde? Oui? Alors entrez... bonjour Machin, bonjour Bidule...".
Pendant qu'ils rentrent je regarde qui se met au fond (il y en a toujours) et comme j'ai donné la règle avant, j'arrête illico l'entrée en classe pour placer les récalcitrants devant (j'avoue, j'aime voir leur mine déconfite...), quitte à déplacer quelques élèves sérieux, eux.

Voilà! ;-)

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
Sei
Monarque

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Sei le Jeu 23 Juil 2015 - 15:17
Merci ! Very Happy

Bon, il est bien ce topic, au moins parce qu'il permet d'exorciser un peu nos angoisses. Very Happy
avatar
Audrey
Oracle

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Audrey le Jeu 23 Juil 2015 - 15:19
@Night Owl a écrit:
Cripure a écrit:
En plus, comme titulaire, et je vous le dis comme délégué syndical, laisser un élève debout une heure, ça peut passer comme vous conduire, vous, devant un conseil de discipline. Toute brimade est proscrite, ainsi que toute forme de violence.

pale Oops..Il m'est arrivé de priver un élève de sa chaise parce qu'il ne cessait de se balancer. On pourrait sérieusement me le reprocher?

Alors, récit perso: pour la même raison, il m'est arrivé d'adopter cette "sanction".

"Alors Bidule, comme ça, on ne sait pas à quoi sert une chaise? Très bien, petite expérience. Tu te lèves, et à mon top chrono, pendant 5 minutes, tu prendras ton cours/ fera ton exercice sans l'usage de ta chaise. Nous ferons ensuite le bilan de l'expérience."

Et je lance le chrono sur mon portable.

De cette façon, l'élève ne voit pas ça comme une punition, mais comme une "explication", et avec l'humour, ça n'est plus une brimade. Je n'ai jamais eu à faire ça deux fois avec un élève. Ca se finit toujours par un sourire, et la classe le vit de la même façon.

La brimade, c'est ce qui humilie l'élève, le fait souffrir physiquement ou moralement, et de façon répétée, disproportionnée, sans avoir de caractère éducatif (et on est bien d'accord: la violence n'est jamais éducative). La question de la durée est cruciale aussi.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
ethelred
Niveau 6

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par ethelred le Jeu 23 Juil 2015 - 15:32
pas besoin d'être charismatique, Sei, je ne le suis pas, pas plus que hyper sévère, j'ai juste des règles et je m'y tiens. Et puis j'ai toujours en tête que l'adulte, le chef dans la classe c'est moi (non mais), aucun rapport avec la taille Razz
Tu fais bien de te poser des questions sur la façon de gérer les problèmes pour ne pas être prise au dépourvu lorsqu'ils arriveront. Je glane souvent sur le forum des idées tout en sachant que parfois ça fonctionne, parfois non.

Je plussoie ce que dit Audrey : c'est exactement ma façon de fonctionner et pour le moment pas de gros souci. Le premier jour, je les laisse se mettre où ils veulent, cela me permet de les observer et de savoir quelles sont leurs relations. Je reste dans tressaillement de la porte pendant qu'ils entrent, histoire de surveiller le couloir ET la classe. Si certains se mettent au fond, en faisant les ptits chefs (placer les copains en faisant déplacer les autres), je ne dis rien sur le moment. Mais je fais déplacer les meneurs au premier rang (isolés, pas ensemble), souvent vide, en leur disant pourquoi ils se retrouvent là. Bien sûr ils ne s'assoient pas avant que je le leur dise. Je déplace éventuellement les bavards aux cours suivants. Le plan de classe me permet de pouvoir voir qui est absent du premier coup d'oeil, donc ils n'ont pas le droit de changer de place (sauf s'ils me le demandent et que j'accepte).
Il m'est arrivé une fois de devoir retourner dans la cour car c'était trop le bazar dans le couloir : ils avaient chaud, il y avait deux étages, ils n'ont pas recommencé.

Lors de la dernière rentrée, une élève de troisième m'a envoyée paître comme jamais ça ne m'était arrivé, et ses petites copines ont commencé à le prendre sur le même ton. Je me suis contentée de le signaler sur les carnets, ai passé un coup de fil rapide aux parents de la meneuse, ça a suffit. Mais je me suis longtemps inquiétée de ce groupe d'élèves, sûre quelles allaient recommencer. Et bien non, relations au beau fixe toute l'année.
C'est finalement épuisant moralement et physiquement la gestion de classe.
avatar
Nicolatsar
Niveau 9

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Nicolatsar le Jeu 23 Juil 2015 - 15:44
Cripure a écrit:
@Simgajul a écrit:Normalement on a pas de problème avant la deuxième semaine non?
Hem... Disons que ce n'est pas contractuel


Ne pas crier.
Ne pas expliquer longuement.
Être froid, direct, factuel.
Ne jamais faire semblant de ne pas avoir vu : on n'achète aucune paix sociale en faisant ça.

C'est le conseil le plus important !

_________________
Quels enfants léguerons-nous à notre terre ?
avatar
Marounette
Habitué du forum

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Marounette le Jeu 23 Juil 2015 - 15:55
@Audrey a écrit:Alors, récit perso: pour la même raison, il m'est arrivé d'adopter cette "sanction".

"Alors Bidule, comme ça, on ne sait pas à quoi sert une chaise? Très bien, petite expérience. Tu te lèves, et à mon top chrono, pendant 5 minutes, tu prendras ton cours/ fera ton exercice sans l'usage de ta chaise. Nous ferons ensuite le bilan de l'expérience."

Et je lance le chrono sur mon portable.

De cette façon, l'élève ne voit pas ça comme une punition, mais comme une "explication", et avec l'humour, ça n'est plus une brimade. Je n'ai jamais eu à faire ça deux fois avec un élève. Ca se finit toujours par un sourire, et la classe le vit de la même façon.

La brimade, c'est ce qui humilie l'élève, le fait souffrir physiquement ou moralement, et de façon répétée, disproportionnée, sans avoir de caractère éducatif (et on est bien d'accord: la violence n'est jamais éducative). La question de la durée est cruciale aussi.

J'aime bien cette idée sur le ton du défi. Je me le note dans un coin.

_________________
"Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien." Socrate
La recherche est l'un des rares domaines où des personnes volontaires peuvent mesurer leur ignorance.  Laughing
:retard:
avatar
Night Owl
Niveau 9

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Night Owl le Jeu 23 Juil 2015 - 15:56
@Audrey a écrit:


De cette façon, l'élève ne voit pas ça comme une punition, mais comme une "explication", et avec l'humour, ça n'est plus une brimade. Je n'ai jamais eu à faire ça deux fois avec un élève. Ca se finit toujours par un sourire, et la classe le vit de la même façon.

La brimade, c'est ce qui humilie l'élève, le fait souffrir physiquement ou moralement, et de façon répétée, disproportionnée, sans avoir de caractère éducatif (et on est bien d'accord: la violence n'est jamais éducative). La question de la durée est cruciale aussi.

Oui, c'est un peu comme ça que ça s'était passé: d'abord un petit aperçu puis autorisation de se rasseoir puis récidive donc.... et l'élève avait même fait des efforts particuliers pour prendre son cours!
Mais je m'interrogeais par rapport à la remarque de Cripure qui laisse entendre qu'en cas de procédure, je serais en tort. Etant donné le nombre croissant de plaintes de parents dans notre coin, ça fait peur!
Pour ce qui est de la question de départ, je procède un peu comme toi, sauf que je ne déplace pas systématiquement le dernier rang (en revanche, je surveille et déplace ceux qui ont un sourire triomphant et prometteur!)
Pour l'élève qui pose problème dès le premier contact, j'ai eu celle qui te passe devant sans te regarder, en continuant sa conversation avec la copine Evil or Very Mad C'est celle qui a ensuite joué toute l'année à tenter de reprendre sa place initiale:
"Mais pourquoi moi?"
"hein? vous m'aviez déplacée? ah? J'avais oublié!"
"'tin! Casse les couilles!"
Rolling Eyes
avatar
Audrey
Oracle

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Audrey le Jeu 23 Juil 2015 - 16:10
@Marounette a écrit:
@Audrey a écrit:Alors, récit perso: pour la même raison, il m'est arrivé d'adopter cette "sanction".

"Alors Bidule, comme ça, on ne sait pas à quoi sert une chaise? Très bien, petite expérience. Tu te lèves, et à mon top chrono, pendant 5 minutes, tu prendras ton cours/ fera ton exercice sans l'usage de ta chaise. Nous ferons ensuite le bilan de l'expérience."

Et je lance le chrono sur mon portable.

De cette façon, l'élève ne voit pas ça comme une punition, mais comme une "explication", et avec l'humour, ça n'est plus une brimade. Je n'ai jamais eu à faire ça deux fois avec un élève. Ca se finit toujours par un sourire, et la classe le vit de la même façon.

La brimade, c'est ce qui humilie l'élève, le fait souffrir physiquement ou moralement, et de façon répétée, disproportionnée, sans avoir de caractère éducatif (et on est bien d'accord: la violence n'est jamais éducative). La question de la durée est cruciale aussi.

J'aime bien cette idée sur le ton du défi. Je me le note dans un coin.

Attention, moi, je ne le vois pas et ne le présente pas comme un défi: le résultat est connu d'avance. A dire avec juste la pointe d'ironie nécessaire pour que l'élève ne se sente pas en position de faire le show.

Evidemment, l'élève n'est pas autorisé à se mettre à genoux devant sa table, ni à se pencher plié en 8 sur son bureau... trop facile, sinon. Wink

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par User5899 le Jeu 23 Juil 2015 - 16:16
@Night Owl a écrit:
@Audrey a écrit:


De cette façon, l'élève ne voit pas ça comme une punition, mais comme une "explication", et avec l'humour, ça n'est plus une brimade. Je n'ai jamais eu à faire ça deux fois avec un élève. Ca se finit toujours par un sourire, et la classe le vit de la même façon.

La brimade, c'est ce qui humilie l'élève, le fait souffrir physiquement ou moralement, et de façon répétée, disproportionnée, sans avoir de caractère éducatif (et on est bien d'accord: la violence n'est jamais éducative). La question de la durée est cruciale aussi.

Oui, c'est un peu comme ça que ça s'était passé: d'abord un petit aperçu puis autorisation de se rasseoir puis récidive donc.... et l'élève avait même fait des efforts particuliers pour prendre son cours!
Mais je m'interrogeais par rapport à la remarque de Cripure qui laisse entendre qu'en cas de procédure, je serais en tort. Etant donné le nombre croissant de plaintes de parents dans notre coin, ça fait peur!
Pour ce qui est de la question de départ, je procède un peu comme toi, sauf que je ne déplace pas systématiquement le dernier rang (en revanche, je surveille et déplace ceux qui ont un sourire triomphant et prometteur!)
Pour l'élève qui pose problème dès le premier contact, j'ai eu celle qui te passe devant sans te regarder, en continuant sa conversation avec la copine Evil or Very Mad C'est celle qui a ensuite joué toute l'année à tenter de reprendre sa place initiale:
"Mais pourquoi moi?"
"hein? vous m'aviez déplacée? ah? J'avais oublié!"
"'tin! Casse les couilles!"
Rolling Eyes
"Oh, faites attention, vous n'en avez que deux (ou zéro Razz) et elles ne repoussent pas".

Pour la brimade, comme Audrey : tout est dans la durée et dans la liaison avec la situation.
Contenu sponsorisé

Re: Pour les stagiaires: les situations à savoir gérer. (Nouvelle situation p3).

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum