cours de soutien à une élève

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par RogerMartin le Dim 26 Juil - 17:24

@sref4 a écrit:
@RogerMartin a écrit:
@Chertea a écrit:hmm une fille de 16 ans veut venir chez toi, un jeune prof d'anglais et a promis d'en parler à personne... je suis le seul à y voir une autre interprétation?

Chut! Very Happy On essaie de traiter tout cela avec bienveillance! Wink

J'avoue que ça peut laisser penser des choses mais pas du tout, ses parents sont au courant. De plus c'est sa mère qui l'a poussé à me demander et elle m'a également envoyé un mail

Certes, mais si j'étais contrainte à ce type d'arrangement, pour ma tranquillité d'esprit, je demanderais à la mère d'héberger les cours et d'être présente à ces moments-là. J'ai déjà dû donner des coups de main sur des lectures de manuscrits etc. à des étudiant(e)s, souvent inscrit(e)s d'ailleurs avec d'autres collègues, je l'ai toujours fait dans des salles de travail collectives. C'est moins cosy que chez moi et ça me force parfois à me trimballer avec une portion de ma bibli à dos de chamelle, mais j'ai vu beaucoup trop de situations très lourdingues pour m'y risquer, c'est tout.


Dernière édition par RogerMartin le Dim 26 Juil - 17:26, édité 1 fois

RogerMartin
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par Blan6ine le Dim 26 Juil - 17:26

@sref4 a écrit:
@Chertea a écrit:hmm une fille de 16 ans veut venir chez toi, un jeune prof d'anglais et a promis d'en parler à personne... je suis le seul à y voir une autre interprétation?

J'avoue que ça peut laisser penser des choses mais pas du tout, ses parents sont au courant. De plus c'est sa mère qui l'a poussé à me demander

La situation n'est vaiment pas claire et pas saine.
Tu es prévenu.
Mais tu es un grand garçon.

_________________
Quand on partage un bien matériel, il se divise; quand on partage un bien immatériel, il se multiplie. (Serge Soudoplatoff )

Blan6ine
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par sref4 le Dim 26 Juil - 17:30

@floxy a écrit:Mais pourquoi donner des cours gratuitement ?

C'est une très bonne élève qui a des lacunes en anglais. Or pour le métier qu'elle souhaite faire elle doit avoir une bonne maîtrise de l'anglais. Ses parents ne peuvent pas payer des cours pour elle. Sa mère ne travaille pas, son père non plus et ils sont beaucoup dans sa famille .

sref4
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par karjos le Dim 26 Juil - 17:42

@Chertea a écrit:hmm une fille de 16 ans veut venir chez toi, un jeune prof d'anglais et a promis d'en parler à personne... je suis le seul à y voir une autre interprétation?

Non, je le pense aussi, et si les élèves l'apprennent, le genre d'allusions déplacées comme quoi il ne s'agit pas que de soutien scolaire va très vite fuser. Les élèves ne vont pas se gêner. Gros danger en vue, je dirais...

J'ai personnellement pour principe de ne jamais faire cours tout seul, jamais chez moi, toujours en présence d'au moins un des parents.

karjos
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par penelope12 le Dim 26 Juil - 17:58

En toute sincérité, je pense que ce n'est pas une bonne idée. La jeune fille de 16 ans qui vient chez toi, dans ton intimité et qui promet de ne le dire à personne j'y crois pas du tout ! Je ne veux en aucun cas paraître perverse mais je pense que les cours de soutien ne sont pas ce qu'elle recherche réellement .. De plus tu te rends compte de toutes les rumeurs qui vont se colporter dans ton bahut, les élèves ne vont pas se gêner pour dire que tu as couché avec elle et vice versa Rolling Eyes

penelope12
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par inviteKal le Dim 26 Juil - 18:02

@sref4 a écrit:
@floxy a écrit:Mais pourquoi donner des cours gratuitement ?

C'est une très bonne élève qui a des lacunes en anglais. Or pour le métier qu'elle souhaite faire elle doit avoir une bonne maîtrise de l'anglais. Ses parents ne peuvent pas payer des cours pour elle. Sa mère ne travaille pas, son père non plus et ils sont beaucoup dans sa famille .

Il n'y a pas une association, proche de là où elle habite, qui assure du soutien scolaire gratuitement ?

Si tu tiens à faire une heure supplémentaire gratuitement, ouvre un cours de soutien, destiné aux volontaires se manifestant au début de l'année, et essaie d'obtenir une salle dans ton établissement. Plus l'organisation sera officielle, plus tu seras protégé de toute suspicion ou accusation. Encore que faire des heures sup' gratis et le montrer, ça fera grincer des dents.


Dernière édition par Kaleipsos le Dim 26 Juil - 18:06, édité 1 fois

inviteKal
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par Chertea le Dim 26 Juil - 18:04

Si t'as vraiment envie de l'aider, perso je le ferais chez elle en présence de ses parents ou au lycée, mais surtout pas chez toi, pour les raisons indiquées ci-dessus

Chertea
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par penelope12 le Dim 26 Juil - 18:14

@Chertea a écrit:Si t'as vraiment envie de l'aider, perso je le ferais chez elle en présence de ses parents ou au lycée, mais surtout pas chez toi, pour les raisons indiquées ci-dessus

+1

Tu imagines, elle est chez toi et elle commence à te faire des avances mais toi tu la repousses alors pour se venger elle t'accuse de choses ignobles affraid Au moins chez elle, il y'a ses parents et là tu ne risques pas qu'il se passe quelque chose

penelope12
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par Haydens le Dim 26 Juil - 18:31

Je ne pense pas que donner des cours de soutiens à une de ses propres élèves soient une bonne idée. Je pense aussi que certains élèves, ou plutôt parents, pourraient se sentir lésés. De plus je ne trouve pas cela déontologique. Quant aux possibles rumeurs, elles pourraient circuler pendant très longtemps.  

Si tu veux l'aider à progresser tu peux aussi lui donner des devoirs supplémentaires.

Si tu décides de le faire quand même, il est clair qu'il ne faut pas que ce soit chez toi. Vous pouvez faire cela au CDI ?

Il existe aussi un moyen de se faire payer ces heures par le rectorat, j'imagine que cela doit être très fortement motivé et je ne pense pas que ça entre dans ce cadre.

Haydens
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par DesolationRow le Dim 26 Juil - 18:37

Il y a tout de même une belle unanimité pour dire que c'est une mauvaise idée, voire même une très mauvaise idée. Je pense que cela devrait te faire réfléchir.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par sref4 le Dim 26 Juil - 19:07

Merci de vos conseils, j'ai décidé ne pas prendre le risque de me faire accuser de je ne sais quoi. C'est trop risqué qu'elle vienne chez moi donc je lui dirai que je ne peux tout simplement pas faire ça et qu'elle peut utiliser des sites internet pour progresser en anglais ...


Dernière édition par sref4 le Dim 26 Juil - 19:10, édité 1 fois

sref4
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par Dimka le Dim 26 Juil - 19:08

Je vous trouve dur, à dire qu’une fille de seize ans qui veut des cours de soutien, en fait elle veut coucher/draguer. Genre, ce n’est pas possible qu’une fille pense à autre chose qu’à coucher et qu’elle se préoccupe de sa scolarité ? Et après, on hurle au scandale quand on se rend compte que dans la rue, les femmes et les filles sont victimes de sexisme et de harcèlement parce qu’elles ne sont considérées que comme comme des objets sexuels ou des individus limités à leurs désirs sexuels.

Enfin, bref… J’aurais aussi tendance à dire de faire gaffe, mais surtout pour les rumeurs, pas pour les intentions de la fille que je ne me permettrais pas de préjuger.

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par RogerMartin le Dim 26 Juil - 19:40

@Dimka a écrit:Je vous trouve dur, à dire qu’une fille de seize ans qui veut des cours de soutien, en fait elle veut coucher/draguer. Genre, ce n’est pas possible qu’une fille pense à autre chose qu’à coucher et qu’elle se préoccupe de sa scolarité ? Et après, on hurle au scandale quand on se rend compte que dans la rue, les femmes et les filles sont victimes de sexisme et de harcèlement parce qu’elles ne sont considérées que comme comme des objets sexuels ou des individus limités à leurs désirs sexuels.

Enfin, bref… J’aurais aussi tendance à dire de faire gaffe, mais surtout pour les rumeurs, pas pour les intentions de la fille que je ne me permettrais pas de préjuger.

Quand je prends des précautions pour toujours parler aux étudiant(e) en semi-public, ce n'est pas parce que je m'imagine de l'une de ces ouailles va me sauter dessus Shocked il faudrait qu'ils soient dans une très très grande misère Very Happy , mais parce que c'est trop risqué professionnellement, c'est comme ça.
Rien n'empêche le collègue d'aller faire cours à cette jeune personne chez les parents s'il tient à se dévouer.


Dernière édition par RogerMartin le Dim 26 Juil - 19:43, édité 1 fois (Raison : orthographe)

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.

RogerMartin
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par sookie le Dim 26 Juil - 19:42

@Haydens a écrit:Je ne pense pas que donner des cours de soutiens à une de ses propres élèves soient une bonne idée. Je pense aussi que certains élèves, ou plutôt parents, pourraient se sentir lésés. De plus je ne trouve pas cela déontologique. Quant aux possibles rumeurs, elles pourraient circuler pendant très longtemps.  

Si tu veux l'aider à progresser tu peux aussi lui donner des devoirs supplémentaires.

Si tu décides de le faire quand même, il est clair qu'il ne faut pas que ce soit chez toi. Vous pouvez faire cela au CDI ?

Il existe aussi un moyen de se faire payer ces heures par le rectorat, j'imagine que cela doit être très fortement motivé et je ne pense pas que ça entre dans ce cadre.

Lequel ?

sookie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par karjos le Dim 26 Juil - 19:50

@sref4 a écrit:Merci de vos conseils, j'ai décidé ne pas prendre le risque de me faire accuser de je ne sais quoi. C'est trop risqué qu'elle vienne chez moi donc je lui dirai que je ne peux tout simplement pas faire ça et qu'elle peut utiliser des sites internet pour progresser en anglais ...

La méthode ASSIMIL est très bien aussi pour progresser seul/e.

@dimka : donc vouloir se protéger d'éventuelles conséquences néfastes, c'est du sexisme... J'avais peur que quelqu'un arrive avec cet argument : c'est fait... (soupir).
Personne ne dit que les filles ne pensent qu'à coucher, mais qu'il peut y avoir un risque que certaines choses se passent mal.
Désolé mais je ne connais pas forcément très bien les élèves en face de moi ni ce qui peut se passer. Faire cours à un/e élève tout seul, c'est juste trop dangereux pour les raisons évoquées dessus. Car on ne connaît pas la personne en face ni ce qu'elle a en tête, et parce que les parents eux aussi peuvent s'imaginer des choses. Sans compter les autres personnes autour.
Si certaines affaires n'avaient pas éclaté au grand jour, on serait probablement moins méfiant. Mais ce n'est pas le cas et tous les professionnels que je connais rendent obligatoire ces mesures de sécurité.
Et aussi parce que c'est extrêmement difficile de prouver son innocence en cas d'accusation à tort. Sans compter les traumatismes (et je sais de quoi je parle, j'en ai été victime une fois et je peux témoigner que ça laisse des traces).


Dernière édition par karjos le Dim 26 Juil - 20:02, édité 1 fois

karjos
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par Provence le Dim 26 Juil - 19:55

Je ne donne pas de cours gratuitement. Je n'invite pas d'élèves chez moi (Nous sommes, dans notre métier, constamment face à un public. Une fois que nous avons quitté la scène, nous avons besoin de préserver notre intimité et notre domicile personnel en fait partie).

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par sookie le Dim 26 Juil - 20:05

@karjos a écrit:
@sref4 a écrit:Merci de vos conseils, j'ai décidé ne pas prendre le risque de me faire accuser de je ne sais quoi. C'est trop risqué qu'elle vienne chez moi donc je lui dirai que je ne peux tout simplement pas faire ça et qu'elle peut utiliser des sites internet pour progresser en anglais ...

La méthode ASSIMIL est très bien aussi pour progresser seul/e.

@dimka : donc vouloir se protéger d'éventuelles conséquences néfastes, c'est du sexisme... J'avais peur que quelqu'un arrive avec cet argument : c'est fait... (soupir).
Personne ne dit que les filles ne pensent qu'à coucher, mais qu'il peut y avoir un risque que certaines choses se passent mal.
Désolé mais je ne connais pas forcément très bien les élèves en face de moi ni ce qui peut se passer. Faire cours à un/e élève tout seul, c'est juste trop dangereux pour les raisons évoquées dessus. Car on ne connaît pas la personne en face ni ce qu'elle a en tête, et parce que les parents eux aussi peuvent s'imaginer des choses. Sans compter les autres personnes autour.
Si certaines affaires n'avaient pas éclaté au grand jour, on serait probablement moins méfiant. Mais ce n'est pas le cas et tous les professionnels que je connais rendent obligatoire ces mesures de sécurité.
Et aussi parce que c'est extrêmement difficile de prouver son innocence en cas d'accusation à tort. Sans compter les traumatismes (et je sais de quoi je parle, j'en ai été victime une fois et je peux témoigner que ça laisse des traces).

Et puis le problème serait exactement le même si l'élève était un garçon. Je pense que tout ce qui a été dit aurait été dit de la même façon. Je ne vois pas ce que le sexisme vient faire la-dedans.

sookie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par Val83 le Dim 26 Juil - 20:06

Je rejoins mes collègues. Il faut savoir préserver sa vie privée et même si les parents et l'élève sont de bonne intention, il faut savoir se protéger professionnellement. Il n'est d'ailleurs pas conseiller de rester seul avec un seul élève. Même quand je suis avec plusieurs élèves pour un travail collectif, le laisse la porte ouverte. Par ailleurs, il existe d'autres solutions si l'élève veut progresser comme les devoirs supplémentaires facultatifs pour la faire progresser. Autrement, si elle veut des cours supplémentaires, la renvoyer aux cours à domicile.

Val83
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par Dimka le Dim 26 Juil - 20:08

@karjos a écrit:@dimka : donc vouloir se protéger d'éventuelles conséquences néfastes, c'est du sexisme... J'avais peur que quelqu'un arrive avec cet argument : c'est fait... (soupir).
Un jour, faudrait se procurer un sens de la nuance, et lire ce qui est écrit (pas ce qu’on souhaite y lire).  Suspect  Je n’ai pas nié qu’il faille se protéger, notamment des rumeurs. Par contre, ce que j’ai critiqué, c’est le fait de laisser entendre qu’une fille qui demande des cours particuliers, ce serait quasiment sûr qu’en fait, elle voudrait coucher ou draguer (et plusieurs messages le font, ici… ça va largement au-delà de conseils pour se protéger de rumeurs ou de dérives éventuelles). Pour moi, c’est exactement pareil que considérer qu’une fille en jupe ne demande qu’à coucher avec tout le métro, parce que c’est considérer qu’une fille serait incapable de faire quelque chose de sérieux (étudier, se déplacer) sans arrière pensée.

Je ne nie pas qu’il y ait des tordues (sauf que je présuppose que les filles qui demandent des cours veulent des cours, et que les comportements tordus sont minoritaires), ni qu’il y ait des sales rumeurs (il suffit de voir ici), et qu’il faille se protéger de cela. Juste, je trouve curieux de préjuger d’emblée que la fille veuille autre chose que ce qu’elle demande.

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par karjos le Dim 26 Juil - 20:13

@sookie a écrit:
@karjos a écrit:
@sref4 a écrit:Merci de vos conseils, j'ai décidé ne pas prendre le risque de me faire accuser de je ne sais quoi. C'est trop risqué qu'elle vienne chez moi donc je lui dirai que je ne peux tout simplement pas faire ça et qu'elle peut utiliser des sites internet pour progresser en anglais ...

La méthode ASSIMIL est très bien aussi pour progresser seul/e.

@dimka : donc vouloir se protéger d'éventuelles conséquences néfastes, c'est du sexisme... J'avais peur que quelqu'un arrive avec cet argument : c'est fait... (soupir).
Personne ne dit que les filles ne pensent qu'à coucher, mais qu'il peut y avoir un risque que certaines choses se passent mal.
Désolé mais je ne connais pas forcément très bien les élèves en face de moi ni ce qui peut se passer. Faire cours à un/e élève tout seul, c'est juste trop dangereux pour les raisons évoquées dessus. Car on ne connaît pas la personne en face ni ce qu'elle a en tête, et parce que les parents eux aussi peuvent s'imaginer des choses. Sans compter les autres personnes autour.
Si certaines affaires n'avaient pas éclaté au grand jour, on serait probablement moins méfiant. Mais ce n'est pas le cas et tous les professionnels que je connais rendent obligatoire ces mesures de sécurité.
Et aussi parce que c'est extrêmement difficile de prouver son innocence en cas d'accusation à tort. Sans compter les traumatismes (et je sais de quoi je parle, j'en ai été victime une fois et je peux témoigner que ça laisse des traces).

Et puis le problème serait exactement le même si l'élève était un garçon. Je pense que tout ce qui a été dit aurait été dit de la même façon. Je ne vois pas ce que le sexisme vient faire la-dedans.

exactement. Fille ou garçon, même tarif.

@dimka : "Juste, je trouve curieux de préjuger d’emblée que la fille veuille autre chose que ce qu’elle demande."

Personne ici ne présuppose que les élèves sont à coup sûr tordus, mais parlent du risque que ça arrive. C'est quand-même différent. Sinon on qualifierait de sexisme tout et n'importe quoi : le fait de se protéger du sida, le fait qu'une femme ait peur de se faire agresser en rentrant le soir, etc.
Avoir peur qu'une situation se produise est quand-même bien différent du fait de considérer que forcément toute une catégorie de personnes est tordue. Donc comparer ça au slut-shaming, je trouve que ça va un peu loin...

Encore une fois on ne sait pas à qui on a affaire. Dans ce "préjugé d'emblée", on prend en compte toutes les situations possibles.
Aussi bien le fait qu'une élève peut être tordue (comme j'ai pu le subir une fois avec une accusation à tort), ou que les pensées des parents peuvent être tordues, ou que les pensées des autres peuvent être tordues.
Personne ne dit que toutes les filles sont tordues et je suppose également que ce sont des cas minoritaires. Mais aussi minoritaires soient-ils, si on a le malheur de tomber dessus et qu'il se passe quelque chose (que ce soit des avances repoussées ou du chantage du genre "si j'ai pas de bons résultats, je t'accuse"), bonne chance pour prouver son innocence. Pareil pour les parents d'ailleurs.


Dernière édition par karjos le Dim 26 Juil - 22:30, édité 3 fois

karjos
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par penelope12 le Dim 26 Juil - 20:23

@Dimka a écrit:
@karjos a écrit:@dimka : donc vouloir se protéger d'éventuelles conséquences néfastes, c'est du sexisme... J'avais peur que quelqu'un arrive avec cet argument : c'est fait... (soupir).
Un jour, faudrait se procurer un sens de la nuance, et lire ce qui est écrit (pas ce qu’on souhaite y lire).  Suspect  Je n’ai pas nié qu’il faille se protéger, notamment des rumeurs. Par contre, ce que j’ai critiqué, c’est le fait de laisser entendre qu’une fille qui demande des cours particuliers, ce serait quasiment sûr qu’en fait, elle voudrait coucher ou draguer (et plusieurs messages le font, ici… ça va largement au-delà de conseils pour se protéger de rumeurs ou de dérives éventuelles). Pour moi, c’est exactement pareil que considérer qu’une fille en jupe ne demande qu’à coucher avec tout le métro, parce que c’est considérer qu’une fille serait incapable de faire quelque chose de sérieux (étudier, se déplacer) sans arrière pensée.

Je ne nie pas qu’il y ait des tordues (sauf que je présuppose que les filles qui demandent des cours veulent des cours, et que les comportements tordus sont minoritaires), ni qu’il y ait des sales rumeurs (il suffit de voir ici), et qu’il faille se protéger de cela. Juste, je trouve curieux de préjuger d’emblée
que la fille veuille autre chose que ce qu’elle demande.

Mais il faut tout de même avouer que c'est bizarre que cette jeune fille lui demande des cours chez lui alors qu'il peut très bien dispenser les cours chez elle . En plus de ça  elle dit qu'elle va être très discrète et qu'elle n'en parlera pas comme si c'était un genre de secret entre-eux ... Peut-être que cette fille recherche vraiment des cours mais après on ne sait pas et ça ne vaut vraiment le coup de prendre un risque énorme.. Peut-être aussi qu'elle recherche quelque chose d'autre, tu sais à cet âge-là les ados cherchent leurs limites

penelope12
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par sref4 le Dim 26 Juil - 20:44

@Val83 a écrit:Je rejoins mes collègues. Il faut savoir préserver sa vie privée et même si les parents et l'élève sont de bonne intention, il faut savoir se protéger professionnellement. Il n'est d'ailleurs pas conseiller de rester seul avec un seul élève. Même quand je suis avec plusieurs élèves pour un travail collectif, le laisse la porte ouverte. Par ailleurs, il existe d'autres solutions si l'élève veut progresser comme les devoirs supplémentaires facultatifs pour la faire progresser. Autrement, si elle veut des cours supplémentaires, la renvoyer aux cours à domicile.

C'est ce que je compte faire Val83 Very Happy

sref4
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par Hallywell le Dim 26 Juil - 20:59

je découvre le fil donc je me permets d'apporter ma réponse en racontant mon expérience personnelle.

Quand j'étais en classe de terminale, c'est à dire il y a 10 ans, ma prof de philo, sur demande de mes parents, avait acceptée de me prendre 1 heure un midi pour revoir avec moi la méthodologie. Une heure qui s'était déroulée dans une classe avec des vitres ne laissant aucune "intimité"...  Je lui en ai été très reconnaissante car cette heure m'a vraiment aidé.

Dans ton cas, c'est beaucoup plus poussé, il ne s'agit pas d'une heure ponctuelle dans un lieu neutre.
Prends une heure la jeune fille en soutien individuel si c'est possible mais s'il y besoin d'autres heures, je pense que ce n'est pas à toi de les assurer et certainement pas chez toi Wink

Hallywell
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par sref4 le Dim 26 Juil - 21:48

@Hallywell a écrit:je découvre le fil donc je me permets d'apporter ma réponse en racontant mon expérience personnelle.

Quand j'étais en classe de terminale, c'est à dire il y a 10 ans, ma prof de philo, sur demande de mes parents, avait acceptée de me prendre 1 heure un midi pour revoir avec moi la méthodologie. Une heure qui s'était déroulée dans une classe avec des vitres ne laissant aucune "intimité"...  Je lui en ai été très reconnaissante car cette heure m'a vraiment aidé.

Dans ton cas, c'est beaucoup plus poussé, il ne s'agit pas d'une heure ponctuelle dans un lieu neutre.
Prends une heure la jeune fille en soutien individuel si c'est possible mais s'il y besoin d'autres heures, je pense que ce n'est pas à toi de les assurer et certainement pas chez toi Wink

Merci pour votre témoignage, mais si l'heure de soutien se déroule dans ma classe la porte ouverte, je ne risque rien là ?

sref4
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par Hallywell le Dim 26 Juil - 21:59

@sref4 a écrit:
@Hallywell a écrit:je découvre le fil donc je me permets d'apporter ma réponse en racontant mon expérience personnelle.

Quand j'étais en classe de terminale, c'est à dire il y a 10 ans, ma prof de philo, sur demande de mes parents, avait acceptée de me prendre 1 heure un midi pour revoir avec moi la méthodologie. Une heure qui s'était déroulée dans une classe avec des vitres ne laissant aucune "intimité"...  Je lui en ai été très reconnaissante car cette heure m'a vraiment aidé.

Dans ton cas, c'est beaucoup plus poussé, il ne s'agit pas d'une heure ponctuelle dans un lieu neutre.
Prends une heure la jeune fille en soutien individuel si c'est possible mais s'il y besoin d'autres heures, je pense que ce n'est pas à toi de les assurer et certainement pas chez toi Wink

Merci pour votre témoignage, mais si l'heure de soutien se déroule dans ma classe la porte ouverte,  je ne risque rien là ?

Je ne pense pas non...
Mais après il y a plein de questions qui en découle : heure rémunérée ou non? Que ferez-vous lorsqu'un autre élève demandera une heure de soutien?

J'édite car je viens de lire plus haut que tu avais décidé de refuser et de l'adresser à un organisme.
Après avoir tout lu, je vais dans le sens de tous les autres collègues et estime que c'est LA chose à faire... désolée d'avoir relancé le débat Embarassed

Hallywell
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: cours de soutien à une élève

Message par floxy le Dim 26 Juil - 22:20

@Provence a écrit:Je ne donne pas de cours gratuitement. Je n'invite pas d'élèves chez moi (Nous sommes, dans notre métier, constamment face à un public. Une fois que nous avons quitté la scène, nous avons besoin de préserver notre intimité et notre domicile personnel en fait partie).

Pareil en ce qui me concerne et je rajouterai que je ne donne pas de cours particulier à mes élèves (hors lycée).

floxy
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum