Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pour une première séquence...

par User5899 le Jeu 13 Aoû 2015 - 10:11
Je te laisse à ton parallèle, que je trouve totalement infondé, pour ne pas dire inquiétant.
avatar
roxanne
Devin

Re: Pour une première séquence...

par roxanne le Jeu 13 Aoû 2015 - 10:16
Le théâtre est fait pour être représenté et d'ailleurs l'objet d'étude parle bien de représentation et donc c'est intéressant de partir de plusieurs versions des pièces , de voir comment sans changer un seul mot , on peut quasiment changer le sens d'une pièce selon sa mise en scène. Le roman est fait d'abord pour être lu.
avatar
Aenor
Niveau 1

Re: Pour une première séquence...

par Aenor le Jeu 13 Aoû 2015 - 13:47
@Camiye a écrit:Pour ma part avec mes premières L j'avais fait une séquence sur le perso féminin autour de la problématique: Comment a évolué le personnage féminin ? De quelle vision du monde est-il porteur ? Cette séquence comportait 3 LA (extrait de la Princesse de Clèves, des Liaisons dangereuses et de Désert de Le Clézio). En cursive ils avaient lu Carmen de Mérimée et avaient dans l'ensemble vraiment aimé. La séquence était un peu bateau (le portrait, le statut du perso féminin, les focalisations...) mais avait fonctionné.
J'avais ensuite enchaîné sur l'Etranger

Le travail que tu as fait m’intéresse plus d'une fois ! quels extraits avait-tu choisis pour ces œuvres ? ( surtout que j'avais pensé mettre un extrait de Désert qui est un livre absolument sublime)
avatar
Camiye
Niveau 4

Re: Pour une première séquence...

par Camiye le Jeu 13 Aoû 2015 - 23:08
Pour répondre à ta question Aenor voici les extraits:

La Princesse de Clèves, Madame de la Fayette, 1678
« Madame de Clèves demeura seule […] ce qui était arrivé de la fausse lettre du vidame. »
Les Liaisons dangereuses, C. de Laclos, lettre 81, 1782
« Mais moi, qu’ai-je de commun avec ces femmes inconsidérées ? […] mais qui, en tout, m’a rarement trompée. »
Désert, J.-M.G Le Clézio, 1980
«  C'est un endroit terrible et vide […] les rayons d'une grande roue dont l'axe monte jusqu'à la nuit. »

Et en docs complémentaires:
les conseils de la marquise à Cécile Volanges, Les Liaisons dangereuses, C. de Laclos, lettre 29
extrait de Manon Lescaut, l'Abbé Prevost
Groupement de textes sur l'ennui au féminin : extraits de Indiana de G. Sand, Madame Bovary de G. Flaubert, Une Vie de Maupassant
J'avais étudié la séquence d'ouverture du film de Stephen Frears pour les liaisons dangereuses; ils avaient bien aimé et à ma grande surprise, certains l'avaient visionné en entier!
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Pour une première séquence...

par User5899 le Ven 14 Aoû 2015 - 1:44
@roxanne a écrit:Le théâtre est fait pour être représenté et d'ailleurs l'objet d'étude parle bien de représentation et donc c'est intéressant de partir de plusieurs versions des pièces , de voir comment sans changer un seul mot , on peut quasiment changer le sens d'une pièce selon sa mise en scène. Le roman est fait d'abord pour être lu.
Mais il le sait, il veut juste me contrarier parce qu'il veut que je le fesse professeur
avatar
roxanne
Devin

Re: Pour une première séquence...

par roxanne le Ven 14 Aoû 2015 - 5:52
A ce moment-là, c'est différent, je vous laisse."...Twisted EvilTwisted Evil
Contenu sponsorisé

Re: Pour une première séquence...

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum