Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Tonio Kröger
Niveau 5

abandon de poste - Page 6 Empty Re: abandon de poste

par Tonio Kröger le Mar 6 Sep 2016 - 15:56
Merci pour les stats (je vois 3 enseignants admis) ! Hérodoute, non en philo je n'ai jamais entendu parler de cela... Mais je suis vraiment passé à autre chose désormais, je m'y fais !
Nadejda
Nadejda
Monarque

abandon de poste - Page 6 Empty Re: abandon de poste

par Nadejda le Mar 6 Sep 2016 - 16:48
@Tonio Kröger a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:Conservateur comme bibliothécaire sont deux concours très difficiles, plus sélectifs que l'agrégation (selon les matières). Je ne suis pas sûr que ce soit la voie la plus simple pour retomber sur ses pieds.

Oui, quand j'ai eu l'agreg c'était 43 postes et au concours de conservateur il y en avait 16 à l'externe l'an dernier. Mais après il faut voir quel est le niveau des étudiants (j'ai lu les "meilleures copies" de culture G de l'écrit des années d'avant, ça m'a paru franchement faisable au regard de ce qu'on fait à l'agreg). Je suis également inscrit à la formation dispensée par Mediat deux jours complets par semaine.

Ce n'est pas infaisable, non, et l'admissibilité n'est pas difficile à décrocher si on a l'habitude des compositions et des notes de synthèse, mais disons que les oraux peuvent être assez périlleux si on tombe sur un sujet qu'on ne maîtrise pas vraiment (en théorie, on peut commenter à peu près tout et n'importe quoi). Je te conseille aussi de suivre de très très près l'actualité (pas seulement culturelle : politique, économique, scientifique, professionnelle...), il faut faire un gros travail de veille, en particulier à l'approche des oraux. Je précise que j'avais été admissible au concours de bibliothécaire (pas eu, peu préparée à l'entretien "professionnel") et à celui de conservateur (je n'ai pas passé les oraux, finalement).
avatar
Pierre-Henri
Habitué du forum

abandon de poste - Page 6 Empty Re: abandon de poste

par Pierre-Henri le Mar 6 Sep 2016 - 17:09
Je peux confirmer ce que dit Nadejda, pour avoir échoué par deux fois à l'oral du concours de conservateur de bibliothèques (alors que l'écrit n'était qu'une promenade de santé). Ca peut tomber sur tout, on peut parler de tout...

... y compris, sinon surtout, de sujets scientifiques ou économiques, parce que ces concours sont submergés de littéraires, et que les recruteurs veulent diversifier le recrutement.

Ensuite, un conservateur de bibliothèques n'est pas seulement quelqu'un qui vit la tête dans les livres. Il est un gestionnaire et un chef d'équipe. Les questions de droit, administratives, de gestion des ressources humaines sont décisives. Il faut montrer qu'on est capable de diriger des équipes, et de prendre les décisions qui s'imposent en tant que patron.


Dernière édition par Pierre-Henri le Mar 6 Sep 2016 - 17:10, édité 1 fois
Ruthven
Ruthven
Monarque

abandon de poste - Page 6 Empty Re: abandon de poste

par Ruthven le Mar 6 Sep 2016 - 17:09
@Tonio Kröger a écrit:Merci DesolationRow !

Faustine : aïe, je venais justement de me briefer intérieurement pour entamer un travail sur moi afin de pouvoir reprendre le chemin du lycée cette année, avant le concours... Qu'est-ce qui te fait dire ça ? Oui, une énorme partie de moi, jusque dans mes cellules, frémit à l'idée d'y retourner. Et une autre partie, plus petite mais avec un potentiel de croissance, se dit qu'en travaillant sur mon propre passé (phobie scolaire, peur des autres, regard que je porte sur les jeunes d'aujourd'hui, manière de faire cours) reprendre à temps partiel pourrait être faisable.

Je suis pris dans un énorme conflit interne, vraiment pas facile... surtout que les fins de mois à -1000 euros, les chèques refusés, les CB bloquées à la caisse du supermarché, ça fait réfléchir. Et d'un autre côté le souvenir de cette affreuse année en arrêt maladie malgré des classes qui n'étaient pas si terribles (très loin de là !).

Je ne sais pas.

Mais est-ce que tu avais vécu ton année de stage aussi mal que ta première année de néotit. ? Est-ce que l'idée de faire une thèse au Canada ne t'a justement pas poussé à détester avec encore plus d'intensité ta situation dans le secondaire ?

La piste d'une TCC pour la reprise ne me semble pas absurde pour remettre en perspective ce qu'il est possible de faire en enseignant - il est certain qu'avec un idéal inaccessible la frustration guette.

En cas de reprise anticipée tu n'auras pas nécessairement un service plus difficile, mais tu feras certainement des remplacements - ce qui est aussi un moyen d'avoir un peu de distance.

avatar
Tonio Kröger
Niveau 5

abandon de poste - Page 6 Empty Re: abandon de poste

par Tonio Kröger le Mar 6 Sep 2016 - 17:50
Merci pour tous vos messages. Oui je connais la difficulté de ce concours, sa tendance à chercher à recruter chez les scientifiques et ses exigences en termes administratifs/professionnels. J'ai lu beaucoup de blogs et d'annales cet été (en plus d'avoir bien entamé le programme).

La formation de médiat devrait quand même bien aider (un rapport de jury pointe à quel point les deux régions dans lesquelles elle est donnée fournissent l'essentiel des admis au concours), avec deux jours plein de cours, une période de stage obligatoire, et une préparation au projet professionnel. Aviez-vous suivi cette formation ?
D'autre part j'ai un contact avec une conservatrice de la BU de l'Université de Grenoble que je compte bien exploiter.

Pour le moment j'ai commencé cette veille, je lis des articles (et les fiche) sur l'actualité du droit d'auteur, sur les évolutions liées au numérique, etc. et je compte bien me blinder sur le métier de bibliothécaire.

Concernant ma reprise ou non dans l'enseignement cette année, il faut voir ce qui est le plus intéressant vis-à-vis du concours : si je reprends un mi-temps, j'aurai 7-8h de cours, 900/1000 euros de salaire, mais aussi des copies et du stress. Là, avec mon job de veilleur de nuit, je fais 25h sur samedi-dimanche (ce qui me laisse tout jeudi et vendredi pour la prépa concours et lundi-mardi-mercredi pour lire et travailler le programme), pour 770 euros de salaire, et en donnant des cours particuliers à côté (200 euros par mois). Pas sûr que ça soit avantageux de reprendre, et dans ce cas je reste avec mes pbs d'argent, tant pis.

Oui Ruthven, pendant mon année de stage c'était assez rude pour moi malgré un lycée huppé ! Alors la suite je pouvais la deviner...
avatar
Pierre-Henri
Habitué du forum

abandon de poste - Page 6 Empty Re: abandon de poste

par Pierre-Henri le Mar 6 Sep 2016 - 18:13
@Tonio Kröger a écrit:
La formation de médiat devrait quand même bien aider (un rapport de jury pointe à quel point les deux régions dans lesquelles elle est donnée fournissent l'essentiel des admis au concours), avec deux jours plein de cours, une période de stage obligatoire, et une préparation au projet professionnel. Aviez-vous suivi cette formation ?

C'était en territoriale, et non, j'étais pur candidat libre. Toutes mes notes étaient largement suffisantes pour passer, sauf celle du grand oral professionnel, où je me suis pris la note éliminatoire les deux années. Cette épreuve (en tout cas dans la fonction publique territoriale) est décisive. Pas de moyenne ni de coefficients qui tiennent. On peut réussir partout ailleurs et se prendre une gamelle là.

Et là, autant je me débrouille en culture générale, littéraire, philosophique, artistique, scientifique, sans aucune difficulté d'expression à l'écrit ni l'oral... autant les questions purement administratives et juridiques me passent par dessus la tête. Le concours de conservateur en territoriale n'est pas l'ENA, mais ça y ressemble par certains côté -- plus proche de l'ENA que d'une agrégation de lettres, en tout cas, ça c'est sûr.
DesolationRow
DesolationRow
Grand Maître

abandon de poste - Page 6 Empty Re: abandon de poste

par DesolationRow le Mar 6 Sep 2016 - 18:39
@Pierre-Henri a écrit:
@Tonio Kröger a écrit:
La formation de médiat devrait quand même bien aider (un rapport de jury pointe à quel point les deux régions dans lesquelles elle est donnée fournissent l'essentiel des admis au concours), avec deux jours plein de cours, une période de stage obligatoire, et une préparation au projet professionnel. Aviez-vous suivi cette formation ?

C'était en territoriale, et non, j'étais pur candidat libre. Toutes mes notes étaient largement suffisantes pour passer, sauf celle du grand oral professionnel, où je me suis pris la note éliminatoire les deux années. Cette épreuve (en tout cas dans la fonction publique territoriale) est décisive. Pas de moyenne ni de coefficients qui tiennent. On peut réussir partout ailleurs et se prendre une gamelle là.

Et là, autant je me débrouille en culture générale, littéraire, philosophique, artistique, scientifique, sans aucune difficulté d'expression à l'écrit ni l'oral... autant les questions purement administratives et juridiques me passent par dessus la tête. Le concours de conservateur en territoriale n'est pas l'ENA, mais ça y ressemble par certains côté -- plus proche de l'ENA que d'une agrégation de lettres, en tout cas, ça c'est sûr.  

Modestement. Wink
avatar
jésus
Habitué du forum

abandon de poste - Page 6 Empty Re: abandon de poste

par jésus le Jeu 8 Sep 2016 - 8:15
Oui, pour le concours d'attaché de conservation que j'ai eu, je me suis rendu compte que l'expérience professionnelle et la connaissance du milieu faisaient beaucoup , ainsi qu'avoir un profil et surtout des connaissances que n'ont pas les autres candidats. Clairement, la philo m'a fait marqué des points pour l'admission.
Mais il ne faut pas penser que la philo et les concours de l'enseignement font à eux seuls une réussite.
Comme toute reconversion, il faut une formation, de l'expérience, de la ténacité.
Mais trouver un poste dans la filière culturelle territoriale n'est pas une mince affaire. J'ai quasi épuisé mes 3 ans de validité de concours, et heureusement que la liste d'aptitude est prolongée d'un an. Même les conservateurs territoriaux ne sont pas à l'abri de ce genre de plan.
Car tout ce petit monde est en concurrence avec des contractuels ou entre eux ( des pistonnés??? Laughing ) , des gens qui ont une thèse, fait les chartes, école du louvre etc...Bref, ça reste opaque.
avatar
Pierre-Henri
Habitué du forum

abandon de poste - Page 6 Empty Re: abandon de poste

par Pierre-Henri le Jeu 8 Sep 2016 - 19:17
Ces concours demandent surtout des qualités d'administrateur et de politique. Les recruteurs veulent des gens capables de mener des équipes, de gérer l'établissement, de travailler avec les élus (je parle de la territoriale), de prendre des décisions importantes. Ils se méfieront des profils trop littéraires. A l'oral professionnel, il faut d'abord apporter la preuve qu'on est un gestionnaire efficace.
avatar
jésus
Habitué du forum

abandon de poste - Page 6 Empty Re: abandon de poste

par jésus le Jeu 8 Sep 2016 - 19:19
@Pierre-Henri a écrit:Ces concours demandent surtout des qualités d'administrateur et de politique. Les recruteurs veulent des gens capables de mener des équipes, de gérer l'établissement, de travailler avec les élus (je parle de la territoriale), de prendre des décisions importantes. Ils se méfieront des profils trop littéraires. A l'oral professionnel, il faut d'abord apporter la preuve qu'on est un gestionnaire efficace.

J'ai pas eu de questions en ce sens pour l'oral d'attaché de conservation...
J'ai eu un sujet sur la médiation culturelle
un épreuve en anglais
un commentaire de texte qui parlait un peu de philo et c'est tout, je crois...
oloc
oloc
Niveau 7

abandon de poste - Page 6 Empty Re: abandon de poste

par oloc le Jeu 8 Sep 2016 - 19:38
@VicomteDeValmont a écrit:Conservateur comme bibliothécaire sont deux concours très difficiles, plus sélectifs que l'agrégation (selon les matières). Je ne suis pas sûr que ce soit la voie la plus simple pour retomber sur ses pieds.

Bibliothécaire (territorial), c'est quand même très jouable, surtout en interne. Évidemment, il faut s'être un peu intéressé à la question des bibliothèques, du management, des collectivités etc. Le problème s'est plutôt de se faire recruter après sur des postes d'encadrement quand on n'a pas d'expérience de la chose, et à mon avis c'est la partie la plus difficile.

Conservateur, ouais, y a du niveau.

Spoiler:
Vous aurez compris que j'ai eu le premier et pas (encore  Rolling Eyes ) le second
oloc
oloc
Niveau 7

abandon de poste - Page 6 Empty Re: abandon de poste

par oloc le Jeu 8 Sep 2016 - 19:55
@Pierre-Henri a écrit:Ces concours demandent surtout des qualités d'administrateur et de politique. Les recruteurs veulent des gens capables de mener des équipes, de gérer l'établissement, de travailler avec les élus (je parle de la territoriale), de prendre des décisions importantes. Ils se méfieront des profils trop littéraires. A l'oral professionnel, il faut d'abord apporter la preuve qu'on est un gestionnaire efficace.

Ou plus précisément qu'on a des chances raisonnables de le devenir après la période de formation de 18 mois à l'INSET. Pour en avoir parlé avec des anciens membres du jury, ils m'indiquaient que l'oral professionnel était surtout une course par élimination et une forme de pari sur l'avenir.

Mais les profils littéraires ne sont pas exclus d'office, il ne resterait pas grand monde à la tête des bibliothèques si c'était le cas Wink

Sinon, deux admissibilités, c'est dur quand même fleurs2
avatar
jésus
Habitué du forum

abandon de poste - Page 6 Empty Re: abandon de poste

par jésus le Jeu 8 Sep 2016 - 20:11
La formation après le concours de conservateur du patrimoine de 18 mois n'assure pas ( dans la territoriale) la garantie d'avoir un emploi, ou d'avoir un emploi tout de suite...et il y a toujours une durée de liste d'aptitude qui est passée à 4 ans. D'ailleurs , les conservateurs ont été les premiers à crier au scandale de voir leur concours perdre bientôt perdre sa valeur qui a rallongé la durée de la LA...
Contenu sponsorisé

abandon de poste - Page 6 Empty Re: abandon de poste

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum