Lettres classiques et réforme du collège : compte rendu de l'audience du 3 juillet 2015 à la DGESCO

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lettres classiques et réforme du collège : compte rendu de l'audience du 3 juillet 2015 à la DGESCO

Message par Olympias le Mar 11 Aoû 2015 - 11:21

@Audrey a écrit:Donc, en gros, pour garantir le plus possible l'existence de l'ensiegnement réel du latin (le grec semble éjecté, aucun des membres du ministère présent ce jour-là n'a été foutu de parler du grec), il faudra obligatoirement un EPI LCA en 5e (qui ne sera pas forcément assuré par un prof de LC, hein....). Après, s'il n'y a pas d'EPI LCA, eh bien c'est pas grave, et puis les élèves pourront commencer le latin n'importe quand, même s'ils n'en ont pas fait en 5e, ou en 4e...

Chers collègues LM qui venez d'arriver dans un collège, préparez-vous à devoir faire vos valises, avec toutes les heures de latin et grec qui vont sauter pour vos collègues LC déjà en poste dans vos établissements...


Ouais, même discours que depuis le début: répétition de la comme bien rôdée, à base de "mais si, regardez le texte/ le tableau... la ministre tient vraiment aux langues anciennes... les probabilités sont grandes que tous puissent faire du latin...".

On nous prend vraiment pour des cons!!!!
Et ça fait des années. Déjà avec la réforme du lycée furieux furieux furieux furieux furieux

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres classiques et réforme du collège : compte rendu de l'audience du 3 juillet 2015 à la DGESCO

Message par User5899 le Mar 11 Aoû 2015 - 13:14

@Ruthven a écrit:La tâche n'est pas imbécile et nocive au regard d'autres exigences que pédagogiques. Economiquement, par exemple, cela a du sens de supprimer les options et la diversité des langues ; cela a un intérêt aussi pour la souplesse de la gestion du personnel.
C'est vrai, mais vous supposez alors une sacrée pagaille dans ce qu'on pourrait envisager comme la conscience de gauche... Penser l'enseignement en termes de flexibilité des personnels et d'économies budgétaires... Au moins la massification de 1981 avait-elle la générosité envers les défavorisés comme fondement.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres classiques et réforme du collège : compte rendu de l'audience du 3 juillet 2015 à la DGESCO

Message par Gryphe le Mar 11 Aoû 2015 - 13:20

Je dois dire que pour avoir lu le CR après un mois de pause (je suis partie en vacances avec l'EDT au caz-où mais sans aucun document #college2016), ça a fait bizarre de se replonger là-dedans et de redécouvrir toutes ces incohérences : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Telle est la devise de la réforme, je crois... bounce

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres classiques et réforme du collège : compte rendu de l'audience du 3 juillet 2015 à la DGESCO

Message par archeboc le Mar 11 Aoû 2015 - 13:31


La rationalité économique existe, et elle exerce une pression très forte. Mais elle n'est pas première. Sinon, on éviterait d'envoyer des enseignants payés si cher pour faire cours à des classes où on ne peut pas faire cours normalement. Il y a une grosse minorité d'élèves dont la présence à l'école est un gâchis colossal, et il est évident qu'ils ne sont là que par la grâce de l'idéologie au pouvoir. L'idéologie conserve une force qui prime le reste.

@Gryphe a écrit:Je dois dire que pour avoir lu le CR après un mois de pause (je suis partie en vacances avec l'EDT au caz-où mais sans aucun document #college2016), ça a fait bizarre de se replonger là-dedans et de redécouvrir toutes ces incohérences : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Telle est la devise de la réforme, je crois... bounce

Le compliqué est là pour placer sur la réforme un rideau de fumé. Je ne sais plus qui ici l'a dit dès le mois de mars.


_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres classiques et réforme du collège : compte rendu de l'audience du 3 juillet 2015 à la DGESCO

Message par Finrod le Mar 11 Aoû 2015 - 13:35

@Ruthven a écrit:
@archeboc a écrit:

Ce n'est pas du cynisme : c'est de l'aveuglement. Et le pli est pris depuis tellement longtemps que ce n'est pas de l'aveuglement volontaire. Il serait insupportable d'imaginer qu'on va au bureau, semaine après semaine et mois après mois, pour une tâche imbécile et nocive. Ils sont persuadés de faire avancer le bien commun.


Mais la tâche n'est pas imbécile et nocive au regard d'autres exigences que pédagogiques. Economiquement, par exemple, cela a du sens de supprimer les options et la diversité des langues ; cela a un intérêt aussi pour la souplesse de la gestion du personnel. Les objectifs affichés sont des effets de communication comme en témoigne leur réduction à des éléments de langage. Mais bon, je suis peut-être optimiste sur la lucidité humaine ; je ne sais pas ce qu'il vaut mieux des cyniques lucides mais menteurs ou des aveuglés ?

+1

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres classiques et réforme du collège : compte rendu de l'audience du 3 juillet 2015 à la DGESCO

Message par BorisT le Mar 11 Aoû 2015 - 19:34

Je suis complètement découragé. Si les choses doivent se passer comme elles sont annoncées dans la réforme, je crois que je ne me battrai pas pour la survie des langues anciennes dans l'établissement.

BorisT
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres classiques et réforme du collège : compte rendu de l'audience du 3 juillet 2015 à la DGESCO

Message par Employé oxymorique le Mar 11 Aoû 2015 - 23:08

@BorisT a écrit:Je suis complètement découragé. Si les choses doivent se passer comme elles sont annoncées dans la réforme, je crois que je ne me battrai pas pour la survie des langues anciennes dans l'établissement.
Oh, oh, oh ! Les profs de LC, et tous les autres d'ailleurs, et aussi tous ceux qui ont encore une conscience de l'École de la République, il reste un an avant la mise en œuvre. C'est long, ça demande de la ténacité, mais rien n'est perdu !
Donc on se repose cet été et à la rentrée chevalier chevalier chevalier
La bataille de l'opinion est loin d'être gagnée par le ministère. Si chacun convainc deux parents et un collègue, il y aura mouvement de masse !
Hauts les cœurs ! Vous n'êtes pas seuls !

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.

Employé oxymorique
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres classiques et réforme du collège : compte rendu de l'audience du 3 juillet 2015 à la DGESCO

Message par F.Lemoine le Mar 11 Aoû 2015 - 23:26

I love you

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres classiques et réforme du collège : compte rendu de l'audience du 3 juillet 2015 à la DGESCO

Message par hypermnestre le Mer 12 Aoû 2015 - 8:09

@Employé oxymorique a écrit:
@BorisT a écrit:Je suis complètement découragé. Si les choses doivent se passer comme elles sont annoncées dans la réforme, je crois que je ne me battrai pas pour la survie des langues anciennes dans l'établissement.
Oh, oh, oh ! Les profs de LC, et tous les autres d'ailleurs, et aussi tous ceux qui ont encore une conscience de l'École de la République, il reste un an avant la mise en œuvre. C'est long, ça demande de la ténacité, mais rien n'est perdu !
Donc on se repose cet été et à la rentrée chevalier chevalier chevalier
La bataille de l'opinion est loin d'être gagnée par le ministère. Si chacun convainc deux parents et un collègue, il y aura mouvement de masse !
Hauts les cœurs ! Vous n'êtes pas seuls !
Merci pour cette remarque : j'allais écrire la même chose ! C'est exactement ce qu'ils veulent : que nous baissions les bras ! Hors de question ! Rien n'est encore perdu ! Sursum corda !

hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres classiques et réforme du collège : compte rendu de l'audience du 3 juillet 2015 à la DGESCO

Message par Kilmeny le Mer 12 Aoû 2015 - 8:23

@Employé oxymorique a écrit:
@BorisT a écrit:Je suis complètement découragé. Si les choses doivent se passer comme elles sont annoncées dans la réforme, je crois que je ne me battrai pas pour la survie des langues anciennes dans l'établissement.
Oh, oh, oh ! Les profs de LC, et tous les autres d'ailleurs, et aussi tous ceux qui ont encore une conscience de l'École de la République, il reste un an avant la mise en œuvre. C'est long, ça demande de la ténacité, mais rien n'est perdu !
Donc on se repose cet été et à la rentrée chevalier chevalier chevalier
La bataille de l'opinion est loin d'être gagnée par le ministère. Si chacun convainc deux parents et un collègue, il y aura mouvement de masse !
Hauts les cœurs ! Vous n'êtes pas seuls !

Tout à fait ! chevalier Ce n'est pas terminé !

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres classiques et réforme du collège : compte rendu de l'audience du 3 juillet 2015 à la DGESCO

Message par User5899 le Mer 12 Aoû 2015 - 10:42

D'ailleurs, je cuis déjà mes œufs durs Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres classiques et réforme du collège : compte rendu de l'audience du 3 juillet 2015 à la DGESCO

Message par Iphigénie le Mer 12 Aoû 2015 - 12:02

Et les carottes? non? Laughing

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres classiques et réforme du collège : compte rendu de l'audience du 3 juillet 2015 à la DGESCO

Message par Daphné le Mer 12 Aoû 2015 - 12:17

@Iphigénie a écrit:Et les carottes? non? Laughing

Elles ne le sont pas déjà un peu ?  scratch

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres classiques et réforme du collège : compte rendu de l'audience du 3 juillet 2015 à la DGESCO

Message par Olympias le Mer 12 Aoû 2015 - 12:20

@Employé oxymorique a écrit:
@BorisT a écrit:Je suis complètement découragé. Si les choses doivent se passer comme elles sont annoncées dans la réforme, je crois que je ne me battrai pas pour la survie des langues anciennes dans l'établissement.
Oh, oh, oh ! Les profs de LC, et tous les autres d'ailleurs, et aussi tous ceux qui ont encore une conscience de l'École de la République, il reste un an avant la mise en œuvre. C'est long, ça demande de la ténacité, mais rien n'est perdu !
Donc on se repose cet été et à la rentrée chevalier chevalier chevalier
La bataille de l'opinion est loin d'être gagnée par le ministère. Si chacun convainc deux parents et un collègue, il y aura mouvement de masse !
Hauts les cœurs ! Vous n'êtes pas seuls !
coeurs

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettres classiques et réforme du collège : compte rendu de l'audience du 3 juillet 2015 à la DGESCO

Message par Tangleding le Mer 2 Sep 2015 - 17:07

L'APL a adressé un nouveau courrier au Président de la République ce 31 août 2015, au sujet des langues anciennes.

Pour mémoire le "président audacieux" n'a, à ce jour, pas daigné répondre à l'appel envoyé par l'APL et d'autres associations le 2 mai dernier, appel signé d'un ancien Premier ministre, d'un ancien président du Conseil constitutionnel, de trois anciens ministres de l'éducation nationale et d'une trentaine de parlementaires ; d'une vingtaine  'associations de professeurs spécialistes et de sociétés savantes ; d'un prix Nobel de médecine, d'un lauréat de la Médaille Fields, d'une quarantaine de membres de l'Institut, de quelque cent cinquante savants, essayistes, écrivains, artistes français de renommée internationale...

C'est vrai que le MEDEF ne figure pas dans la liste, ceci doit expliquer cela.

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum