Passage au collège après onze ans de lycée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Passage au collège après onze ans de lycée.

Message par Hamlette le Mar 11 Aoû 2015 - 22:07

Après onze ans de lycée dans le même établissement (mon premier poste en réalité), j'ai obtenu ma mutation pour le collège. J'en suis très heureuse puisque les raisons de ma demande (à la fois personnelles et professionnelles) étaient nombreuses.

Néanmoins, à l'heure des premières préparations de cours, l'appréhension me gagne. Mes seuls "repères" collège datent de l'époque où la séquence décloisonnée était à la mode (lors de mon stage IUFM, j'ai même fait le passé simple avec mes sixièmes... uniquement à la troisième personne du singulier, puisque le texte étudié était écrit à la troisième personne Laughing ).

Je sais que je vais apprendre énormément de choses dans les années à venir ; que tout ce que j'aurai beau imaginer sur les élèves est à mille lieues de la réalité (mon mari est prof en collège, j'ai donc une vague idée de la chose) ; et que tout ce que je vais faire cette année sera très mauvais par rapport à ce que je ferai dans deux ou trois ans (enfin j'espère !)

Mais peut-être certains d'entre vous ont vécu une expérience similaire ? Qu'est-ce qui vous a le plus marqué dans cette transition ? Quel conseil auriez-vous voulu qu'on vous donne ?
Cela dit, je vous en prie, pas de catastrophisme sunny Je sais très bien que les collégiens ne sont pas des lycéens, et que certains collègues de collège rêveraient d'aller en lycée, mais là n'est pas le sujet.

Hamlette
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage au collège après onze ans de lycée.

Message par Klingsor le Mer 12 Aoû 2015 - 1:41

Pardon pour ce message. Mais juste pour dire que je suis moi-même passé du lycée au collège. Sauf qu'au Lycée (mon premier poste) je n'y suis resté qu'un an et que je n'avais qu'une seule classe de secondes. Pas de comparaison possible avec ta situation donc. J'ai adoré cette expérience et j'ai adoré pour mes deux premières années faire un peu des deux grands types d'établissements. Cela m'a permis, une fois au collège, de voir ce dont avaient besoin mes élèves pour réussir au lycée, si bien que dès les premières semaines, lorsque je préparais mes cours, j'ai gardé dans un coin de ma tête une petite pensée pour ce que mes lycéens étaient bien en peine de réaliser dans un commentaire ou une dissertation et que je n'avais pas le temps de revoir avec eux car il s'agissait alors normalement de choses acquises. Cela concerne beaucoup la méthode (on définit d'abord et on exemplifie ensuite, l'organisation en paragraphes), l'expression écrite, la rigueur. En fait, ça m'a aidé à voir les choses à plus long terme, à beaucoup mieux voir où je vais et où je les emmène. Avoir l'expérience du lycée est un vrai atout quand on enseigne au collège, et pas seulement pour les deux derniers niveaux, pour tout le collège.
Après, bien sûr, il y a ton exigence, qu'il va falloir revoir à la baisse, mais ça tu le sais déjà.
Concernant la correction des copies, ça va être le jour et la nuit : ce sera toujours aussi inintéressant, mais au moins ce sera vite fait Smile

Klingsor
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage au collège après onze ans de lycée.

Message par Audrey le Mer 12 Aoû 2015 - 1:50

Pour la correction des copies: ok, une copie de collège est plus courte... mais la fréquence de correction est bien plus importante! Il ne se passe pas une semaine sans avoir au moins deux paquets à corriger, pour ma part...et puis le niveau de maîtrise du français, et maintenant de la graphie pure, est si bas que pour arriver à corriger, il faut souvent passer de longues minutes à simplement essayer de déchiffrer...*sigh*

Sinon, oui, il faut vraiment mettre l'accent que la rigueur, la clarté, éviter le lexique trop pointu, faire reformuler par les élèves, répéter, encore répéter, donner des habitudes de rythme, de méthode ( par méthode, c'est parfois tout bêtement de quelle couleur écrire une définition à apprnedre par coeur). Pour les petitous, c'est essentiel... on rame au début, mais quand les élèves ont l'habitude de travailler toujours de la même façon, avec les mêmes règles, ça facilite les choses!

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage au collège après onze ans de lycée.

Message par Klingsor le Mer 12 Aoû 2015 - 2:15

@Audrey a écrit:Pour la correction des copies: ok, une copie de collège est plus courte... mais la fréquence de correction est bien plus importante! Il ne se passe pas une semaine sans avoir au moins deux paquets à corriger, pour ma part...et puis le niveau de maîtrise du français, et maintenant de la graphie pure, est si bas que pour arriver à corriger, il faut souvent passer de longues minutes à simplement essayer de déchiffrer...*sigh*

Bien sûr, nous sommes d'accord. Mais n'oublions pas non plus qu'il y a grosso modo dix élèves de moins par classe au collège et que leurs copies sont bien plus courtes. De plus, ne comparons la difficulté qu'il peut y avoir à corriger une rédaction à celle qu'il peut y avoir à corriger une dissertation ou un commentaire de texte. Moi je me souviens être resté à de nombreuses reprises plusieurs minutes devant une copie de lycéen sans comprendre où l'élève voulait en venir, tout simplement parce que l'exercice en question est bien plus abstrait. Tandis que dans une rédaction, si le prof ne comprend pas ce qu'a voulu dire l'élève c'est tout simplement que ce n'est pas clair, pas correctement rédigé.

Klingsor
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage au collège après onze ans de lycée.

Message par roxanne le Mer 12 Aoû 2015 - 8:18

@Hamlette a écrit:Après onze ans de lycée dans le même établissement (mon premier poste en réalité), j'ai obtenu ma mutation pour le collège. J'en suis très heureuse puisque les raisons de ma demande (à la fois personnelles et professionnelles) étaient nombreuses.

Néanmoins, à l'heure des premières préparations de cours, l'appréhension me gagne. Mes seuls "repères" collège datent de l'époque où la séquence décloisonnée était à la mode (lors de mon stage IUFM, j'ai même fait le passé simple avec mes sixièmes... uniquement à la troisième personne du singulier, puisque le texte étudié était écrit à la troisième personne Laughing ).

Je sais que je vais apprendre énormément de choses dans les années à venir ; que tout ce que j'aurai beau imaginer sur les élèves est à mille lieues de la réalité (mon mari est prof en collège, j'ai donc une vague idée de la chose) ; et que tout ce que je vais faire cette année sera très mauvais par rapport à ce que je ferai dans deux ou trois ans (enfin j'espère !)

Mais peut-être certains d'entre vous ont vécu une expérience similaire ? Qu'est-ce qui vous a le plus marqué dans cette transition ? Quel conseil auriez-vous voulu qu'on vous donne ?
Cela dit, je vous en prie, pas de catastrophisme sunny Je sais très bien que les collégiens ne sont pas des lycéens, et que certains collègues de collège rêveraient d'aller en lycée, mais là n'est pas le sujet.
Et bien tu étais en avance puisque c'est exactement ce que m'a incité à faire mon IPR cette année , puisque "de toute façon le passé simple n'est plus utilisé aux autres personnes" et il m'a reproché une "inflation d'exercices inutiles ".......

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage au collège après onze ans de lycée.

Message par ysabel le Mer 12 Aoû 2015 - 8:54

@Audrey a écrit:Pour la correction des copies: ok, une copie de collège est plus courte... mais la fréquence de correction est bien plus importante! Il ne se passe pas une semaine sans avoir au moins deux paquets à corriger, pour ma part...et puis le niveau de maîtrise du français, et maintenant de la graphie pure, est si bas que pour arriver à corriger, il faut souvent passer de longues minutes à simplement essayer de déchiffrer...*sigh*

Sinon, oui, il faut vraiment mettre l'accent que la rigueur, la clarté, éviter le lexique trop pointu, faire reformuler par les élèves, répéter, encore répéter, donner des habitudes de rythme, de méthode ( par méthode, c'est parfois tout bêtement de quelle couleur écrire une définition à apprnedre par coeur). Pour les petitous, c'est essentiel... on rame au début, mais quand les élèves ont l'habitude de travailler toujours de la même façon, avec les mêmes règles, ça facilite les choses!

oh, ce n'est pas mieux au lycée... Bon, comme je me refuse à déchiffrer, ces copies-là sont rapides à corriger : je mets 00/20...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum