Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Page 3 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Ronin le Sam 15 Aoû 2015 - 0:20

Il y a dix ans quand JPB était encore "de gauche" aussi outrancier qu'il soit, on pouvait être d'accord avec lui, il était de gauche.

Dix après il continue à dire la même chose mais il est de droite donc ce qu'il dit sur l'école n'a plus de valeur. Comme toujours, restons pur, mélangeons les choses et crevons en silence comme de sages petits intellectuels.

Je vais vous dire, une fois Brighelli a dit que le ciel était bleu. Ben moi aussi je le dis. Et toc je suis d'extrême-droite. Merde, on est en train de crever à petit feu depuis trente ans, on a une réforme qui accélère encore les conneries mais on va se priver d'un des rares profs qui a ses entrées dans les médias, une plume, une grande gueule et le courage de dire tout haut le désastre que tout le monde constate dans son coin tout bas.

Crevons pur. Crevons éthique, crevons citoyen.

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Ronin le Sam 15 Aoû 2015 - 0:22

Si ce message manque de savoir-vivre ensemble citoyen, soyez assuré que je m'en cogne l’œil comme mon premier cours d'IUFM.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par hhelene le Sam 15 Aoû 2015 - 0:39

@Ronin a écrit:Il y a dix ans quand JPB était encore "de gauche" aussi outrancier qu'il soit, on pouvait être d'accord avec lui, il était de gauche.

Dix après il continue à dire la même chose mais il est de droite donc ce qu'il dit sur l'école n'a plus de valeur. Comme toujours, restons pur, mélangeons les choses et crevons en silence comme de sages petits intellectuels.

Je vais vous dire, une fois Brighelli a dit que le ciel était bleu. Ben moi aussi je le dis. Et toc je suis d'extrême-droite. Merde, on est en train de crever à petit feu depuis trente ans, on a une réforme qui accélère encore les conneries mais on va se priver d'un des rares profs qui a ses entrées dans les médias, une plume, une grande gueule et le courage de dire tout haut le désastre que tout le monde constate dans son coin tout bas.

Crevons pur. Crevons éthique, crevons citoyen.

C'est juste, absolument. veneration

hhelene
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par kensington le Sam 15 Aoû 2015 - 0:49


Eh oui, le désastre peut en effet commencer (ou continuer).

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par kero le Sam 15 Aoû 2015 - 0:52

@Ronin a écrit:Il y a dix ans quand JPB était encore "de gauche" aussi outrancier qu'il soit, on pouvait être d'accord avec lui, il était de gauche.

Dix après il continue à dire la même chose mais il est de droite donc ce qu'il dit sur l'école n'a plus de valeur. Comme toujours, restons pur, mélangeons les choses et crevons en silence comme de sages petits intellectuels.

Je vais vous dire, une fois Brighelli a dit que le ciel était bleu. Ben moi aussi je le dis. Et toc je suis d'extrême-droite. Merde, on est en train de crever à petit feu depuis trente ans, on a une réforme qui accélère encore les conneries mais on va se priver d'un des rares profs qui a ses entrées dans les médias, une plume, une grande gueule et le courage de dire tout haut le désastre que tout le monde constate dans son coin tout bas.

Crevons pur. Crevons éthique, crevons citoyen.

Je souscris à 100%.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Celadon le Sam 15 Aoû 2015 - 1:06

La part des choses est ce qu'il y a de plus dur à faire. Je ne cesse de le dire sur d'autres topics le concernant.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par e-Wanderer le Sam 15 Aoû 2015 - 1:18

"Il y a de bons mariages, il n'y en a point de délicieux" : La Rochefoucauld (maxime 113), pas Saint-Simon…

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Venus_noire88 le Sam 15 Aoû 2015 - 1:40

L'article est nul. Point.

Venus_noire88
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Iphigénie le Sam 15 Aoû 2015 - 4:02

JPB a un énorme intérêt (je laisse de côté les jugements "de valeur"): par son franc-parler  il révèle les haines profondes qui déchirent le milieu enseignant et font que quelles que soient les aberrations décidées par le ministère, le plus souvent en fonction de critères économiques et idéologiques, et contrairement à la légende, toutes les réformes passent : les enseignants se regardent tellement le nombril, sont tellement incapables de réactions communes, et en même temps coupent tellement les cheveux en quatre, qu'ils prennent des baffes plein la figure ...Comme disait Saint-Rochefoucauld ( Razz ) , "le désastre peut commencer".

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Reine Margot le Sam 15 Aoû 2015 - 7:52

@Ronin a écrit:Il y a dix ans quand JPB était encore "de gauche" aussi outrancier qu'il soit, on pouvait être d'accord avec lui, il était de gauche.

Dix après il continue à dire la même chose mais il est de droite donc ce qu'il dit sur l'école n'a plus de valeur. Comme toujours, restons pur, mélangeons les choses et crevons en silence comme de sages petits intellectuels.

Je vais vous dire, une fois Brighelli a dit que le ciel était bleu. Ben moi aussi je le dis. Et toc je suis d'extrême-droite. Merde, on est en train de crever à petit feu depuis trente ans, on a une réforme qui accélère encore les conneries mais on va se priver d'un des rares profs qui a ses entrées dans les médias, une plume, une grande gueule et le courage de dire tout haut le désastre que tout le monde constate dans son coin tout bas.

Crevons pur. Crevons éthique, crevons citoyen.

+1

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par MUTIS le Sam 15 Aoû 2015 - 8:11

@Anaxagore a écrit:Comme d'habitude, en dehors des articles de Brighelli, il y aura aussi quelques demi-vesses mesurées, nuancées et inopérantes. Dormons tranquilles.

Je vais vous dire. Pour moi, Brighelli, c'est un ami. Il est une des rares personnes qui ne tortillent pas du fondement à l'infini devant les désastres multiples auxquels nous sommes confrontés, il ne fait pas de concessions pour éviter de contrarier les uns ou les autres. C'est parfois dans l'excès? On en a un qui a du sang dans les veines, c'est le revers de la médaille.

Ce qui serait bien, c'est que l'ensemble des gens fins et nuancés se bougent le train sans ménager une fois les socialistes, une fois le ministère, une fois les communistes, une fois le medef, une fois la FCPE, une fois les copains "qui font un travail formidable"...on peut continuer...

Ce n'est bientôt plus la peine de se mobiliser, il restera des ruines fumantes.

topela
Je sors de mes orgies de lectures et de sport quelques instants !
1) D'abord je trouve que Brighelli n'a jamais eu un discours de droite ou d'extrême droite sur l'école. Ses livres plaident pour lui. Il est issu d'une école républicaine qui lui a donné sa chance alors qu'il n'était pas un héritier "culturel". C'est (comme pour Onfray ou d'autres) le fondement de son discours et il regrette plutôt la mise en place de plus en plus évidente d'une école à 2 vitesses que cette réforme ne fera qu'accélérer. Son discours est ici proche de celui de Jacques Juillard et de Marianne. La réforme du collège (faut-il le rappeler ?) est d'inspiration néo-libérale et n'a rien à voir avec une politique éducative soucieuse d'égalité et de justice.
Voirhttp://www.neoprofs.org/t92085-reforme-2016-12-inepties-ou-le-triomphe-des-inegalites

2) Même s'il a fait une ou 2 petites erreurs, celles-ci sont beaucoup moins graves que celles recensées dans la "propagande" officielle. Voir par exemple ce qui est dit sur les horaires disciplinaires ou l'accompagnement éducatif en petits groupes.
http://www.neoprofs.org/t91729-reforme-ineptie-n6-la-reforme-maintient-l-ensemble-des-horaires-disciplinaires-intox-ou-desintox?highlight=ineptie
http://www.neoprofs.org/t91667-reforme-ineptie-n4-l-accompagnement-personnalise-collectif-et-inadapte?highlight=ineptie

3) On connaît le discours habituel officiel : ceux qui s'opposent sont toujours suspects et les dissidents (face aux pouvoirs "révolutionnaires" autoritaires) sont toujours accusés d'être d'extrême-droite. Brighelli a un double défaut : il a raison et il est brillant... 2 raisons suffisantes de déclencher immédiatement les attaques et les coups bas, les accusations et les assimilations rapides. Et cela vient de gens qu'on n'a pas beaucoup vu critiquer la réforme dans les fils consacrés au sujet d'ailleurs. Brighelli, dans le domaine de l'éducation est un dissident qui ose revendiquer une école exigeante, qui défend une école publique de qualité. Et il est un des seuls à ne pas capituler. Cela lui vaudra évidemment toutes les calomnies de ceux qui louvoient ou qui s'accommodent toujours du discours officiel...
Au passage, une petite phrase d'un des maîtres absolus du roman noir, j'ai nommé Jim Thompson (dont je recommande la lecture pour ceux qui ne connaîtraient pas...pas très scolaire soit !) : "Y a toujours des gens qui sont prêts à salir la réputation d'un honnête homme, quand bien même ils devraient tout inventer" ., 1275 Âmes. Je n'ai jamais pensé personnellement que Brighelli était d'extrême droite.
4) Mais... ce que ses prises de position pointent, c'est un désastre bien français et un ras-le-bol salutaire : Il incarne le dégoût du politique parce que celui-ci est confisqué par quelques élites à l'abri de tout besoin qui s'arrogent le droit de taper sur les petits en montrant leur mépris insondable pour leur point de vue. La réforme du collège en est la parfaite illustration...
5) En tout cas merci à lui de porter, en dépit de toutes les résignations, de tous les accommodements stratégiques ou de tous les compromis qui sont autant de pleutres capitulations, un discours critique qui alerte et mobilise sur cette réforme.
Bon, je retourne à mes consolations : le surf, le footing et les lectures !

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par XIII le Sam 15 Aoû 2015 - 9:37

@Ingeborg B. a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
C'est dingue de vouloir trouver toujours des excuses à ce monsieur. Pour ma part, je suis fermement opposée à la réforme du collège mais je refuse d'applaudir les élucubrations de ce monsieur qui flirte de plus en plus avec le Front National.

Beaucoup de collègues ont l'air de considérer qu'il est normal de découper la pensée et les écrits de JPB. Et donc n'ont pas de problèmes pour applaudir les uns en ignorant les autres... C'est pour le moins discutable à mon sens.

Je ne suis pas forcément d'accord sur tout avec Brighelli, non plus. Ici son article ne concerne que la réforme de l'Education, de plus.
C'est ce type de raisonnement que je ne comprends pas.

Ce genre d'argument assimilant l'auteur à un affreux réac d'extrême droite est une forme d'échappatoire absurde!

XIII
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Elyas le Sam 15 Aoû 2015 - 9:46

@XIII a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@Tamerlan a écrit:

Beaucoup de collègues ont l'air de considérer qu'il est normal de découper la pensée et les écrits de JPB. Et donc n'ont pas de problèmes pour applaudir les uns en ignorant les autres... C'est pour le moins discutable à mon sens.

Je ne suis pas forcément d'accord sur tout avec Brighelli, non plus. Ici son article ne concerne que la réforme de l'Education, de plus.
C'est ce type de raisonnement que je ne comprends pas.

Ce genre d'argument assimilant l'auteur à un affreux réac d'extrême droite est une forme d'échappatoire absurde!

Merci de vous présenter ici (http://www.neoprofs.org/f26-votre-presentation) comme le demande la charte.

Elyas, pour la modération.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Tamerlan le Sam 15 Aoû 2015 - 9:46

@XIII a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@Tamerlan a écrit:

Beaucoup de collègues ont l'air de considérer qu'il est normal de découper la pensée et les écrits de JPB. Et donc n'ont pas de problèmes pour applaudir les uns en ignorant les autres... C'est pour le moins discutable à mon sens.

Je ne suis pas forcément d'accord sur tout avec Brighelli, non plus. Ici son article ne concerne que la réforme de l'Education, de plus.
C'est ce type de raisonnement que je ne comprends pas.

Ce genre d'argument assimilant l'auteur à un affreux réac d'extrême droite est une forme d'échappatoire absurde!

Vous devrez mieux lire ce qui est écrit :
- il ne s'agit pas d'une échappatoire puisqu'Ingeborg est défavorable à la réforme
- simplement la question de savoir  si on peut s'appuyer sur un auteur dont une partie des écrits est pour le moins discutable en gardant ce qui nous intéresse dans notre champ.
Traiter un raisonnement d'absurde est aussi une manière de ne pas répondre...


Dernière édition par Tamerlan le Sam 15 Aoû 2015 - 9:51, édité 1 fois

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Iphigénie le Sam 15 Aoû 2015 - 9:49

@Tamerlan a écrit:
@XIII a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@Reine Margot a écrit:

Je ne suis pas forcément d'accord sur tout avec Brighelli, non plus. Ici son article ne concerne que la réforme de l'Education, de plus.
C'est ce type de raisonnement que je ne comprends pas.

Ce genre d'argument assimilant l'auteur à un affreux réac d'extrême droite est une forme d'échappatoire absurde!

Vous devrez mieux lire ce qui est écrit :
- il ne s'agit pas d'une échappatoire puisqu'Ingeborg est défavorable à la réforme
- simplement la question de savoir  si on peut s'appuyer sur un auteur dont une partie des écrits est pour le moins discutable en gardant ce qui nous intéresse dans notre champ.
Traiter un raisonnement d'absurde est aussi une manière de ne pas répondre...
professeur et comme je dis à mes élèves:
l'échappatoire, c'est le principe de la passoire: c'est féminin Razz Wink

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Tamerlan le Sam 15 Aoû 2015 - 9:50

Oups désolé je corrige.

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Elyas le Sam 15 Aoû 2015 - 9:58

On a les héros qu'on mérite, en même temps. Je préfère de loin lire Stéphane Bonnéry qui fait un constat implacable sur l'école tout en donnant des pistes sans tomber dans l'insulte, la démagogie ou d'autres travers qui permettent de buzzer.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Ingeborg B. le Sam 15 Aoû 2015 - 10:02

@Tamerlan a écrit:
@XIII a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@Reine Margot a écrit:

Je ne suis pas forcément d'accord sur tout avec Brighelli, non plus. Ici son article ne concerne que la réforme de l'Education, de plus.
C'est ce type de raisonnement que je ne comprends pas.

Ce genre d'argument assimilant l'auteur à un affreux réac d'extrême droite est une forme d'échappatoire absurde!

Vous devrez mieux lire ce qui est écrit :
- il ne s'agit pas d'une échappatoire puisqu'Ingeborg est défavorable à la réforme
- simplement la question de savoir  si on peut s'appuyer sur un auteur dont une partie des écrits est pour le moins discutable en gardant ce qui nous intéresse dans notre champ.
Traiter un raisonnement d'absurde est aussi une manière de ne pas répondre...
Au fond, si on est contre Brighelli, on soutient la réforme... C'est étrange comme raisonnement. Je ris jaune (c'est le cas de le dire) car ce ne sont pas les discours qui vont motiver les profs à lutter contre la réforme. Je pense même que c'est le contraire et que ce genre de soutien purement médiatique est contre-productif.
Le coup de la victime marginale est assez comique quand on recense les nombreux médias dans lesquels il s'exprime.
Pour ma part, je ferai pour mon syndicat le tour des collèges de mon département pour présenter les conséquences de la réforme. Je m'appuierai sur des faits et non sur des écrits annonçant a fin de la'civilisation française. Les luttes se mènent sur le terrain. Sur ce, bon week-end !

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Cath le Sam 15 Aoû 2015 - 10:12

@Balthazaard a écrit:
@kensington a écrit:
@WabiSabi a écrit:
@Anaxagore a écrit:Comme d'habitude, en dehors des articles de Brighelli, il y aura aussi quelques demi-vesses mesurées, nuancées et inopérantes. Dormons tranquilles.

Je vais vous dire. Pour moi, Brighelli, c'est un ami. Il est une des rares personnes qui ne tortillent pas du fondement à l'infini devant les désastres multiples auxquels nous sommes confrontés, il ne fait pas de concessions pour éviter de contrarier les uns ou les autres. C'est parfois dans l'excès? On en a un qui a du sang dans les veines, c'est le revers de la médaille.

Ce qui serait bien, c'est que l'ensemble des gens fins et nuancés se bougent le train sans ménager une fois les socialistes, une fois le ministère, une fois les communistes, une fois le medef, une fois la FCPE, une fois les copains "qui font un travail formidable"...on peut continuer...

Ce n'est bientôt plus la peine de se mobiliser, il restera des ruines fumantes.



veneration

re veneration

Rien à ajouter +1 aussi.
De même.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 15 Aoû 2015 - 10:17

@Ronin a écrit:Il y a dix ans quand JPB était encore "de gauche" aussi outrancier qu'il soit, on pouvait être d'accord avec lui, il était de gauche.

Il y a 10 ans, JPB soutenait Bayrou, il n'était pas de gauche et il soutenait un parti européiste fédéraliste.
Alors ton analyse prétendument subversive, elle me fait bien marrer.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 15 Aoû 2015 - 10:19

Cela dit, avec un raisonnement comme le vôtre, on peut aussi rejoindre le Collectif Racine (qui tient le même discours que Brighelli). Pour ma part, je ne veux pas. Pas pour "crever pur". Mais simplement parce qu'on crèvera aussi avec l'extrême-droite, c'est tout. Car Debout la France est devenu un parti d'extrême-droite, et Brighelli y est responsable national.
Après, je ne pointe pas du doigt ceux qui l’idolâtrent, je les comprends, car effectivement il est brillant (et je n'oublie pas qu'il y a 10 ans, je me suis pâmé à la lecture de la Fabrique du crétin, qui est à mes yeux un des meilleurs pamphlets de ces dernières années). Moi je me méfie désormais.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Ingeborg B. le Sam 15 Aoû 2015 - 10:24

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Cela dit, avec un raisonnement comme le vôtre, on peut aussi rejoindre le Collectif Racine (qui tient le même discours que Brighelli). Pour ma part, je ne veux pas. Pas pour "crever pur". Mais simplement parce qu'on crèvera aussi avec l'extrême-droite, c'est tout. Car Debout la France est devenu un parti d'extrême-droite, et Brighelli y est responsable national.
Après, je ne pointe pas du doigt ceux qui l’idolâtrent, je les comprends, car effectivement il est brillant (et je n'oublie pas qu'il y a 10 ans, je me suis pâmé à la lecture de la Fabrique du crétin, qui est à mes yeux un des meilleurs pamphlets de ces dernières années). Moi je me méfie désormais.
veneration

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Roumégueur Ier le Sam 15 Aoû 2015 - 10:25

@Kea a écrit:Peut-être veut-il parler des établissements pilotes (il aurait alors pu le préciser), mais il utilise bien l'expression "entre en vigueur".
Or le décret, l'arrêté et la circulaire sont clairs sur ce point : ils entrent "en vigueur à compter de la rentrée scolaire 2016", pas le mois prochain.

Quoi qu'il en soit, il sera intéressant d'observer comment la réforme sera mise en oeuvre dans les établissements pilotes.
J'espère que des bilans seront rendus publics...

De nombreux établissements pionniers se sont lancés dans l'académie de Toulouse, très tardivement, poussés au train par notre zélée rectrice. Une réforme d'une telle ampleur, entrant donc dans ces établissements pionniers en vigueur dès le 1er septembre 2015, sans réelle préparation, sans formation (même minimale) au préalable, ne peut qu'augurer de catastrophes à venir.
Mais comptez sur le ministère pour étouffer ces scandales : avez-vous vu, dans le même ordre d'idée, le bilan sur la réforme du lycée? Il existe, il a été enterré, et on comprend pourquoi : il y a de nombreux points communs avec la réforme du collège (fausse AP, TPE proches des EPI), et le bilan est sûrement très critique, donc : museau!
J'espère que des collègues concernés feront un peu fuiter les soucis que posent cette réforme (j'ai du mal à croire que quelque chose de positif puisse en sortir).
Pour les sections bilangues, elles peuvent certes être maintenues dans les établissements ayant une autre LV1 que l'anglais, mais dans les faits tous ne vont pas la continuer : c'est le cas dans mon collège de secteur, ils ont une LV1 espagnol mais ils ont arrêté depuis deux ans les sections bilangues et ne 'profiteront' pas de la possibilité qui leur est offerte d'en rouvrir une... quelle bande d'incapables, je me serais jeté sur cette opportunité en tant que perdir, mais bon, la pédagogie a ses raisons que la raison ignore. Il n'y aura donc pas 7% d'établissements maintenant des sections bilangues.
Sur Brighelli, on peut dire ce que l'on veut, mais s'appuyer sur cet article pour lui faire un énième procès en extrémisme de droite, comment dire, c'est légèrement baroque.
Au moins, même s'il y a quelques approximations, son article pointe bien quelques uns des grands dangers de la réforme et cite un membre du forum que l'on peut tous remercier ici, MUTIS, auteur d'un travail énorme pour démonter cette bombe à retardement.
Dommage qu'il ne cite pas aussi le site reformeducollege, tout aussi juste dans son analyse.
Poursuivons les initiatives d'informations envers les parents et élus, c'est la seule échappatoire possible (et encore...).

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Osmie le Sam 15 Aoû 2015 - 10:28

@Ingeborg B. a écrit:
@Tamerlan a écrit:
@XIII a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
C'est ce type de raisonnement que je ne comprends pas.

Ce genre d'argument assimilant l'auteur à un affreux réac d'extrême droite est une forme d'échappatoire absurde!

Vous devrez mieux lire ce qui est écrit :
- il ne s'agit pas d'une échappatoire puisqu'Ingeborg est défavorable à la réforme
- simplement la question de savoir  si on peut s'appuyer sur un auteur dont une partie des écrits est pour le moins discutable en gardant ce qui nous intéresse dans notre champ.
Traiter un raisonnement d'absurde est aussi une manière de ne pas répondre...
Au fond, si on est contre Brighelli, on soutient la réforme... C'est étrange comme raisonnement. Je ris jaune (c'est le cas de le dire) car ce ne sont pas les discours qui vont motiver les profs à lutter contre la réforme. Je pense même que c'est le contraire et que ce genre de soutien purement médiatique est contre-productif.
Le coup de la victime marginale est assez comique quand on recense les nombreux médias dans lesquels il s'exprime.
Pour ma part, je ferai pour mon syndicat le tour des collèges de mon département pour présenter les conséquences de la réforme. Je m'appuierai sur des faits et non sur des écrits annonçant a fin de la'civilisation française. Les luttes se mènent sur le terrain. Sur ce, bon week-end !

+1. Je ferai la même chose dès septembre, comme je le fais depuis mai sur cette réforme. Mais combien sommes-nous à prendre le temps de faire le tour des collèges ? Dans mon secteur, nous ne sommes pas nombreux.
Pour ma part, j'apprécie Brighelli, qui est lu et écrit franchement ; malgré les erreurs, l'article insiste sur ce que cette réforme porte en elle : la nullité et l'animation pour la masse des élèves, avec la complicité de la profession qui ne se mobilise pas sur le terrain, et des cours corrects pour les autres. Beau retour à la reproduction des classes sociales. Si des articles de ce genre peuvent contribuer à réveiller les troupes, notamment les nôtres, je souscris. Nous avons la possibilité de faire tomber cette réforme, mais tout se jouera en septembre et en octobre, sur le terrain : heures syndicales partout, heures d'information pour le public et mobilisations massives pour exiger un service public d'enseignement de qualité. Le reste n'a guère d'importance.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par VanGogh59 le Sam 15 Aoû 2015 - 10:55

@Anaxagore a écrit:Comme d'habitude, en dehors des articles de Brighelli, il y aura aussi quelques demi-vesses mesurées, nuancées et inopérantes. Dormons tranquilles.

Je vais vous dire. Pour moi, Brighelli, c'est un ami. Il est une des rares personnes qui ne tortillent pas du fondement à l'infini devant les désastres multiples auxquels nous sommes confrontés, il ne fait pas de concessions pour éviter de contrarier les uns ou les autres. C'est parfois dans l'excès? On en a un qui a du sang dans les veines, c'est le revers de la médaille.

Ce qui serait bien, c'est que l'ensemble des gens fins et nuancés se bougent le train sans ménager une fois les socialistes, une fois le ministère, une fois les communistes, une fois le medef, une fois la FCPE, une fois les copains "qui font un travail formidable"...on peut continuer...

Ce n'est bientôt plus la peine de se mobiliser, il restera des ruines fumantes.

+1

Je rajouterai qu'on est tous le facho de quelqu'un. Pour certains, s'opposer à cette maudite réforme littéralement antirépublicaine (car choisie par une minorité et désapprouvée par une majorité) justifie cette déclaration en hérésie extrême-droitière, réactionnaire, autoritaire, fasciste voire totalitaire....Allons-y gaiement dans la caricature Rolling Eyes La réalité est que l'on est en face à un gouvernement de gauche qui mène la politique la plus libérale de l'Histoire en France. Cette gauche qui se réclame entre autre de l'héritage de Jules Ferry et qui en deux coups de cuillère à pot est en train de détruire tout son travail...Quand je vois l'acharnement que déploie certains anti-réformes à discréditer ceux qui s'y opposent aussi, je partage hélas pleinement la dernière phrase d'anaxagore Crying or Very sad

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli – Collège : le désastre peut commencer

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 15 Aoû 2015 - 10:57

Donc si on est contre la réforme, on doit s'allier avec tous ceux qui sont contre et abonder dans le sens de leurs arguments quels qu'ils soient? Je le répète, dans ce cas on peut soutenir tranquillement le Collectif Racine.
Ce n'est pas mon choix, car si leurs idées sont mises en oeuvre, ce ne sera pas mieux.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum