4ème, la Fortune des Rougon, idylle Miette et Silvère

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 4ème, la Fortune des Rougon, idylle Miette et Silvère

Message par Audrey le Dim 16 Aoû 2015 - 18:31

Thérèse Raquin, ça me scotche déjà de voir une collègue le donner en cursive à des 3e... Je l'ai donné en 2nde quand j'étais stagiaire et ça avait très bien fonctionné, même les plus faibles avaient accroché, grâce à l'intrigue.

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème, la Fortune des Rougon, idylle Miette et Silvère

Message par Celeborn le Dim 16 Aoû 2015 - 18:52

En termes de Zola à lire en entier au collège, Thérèse Raquin me paraît un choix valable (pas en cursive, mais bien en OI). Ça me semble moins compliqué que d'autres, moins descriptifs que d'autres, et effectivement avec une intrigue qui peut les tenir.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème, la Fortune des Rougon, idylle Miette et Silvère

Message par Audrey le Dim 16 Aoû 2015 - 19:14

Oui, je sais bien...mais je trouve que ça empiète en plus sur les lectures de lycée. Je connais un paquet de collègues qui le font en 2nde. Du coup, je donne plutôt Au bonheur des dames en 4e.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème, la Fortune des Rougon, idylle Miette et Silvère

Message par Celeborn le Dim 16 Aoû 2015 - 19:15

@Audrey a écrit:Oui, je sais bien...mais je trouve que ça empiète en plus sur les lectures de lycée. Je connais un paquet de collègues qui le font en 2nde. Du coup, je donne plutôt Au bonheur des dames en 4e.

C'est l'autre qui me semble faisable Smile.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème, la Fortune des Rougon, idylle Miette et Silvère

Message par Audrey le Dim 16 Aoû 2015 - 19:19

topela

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème, la Fortune des Rougon, idylle Miette et Silvère

Message par roxanne le Dim 16 Aoû 2015 - 19:50

Çe qu'il y a c'est que les programmes actuels, on ne peut plus faire le x19eme siècle en 3e, j'aimais bien faire Un Cœur simple d'ailleurs, et qu'en 4e, ça limite encore plus.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème, la Fortune des Rougon, idylle Miette et Silvère

Message par Audrey le Dim 16 Aoû 2015 - 20:04

Oui, mais en cursive, tu peux très bien donner des bouquins qui ne sont pas pile poil dans le programme... C'est ce que fait ma collègue.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: 4ème, la Fortune des Rougon, idylle Miette et Silvère

Message par doctor who le Lun 17 Aoû 2015 - 8:56

Cripure a écrit:
@doctor who a écrit:
@Celeborn a écrit:Si tu fais un GT, tu peux y intégrer un texte de "La Fortune...", en revanche...

Ah non ! Un extrait de roman ? Mais tout se tient dans un roman. Comment en isoler un seul morceau ? Pourquoi pas du Lagarde et Michard ? Twisted Evil
Ah, comme vous avez l'air un peu en difficulté, je vais vous expliquer, et ça peut servir en même temps à d'autres stagiaires (à d'autres, stagiaires ?).
Je pars de l'idée que quand je donne un extrait, je connais l'oeuvre complète au préalable et j'ai réfléchi au sens, à l'un des sens éventuellement, que je peux lui donner, que je peux en construire. C'est ce qui me guide dans le choix. Si j'isole par exemple, dans le chapitre 2, le long exposé biographique au sujet de tante Dide pour en faire voir le vocabulaire médical et faire comprendre comment les premiers personnages zoliens sont construits pour ainsi dire schématiquement, je me pose la question en bon artisan que je souhaite et essaie d'être : dénaturé-je le livre entier, dans l'hypothèse où ils ne liront que ça ? Même réflexion si je fais lire, toujours dans ce chapitre, le long développement sur la géographie de Plassans, géographie qui tourne vite à l'exposé sociologique.
Et bien sûr, je me trouve confronté au dilemme des GT : ils sont utiles parce qu'ils font voir des textes, mais ils sont nuisibles malgré tout, parce que le texte court très vite le risque de n'être que le prétexte de ce que je souhaite montrer a priori, ce qui est un danger auquel je suis assez sensible, car je pense que ce n'est pas comme ça qu'il faut faire (ça me fait songer à ces gens qui baptisent problématique une vague question qui ne sert qu'à habiller leur a priori, et ne joue pas le rôle d'un véritable questionnement). Je résous pour ma part ce dilemme en n'étudiant quasiment jamais de GT, préférant étudier entre 5 et 9 OI dans l'année, les GT étant, pour la plupart, limités aux corpus que je constitue en vue des devoirs, ou à des groupements informatifs, lus en cursive en classe avec quelques indications de ma part.
Dans le cas qui nous occupait, il était question non pas de choisir de montrer un aspect du roman de Zola, ou dans le cas du premier tome, de montrer les bases héréditaires que Zola pense pouvoir utiliser, ce qui éclaire quand même un texte qu'on respecte, mais de créer un autre livre à partir d'extraits que l'on choisissait sur une thématique (ici, l'idylle) et que l'on rapprochait. C'est quand même foncièrement malhonnête (mais ça part d'un bon sentiment, contrairement à votre réponse supra, qui concourt pour les awards de la mauvaise foi vexée).
Antoine Compagnon, dans La Théorie de la citation, rapporte l'anecdote d'un bûcheron qui avait une bibliothèque emplie de livres auxquels il avait arraché 99% des pages, ne conservant que les quelques lignes, exceptionnellement les quelques pages, qu'il jugeait dignes de son admiration. Pourquoi pas, en effet ? Chacun fait bien ce qu'il veut. Mais en l'occurrence, dans une classe, je crois qu'il ne faut pas le faire, ou alors réfléchir à cette anecdote pour réfléchir dans le même temps à ce qu'est cette bête curieuse qu'on appelle ici ou là construction du sens.
Voilà, mon cher Doctor Who, la réponse que je souhaitais faire à votre saillie drôlatique, qui m'a quand même bien surpris. Permettez-moi de prendre congé de vous à présent, et sur ce sujet, et sur les autres.


Edit, après le message d'Ysabel. Oui, en effet, pourquoi pas Le Rêve ? C'est sans doute le plus gnan gnan de la série, mais ça peut plaire à certain(e)s et c'est court. Pour info, c'est le seul Zola qui figurait jadis au catalogue de la bibliothèque verte, destinée quand même à des enfants qui n'étaient pas scolarisés au lycée Smile


Edit II  C'est 4e, pas 4ème.

Bon, c'est vrai, j'étais vexé. D'où la saillie drôlatique. J'en suis désolé, surtout que vous êtes quelqu'un dont je respecte les avis, sans être d'accord avec chacun d'eux. Par exemple, vous m'avez beaucoup fait réfléchir sur la problématique ces derniers mois.

Ce qui me gêne dans votre critique, c'est que vous supposez que l'histoire de Miette et Sylvère ne puisse pas avoir un sens, ou du moins un part de sens, si on le sépare du reste du roman. Pourtant, il y a des choses fort intéressantes en elles-mêmes dans cet idylle, notamment le rapport à la sexualité. Si on l'extrait du roman, des intrigues à Plassans notamment, on y perd, bien sûr, mais on ne peut pas dire non plus que l'histoire devient vide de sens.

Le fait que le critère de choix soit l'intérêt (supposé) des élèves n'est pas contradictoire : cet intérêt repose après tout sur le contenu du passage, ses enjeux dramatiques et thématiques. Ou alors, il faut supposer que les élèves ne peuvent être intéressés que par des choses sans intérêt.

Surtout, ce refus de prélever des extraits du roman me semble omettre le fait qu'un roman est une oeuvre synthétique qui tisse des intrigues ensemble, dont certaines gardent parfois leur caractère de pièces détachées. C'est le cas avec les "belles pages", les "beaux vers", mais aussi avec certaines intrigues ou certains épisodes.

En prélevant ainsi un long épisode, on ne cherche pas à faire un nouveau livre, mais à multiplier les occasions de rencontre des élèves avec des histoires qui puissent les intéresser. Il n'y a pas à choisir entre les OI et ce genre d'extraits : c'est les Misérables + Sylvère et Miette !
Je partage votre méfiance envers les GT, sauf en poésie, qui se prête assez naturellement au florilège.

Quelques exemples de lectures "prélevées" par mes soins :
Germinal : http://ekladata.com/N1SRlYlIkl0jygRFDxmXIPsMfUk/Jeanlin.pdf
Guerre et paix : http://ekladata.com/E4l0dWovW71HPw3JtjXfzPXp-pU.pdf
Frankenstein : http://data0.eklablog.com/lectureschoisies/perso/frankenstein%20------.pdf
La Guerre du feu : http://data0.eklablog.com/lectureschoisies/perso/guerre%20du%20feu.pdf
L'Île des esclaves : http://ekladata.com/fRqfqt0WFHxQlMpNTYuk5ksrNfo.pdf
Le Fantôme de l'opéra : http://data0.eklablog.com/lectureschoisies/perso/le%20fantome%20de%20l-opera.pdf

Vous admettrez volontiers qu'on ne peut pas faire lire Guerre et paix au collège, ni même au lycée. Je trouve dommage de ce priver de ce beau récit de duel.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum