anipassion.com
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Touche pas à ma SEGPA
Niveau 9

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Touche pas à ma SEGPA le Dim 16 Aoû 2015, 00:13
Avancé ou annoncé, le suicide?
avatar
Camiye
Niveau 4

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Camiye le Dim 16 Aoû 2015, 00:14
Et si on oubliait les tartes et leur garniture?
Pour reprendre ce qui a été dit plus tôt, Molière est un sujet potentiellement inépuisable mais il me semble qu'ils sont tout de même assez familiers du sujet (même si Dom Juan et Le Misanthrope ont un statut particulier). Racine est "réputé" dur mais... c'est tellement beau (et là, mon propos est tarte à la crème^^)!
J'ai été (et je ne manquerai pas d'être à nouveau) tentée de ne pas le faire étudier en OI mais je crois que je culpabiliserais trop genre "je contourne quelque chose qui me fait peur". J'ai déjà l'impression de le faire pour le roman en seconde! Et puis on nous serine tellement en formation qu'il faut être bienveillant, que souvent nous leur demandons des trucs terriiiiibles (Comment? formuler une problématique et construire des sous-parties pour le commentaire? Non mais ça va pas?) qu'on en vient à parfois à raisonner comme les élèves (combien y'a de pages? la syntaxe est compliquée? etc).
avatar
Camiye
Niveau 4

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Camiye le Dim 16 Aoû 2015, 00:15
@Touche pas à ma SEGPA a écrit:Avancé ou annoncé, le suicide?

Les deux marchent!
avatar
Touche pas à ma SEGPA
Niveau 9

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Touche pas à ma SEGPA le Dim 16 Aoû 2015, 00:16
@Camiye a écrit:
@Touche pas à ma SEGPA a écrit:Avancé ou annoncé, le suicide?

Les deux marchent!

Fonctionnent par rapport à quoi ?
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par User5899 le Dim 16 Aoû 2015, 00:17
@Camiye a écrit:on nous serine tellement en formation qu'il faut être bienveillant, que souvent nous leur demandons des trucs terriiiiibles (Comment? formuler une problématique et construire des sous-parties pour le commentaire? Non mais ça va pas?)
Oui, ça s'appelle le respect, et c'est souvent avec ça qu'on gagne et leur estime et le calme...
Sachant qu'en gros, les élèves réussissent un tiers de ce qu'on leur demande, il vaut mieux ne pas en demander trop peu...
avatar
Poupoutch
Neoprof expérimenté

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Poupoutch le Dim 16 Aoû 2015, 00:27
@Camiye a écrit:Et si on oubliait les tartes et leur garniture?
Pour reprendre ce qui a été dit plus tôt, Molière est un sujet potentiellement inépuisable mais il me semble qu'ils sont tout de même assez familiers du sujet (même si Dom Juan et Le Misanthrope ont un statut particulier). Racine est "réputé" dur mais... c'est tellement beau (et là, mon propos est tarte à la crème^^)!
J'ai été (et je ne manquerai pas d'être à nouveau) tentée de ne pas le faire étudier en OI mais je crois que je culpabiliserais trop genre "je contourne quelque chose qui me fait peur". J'ai déjà l'impression de le faire pour le roman en seconde! Et puis on nous serine tellement en formation qu'il faut être bienveillant, que souvent nous leur demandons des trucs terriiiiibles (Comment? formuler une problématique et construire des sous-parties pour le commentaire? Non mais ça va pas?) qu'on en vient à parfois à raisonner comme les élèves (combien y'a de pages? la syntaxe est compliquée? etc).

Ils ont déjà croisé Molière avant, mais sont-ils si familiers... Et justement, je trouve ça bien de désamorcer un peu l'aspect comédie pure en prenant une comédie complexe. J'ai pensé à Dom Juan parce qu'il me semblait qu'il y avait moyen de faire une transition avec l'OI argumentation, et aussi et surtout parce que j'aime beaucoup cette pièce.

Je n'ai jamais eu l'impression en revanche que Racine soit particulièrement difficile à appréhender. D'ailleurs, cela a déjà été dit sur ce fil, Corneille est bien plus complexe que Racine ! Et si je n'ai pas envie (et c'est très personnel) de ne pas programmer d'OI de Racine, c'est avant tout parce que je n'ai pas envie de m'en infliger une à moi Very Happy (je n'y peux rien, les vers Raciniens m'exaspèrent... Pour autant, impossible de faire l'impasse, mais je préfère ne choisir que des extraits et je bannis la tirade de Phèdre... "Je le vis, je rougis, gna gna gna...")

Après je pense surtout qu'on convainc quand on est convaincu... Et puis si j'ai des secondes, je pense déjà leur coller Germinal, alors...

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par User5899 le Dim 16 Aoû 2015, 00:30
@Poupoutch a écrit:je n'y peux rien, les vers Raciniens m'exaspèrent... Pour autant, impossible de faire l'impasse, mais je préfère ne choisir que des extraits et je bannis la tirade de Phèdre... "Je le vis, je rougis, gna gna gna..."

Après je pense surtout qu'on convainc quand on est convaincu... Et puis si j'ai des secondes, je pense déjà leur coller Germinal, alors...
Y a pas à dire, vraiment, c'est... Non rien.
avatar
Camiye
Niveau 4

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Camiye le Dim 16 Aoû 2015, 00:30
Ce qu'il y a de bien avec Néo c'est que l'on voit que tout est possible Very Happy
Racine, Corneille, Molière, un jour je leur ferai étudier Clélie et Le Grand Cyrus ^^
avatar
Poupoutch
Neoprof expérimenté

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Poupoutch le Dim 16 Aoû 2015, 00:33
Cripure a écrit:
@Poupoutch a écrit:je n'y peux rien, les vers Raciniens m'exaspèrent... Pour autant, impossible de faire l'impasse, mais je préfère ne choisir que des extraits et je bannis la tirade de Phèdre... "Je le vis, je rougis, gna gna gna..."

Après je pense surtout qu'on convainc quand on est convaincu... Et puis si j'ai des secondes, je pense déjà leur coller Germinal, alors...
Y a pas à dire, vraiment, c'est... Non rien.

Chouette, enfin une occase de faire la petite nouvelle qui prend mal les remarques !
Non, sérieux, c'est quoi (histoire que je me couche moins bête) ?

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par User5899 le Dim 16 Aoû 2015, 00:35
C'est votre conviction pour votre fonction et votre discipline qui inspire le respect.
avatar
Poupoutch
Neoprof expérimenté

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Poupoutch le Dim 16 Aoû 2015, 00:54
Cripure a écrit:C'est votre conviction pour votre fonction et votre discipline qui inspire le respect.

Alors autant vous choquer jusqu'au bout : ma discipline d'origine, c'est le théâtre Very Happy
Quant au verbe "coller"... Germinal n'est pas une punition dans mon esprit (dans celui des élèves, peut être, c'était plutôt ça que sous-entendait ce verbe... C'était également un moyen de réagir à la difficulté que voyait Camiye dans l'OI roman réaliste)...
Pour ce qui est de ma conviction, elle va très bien, merci...

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
WabiSabi
Habitué du forum

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par WabiSabi le Dim 16 Aoû 2015, 01:03
Histoire de recentrer sur le sujet (ahem ^^) : si je comprends bien tout le monde, à l'exception de Poupoutch, opte plutôt pour la tragédie et Racine? Poupoutch, je suis d'accord avec toi sur Molière et ses grandes comédies, et d'ailleurs je compte bien, moi aussi, ménager une transition entre le Misanthrope et un GT de l'OE argumentation! Après, tu es tout de même dure avec Racine, il me semble!

Néanmoins, je dois avouer que lorsque, sortant d'une relecture d'une grande partie de l’œuvre de Corneille pour ma prépa d'agrég', j'ai rouvert Andromaque, la faiblesse de certains vers et les diérèses à répétition m'ont un peu refroidi, mais Phèdre, c'est d'une autre tenue tout de même!  :shock:

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T2 ('17-'18) : TZR 2 collèges REP/REP+, 5e/4e/3e
T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S
avatar
Poupoutch
Neoprof expérimenté

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Poupoutch le Dim 16 Aoû 2015, 01:17
en réalité, un argument sans doute plus réfléchi que mes goûts personnels pour le choix d'un Molière en OI, c'est que j'aurais eu du mal à choisir entre Racine et Corneille... Et j'aimais assez mon idée d'un GT sur les monstres... qui permet aussi de mesurer les différences entre les deux auteurs et le temps qui les sépare, de la naissance des règles classiques à leur apogée...
Je sais tout ce qu'il y a de beau dans Phèdre, mais je n'y peux rien, ça ne me touche pas, sauf joué par Michel Fau dans le Récital Emphatique, mais là, c'est parce que ça me fait mourir de rire ! (et ça a sans doute contribué au "gna gna gna" que j'entends maintenant instinctivement quand je me récite la tirade).
Ça ne vous est jamais arrivé, à vous, de ne pas aimer un texte qui est unanimement - et à raison - jugé comme un monument de la littérature?

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
WabiSabi
Habitué du forum

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par WabiSabi le Dim 16 Aoû 2015, 01:21
@Poupoutch a écrit:en réalité, un argument sans doute plus réfléchi que mes goûts personnels pour le choix d'un Molière en OI, c'est que j'aurais eu du mal à choisir entre Racine et Corneille... Et j'aimais assez mon idée d'un GT sur les monstres...  qui permet aussi de mesurer les différences entre les deux auteurs et le temps qui les sépare, de la naissance des règles classiques à leur apogée...
Je sais tout ce qu'il y a de beau dans Phèdre, mais je n'y peux rien, ça ne me touche pas, sauf joué par Michel Fau dans le Récital Emphatique, mais là, c'est parce que ça me fait mourir de rire ! (et ça a sans doute contribué au "gna gna gna" que j'entends maintenant instinctivement quand je me récite la tirade).
Ça ne vous est jamais arrivé, à vous, de ne pas aimer un texte qui est unanimement - et à raison - jugé comme un monument de la littérature?

Oh que si! En même sans aucune honte : Les confessions de Rousseau. C'est physiquement impossible pour moi, j'ai la tension qui grimpe en flèche dès que j'en lis plus d'une page! Si j'avais pu, je lui aurais filé sa fessée moi-même! Laughing  (et il a d'ailleurs dit de belles âneries sur l'interprétation du Misanthrope, sur lesquelles j'amènerais mes jeunes ignares à réfléchir, d'ailleurs...)

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T2 ('17-'18) : TZR 2 collèges REP/REP+, 5e/4e/3e
T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S
avatar
Poupoutch
Neoprof expérimenté

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Poupoutch le Dim 16 Aoû 2015, 01:22
Ah oui, tiens, celui-là aussi Very Happy
Mais là, ce sont les souvenirs du bac français... Il faudrait que je le relise, pour voir... (je relis régulièrement ce que je n'aime pas ; les goûts changent avec l'âge)

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par User5899 le Dim 16 Aoû 2015, 01:28
@Poupoutch a écrit:Ça ne vous est jamais arrivé, à vous, de ne pas aimer un texte qui est unanimement - et à raison - jugé comme un monument de la littérature?
Oui, et j'en accuse ma faiblesse d'entendement.
avatar
Poupoutch
Neoprof expérimenté

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Poupoutch le Dim 16 Aoû 2015, 01:35
Mais on peut entrevoir ce qu'un texte a d'intéressant sans pour autant l'aimer... l'entendement peut comprendre l'intérêt d'un texte sans que les sens en soient touchés?

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
Salammb0
Expert spécialisé

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Salammb0 le Dim 16 Aoû 2015, 05:40
@WabiSabi a écrit:
@Poupoutch a écrit:en réalité, un argument sans doute plus réfléchi que mes goûts personnels pour le choix d'un Molière en OI, c'est que j'aurais eu du mal à choisir entre Racine et Corneille... Et j'aimais assez mon idée d'un GT sur les monstres...  qui permet aussi de mesurer les différences entre les deux auteurs et le temps qui les sépare, de la naissance des règles classiques à leur apogée...
Je sais tout ce qu'il y a de beau dans Phèdre, mais je n'y peux rien, ça ne me touche pas, sauf joué par Michel Fau dans le Récital Emphatique, mais là, c'est parce que ça me fait mourir de rire ! (et ça a sans doute contribué au "gna gna gna" que j'entends maintenant instinctivement quand je me récite la tirade).
Ça ne vous est jamais arrivé, à vous, de ne pas aimer un texte qui est unanimement - et à raison - jugé comme un monument de la littérature?

Oh que si! En même sans aucune honte : Les confessions de Rousseau. C'est physiquement impossible pour moi, j'ai la tension qui grimpe en flèche dès que j'en lis plus d'une page! Si j'avais pu, je lui aurais filé sa fessée moi-même! Laughing  (et il a d'ailleurs dit de belles âneries sur l'interprétation du Misanthrope, sur lesquelles j'amènerais mes jeunes ignares à réfléchir, d'ailleurs...)

La Nouvelle Heloïse me fait le même effet. Je me suis quand même forcée, mais beurk. J'ai lâché à 200 pages de la fin.

_________________
"Avant les Dieux, les ténèbres étaient seules, et un souffle flottait, lourd et indistinct comme la conscience d’un homme dans un rêve. Il se contracta, créant le Désir et la Nue, et du Désir et de la Nue sortit la Matière primitive. C’était une eau bourbeuse, noire, glacée, profonde."

Spoiler:
avatar
Camiye
Niveau 4

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Camiye le Dim 16 Aoû 2015, 06:57
Moi c est Rouge et le Noir: rien à faire ce n est pas possible!
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Iphigénie le Dim 16 Aoû 2015, 07:37
@Poupoutch a écrit:Mais on peut entrevoir ce qu'un texte a d'intéressant sans pour autant l'aimer... l'entendement peut comprendre l'intérêt d'un texte sans que les sens en soient touchés?
Oui bien sûr. MAis en même temps, à chaque fois que j'ai dû étudier une œuvre de ce type de près (programme d'agreg, ou plus modestement, programme imposé de TL par exemple), je l'ai sinon totalement aimée  "viscéralement", du moins admirée intellectuellement.
C'est d'ailleurs tout l'intérêt que je trouve aux programmes imposés: nous obliger à sortir du cercle toujours trop étroit de nos goûts personnels.
Pour la tirade en question (je le vis, je pâlis gna gna) elle est tellement tissée de références par un jeu de réécritures, que l'impression première seule n'en vient pas à bout : c'est comme observer en coup de vent une pièce d'orfèvrerie ou, pour faire plaisir à Condorcet, une miniature vénitienne Wink .
avatar
ysabel
Devin

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par ysabel le Dim 16 Aoû 2015, 09:05
@Poupoutch a écrit:en réalité, un argument sans doute plus réfléchi que mes goûts personnels pour le choix d'un Molière en OI, c'est que j'aurais eu du mal à choisir entre Racine et Corneille... Et j'aimais assez mon idée d'un GT sur les monstres...  qui permet aussi de mesurer les différences entre les deux auteurs et le temps qui les sépare, de la naissance des règles classiques à leur apogée...
Je sais tout ce qu'il y a de beau dans Phèdre, mais je n'y peux rien, ça ne me touche pas, sauf joué par Michel Fau dans le Récital Emphatique, mais là, c'est parce que ça me fait mourir de rire ! (et ça a sans doute contribué au "gna gna gna" que j'entends maintenant instinctivement quand je me récite la tirade).
Ça ne vous est jamais arrivé, à vous, de ne pas aimer un texte qui est unanimement - et à raison - jugé comme un monument de la littérature?

Ce n'est pas un souci, les années scolaires s'enchaînent...
une année Racine en OI et Corneille en LC, l'année suivante Corneille en OI et Racine en LC.

Et puis l'avantage avec Corneille, c'est qu'on peut le prendre aussi pour la comédie... Razz

Une année prochaine, il faut que je m'attaque à Iphigénie en OI.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Invité El
Expert spécialisé

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Invité El le Dim 16 Aoû 2015, 09:08
Pour revenir à l'objet premier du fil, j'ai fait Athalie il y deux ans avec des secondes, en ayant conscience que c'était un peu risqué. En réalité, ils ne connaissent pas beaucoup plus la mythologie classique que les généalogies bibliques et la pièce est très bien passée.
J'avais distribué un petit lexique des mots classiques les plus courants avant la lecture, nous avons fait trois LA assez approfondies (c'était en fin de seconde), notamment du songe, nous avons joué deux passages.
J'ai surtout été très impressionné par leur sujet d'invention: il fallait écrire le récit de "la fameuse querelle" opposant Mathan à Joad: Mathan vient d'apprendre qu'il ne serait pas grand prêtre, écrivrez la scène d'agôn, etc. J'ai dû mettre deux 20/20 je crois, et je n'avais jamais eu une moyenne de classe aussi flatteuse (classe classique, assez hétérogène, pas forcément une classe de fusées, hein) Ils avaient le droit de faire des alexandrins, je les y avais encouragé, et ils ont fait des imitations de Racine vraiment pas mal. Je crois que l'une des copies commençait par: "Oui, je viens dans son temple abhorrer l'Eternel..."
Comme quoi, il faut parfois s'attendre à de belles surprises.
Cette année, j'essaie Cinna, car même si le Cid marche toujours plutôt très bien, je l'ai fait plusieurs fois déjà.
avatar
WabiSabi
Habitué du forum

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par WabiSabi le Dim 16 Aoû 2015, 09:41
Bon, face à cette belle unanimité, je me remets en question, et je songe de plus en plus à aborder Le Misanthrope en GT... En OI je pourrais prendre Cinna (solution de facilité, je l'ai eu à l'agreg), mais Racine me fait bien envie aussi. En l'occurence plutôt Britannicus, qui a de plus l'avantage de permettre l'ouverture vers des LC sur la tyrannie en scène ( Ubu roi, Caligula, Le Roi se meurt etc.).

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T2 ('17-'18) : TZR 2 collèges REP/REP+, 5e/4e/3e
T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Anaxagore le Dim 16 Aoû 2015, 09:43
J'ai étudié Britannicus en seconde lorsque j'étais élève. Je n'ai pas noté d'évanouissements dans la salle.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."
avatar
Serge
Médiateur

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Serge le Dim 16 Aoû 2015, 09:51
Il ne faut pas avoir peur d'être ambitieux, que ce soit avec des textes de Racine, Corneille, Rostand ou des œuvres fortes de Molière.
Phèdre comme Britannicus offre des textes sublimes, ce sont de pures œuvres d'art.
Et pourquoi pas Bérénice aussi ? Je suis tellement fan de ces auteurs, ce sont ces monstres sacrés qui m'ont donné envie d'enseigner et de partager ces merveilles à ceux qui ne les voyaient pas.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
Orlanda
Habitué du forum

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Orlanda le Dim 16 Aoû 2015, 10:23
Si j'avais des secondes, je ferais Bajazet. J'aime beaucoup cette pièce, qui était au programme d'Ulm quand j'ai passé le concours. 
Je n'en ai pas cette année, mais l'année prochaine, nous étudierons cette sublime corrida.

_________________
"Nous vivons à une époque où l'ignorance n'a plus honte d'elle-même". Robert Musil
Contenu sponsorisé

Re: Faire du Racine en seconde: chronique d'un suicide avancé?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum