Merci

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Merci

Message par mask le Jeu 11 Juin 2009 - 18:05

merci pour votre soutien


Dernière édition par mask le Jeu 11 Juin 2009 - 21:49, édité 1 fois

mask
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par missfifi le Jeu 11 Juin 2009 - 18:22

Oula, toi tu as besoin d'un petit fleurs2
Je n'ai pas la voix qui porte et si je pousse un cri primaire dans les couloirs pour faire taire les élèves, je doute que cela s'entende. C'est comme ça...
L'autorité n'est pas seulement fondée sur la puissance de la voix ni sur le "charisme". Tu peux avoir ta propre autorité, différente de celle de tes collègues. Ce qu'il faut, c'est déjà croire en toi. Sinon tu ne pourras pas les convaincre eux! Alors lorsque tu auras récupéré (la fatigue est grande en cette fin d'année, cela joue sur le moral), vois les choses positivement. Une chose est sûre: les élèves ne sont plus naturellement sages et travailleurs. Alors contraignons ces chères têtes blondes!
Courage, et je te rappelle que j'ai des collègues avec une autorité énorme qui n'arrivent pas à venir à bout de certaines classes. Ca ne dépend pas que du prof...hélas!

missfifi
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par Mermoz le Jeu 11 Juin 2009 - 18:29

oui, y'en a marre de la fameuse "autorité naturelle" qui ne veut rien dire... cela dépend de tellement de données! Essaie de relativiser et si tu pointes des éléments qui te gênent dans ta façon de faire, essaie de les éliminer peu à peu... c'est ce que je fais, et j'ai l'impression d'avoir bien progressé en quelques années! et je relativise de plus en plus: on a tjs tendance à grossir les traits!

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par leyade le Jeu 11 Juin 2009 - 18:43

Halte à la déprime de fin de trimestre! fleurs Ca s'appelle un gros coup de fatigue, c'est tout. Inutile de te déstabiliser à ce point.
Je voudrais t'envoyer un petit message d'espoir : tes collègues qui n'ont d'après toi aucun problème ont tous vécu ça avant toi, simplement, au fur et à mesure des années, on élabore des stratégies, on fourbit ses armes, on collecte les astuces et... un beau jour.... cheers on passe du côté des profs "qui gèrent" !
Courage, chaque année qui passe t'aide à devenir plus "costaud" hearts .

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par sab le Jeu 11 Juin 2009 - 18:44

Selon moi, rien ne cloche. Ne t'inquiète pas trop.
Ce que tu décris ressemble beaucoup à ce que je vis et je n'ai pas l'impression d'être débordée. Pour en avoir parlé avec mes collègues, je sais que nous travaillons tous dans ces conditions difficiles: bruit, inattention, désordre. Es-tu sûre que tes collègues obtiennent si facilement le silence?
Visiblement, tu parviens à obtenir le calme 10 à 15 minutes de suite: ce n'est pas si mal.
Par ailleurs, je ne suis pas non plus une grande oratrice et, fatiguée, je commets des bourdes (que j' avoue à mes élèves sans que cela semble les gêner. Ils savent que nous sommes des êtres humains et non des machines) : ce n'est pas grave. Le principal est que mes élèves comprennent ce que j'essaie de leur transmettre et en retiennent un (petite) partie.
Ils rient lorsque tu les vannes: peut-être as-tu plus d'humour que tes collègues? où alors, ils se sentent assez à l'aise avec toi pour rire de bon cœur. Tant mieux.
Pour finir, je déteste moi aussi les conflits mais on en trouve dans tous les métiers. Le notre nous contraint à travailler dans des conditions certes difficiles mais il y a encore de bons moments, non?

sab
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par Tournesol le Jeu 11 Juin 2009 - 18:47

Oulalala !... Gros coup de blues !!!
Es-tu absolument certaine que tes collègues obtiennent un silence absolu ?... Sont-ce les élèves qui le prétendent ? Les collègues eux-mêmes ? Pour ma part, je n'ai pas la voix qui porte, je suis petite, souriante, du moins j'essaie de l'être ! Et quand je veux prendre un air sévère, personne n'y croit ! Pas même moi ! Pour avoir le silence en début de cours, je dois attendre, tout comme toi. Pendant un exercice écrit, ils ne tiennent pas dix minutes, tout comme les tiens, ... Je me dis chaque année que je ferai mieux l'année suivante, notamment en matière de punition. Mais j'ai bien du mal à tenir à jour la liste des croix avec lesquelles certains collègues jonglent à merveille... Grand bien leur fasse ! Tu finiras par trouver ton approche, ta maîtrise (jamais définitive, parce qu'il y a toujours des situations qu'on ne maîtrisera pas, des comportements inattendus, des effets de groupe, etc.)
Garde confiance en toi, en ta capacité d'appréhender de mieux en mieux la classe ! On ne sait pas tout faire quand on devient prof, n'en déplaise à certains ! Avec l'expérience (que je n'ai pas encore, moi non plus), on se découvre, on apprend, et c'est tant mieux, non ?
Ce qui est certain, c'est que lorsqu'on est fatigué, on supporte difficilement les écarts, on se remet en cause perpétuellement, on doute, on se dit qu'on est bon à rien... Qui ne l'a pas éprouvé ?!

Essaye de prendre du recul. Sans attendre la fin de l'année, impose toi, à ta façon, avec le sourire, sans crier si ce n'est pas crédible. Et surtout, repose-toi ! Profite de ces weekend de juin où tu as peut-être moins de travail, de préparations, de corrections. Prends soin de toi ! Tes doutes et la perception que tu as de ton travail ne suffisent pas à faire de toi une mauvaise prof !!!

fleurs sunny flower

Tournesol
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par Docteur OX le Jeu 11 Juin 2009 - 19:07

Dans mon bahut, il y a une prof qui avait une réputation d'enfer sur plusieurs générations: prof d'une classe incroyable. Depuis des années, elle était The Prof. Autorité sur-naturelle, crainte respective, cours réglés au mm etc...

Et puis paf, cette année, une classe de la mort (avec des élèves venant de l'extérieur, nouvelle carte scolaire oblige). Elle s'en est pris plein la poire. Elle qui n'avait jamais besoin de personne a du...se tourner vers nous, ses limites étant atteintes et son logiciel dépassé.

Bon, tout ça pour dire, que, avec la nouvelle génération de mômes qui arrivent, le concept même d'autorité pour assurer l'ordre et le calme, est remis en cause. Je ne généralise pas; mais , les derniers gamins que je voie arriver sont vraiment spéciaux: le but de la vie est le "fun". Pourquoi bosser et faire des efforts ? On peut déja tout avoir gratos sur le net... Enfermés dans une bulle psycho-affective (MSN est une arme de destruction massive pour beaucoup de jeunes), certains gamins sont complétement immunisés à la parole, aux sanctions ou à l'angoisse sociale. Est admiré celui qui arrive à s'en tirer, celui qui se débrouille par tous les moyens (bye bye la morale et l'honnêteté). De toute façon, que faire de notre autorité avec des jeunes qui ne l'ont jamais connu chez eux... Ce qui m'inquiète aussi, c'est les réactions de plus en plus nombreuses de parents: adorant leur rejeton par dessus tout, ils prennent pour des attaques et des blessures personnelles la moindre mauvaise note ou le moindre avertissement. Les parents se transformant en avocats plaidant, avec une mauvaise foi totalement lucide, tous les arguments les plus invraisemblables possibles.

Bon, la seule autorité qui pourrait marcher , c'est l'autorité d'un véritable chef d'établissement et d'une équipe hyper-soudée de profs. Le tout pour faire face aux élèves ultra-pénibles et aux parents casseurs de profs.

Ce n'est pas le cas dans mon bahut..... Tristesse.

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par Reine Margot le Jeu 11 Juin 2009 - 19:24

1) Il faut relativiser le mythe que "les collègues y arrivent, eux". Si tu regardes de près, tu vois que eux aussi ont des difficultés. Ne me dis pas que JAMAIS un collègue n'est venu en salle des profs râler contre Kévin, de 4e, qui lui pourrit sa classe, ou Kevina, en 3e, qui est vraiment pénible. On a tous des difficultés, seulement les autres profs ne se remettent pas en cause autant que toi. J'ai un peu ce défaut et j'ai tendance à culpabiliser face à mes 6e pénibles. mais quand j'entends les autres profs s'en plaindre, ou dire que "maintenant ça va mieux", mais après avoir bagarré longtemps, je me dis que bon, je fais ce que je peux.

2) Et conséquence de 1: il faut être humble, le prof parfait n'existe pas, la réalité c'est que chacun essaie de trouver sa propre méthode, qui lui convient, et qu'il adapte à chaque classe. Te donner un objectif inaccessible (avoir un silence parfait par exemple, que je doute que tes collègues obtiennent) est le meilleur moyen de te saborder toi-même. Tu dois te donner un idéal réalisable et raisonnable.

3) Rendre à César....et aux élèves ce qui leur appartient. Certaines classes sont plus pénibles que d'autres, et dans ce cas c'est avec tout le monde. Il faut (cf point 2) tenir compte aussi de la société dans laquelle on vit, les élèves aujourd'hui sont en cours comme devant la télé. Par exemple, avec moi les élèves disent souvent "elle (moi) n'aime pas qu'on parle". c'est à dire qu'ils ne comprennent pas du tout qu'on interdise de parler. c'est une lubie du prof d'exiger le silence. Eux, ils sont tout à fait capables de suivre le cours tout en discutant avec le voisin.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par Sessi le Jeu 11 Juin 2009 - 19:34

On connaît tous ces problèmes... C'est d'autant plus dur en fin d'année parce que le coeur n'y est plus, ni de la part des élèves, ni véritablement de la nôtre. Ne t'inquiète pas, on passe tous par là.

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par leyade le Jeu 11 Juin 2009 - 19:35

marquisedemerteuil a écrit:1) Il faut relativiser le mythe que "les collègues y arrivent, eux". .
Il faut raison garder : l'année dernière, je croyais qu'untel ou unetelle n'avait jamais de problèmes, et cette année, des élèves qui m'ont eu les deux années me confient deux trois anecdotes... instructives !
Il y a beaucoup d'intox chez certains collègues, à base de "Mooooi, je n'ai jamaaaais de problème ! ". ca s'appelle de la désinformation. Traîne dans les couloirs vers 16h45 ( c'est un conseil qu'on m'avait donné il y qlqs années, pour me décomplexer) et tu relativiseras....

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par Angela le Jeu 11 Juin 2009 - 20:01

@leyade a écrit: Traîne dans les couloirs vers 16h45 ( c'est un conseil qu'on m'avait donné il y qlqs années, pour me décomplexer) et tu relativiseras....

J'ai jamais osé mais... que c'est tentant ! Laughing

Angela
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par Sessi le Jeu 11 Juin 2009 - 20:05

Il y a des principaux qui font ça, pour voir...

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Merci à tous...

Message par mask le Jeu 11 Juin 2009 - 21:47

Vos messages me font chaud au coeur, ceux que j'aimerais entendre dans la salle des profs mais dans la salle des profs, j'entends plutôt en guise de réponse: "ah bon? C'est bizarre, moi je n'ai aucun problème!" avec la petite mine pincée. Et pourtant, j'aime bien mes collègues, ce n'est pas leur faute si ce sont tous des wonders profs! Et non, je n'ai pas du tout plus d'humour qu'eux, je constate juste objectivement que les élèves se permettent bien plus de choses avec moi qu'eux... Question d'attitude sans doute. Je vois quand ême une grande différence entre le comportement des élèves . D'ailleurs, j'ai souvent des réflexions d'élèves à mi-mots qui font comprendre que ce sont des profs très sévères. Je les envie beaucoup pour ça, avec moi, les gamins sont à l'aise comme au club Mickey, avec eux (ou elles), ils tremblent comme dans Prison Break (que je n'ai jamais vu) ou pire, comme avec Super Nanny.... Et il y en a qui arrivent même à faire les deux à la fois...

mask
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par Invité14 le Jeu 11 Juin 2009 - 22:04

J'aurais pu écrire ton message!Je pense et vis la même situation que toi alors les messages me réconfortent.

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par Saraswati le Jeu 11 Juin 2009 - 22:08

Mask, pourquoi as-tu effacé ton message ???? affraid
Je me retrouve souvent dans ce que tu décris, moi aussi j'ai parfois l'impression de ne plus savoir m'y prendre avec les ado, mais ton message était important, pourquoi l'avoir effacé ?

Bon courage en tout cas ! flower

Saraswati
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par Sessi le Jeu 11 Juin 2009 - 22:17

Ne te fie pas à ce que disent les élèves, tout est bon pour te destabiliser, c'est un jeu pour eux de faire des comparaisons. J'ai aussi une classe qui me mène la vie dure cette année parce que j'ai été trop laxiste dès le départ, et du coup j'entends aussi des réflexions à longueur de temps. Je vire à tour de bras, quand j'en gronde un les autres se marrent, etc. Si ça peut t'aider à prendre du recul par rapport à ce que tu entends, dis-toi que ces mots ne te sont pas adressés à toi personnellement, mais au prof, à la fonction que tu représentes.
Ensuite, sache aussi qu'on rencontre tout de même des collègues qui parfois préfèrent ne pas dire que ça se passe aussi mal pour eux.

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par nad' le Jeu 11 Juin 2009 - 22:20

Je suis un peu comme toi Mask.
Je me compare souvent aux collègues qui arrivent à avoir le silence rien qu'en se promenant dans le couloir. Moi c'est impossible d'avoir le silence juste avant d'entrer en cours ; alors sincèrement, au lieu de m'égosiller, je laisse faire. De toute façon, cela s'arrête toujours au moment où toutes les classes entrent. Alors pourquoi me casser la voix. Une collègue réprimande souvent MES élèves, alors qu'elle a fini et que j'attends sa sortie. Elle sort de la classe et crie sur mes élèves en leur demandant le silence ! C'est souvent comme cela ; une fois elle a crié et m'a regardé en me disant "tiens je ne savais pas que tu étais là". J'ai très bien compris l'implicite mais je l'emm*****.

Quant à mes cours ou à ma relation avec mes élèves, je me sens mal parfois quand je suis devant les autres collègues. Les élèves se permettent des plaisanteries, que moi je tolère, mais j'ai souvent peur de la réaction des collègues. Je suis du genre à rire, même trop. Je ne rate pas une occasion pour m'amuser. Casser un élève, chercher un élève... sans jamais le blesser. Et je sais que cela peut provoquer du bruit. Mais tant pis. Je sais que je suis trop proche des élèves aussi ; mais tant pis, moi j'aime assez.

Je suis aussi du genre à parler très fort. Et les cloisons sont très fines, très très très fines. J'entends mes collègues quand ils piquent des crises et je pense qu'on m'entend aussi à chacun de mes cours (et à chacune de mes conn***ries). Donc ma réputation en prend un coup ; mais j'apprends peu à peu à relativiser. Je sais que je suis responsable de tous les "problèmes" et je me dis que je changerai la prochaine fois. Mais je n'y arrive pas (enfin cela fait juste deux ans que j'enseigne...)

Donc, pour résumer ce que je veux te dire, ne te prends pas la tête. Essaie de relativiser ; l'année est finie et fais comme moi des promesses pour la rentrée prochaine topela

nad'
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par Invité14 le Jeu 11 Juin 2009 - 23:05

Je suis comme toi Basmehab.Tous les ans de bonnes résolutions mais là il faudra que je les tienne car mon moral en prend trop .
Et moi j'enseigne depuis 10 ans!

Je vois bien qu'avec une de mes collègues par exemple , mes secondes ne sont pas pareils.L'autre jour, leur prof principale est entrée dans leur classe et ils étaient calmes et j'ai bien vu la distance entre eux.

Aujourdh'ui, les élèves de première Es étaient en option et la prof d'éco n'était pas là. Alors ses élèves sont venus avec moi en cours de maths. Ils étaient 4 et très calmes!
Comme quoi,ils m''apprécient même si je ne les connais pas.

Et puis une de mes élèves m'a dit qu'elle espérait m'avoir l'an prochain!

Je suis très appréciée des élèves timides et réservés (peut etre parce que j'étais comme eux à leur âge) mais avec les autres je bataille!

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par mask le Ven 12 Juin 2009 - 9:12

Sans doute la honte d'avoir écrit cela!
Quand on est prof, on n'avoue pas ses difficutés et certains de mes collègues vont sur ce site donc voilà...
Et je n'aime pas trop laisser ma vie privée sur le net même si cela m'économise quelques séances de psy...
Désolée Saraswati!

mask
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par Reine Margot le Ven 12 Juin 2009 - 10:25

Les élèves diront toujours que c'est plus sévère avec Mme machin ou M truc. Et dans l'EN les profs font toujours en sorte de ménager leur "réputation", justement en disant que tout va bien (c'est parfois vrai). Il n'est pas facile de dire les difficultés car c'est un métier, il faut bien le dire, où tout le monde juge tout le monde. Alors il faut prendre les propos des élèves ou des collègues avec des pincettes. Ensuite il y a aussi l'effet de l'ancienneté: un prof qui fait jeune devra plus faire ses preuves qu'un prof qui a l'air plus âgé, un nouveau prof qui arrive dans l'étb devra aussi passer le test avant d'âvoir sa réputation. En tant que tzr je connais.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par Invité le Ven 12 Juin 2009 - 15:05

@mask a écrit:Sans doute la honte d'avoir écrit cela!
Quand on est prof, on n'avoue pas ses difficutés et certains de mes collègues vont sur ce site donc voilà...
Et je n'aime pas trop laisser ma vie privée sur le net même si cela m'économise quelques séances de psy...
Désolée Saraswati!

J'avais beaucoup de boulot hier soir, et je regrette de n'avoir pas pris le temps de lire ton message. Crying or Very sad
J'aurais pu te dire plein de choses, parce que j'enseigne depuis quinze ans et je n'ai toujours pas très confiance en moi. Je crois que nous avons tous des dispositions naturelles pour "briller" devant les autres, mais que nous n'osons pas toujours les révéler au grand jour. Peut-être aussi qu'il faut parfois toucher le fond pour décider que non, on ne se laissera plus embêter et se sentir légitime.
J'ai connu des débuts difficiles et c'est cette peur amassée ces années-là (on va dire deux à trois ans, mais j'ai eu des rechutes encore après - obligée certaines années de m'arrêter trois semaines pour grosse déprime) qui fait que maintenant, je préfère prévenir plutôt que guérir, et je trouve la force, le cran de le faire au quotidien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par Invité14 le Ven 12 Juin 2009 - 16:09

Peut-être aussi qu'il faut parfois toucher le fond pour décider que non, on ne se laissera plus embêter et se sentir légitime.

Tout à fait d'accord. C'est ce que j'ai décidé car le ras le bol et l'envie d'arrêter ce métier me trotte dans la tête.Car rentrer le soir en ruminant sa journée n'est pas une solution.

Il y aura surement des profs plus sévères et qui seront plus craints que nous car nous n'avons et n'aurons jamais leur caractère ,mais , je pense, qu'on doit être beaucoup plus ferme et plus exigeant.
Ne rien accepeter et s'imposer dès le début de l'année en essayant de leur faire "peur" Twisted Evil par des méthodes propres à chacun. Ce forum m'aide beaucoup car je "pioche" des idées ici et là. veneration

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par Invité le Ven 12 Juin 2009 - 16:27

Chanig, tu dois surtout te sentir toi-même convaincue de ta légitimité dans ce que tu demandes, c'est le fond du problème. Mieux vaut avoir moins d'exigences et les tenir que de les multiplier parce qu'on pense qu'on doit le faire, et ne pas pouvoir les tenir. Ma devise : "l'autorité, c'est être auteur". Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Merci

Message par oxytane le Ven 12 Juin 2009 - 16:31

Courage! On connait tous de sphases comme la tienne et ceux qui eprsistent à dire "oh ben chez moi tout va bien!" ne sont pas au fait des réalités, c'est certain!
Pour le moment, je suis en congé parental donc tranquille. Mais à la rentrée, le projet de mut m'indique un collège difficile alors tu verras le nombre de post ressemblant au tien que j'enverrai en septembre! Laughing
Courage (bis)!!! Pense aux vacances qui arrivent à grands pas et tu verras que demain est un autre jour! Wink

_________________
Congé parental fini, reprise en septembre![img]

oxytane
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum