Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: théâtre et violence 1èreL

par Aliceinwonderland le Lun 24 Aoû 2015 - 14:02
@Ruthven a écrit:
@Aliceinwonderland a écrit:Mon fils entre en 1ère (bon S pas L mais même tranche d'âge) et comme il se passionnait pour Game of throne en seconde  je lui ai fait lire pas mal de pièces de Shakespeare dont Titus Andronicus.

Petite digression : les a-t-il lues sans difficulté ? Si oui, est-ce parce que c'est un gros lecteur ?

J'envisage de faire lire en autonomie trois ou quatre pièces de Shakespeare à mes TL mais je mesure mal l'obstacle possible de la langue (j'ai peut-être la fausse impression que Shakespeare est abordable).


Oui il les a lus sans difficultés et c'est un bon lecteur. Quand on lui a donné à lire en seconde Pierre et Jean, La Bête humaine, Tartuffe ou Phèdre en gros je lui trouvais le livre dans ma bibliothèque et il l'avait lu dans la journée ou le lendemain. Il est plutôt bon en français, en seconde il a eu 17 à une sorte d'oral de bac blanc (et c'était mérité, je l'avais fait réviser et il était excellent - je n'hésite pas à le dire ) et il avait eu 40/40 au brevet. Mais il n'est pas parfait non plus, il est mauvais en allemand et n'apprend pas toujours bien ses déclinaisons et conjugaisons latines.

Je les ai aussi beaucoup emmenés au théâtre avec son frère, et on avait vu plusieurs mises en scène de Shakespeare ensemble (Roméo et Juliette, Comme il vous plaira et Hamlet) mais ils ont vu aussi plein de théâtre - classique ou moins classique - plus jeunes (mises en scène du fils Mesguich ou de l'Ecla théâtre quand il existait encore) ce qui aide aussi je pense.

Après tout dépend du niveau de ta classe ; dans sa classe il y a des ados a priori moins aidés par leurs parents et qui ont réussi à lire toutes les lectures imposées par la prof - et ma foi s'ils ont lu Phèdre, Tartuffe etc je ne vois pas en quoi Shakespeare serait moins abordable (surtout si tu les motives avec une sortie théâtre).


Dernière édition par Aliceinwonderland le Lun 24 Aoû 2015 - 14:21, édité 2 fois
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: théâtre et violence 1èreL

par Al le Lun 24 Aoû 2015 - 14:04
@*Flora* a écrit:Je travaille en ce moment sur une séquence en 1ère L autour du thème théâtre et violence (problématiques encore à affiner mais l'idée serait de s'intéresser à une certaine constance de la violence au théâtre et à la question de la représentation de ladite violence, que peut-on montrer ? jusqu'où aller ?)

Idées pour un groupement (si vous en avez d'autres je suis preneuse ! ), mais qui sont susceptibles d'évoluer :
-Britannicus, Médée, Horace
-Lorenzaccio, Ruy Blas
-Ubu Roi, Les Bonnes

Et en complément voir aussi Shakespeare (Titus Andronicus par ex), Artaud, voire Sarah Kane (esthétique de l'abjection, théâtre "In-Yer-Face" que l'on peut voir comme un prolongement du théâtre de la cruauté d'Artaud).
J'hésite sur Sarah Kane (trop choquant ?). Qu'en pensez-vous ?

Merci par avance de vos avis.
Je ne pense pas que le programme de l'agreg soit transposable sur des lycéens, mineurs. Je pense surtout à Sarah Kane. Pourtant je n'ai pas froid aux yeux dans ce que je propose aux lycéens mais là... y a des limites.


Dernière édition par Al le Lun 24 Aoû 2015 - 14:06, édité 1 fois

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
avatar
Ruthven
Monarque

Re: théâtre et violence 1èreL

par Ruthven le Lun 24 Aoû 2015 - 14:06
Merci pour la réponse ... Je vais tenter avec une comédie et je verrai bien s'ils accrochent. Pas de sortie en revanche (c'est la misère budgétaire).
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: théâtre et violence 1èreL

par Celeborn le Lun 24 Aoû 2015 - 14:16
@Aliceinwonderland a écrit: et si tu ne fais qu'étudier un extrait cela te permet en effet de développer  ce que tu dis sur les images d'horreur, le voyeurisme sans pour autant donner à lire les passages les plus trash (je verrais bien le passage où le mur explose).

Je pense qu'effectivement le bon passage peut permettre de développer l'idée sans risquer quoi que ce soit. Quitte à leur expliquer que la dramaturge est allée plus loin, mais que là, déjà, c'est pas mal pour eux (excellente façon d'en motiver certains à lire la pièce sans leur demander de le faire ^^).

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
John
Médiateur

Re: théâtre et violence 1èreL

par John le Lun 24 Aoû 2015 - 14:19
Et le crochet à nobles du Père Ubu ?
https://books.google.fr/books?id=wd8oCAAAQBAJ&pg=PT51&lpg=PT51&dq=%22comme+je+ne+finirai+pas+de+m%E2%80%99enrichir,+je+vais+faire+ex%C3%A9cuter+tous+les+Nobles,+et+ainsi+j%E2%80%99aurai+tous+les+biens+vacants.%22&source=bl&ots=KdFeix7W9X&sig=c2pCpT_K5iiAEck2BDhop5B5TXM&hl=fr&sa=X&ved=0CCgQ6AEwAmoVChMI64r40_TBxwIVg10aCh3rEQPm#v=onepage&q=%22comme%20je%20ne%20finirai%20pas%20de%20m%E2%80%99enrichir%2C%20je%20vais%20faire%20ex%C3%A9cuter%20tous%20les%20Nobles%2C%20et%20ainsi%20j%E2%80%99aurai%20tous%20les%20biens%20vacants.%22&f=false

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
*Flora*
Niveau 6

Re: théâtre et violence 1èreL

par *Flora* le Lun 24 Aoû 2015 - 14:59
@Al a écrit:
@*Flora* a écrit:Je travaille en ce moment sur une séquence en 1ère L autour du thème théâtre et violence (problématiques encore à affiner mais l'idée serait de s'intéresser à une certaine constance de la violence au théâtre et à la question de la représentation de ladite violence, que peut-on montrer ? jusqu'où aller ?)

Idées pour un groupement (si vous en avez d'autres je suis preneuse ! ), mais qui sont susceptibles d'évoluer :
-Britannicus, Médée, Horace
-Lorenzaccio, Ruy Blas
-Ubu Roi, Les Bonnes

Et en complément voir aussi Shakespeare (Titus Andronicus par ex), Artaud, voire Sarah Kane (esthétique de l'abjection, théâtre "In-Yer-Face" que l'on peut voir comme un prolongement du théâtre de la cruauté d'Artaud).
J'hésite sur Sarah Kane (trop choquant ?). Qu'en pensez-vous ?

Merci par avance de vos avis.
Je ne pense pas que le programme de l'agreg soit transposable sur des lycéens, mineurs. Je pense surtout à Sarah Kane. Pourtant je n'ai pas froid aux yeux dans ce que je propose aux lycéens mais là... y a des limites.

Mais je ne veux pas transposer le programme d'agreg, je souhaite travailler le thème qui y avait été proposé en l'adaptant à des lycéens. Ce n'est pas la même chose. Quant à Sarah Kane, au fil des réponses que j'ai eues, je l'envisage seulement en texte complémentaire et certainement pas en choisissant l'extrait le plus trash.
Il ne me semble donc pas franchir des limites, je suis parfaitement consciente du public que j'ai en face de moi.

Par ailleurs, je ne sais pas si c'est ce programme d'agreg là qui te pose problème ou ce qui peut y être proposé de façon plus générale, mais certaines thématiques s'avèrent d'après moi très intéressantes à traiter avec des lycéens (je pense par exemple à "Destinées féminines dans le contexte du naturalisme européen"). J'ajouterai même que l'on maîtrise sans doute mieux des oeuvres que l'on a lues et relues et qu'il est donc très enrichissant de réinvestir cela dans les cours au lycée.


Dernière édition par *Flora* le Lun 24 Aoû 2015 - 15:11, édité 1 fois

_________________
There is no charm equal to tenderness of heart, Jane Austen
avatar
*Flora*
Niveau 6

Re: théâtre et violence 1èreL

par *Flora* le Lun 24 Aoû 2015 - 15:00
@John a écrit:Et le crochet à nobles du Père Ubu ?
https://books.google.fr/books?id=wd8oCAAAQBAJ&pg=PT51&lpg=PT51&dq=%22comme+je+ne+finirai+pas+de+m%E2%80%99enrichir,+je+vais+faire+ex%C3%A9cuter+tous+les+Nobles,+et+ainsi+j%E2%80%99aurai+tous+les+biens+vacants.%22&source=bl&ots=KdFeix7W9X&sig=c2pCpT_K5iiAEck2BDhop5B5TXM&hl=fr&sa=X&ved=0CCgQ6AEwAmoVChMI64r40_TBxwIVg10aCh3rEQPm#v=onepage&q=%22comme%20je%20ne%20finirai%20pas%20de%20m%E2%80%99enrichir%2C%20je%20vais%20faire%20ex%C3%A9cuter%20tous%20les%20Nobles%2C%20et%20ainsi%20j%E2%80%99aurai%20tous%20les%20biens%20vacants.%22&f=false

Oui, je l'ai mis dans ma sélection de textes Smile

_________________
There is no charm equal to tenderness of heart, Jane Austen
avatar
*Flora*
Niveau 6

Re: théâtre et violence 1èreL

par *Flora* le Lun 24 Aoû 2015 - 15:04
@Aliceinwonderland a écrit:Ah mais la problématique est très intéressante et je ne conteste pas l'intérêt de Kane (j'ai souvenir de cours excellents à Paris IV sur cette pièce) ; et si tu ne fais qu'étudier un extrait cela te permet en effet de développer  ce que tu dis sur les images d'horreur, le voyeurisme sans pour autant donner à lire les passages les plus trash (je verrais bien le passage où le mur explose). D'ailleurs si mon fils avait un GT sur ce thème je le laisserais lire la pièce dans son intégralité  s'il le souhaite, mais je n'aimerais pas que cela soit imposé par le professeur.

Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait de ne pas imposer la lecture à la classe (loin de moi l'idée d'ailleurs).

_________________
There is no charm equal to tenderness of heart, Jane Austen
avatar
percehaie
Niveau 10

Re: théâtre et violence 1èreL

par percehaie le Lun 24 Aoû 2015 - 16:20
Je vais travailler autour de la même thématique (Théâtre et violence) en 1ère techno sous la forme d'un petit groupement de textes (un extrait de Phèdre, un de Genet entre autres).
En lecture intégrale, je vais travailler La leçon de Ionesco.

J'avais assisté aux conférences de M.Leclercle à la Sorbonne sur théâtre et violence au premier semestre puis théâtre et folie au second ; c'était d'ailleurs mon directeur de recherches en master, il faudrait que je retrouve tous les cours qui doivent être dans un carton à la cave.
avatar
Sei
Monarque

Re: théâtre et violence 1èreL

par Sei le Mer 26 Aoû 2015 - 16:38
J'arrive un peu tard, mais si la question de la violence au théâtre t'intéresse, je te recommande le travail d'Angelica Liddell. Que l'on aime ou non, elle pose de véritables questions quant à la représentation de la violence, ou la violence de la représentation. C'est une écorchée vive, à mi-chemin entre le texte, le théâtre, la performance. Bon, on ne peut pas vraiment y mener des élèves, mais travailler sur des extraits peut être enrichissant, et, pour toi, cela devrait attiser la réflexion.

Ses deux derniers spectacles traitaient de la tuerie d'Utoya (Tout le ciel au-dessus de la Terre (le syndrome de Wendy)) et du mythe de Lucrèce (You are my destiny).

Sinon, pour accompagner Kane, chez les Anglais, Bond est fascinant à étudier dans le détail du texte, pour montrer comment la violence de l'humain se déploie à petites touches, sans en avoir l'air, comment les dilemmes posés par le système font vriller les attendus éthiques. Son art du dialogue est saisissant.
avatar
*Flora*
Niveau 6

Re: théâtre et violence 1èreL

par *Flora* le Mer 26 Aoû 2015 - 17:36
@Sei a écrit:J'arrive un peu tard, mais si la question de la violence au théâtre t'intéresse, je te recommande le travail d'Angelica Liddell. Que l'on aime ou non, elle pose de véritables questions quant à la représentation de la violence, ou la violence de la représentation. C'est une écorchée vive, à mi-chemin entre le texte, le théâtre, la performance. Bon, on ne peut pas vraiment y mener des élèves, mais travailler sur des extraits peut être enrichissant, et, pour toi, cela devrait attiser la réflexion.

Ses deux derniers spectacles traitaient de la tuerie d'Utoya (Tout le ciel au-dessus de la Terre (le syndrome de Wendy)) et du mythe de Lucrèce (You are my destiny).

Sinon, pour accompagner Kane, chez les Anglais, Bond est fascinant à étudier dans le détail du texte, pour montrer comment la violence de l'humain se déploie à petites touches, sans en avoir l'air, comment les dilemmes posés par le système font vriller les attendus éthiques. Son art du dialogue est saisissant.

Merci beaucoup pour ces références et tes explications très intéressantes.

_________________
There is no charm equal to tenderness of heart, Jane Austen
maximir
Je viens de m'inscrire !

Re: théâtre et violence 1èreL

par maximir le Ven 28 Aoû 2015 - 7:32
Bonjour
La première des violences dans le théâtre n'est-elle pas la violence contre soi-même c'est à dire le suicide ?
Prenons Shakespeare, Hamlet, scène 1 acte 3 : être ou de pas être . Comprenons ce texte difficile : pourquoi Hamlet veut-il se suicider ? Que pense-t-il de la vie ? Pourquoi renonce-t-il à se suicider à la fin du monologue ? Mais le théâtre ne se lit pas seulement, il se joue : qui osera monter sur scène et se mettre 4 minutes à la place d'Hamlet en comprenant les différentes étapes du monologue ? Travaillons notre esprit critique : êtes vous d'accord avec le point de vue d'Hamlet ? Peut-on penser autrement ?
https://www.youtube.com/watch?v=aPKSzqiV3yI
Et vous si vous deviez dire ce que vous pensez du monologue que diriez-vous ?
Contenu sponsorisé

Re: théâtre et violence 1èreL

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum