Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Page 6 sur 18 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Daphné le Dim 23 Aoû 2015 - 13:11

@Catalunya a écrit:
@Daphné a écrit:
@coindeparadis a écrit:
@Isis39 a écrit:

Tu pouvais même demander un établissement quelque part en France.
hearts

Mais cela ne veut pas dire que tu l'aurais obtenu Laughing
Et du coup, ça devait être super dur d'obtenir tel ou tel établissement si toute la France pouvait poser sa candidature.

Pas forcément puisque les personnels demandaient à muter, il n'y avait pas de risques.
La procédure d'extension ne s'appliquait qu'à la première demande de mutation en tant que stagiaire. Donc oui c'était Créteil Amiens le Nord les Ardennes etc........
Mais après plus aucun risque.
Donc les collègues formulaient leurs vœux en fonction de leurs priorités, ils obtenaient ce qu'ils voulaient ou restaient sur leur poste et recommençaient l'année suivante. Alors que maintenant quand on part à l'inter on perd son poste et on ne sait pas sur quoi on va tomber dans la nouvelle académie.
Après, les collègues qui voulaient absolument quitter l'académie d'Amiens par exemple demandaient tout poste dans des académies plus au Sud, Montpellier ou Toulouse.......... et prenaient ce qu'ils obtenaient, et redemandaient ensuite chaque année un poste plus conforme à leurs aspirations.
Les couples qui mutaient à deux pouvaient limiter leurs vœux à une ou deux communes pour avoir un poste double, sinon ils restaient ensemble sur leur poste. Tandis que maintenant ils se retrouvent TZR dans le même département, ça en rebute pas mal !
Si on était très difficile, on demandait tel ou tel lycée, on élargissait plus ou moins selon son désir de muter, et voilà.

Il y a aussi la situation des postes aux marches de l'académie : je suis à Fougerolles, au nord de la Haute-Saône, juste à la limite des Vosges, je sais qu'il y a un poste vacant qui m'intéresse dans le petit collège à 10 Km mais dans l'académie de Nancy : avant je le demandais sans problème.
Maintenant je ne le demande pas car il faut d'abord que j'entre dans l'académie de Nancy, puis que je participe à l'intra avec la mise en place de la procédure d'extension à l'entrée dans l'académie avec le risque de me retrouver en poste à Longwy ou TZR Nord Moselle : ça vend du rêve hein.
Donc je ne le fais pas et je reste dans mon collège à faire la route, je ne libère pas de poste et on continue comme ça ! Et il y a des milliers de collègues concernés !

Avec le mouvement national l n'y avait pas de risque donc il y avait des demandes et ceux qui obtenaient leur mut libéraient les postes et ça tournait beaucoup.
C'est ça aussi le gros du problème maintenant, les gens ne bougent pas donc tout est bloqué.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par ycombe le Dim 23 Aoû 2015 - 13:13

@Carnyx a écrit:Allègre voulait aussi, en cassant le régime des mutations, forcer les gens à rester là où on les avait envoyés. Ce qui a accentué les inégalités entre ceux qui rentrent au bout d'un an (ça arrive rarement mais quand même) et ceux qui doivent faire 10-15 ans ou plus ! pour avoir quelque chance de muter. Et muter souvent à l'aveugle.
Le but d'Allègre était surtout de préparer le passage à un recrutement académie type FPT. Recrutement par les chefs d'établissements sur liste d'aptitude. C'est le but de tous les gouvernements de droite UMP comme de droite PS depuis 15 ans.



_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Daphné le Dim 23 Aoû 2015 - 13:18

@Ruthven a écrit:
marlène.N a écrit:ce mouvement est vraiment mal fichu. Si je veux demander le collège à 15 km de chez moi mais dans une académie limitrophe, il faut que je passe par l'inter Evil or Very Mad
quelles sont les "bonnes intentions" du ministre de l'époque d'avoir changé ça? Rolling Eyes

L'argument officiel était de donner le résultat des mutations plus tôt pour faciliter les déménagements, argument de façade bien évidemment. Les enjeux sont économiques (les commissaires paritaires étaient nombreux à être mobilisés pendant plus longtemps et à Paris). La réforme a reçu l'appui des syndicats réformistes (une de plus, dirais-je  Rolling Eyes ), il me semble avoir vu encore récemment qu'elle était encore présentée comme favorable.
Oui les élus nationaux étaient présents à Paris pendant deux mois environ voire un peu plus.
Mais il n'y avait rien au niveau académique !
Donc au final on beaucoup plus de personnel mobilisé maintenant : vérification des barèmes inter en janvier, les élus académiques dans toutes les académies font ce travail et siègent en janvier, mouvement inter fait par les élus nationaux en mars.
Et travail à l'intra pour la deuxième phase du mouvement : affichage des postes par l'administration, travail des élus académiques pour vérifier les voeux et les barèmes à partir de mai, mouvement lui-même en juin puis deux GT pour les TZR, un en juillet et l'autre fin août.
Au final, en multipliant les travail dans chaque académie, entre le personnel administratif et les élus, il y a beaucoup plus de monde qui bosse sur le mouvement !



Bon je réponds au fil de ma lecture de ce sujet mais je vois que des réponses ont déjà été apportées Wink

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par la schtroumpfette le Dim 23 Aoû 2015 - 13:29

Oula quand je vois ça je souris doucement. Je pense à mon amie qui vient de la réunion, qui a dû faire son master en métropole car absent là-bas, et qui se retrouve néotit dans l'aca de Versailles à la rentrée. Là on ne parle pas de 700km pour rentrer ni même d'un billet d'avion à 150€!! Certes ils ont peut-être 1000 points en étant natif de là-bas mais le problème est le même: ils sont nombreux à vouloir rentrer chez eux, et ça se joue à pas grand chose...

_________________
"Les folies sont les seules choses qu'on ne regrettent jamais" O. Wilde
"Le futur appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves" E. Roosevelt

la schtroumpfette
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Daphné le Dim 23 Aoû 2015 - 13:30

@coindeparadis a écrit:
@the educator a écrit:si on évitait les drames humains liés à la misère de l'éloignement..
Je suis d'accord. J'avais lu le nombre de stagiaires démissionnaires, avant même de prendre leur affectation, cela laisse songeur...  Et sans doute parce que je viens du primaire, je ne suis pas contre un recrutement académique comme les PE. D'autant qu'on peut très bien passer le concours dans une autre région que la sienne, si on le souhaite. On connaît le nombre de postes à pourvoir à l'avance et il donc possible de faire son choix en connaissance de cause : sa région, ou une autre plus riche en postes.
Je me demande pourquoi cela n'est pas ainsi en secondaire...
Parce que ce système n'est pas souhaitable : inégalités de recrurement selon les régions, impossibilité de muter par la suite.
Je n'ai pas voulu être instit à cause de ça : je voulais pouvoir muter.
Maintenant si on veut rester dans sa région, il a le concours de PE ou le privé : j'ai pas mal de copines qui ont fait ce choix  en leur temps, ce n'était pas le mien.
Etudiante dans l'académie d Toulouse, j'en ai connu pas mal qui démissionnaient dès leur affectation dans la partie nord de la France et qui soit ont postulé dans l'enseignement privé ou ont fait autre chose, genre papa avait la possibilité de m'offrir une librairie à Toulouse ou un autre commerce : maintenant il m'arrive d'en rencontrer qui me jettent à la figure que je vais avoir une retraite de fonctionnaire Twisted Evil
Elles n'avaient qu'à le faire Rolling Eyes

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Daphné le Dim 23 Aoû 2015 - 13:31

@ProvençalLeGaulois a écrit:
@coindeparadis a écrit:
@the educator a écrit:si on évitait les drames humains liés à la misère de l'éloignement..
Je suis d'accord. J'avais lu le nombre de stagiaires démissionnaires, avant même de prendre leur affectation, cela laisse songeur...  Et sans doute parce que je viens du primaire, je ne suis pas contre un recrutement académique comme les PE. D'autant qu'on peut très bien passer le concours dans une autre région que la sienne, si on le souhaite. On connaît le nombre de postes à pourvoir à l'avance et il donc possible de faire son choix en connaissance de cause : sa région, ou une autre plus riche en postes.
Je me demande pourquoi cela n'est pas ainsi en secondaire...

Parce qu'il y aurait les mêmes conséquences que dans le primaire, à savoir des académies accessibles à 4/20 et des académies à 13/20 et plus et il est très probable que nombre de candidats qui auraient réussi le CAPES national n'arriveraient pas à obtenir le CAPES dans les académies les plus demandées (puisque les barres seraient d'autant plus hautes qu'il y a plus de candidats pour peu de postes) et râleraient tout pareil que ce n'est pas normal.
Tous les ans, il y a des candidats malheureux au CRPE de leur académie qui vont le passer à Créteil et qui ensuite essaient désespérément de la quitter, alors que le mouvement n'est pas prévu pour...

Voilà !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Daphné le Dim 23 Aoû 2015 - 13:33

@coindeparadis a écrit:Oui Provençal le  Gaulois, mais est-ce aussi prononcé qu'actuellement, en secondaire ? Si on compare avec des académies comme Créteil qui accueillent de nombreux profs inexpérimentés (par le jeu des barèmes et des barres) et d'autres comme Rennes, Montpellier  où sont nombreux les profs aguerris, on a également des inégalités...

Tous les collègues ont passé le concours national et sont aptes à s'adapter. On peut aussi être dans des établissements très difficiles dans des académies chères.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Daphné le Dim 23 Aoû 2015 - 13:38

@coindeparadis a écrit:Oui mais PabloPE, entre être muté dans le département voisin et à 900 kms de chez soi... il n'y a pas de comparaison possible.  Surtout lorsqu'on a mari, enfants, maison...

Mari et enfants donnent des points non négligeables.
Selon les disciplines il y a plus ou moins de difficultés certes, mais ensuite les points de séparation compensent.
Après c'est vrai que dans des disciplines qui ne se font que dans deux ou trois académies.........genre optique par exemple, rien à voir avec les lettres ou les maths.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Daphné le Dim 23 Aoû 2015 - 13:44

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Moi j'y ai juste passé des vacances, et avec des Corses "pur souche" en plus, et je n'y remettrai plus les pieds. Typique de ces régions magnifiques, mais invivables (même si je reconnais tout de même que c'est grâce au caractère peu amène des Corses que leur littoral a été préservé de bien des dérives que l'on observe sur des régions qui ont pu être belles sur le continent, mais ne le sont plus).
J'ai dû y aller pour un congrès, qui s'est en lui-même bien passé, mais aucune envie d'aller là-bas ! Jamais. Quels trous : je comprends qu'il n'y ait pas beaucoup de postes. Et je n'ai même pas été éblouie par les paysages, on a la même chose en métropole.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Daphné le Dim 23 Aoû 2015 - 13:46

@jonjon71 a écrit:
@Enaeco a écrit:Quand on voit des matières à 60% d'admis et que la plus grosse discipline est proche des 50% d'admis au niveau national, je ne suis même pas convaincu qu'on arriverait à avoir assez de candidats (niveau lamentable ou pas) dans certaines académies !

Et pour ceux qui ne seraient pas admis dans leur académie et qui choisiront de prendre un poste dans une académie où le concours est donné, il faudra quand même leur expliquer qu'ils ne pourront jamais rejoindre leur académie d'origine, croulant sous les demandes et comblant ses départs par la nouvelle voie : le concours académique qu'ils n'ont pas eu.

En effet, avec le CAPES, il y a bien sûr le risque d'être affecté très loin de chez soi, mais il y a la possibilité d'y revenir (à plus ou moins long terme selon les académies).

Et aussi point très important qui touche quand même pas mal de collègues, la possibilité de suivre un conjoint qui mute.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par ProvençalLeGaulois le Dim 23 Aoû 2015 - 13:51

@Daphné a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Moi j'y ai juste passé des vacances, et avec des Corses "pur souche" en plus, et je n'y remettrai plus les pieds. Typique de ces régions magnifiques, mais invivables (même si je reconnais tout de même que c'est grâce au caractère peu amène des Corses que leur littoral a été préservé de bien des dérives que l'on observe sur des régions qui ont pu être belles sur le continent, mais ne le sont plus).
J'ai dû y aller pour un congrès, qui s'est en lui-même bien passé, mais aucune envie d'aller là-bas ! Jamais. Quels trous : je comprends qu'il n'y ait pas beaucoup de postes. Et je n'ai même pas été éblouie par les paysages, on a la même chose en métropole.

Mais c'est très joli la Corse et c'est ce qui fait tout son charme les coins paumés, mais c'est marrant pour les vacances pas pour y vivre.

ProvençalLeGaulois
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par VicomteDeValmont le Dim 23 Aoû 2015 - 14:29

Je ne comprends pas que ceux qui ont maris/femmes et enfants se plaignent alors que dans l'histoire c'est quand même les célibataires sans enfants les dindons de la farce.

_________________
!! SOUTENEZ VOS COLLEGUES Smile , SIGNEZ LA PETITION Smile : http://droits-profdoc.net/index.php  !!

VicomteDeValmont
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 23 Aoû 2015 - 14:35

@VicomteDeValmont a écrit:Je ne comprends pas que ceux qui ont maris/femmes et enfants se plaignent alors que dans l'histoire c'est quand même les célibataires sans enfants les dindons de la farce.

Je ne vois pas l'intérêt de porter cette discussion-ci sur ce terrain-là. On aime vraiment se monter les uns contre les autres, on doit regarder ça avec délectation au ministère.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Ronin le Dim 23 Aoû 2015 - 14:37

Surtout qu'il faut arrêter deux secondes, tout le monde sait que les problèmes viennent des profs de maths.

Spoiler:
qui sont instrumentalisés par les profs d'histoire
Spoiler:
moderne
Spoiler:
les vils

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 23 Aoû 2015 - 14:47

@Ronin a écrit:Surtout qu'il faut arrêter deux secondes, tout le monde sait que les problèmes viennent des profs de maths.

Spoiler:
qui sont instrumentalisés par les profs d'histoire
Spoiler:
moderne
Spoiler:
les vils


Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Ronin le Dim 23 Aoû 2015 - 14:48

Serviteur.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par nuages le Dim 23 Aoû 2015 - 14:59

@Daphné a écrit: je reste dans mon collège à faire la route, je ne libère pas de poste et on continue comme ça ! Et il y a des milliers de collègues concernés !
topela Même statégie!  Je travaille dans une académie voisine de celle où j'habite, dans un établissement situé à 1h de train direct de chez moi...je ne demande pas de changement d'académie à l'aveugle car , n'ayant pas le permis, je risquerais paradoxalement d'avoir plus de difficultés à me rendre au travail dans l'académie où je vis que dans celle d'à côté!
Avec l'ancien système, j'aurais demandé différents postes précis de mon académie bien desservis par les transports en commun .

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Celeborn le Dim 23 Aoû 2015 - 15:04

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:Je ne comprends pas que ceux qui ont maris/femmes et enfants se plaignent alors que dans l'histoire c'est quand même les célibataires sans enfants les dindons de la farce.

Je ne vois pas l'intérêt de porter cette discussion-ci sur ce terrain-là. On aime vraiment se monter les uns contre les autres, on doit regarder ça avec délectation au ministère.

Et la situation des célibataires certifiés face aux couples d'agrégés, hein ? On n'en parle pas assez ! Razz

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 23 Aoû 2015 - 15:05

@Celeborn a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:Je ne comprends pas que ceux qui ont maris/femmes et enfants se plaignent alors que dans l'histoire c'est quand même les célibataires sans enfants les dindons de la farce.

Je ne vois pas l'intérêt de porter cette discussion-ci sur ce terrain-là. On aime vraiment se monter les uns contre les autres, on doit regarder ça avec délectation au ministère.

Et la situation des célibataires agrégés face aux couples d'agrégés, hein ? On n'en parle pas assez ! Razz

lol! lol!

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par WabiSabi le Dim 23 Aoû 2015 - 15:10

@Celeborn a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:Je ne comprends pas que ceux qui ont maris/femmes et enfants se plaignent alors que dans l'histoire c'est quand même les célibataires sans enfants les dindons de la farce.

Je ne vois pas l'intérêt de porter cette discussion-ci sur ce terrain-là. On aime vraiment se monter les uns contre les autres, on doit regarder ça avec délectation au ministère.

Et la situation des célibataires certifiés face aux couples d'agrégés, hein ? On n'en parle pas assez ! Razz

Hm, sont-ce des parents agrégés qui allaitent ou qui utilisent le thermomix? Ça change tout!

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par MrBrightside le Dim 23 Aoû 2015 - 15:13

Ca change encore plus s'ils utilisent le thermomix pour des recettes végétariennes ! professeur

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par WabiSabi le Dim 23 Aoû 2015 - 15:15

@MrBrightside a écrit:Ca change encore plus s'ils utilisent le thermomix pour des recettes végétariennes ! professeur

Oh. My. GOD.
Je n'ose penser que de simples êtres humains puissent abriter tant de malfaisance en eux! Brrr... pale

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par the educator le Dim 23 Aoû 2015 - 15:16

Voilà, on se retrouve avec des stratégies de la moindre peine...
Pour préciser ce que j'en pense: je suis definitivement contre ce systeme d'ancienneté débile, le seul qui permette de se passer d'intelligence et de gerer l'avancement de carrière avec un tableau excel. Manger son pain noir? Mais ce n'est pas vrai partout, loin de là.
On parle d'égalité... Mais quelle égalité entre des établissements qui ont des masses salariales qui vont du simple au triple, entre le bahut du 93 qui accueille 80% de sortants de concours, et le cimetiere des éléphants dans le morbihan où le seul facteur de turnover c'est la retraite? C'est ça, l'égalité que vous défendez? c'est ça votre vision du service public, sur le territoire? Alors ok ça a certains avantages au niveau du concours, mais a quel prix? En plus des drames humains pour ceux qui ne supporteront pas l’éloignement de leur tissu social (famille, mais aussi amis, vie associative, politique, etc...), on crée cette repartition complètement faussée ou les moyens ne correspondent plus au besoin, mais au climat ou a la qualité de vie de la region (et parfois aux conditions de travail, j'avoue).
Moi je n'ai pas bougé, j'ai eu cette chance (et mon académie est deficitaire), je ne sais pas comment j'aurais réagi sinon. Je tiens a cette identité regionale, je tiens a m'impliquer dans la vie de mon "bassin", la vie sociale, culturelle, etc... ET j'aurais vraiment les boules si les collèges autour de moi servaient de mouroirs à des collègues venus ici pour le climat et la vue sur la mer de la maison qu'ils ont choisie pour leur vieux jours.


Dernière édition par the educator le Dim 23 Aoû 2015 - 15:18, édité 1 fois

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 23 Aoû 2015 - 15:18

@the educator a écrit:ET j'aurais vraiment les boules si les collèges autour de moi servaient de mouroirs à des collègues venus ici pour le climat et la vue sur la mer de la maison qu'ils ont choisie pour leur vieux jours.

Luttons alors pour un rétablissement de la retraite à un âge correct, comme ça, ce ne seront plus des "mouroirs" Rolling Eyes

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Ronin le Dim 23 Aoû 2015 - 15:19

Le climat ? en Norvège ?

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les jeunes enseignants corses demandent à rester sur leur île

Message par Kapellmeister le Dim 23 Aoû 2015 - 15:20

@Ruthven a écrit:Mais alors quel intérêt à pourrir à ce point les conditions de mutation ?

J'ai entendu la Glaude se vanter sur nos ondes, il y a quelques années (avant que quelques soucis de santé ne mettent fin aux élucubrations de notre grand scientifique à la boule de pétanque), d'avoir réussi à "stabiliser le mouvement" et mis fin au turn-over enseignant dans les académies les plus difficiles.

Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 18 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum