Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Presse-purée le Sam 12 Sep 2015 - 11:22

@laMiss a écrit:Excusez-moi de déranger, mais pour le latin, si j'ai bien suivi on en est toujours à:
- possibilité du maintien de l'option latin en utilisant les heures "de marge", avec toutefois une réduction des horaires hebdomadaires, qui sont par ailleurs des horaires plafonds, si l'établissement décide de les utiliser ainsi
et
- possibilité de création d'un EPI LCA où le latin ne sera pas enseigné comme dans l'option, mais plutôt sous l'aspect culturel, et dans tous les cas croisé avec une autre discipline comme le français, et bien sûr à la place des heures de cours de cette discipline; si l'établissement décide la mise en place d'un tel EPI.
J'ai bon ou il y a eu du changement?

Alors, tu oublies un aspect important: pour que l'enseignement de complément -pris sur les h de marge, donc- puisse exister, il faut que l'EPI soit organisé dans l'établissement, ce qui sous-entend au passage qu'il peut ne pas l'être, contredisant les propos ministériels des 100% d'élèves touchés.

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Iphigénie le Sam 12 Sep 2015 - 11:24

Certains semblent avoir pris de l'avance question EPI:
Un groupe dans mes élèves de seconde s'excuse de ne pas connaître les cas: que faisiez-vous en latin au collège ? réponse: des jeux et des films.(manque la confection des pains avec le prof de svt)
Je crains que sur ce forum les profs de LA ne soient pas représentatifs de la déconfiture déjà instaurée dans la discipline. humhum

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par marjolie.june le Sam 12 Sep 2015 - 13:20

@Iphigénie a écrit:Certains semblent avoir pris de l'avance question EPI:
Un groupe dans mes élèves de seconde s'excuse de ne pas connaître les cas: que faisiez-vous en latin au collège ? réponse: des jeux et des films.(manque la confection des pains avec le prof de svt)
Je crains que sur ce forum les profs de LA ne soient pas représentatifs de la déconfiture déjà instaurée dans la discipline. humhum

Mes collègues m'ont demandé la semaine dernière si j'introduisais déjà les déclinaisons en 5e. J'ai failli lever les yeux au ciel : bien sûr que oui, c'est même tout l'enjeu de la 5e que de comprendre ce que c'est qu'une déclinaison et qu'un cas !
Ca me rappelle une des mes principales-adjointes, qui me proposait de prendre des grands débutants en 4e au motif qu'en 5e, "ça n'est que de l'initiation". Mais bien sûr.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par User5899 le Sam 12 Sep 2015 - 13:22

@Celeborn a écrit:Je préfère nu…

C'est sûr que le bêta et ses rho...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Presse-purée le Sam 12 Sep 2015 - 13:37

@marjolie.june a écrit:
@Iphigénie a écrit:Certains semblent avoir pris de l'avance question EPI:
Un groupe dans mes élèves de seconde s'excuse de ne pas connaître les cas: que faisiez-vous en latin au collège ? réponse: des jeux et des films.(manque la confection des pains avec le prof de svt)
Je crains que sur ce forum les profs de LA ne soient pas représentatifs de la déconfiture déjà instaurée dans la discipline. humhum

Mes collègues m'ont demandé la semaine dernière si j'introduisais déjà les déclinaisons en 5e. J'ai failli lever les yeux au ciel : bien sûr que oui, c'est même tout l'enjeu de la 5e que de comprendre ce que c'est qu'une déclinaison et qu'un cas !
Ca me rappelle une des mes principales-adjointes, qui me proposait de prendre des grands débutants en 4e au motif qu'en 5e, "ça n'est que de l'initiation". Mais bien sûr.

Moi je les prends tout de même, mais cela sous-entend qu'ils ont toute la grammaire à reprendre...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par marjolie.june le Sam 12 Sep 2015 - 13:42

@Presse-purée a écrit:
@marjolie.june a écrit:
@Iphigénie a écrit:Certains semblent avoir pris de l'avance question EPI:
Un groupe dans mes élèves de seconde s'excuse de ne pas connaître les cas: que faisiez-vous en latin au collège ? réponse: des jeux et des films.(manque la confection des pains avec le prof de svt)
Je crains que sur ce forum les profs de LA ne soient pas représentatifs de la déconfiture déjà instaurée dans la discipline. humhum

Mes collègues m'ont demandé la semaine dernière si j'introduisais déjà les déclinaisons en 5e. J'ai failli lever les yeux au ciel : bien sûr que oui, c'est même tout l'enjeu de la 5e que de comprendre ce que c'est qu'une déclinaison et qu'un cas !
Ca me rappelle une des mes principales-adjointes, qui me proposait de prendre des grands débutants en 4e au motif qu'en 5e, "ça n'est que de l'initiation". Mais bien sûr.

Moi je les prends tout de même, mais cela sous-entend qu'ils ont toute la grammaire à reprendre...

Moi aussi j'ai pris l'élève en question. Mais c'était une proposition vicieuse pour justifier l'interdiction du cumul latin/bilangue en classe de 5e, puisque les parents des élèves intéressés n'ont pas été relancés en fin de 5e.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par laMiss le Sam 12 Sep 2015 - 14:20

@Presse-purée a écrit:
@laMiss a écrit:Excusez-moi de déranger, mais pour le latin, si j'ai bien suivi on en est toujours à:
- possibilité du maintien de l'option latin en utilisant les heures "de marge", avec toutefois une réduction des horaires hebdomadaires, qui sont par ailleurs des horaires plafonds, si l'établissement décide de les utiliser ainsi
et
- possibilité de création d'un EPI LCA où le latin ne sera pas enseigné comme dans l'option, mais plutôt sous l'aspect culturel, et dans tous les cas croisé avec une autre discipline comme le français, et bien sûr à la place des heures de cours de cette discipline; si l'établissement décide la mise en place d'un tel EPI.
J'ai bon ou il y a eu du changement?

Alors, tu oublies un aspect important: pour que l'enseignement de complément -pris sur les h de marge, donc- puisse exister, il faut que l'EPI soit organisé dans l'établissement, ce qui sous-entend au passage qu'il peut ne pas l'être, contredisant les propos ministériels des 100% d'élèves touchés.

Ah oui, j'avais oublié cette condition, merci.
Punaise, c'est fait exprès pour que personne ne pige rien, vraiment.

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Luigi_B le Sam 12 Sep 2015 - 14:53

Une synthèse toute fraîche ici : http://avenirlatingrec.fr/la-reforme

A diffuser. Wink

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Iphigénie le Sam 12 Sep 2015 - 15:13

Tableau très clair pour éclairer cette ténébreuse affaire! Merci Luigi!

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Osmie le Sam 12 Sep 2015 - 15:19

Merci Luigi !

La DGESCO peut aussi buter cet EPI LCA et tous les autres, tout simplement.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Luigi_B le Mar 22 Sep 2015 - 23:45

Enfin des exemples d'EPI LCA (1h/1,5h sur un an). Des idées lumineuses !


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Luigi_B le Mar 22 Sep 2015 - 23:46

On va donc demander à des élèves non latinistes de "décrypter des textes latins du Moyen Âge" ou de faire de la phonétique historique...

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Ronin le Mar 22 Sep 2015 - 23:47

Ouais. Ils nous ont fait le coup en cycle 3, on doit faire de l'étymologie. Et bien je les zorcharte profondément. Ils nous prennent vraiment pour des glands mais je suis sûr qu'il y a des neuneus qui vont y voir une preuve de démocratisation !

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Provence le Mer 23 Sep 2015 - 0:22

Comme le disait quelqu'un sur un autre fil, ce travail de Langues et Cultures de l'Antiquité se fera sans langues et sans Antiquité.

Sinon, j'adore l'idée du glossaire illustré. On ne prend vraiment pas les élèves pour des abrutis. Allez, encore un effort, et on inventera l'EPI LCA-technologie ou la fabrication d'un aqueduc en pâte à sel.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Iphigénie le Mer 23 Sep 2015 - 9:20

@Provence a écrit:Comme le disait quelqu'un sur un autre fil, ce travail de Langues et Cultures de l'Antiquité se fera sans langues et sans Antiquité.

Sinon, j'adore l'idée du glossaire illustré. On ne prend vraiment pas les élèves pour des abrutis. Allez, encore un effort, et on inventera l'EPI LCA-technologie ou la fabrication d'un aqueduc en pâte à sel.
Ah mais c'est bien, ça, la pâte à sel: encore une idée d'épi: c'est foisonnant, cette inventivité. Laughing Laughing
Vous allez voir bientôt que les assos. toujours optimismantes vanteront l'inventivité des professeurs de lettres classiques pour s'adapter aux nouveaux programmes.

Je suis mauvaise, mais cette ouverture  à la "latinité tardive", et le "décryptage" de textes dont on donne la traduction pour retrouver dans le texte original où sont les noms propres, ce sont bien les profs de LC qui l'ont amenée depuis des années, avec l'ouverture des cours de latin vers la pâte à sel. On a le résultat d'une compromission qui date de nombreuses années, pendant lesquelles ceux qui tenaient à continuer d'enseigner les déclinaisons passaient pour de redoutables dinosaures qui n'avaient pas compris la modernité moderne des langues et cultures antiques.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Leclochard le Mer 23 Sep 2015 - 9:49

@Luigi_B a écrit:On va donc demander à des élèves non latinistes de "décrypter des textes latins du Moyen Âge" ou de faire de la phonétique historique...

Je ne me lancerai pas dans cette galère. L'enseignement du latin, version EPI, ne passera pas par moi.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par JPhMM le Mer 23 Sep 2015 - 9:58

@Luigi_B a écrit:On va donc demander à des élèves non latinistes de "décrypter des textes latins du Moyen Âge" ou de faire de la phonétique historique...
En termes de Culture de l'Antiquité, c'est un sujet qui impose le respect. Shocked

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

A propos de l'EPI LCA

Message par hypermnestre le Lun 28 Sep 2015 - 21:45

Petite question : l'EPI concerne bien deux matières ? Donc, si un collègue de lettres accepte de faire un EPI LCA, il faut qu'il trouve un autre collègue volontaire, dans une autre matière ? Si c'est le cas, impossible de faire un EPI LCA n'impliquant qu'une thématique littéraire ?
Je ne sais pas si je suis claire...

hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Luigi_B le Lun 28 Sep 2015 - 21:50

Malheureuse ! Et l'INTERdisciplinarité ?

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Luigi_B le Lun 28 Sep 2015 - 21:54

@dami1kd a écrit:
Les heures "marge" ne doivent-elles pas être des heures devant élèves ?
Non, absolument pas.
L'article 7 de l'arrêté ne fait aucune mention d'une éventuelle concertation avec ces heures : "Outre la dotation horaire correspondant aux enseignements obligatoires, une dotation horaire est mise à la disposition des établissements afin de favoriser le travail en groupes à effectifs réduits et les interventions conjointes de plusieurs enseignants [...] Cette dotation horaire attribuée à l'établissement lui permet également, dans le cadre de son projet pédagogique, de proposer, pour les élèves volontaires, un enseignement de complément".

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par hypermnestre le Lun 28 Sep 2015 - 22:01

@Luigi_B a écrit:Malheureuse ! Et l'INTERdisciplinarité ?
Donc, si un professeur de lettres veut un EPI LCA sur, par exemple, les mythes antiques dans le théâtre du XVIIe, ce n'est pas possible ? Ou il faut qu'il trouve un moyen d'ouvrir son projet pour y associer un professeur d'histoire, EPS, SVT ou que sais-je encore ?

hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Ilse le Lun 28 Sep 2015 - 22:03

@hypermnestre a écrit:
@Luigi_B a écrit:Malheureuse ! Et l'INTERdisciplinarité ?
Donc, si un professeur de lettres veut un EPI LCA sur, par exemple, les mythes antiques dans le théâtre du XVIIe, ce n'est pas possible ? Ou il faut qu'il trouve un moyen d'ouvrir son projet pour y associer un professeur d'histoire, EPS, SVT ou que sais-je encore ?

Eh oui, c'est le principe : un prof d'histoire par exemple qui donnera 0,5h/semaine pour ton projet (et aura donc 0,5h pour faire son programme...)

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Luigi_B le Lun 28 Sep 2015 - 22:07

Maintenant que tu en parles, hypermnestre, il y a dans les nouveaux programmes de français cette bizarrerie :



Le français est ici associé à l'histoire et... aux langues anciennes. Comme si elles existaient encore dans le tronc commun.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Luigi_B le Lun 28 Sep 2015 - 22:20

Je crois que nous venons de découvrir l'EPI monodisciplinaire, autrement nommé...

Spoiler:
...le cours !

PS Question posée à Michel Lussault sur Twitter.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par Kea le Mar 29 Sep 2015 - 0:18

@Ilse a écrit:
@Kea a écrit:
@Ilse a écrit:
@Kea a écrit: Il faut avoir conscience que :
- le choix d'EPI engage tous les profs des disciplines concernées à un niveau donné (puisque l'arrêté stipule que "Le volume horaire et les programmes des enseignements communs d'un cycle sont identiques pour tous les élèves") : ce n'est pas à deux qu'il faut se concerter, mais peut-être à quatre, cinq, six...

Puisque les EPI sont des heures disciplinaires, juste travaillées différemment (mais avec le même programme), et prises sur les heures disciplinaires, tous les élèves auront donc le même volume horaire, qu'ils fassent ou non un EPI ? Ne peut-on pas imaginer faire des EPI différents selon les classes alors ?

Justement, le texte parle d'enseignements communs (et non d'enseignements disciplinaires ; d'après l'arrêté, il existe 2 types d'enseignements : communs et complémentaires) : tous les élèves devraient avoir la même répartition entre enseignement commun et EPI (avoir le même volume horaire total ne suffit pas) et le même programme en enseignement commun.
Alors si les 4e1 ont un EPI Maths (1h) - Anglais (0,5h), les 4e2 devront avoir la même ventilation. Et puisque les programmes des enseignements communs devront être les mêmes, je comprends que la partie du programme qui est traitée en enseignement commun en 4e1 ne peut pas l'être en EPI en 4e2. Donc tous les profs de 4e1, 4e2 etc. doivent s'accorder sur les volumes horaires et la répartition des programmes entre enseignement commun et EPI.

Anticiper les aspects pratiques de cette réforme, ce n'est pas se préparer à l'appliquer.
C'est mettre en évidence des aspects aussi débiles que celui-ci afin de les présenter aux collègues, CDE, parents.

Tu en es sûre ? C'est écrit où ?

C'est ce que je comprends par "Le volume horaire et les programmes des enseignements communs d'un cycle sont identiques pour tous les élèves" (article 2 de l'arrêté du 19 mai 2015).
Le décret distingue deux types d'enseignements : "Les enseignements obligatoires dispensés au collège se répartissent en enseignements communs à tous les élèves et en enseignements complémentaires définis par l'article L. 332-3 [du Code de l'Education]" (concrètement : EPI et AP).

Si la 4e1 a un EPI Maths-Anglais et la 4e2 un EPI Maths-Français, les élèves de ces deux classes n'ont pas le même volume horaire d'enseignements communs en Anglais et en Français. Ils n'ont pas non plus le même programme d'enseignements communs puisqu'une partie de l'Anglais, par exemple, sera traitée en EPI en 4e1, et en enseignement commun en 4e2.

L'arrêté parle d'un volume horaire et d'un programme sur le cycle, et non sur le niveau. Mais je ne vois pas comment on pourrait mieux s'en sortir en tenant compte du cycle dans son ensemble, pour chaque élève.

Peut-être ai-je une analyse trop restrictive ?

Kea
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la DGESCO ou le CSP buttent sur l'EPI LCA...

Message par hypermnestre le Mar 29 Sep 2015 - 8:06

@Luigi_B a écrit:Je crois que nous venons de découvrir l'EPI monodisciplinaire, autrement nommé...

Spoiler:
...le cours !

PS Question posée à Michel Lussault sur Twitter.
Mais, Loys, vous pensez ce que je pense ? A savoir qu'il s'agit, a minima, d'une énorme bourde, d'un signe d'incompétence qui donne le vertige, au pire, d'un mensonge éhonté, d'une arnaque sans nom ?
On voit qu'ils ont eu toutes les difficultés du monde à proposer quatre pauvres exemples d'EPI LCA... mais les deux derniers exemples ne peuvent être des EPI, et les professeurs les proposant seront reboutés : ils ne sont pas interdisciplinaires ! Seule une matière (le français) pourra y contribuer !
furieux

hypermnestre
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum