Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par Invité le Ven 12 Juin 2009 - 20:34

@épautre a écrit:MERCI caro11...

Prof de quoi? C'était juste une question.

et qui reste là pour l'ensemble de celles et ceux qui consultent ce forum.

Lulumae, car elle est une experte, a oublié, qu'il y a des centaines de collègues qui comme moi ont quotidiennement lu / visité ce forum avant de se lancer.

Lu en silence.

je ne suis pas persuadé que la la réaction de lulumachin Twisted Evil (non, attends avant de me déchirer sur ton clavier: c'est de l'humour) donne envie à de nouvelles personnes de s'exprimer ici!

OR n'est-ce pas le but recherché? l'échange?

Vous en faites pas pour Lulamae, elle n'a d'expert que le nombre de messages ! Et d'ailleurs, elle est déjà sortie !


Dernière édition par lulamae le Ven 12 Juin 2009 - 20:38, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par Invité le Ven 12 Juin 2009 - 20:37

Je suis désolée de voir la tournure que prend ce topic.
J'ai vu que tu m'as écrit, Epeautre, mais je veux prendre le temps de te répondre. Je le ferai après le repas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par Amaliah le Ven 12 Juin 2009 - 20:39

Lulamae, j'espère que le "vous" ne s'adresse pas à moi...
Et si on se calmait tous? Les échanges gagneraient à être plus courtois, non?

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par Invité le Ven 12 Juin 2009 - 20:39

Camélionne a écrit:Je suis désolée de voir la tournure que prend ce topic.
J'ai vu que tu m'as écrit, Epeautre, mais je veux prendre le temps de te répondre. Je le ferai après le repas.

C'est moi qui suis désolée, Camélionne : réponds à Epautre qui se sent mal accueilli, je ne m'en mêlerai plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par Invité le Ven 12 Juin 2009 - 20:40

Caro11 a écrit:Lulamae, j'espère que le "vous" ne s'adresse pas à moi...
Et si on se calmait tous? Les échanges gagneraient à être plus courtois, non?

Mais non, je vouvoyais poliment Epautre. Bon, euh, n'en jetez plus, hein, j'ai compris ! pale

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par épautre le Ven 12 Juin 2009 - 20:50

oh là là TOUT LE MONDE!!!!!!

_________________
Pourquoi faut-il que les hommes s'ennuient. (J. Brel) http://video.muzika.fr/clip/16851

MUTATIS MUTANDIS.

épautre
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par Amaliah le Ven 12 Juin 2009 - 20:56

@lulamae a écrit:
Camélionne a écrit:Je suis désolée de voir la tournure que prend ce topic.
J'ai vu que tu m'as écrit, Epautre, mais je veux prendre le temps de te répondre. Je le ferai après le repas.

C'est moi qui suis désolée, Camélionne : réponds à Epautre qui se sent mal accueilli, je ne m'en mêlerai plus.

Oups! Je ne m'en sors plus, je voulais éditer mon ancien message pour corriger l'orthographe du pseudo Epautre que j'ai écorché et ça modifie la place de mon message apparemment, je ne corrige donc pas les autres. Désolée Epautre!

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par épautre le Ven 12 Juin 2009 - 21:03

@ lulumae..... Wink stop là. Drapeau blanc, please... pas besoin de ça là maintenant, si je viens ici là maintenant c'est PAS pour me battre!! Juste pour échanger des points de vue qui peuvent être contradictoires et / ou opposés.

(me battre... ça je le fais assez avec mes élèves.)

-------------------------------------------

ET TOUT LE MONDE ..... ALLEZ participez!!!


au pire, vous subirez les flammes de lulumae (elle est très méchante si vous dîtes des bêtises..... Evil or Very Mad Genre elle va vous CASSER direct!)

Non, là encore c'est de l'humour.... donc à prendre au 3ème degré.

Je suis persuadé que LULU..... n'est pas méchante.

_________________
Pourquoi faut-il que les hommes s'ennuient. (J. Brel) http://video.muzika.fr/clip/16851

MUTATIS MUTANDIS.

épautre
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par V.Marchais le Ven 12 Juin 2009 - 21:05

@Victoria a écrit: je me suis longtemps sentie professeur de lettres, aujourd'hui je dirais que je suis davantage prof de langue (quand je ne suis pas éducatrice, hélas, c'est une autre question) : il est essentiel que les élèves issus de milieux défavorisés comprennent que leur salut -social, professionnel, personnel- passe par la maîtrise de la langue.

Bonsoir,

Je ne vois pas d'opposition entre les deux. On étudie la langue lors du temps spécifique du cours de grammaire - c'est très important - mais aussi par les textes, en s'efforçant de les comprendre, de s'approprier leur vocabulaire, certaines de leurs tournures, et de réemployer ces éléments à l'écrit.
C'est drôle, cet après-midi, je discutais avec une collègue qui s'effarouchait du choix de textes très classiques de mon manuel : Hésiode, Perrault, La Fontaine, Hugo... "Pour nos élèves, disait-elle (nous sommes en ZEP, nous aussi), c'est une langue étrangère." Certes. Mais si mes choix sont ambitieux, je me donne aussi les moyens de les rendre accessibles aux élèves : nous travaillons énormément le vocabulaire, à chaque texte et, régulièrement, nous faisons une leçon thématique. Deux de ces leçons sont consacrées à la langue classique - cela peut paraître prématuré en Sixième, mais quoi ? c'est la langue de Perrault, La Fontaine, Molière, tous au programme, c'est comme ça. Je ne comprends pas que les autres manuels, à l'issue de l'étude d'une pièce de Molière, n'aient rien de mieux à proposer en vocabulaire que la tarte à la crème du "vocabulaire du théâtre" : nos élèves n'ont-ils rien de plus urgent à apprendre que "poulailler", "baignoire", "régisseur" et "didascalie" ? La langue de Molière, peut-être ? Puisqu'on la retrouvera en 5e et en 4e, autant s'y atteler tout de suite. "Tu es folle ? trop difficile." Et là, c'est le serpent qui se mord la queue : on n'étudie pas le vocabulaire parce qu'il serait trop difficile, et l'on rend ainsi définitivement inaccessible tous les textes qui l'emploient, démontrant ce qui était posé a priori : ces textes sont trop difficiles. Ca me rend folle des raisonnements pareils ! Tous ces combats abandonnés d'avance !

J'étudie des textes ambitieux, mais j'accompagne soigneusement les élèves : nous faisons beaucoup de vocabulaire, beaucoup de syntaxe - et tout se passe bien. L'enrichissement de leur lexique est sensible, et même, pour un certain nombre, l'enrichissement des tournures utilisées à l'écrit.

Je crois que c'est cela, le vrai décloisonnement - pas l'obligation absurde de lier étroitement chaque leçon de grammaire aux textes étudié, parfois au prix de la progression grammaticale même : mais éclairer régulièrement un domaine par un autre. C'est ce que fait Camélionne quand elle convoque la grammaire pour prolonger une dictée. Cela ne peut qu'aider les élèves.

Il ne faut pas opposer enseignement de la langue et étude des textes mais nourrir sans cesse l'un de l'autre. Le bagage culturel aussi est socialement discriminant.

Cordialement,
Véronique.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par missfifi le Ven 12 Juin 2009 - 21:11

@V.Marchais a écrit:
@Victoria a écrit: je me suis longtemps sentie professeur de lettres, aujourd'hui je dirais que je suis davantage prof de langue (quand je ne suis pas éducatrice, hélas, c'est une autre question) : il est essentiel que les élèves issus de milieux défavorisés comprennent que leur salut -social, professionnel, personnel- passe par la maîtrise de la langue.

Bonsoir,

Je ne vois pas d'opposition entre les deux. On étudie la langue lors du temps spécifique du cours de grammaire - c'est très important - mais aussi par les textes, en s'efforçant de les comprendre, de s'approprier leur vocabulaire, certaines de leurs tournures, et de réemployer ces éléments à l'écrit.
C'est drôle, cet après-midi, je discutais avec une collègue qui s'effarouchait du choix de textes très classiques de mon manuel : Hésiode, Perrault, La Fontaine, Hugo... "Pour nos élèves, disait-elle (nous sommes en ZEP, nous aussi), c'est une langue étrangère." Certes. Mais si mes choix sont ambitieux, je me donne aussi les moyens de les rendre accessibles aux élèves : nous travaillons énormément le vocabulaire, à chaque texte et, régulièrement, nous faisons une leçon thématique. Deux de ces leçons sont consacrées à la langue classique - cela peut paraître prématuré en Sixième, mais quoi ? c'est la langue de Perrault, La Fontaine, Molière, tous au programme, c'est comme ça. Je ne comprends pas que les autres manuels, à l'issue de l'étude d'une pièce de Molière, n'aient rien de mieux à proposer en vocabulaire que la tarte à la crème du "vocabulaire du théâtre" : nos élèves n'ont-ils rien de plus urgent à apprendre que "poulailler", "baignoire", "régisseur" et "didascalie" ? La langue de Molière, peut-être ? Puisqu'on la retrouvera en 5e et en 4e, autant s'y atteler tout de suite. "Tu es folle ? trop difficile." Et là, c'est le serpent qui se mord la queue : on n'étudie pas le vocabulaire parce qu'il serait trop difficile, et l'on rend ainsi définitivement inaccessible tous les textes qui l'emploient, démontrant ce qui était posé a priori : ces textes sont trop difficiles. Ca me rend folle des raisonnements pareils ! Tous ces combats abandonnés d'avance !

J'étudie des textes ambitieux, mais j'accompagne soigneusement les élèves : nous faisons beaucoup de vocabulaire, beaucoup de syntaxe - et tout se passe bien. L'enrichissement de leur lexique est sensible, et même, pour un certain nombre, l'enrichissement des tournures utilisées à l'écrit.

Je crois que c'est cela, le vrai décloisonnement - pas l'obligation absurde de lier étroitement chaque leçon de grammaire aux textes étudié, parfois au prix de la progression grammaticale même : mais éclairer régulièrement un domaine par un autre. C'est ce que fait Camélionne quand elle convoque la grammaire pour prolonger une dictée. Cela ne peut qu'aider les élèves.

Il ne faut pas opposer enseignement de la langue et étude des textes mais nourrir sans cesse l'un de l'autre. Le bagage culturel aussi est socialement discriminant.

Cordialement,
Véronique.

Nous avons travaillé cette semaine la langue de Molière avec votre support, et ce fut un régal! topela

missfifi
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par Marie-Noire le Ven 12 Juin 2009 - 21:17

J'aime beaucoup cette façon de voir les choses. Et j'espère progresser dans ma façon d'accompagner les élèves dans la découverte des textes "difficiles".

Marie-Noire
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par V.Marchais le Ven 12 Juin 2009 - 21:19

Caro11 a écrit:
Moi je trouve ça bien ce que tu proposes Camélionne, la 1° question risque d'être longue à faire cependant.

Re bonsoir,

Ce serait ma seule réserve aussi - car je suis tout à fait favorable à l'utilisation de la grammaire lors des dictées. Latin obligatoire et retour de la dictée-questions, voilà qui serait fantastique.
Sérieusement, je crois que vous pourriez profiter des questions, Camélionne, pour aider vos élèves à réfléchir sur leur orthographe. Il s'agirait de limiter beaucoup plus les questions, mais de les choisir de manière à ce que la réponse permette aux élèves d'apporter d'éventuelles correction à leur texte. Exemple : demander la fonction d'un attribut doit entraîner une réflexion sur l'accord. Idem pour la nature d'un adjectif ou d'un adverbe. En ce qui me concerne, j'ajoute aussi des questions d'analyse verbale : donner le temps, le mode, la voix, la personne et le nombre de quelques formes choisies permet d'identifier un futur et d'ajouter le e muet qu'on a failli oublier, de réaliser qu'on a là une série de passés simples et de corriger son -ais en -ai, qu'ici, c'est du subjonctif, donc gare aux terminaisons... Je pose aussi des questions de vocabulaire : demander le sens d'un mot peut attirer l'attention sur des homonymes (dans ma dernière dictée, cela a permis à certains élèves de corriger "poil" en "poêle" - et à la plupart de réaliser qu'ils ne savaient pas écrire "poêle") ; demander un mot de la même famille peut faire prendre conscience d'une consonne muette... En plus, ces exercices donnent des méthodes de réflexion. Bref, c'est tout bénef.
Donc, mon avis, ce serait : le principe est excellent, mais peut-être vaut-il mieux faire un peu moins, et plus ciblé ?

Bonne soirée,
Véronique.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par Invité le Ven 12 Juin 2009 - 21:21

Honnêtement, la nature des mots, c'est une des questions que les élèves (tous ensemble) traitent le plus rapidement. C'est sur les fonctions qu'ils peinent...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par V.Marchais le Ven 12 Juin 2009 - 21:26

@missfifi a écrit:
Nous avons travaillé cette semaine la langue de Molière avec votre support, et ce fut un régal! topela

Merci, missfifi, ça fait chaud au coeur ce genre de retour.
A mon avis, pour la langue de Molière, le grand secret, c'est de jouer : pour bien jouer, il faut avoir appris, et compris ! Et ce qu'on a joué sur scène, dans l'émotion, la douleur et la fierté, on le retient.
"Mets la langue de Molière dans ta bouche, que je dis aux élèves ! Mais non, ce n'est pas sale !"

Bonne soirée,
Véronique.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par Invité le Ven 12 Juin 2009 - 21:29

Où se trouve-t-il, ce support? Ca m'intéresse beaucoup, Véronique! Se trouve-t-il dans la BDD?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par miss terious le Ven 12 Juin 2009 - 21:47

Camélionne, comme toi je me suis lancée (avec mes 3è) dans ce que je pensais être de petits exercices d'analyse grammaticale, en me concentrant à chaque fois sur UN point bien précis. J'avais commencé à le faire comme en rituel, au début de certaines heures. Hélas! au lieu d'y passer les 10-15 min. escomptées, je me retrouvais à ne pas avoir assez d'une heure... Et pourtant, ce n'était rien de compliqué : donner la nature des mots dans une phrase, analyser les prop. dans une autre, indiquer la forme d'une phrase, passer d'un discours à l'autre... Autant de notions pourtant (re)travaillées au préalable avec eux. Il s'agissait pour moi d'exercices pour "enfoncer le clou". Hélas ! - encore une fois - j'en parle au passé. Ce rituel était chronophage (parce que devant leur ignorance, il me fallait refaire un cours sur la notion envisagée) et je n'avançais vraiment pas assez dans le programme.

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par Carabas le Ven 12 Juin 2009 - 21:57

@V.Marchais a écrit:Mais si mes choix sont ambitieux, je me donne aussi les moyens de les rendre accessibles aux élèves : nous travaillons énormément le vocabulaire, à chaque texte et, régulièrement, nous faisons une leçon thématique. Deux de ces leçons sont consacrées à la langue classique - cela peut paraître prématuré en Sixième, mais quoi ? c'est la langue de Perrault, La Fontaine, Molière, tous au programme, c'est comme ça. Je ne comprends pas que les autres manuels, à l'issue de l'étude d'une pièce de Molière, n'aient rien de mieux à proposer en vocabulaire que la tarte à la crème du "vocabulaire du théâtre" : nos élèves n'ont-ils rien de plus urgent à apprendre que "poulailler", "baignoire", "régisseur" et "didascalie" ? La langue de Molière, peut-être ? Puisqu'on la retrouvera en 5e et en 4e, autant s'y atteler tout de suite. "Tu es folle ? trop difficile." Et là, c'est le serpent qui se mord la queue : on n'étudie pas le vocabulaire parce qu'il serait trop difficile, et l'on rend ainsi définitivement inaccessible tous les textes qui l'emploient, démontrant ce qui était posé a priori : ces textes sont trop difficiles. Ca me rend folle des raisonnements pareils ! Tous ces combats abandonnés d'avance !
Ca, c'est ce que j'ai eu toutes les peines du monde à faire comprendre à une bibliothécaire de section jeunesse de ma bibliothèque de stage l'an dernier. Elle trouvait incroyable qu'on fasse Molière en 6e et estimait qu'en classe, il fallait faire des textes que les élèves comprendraient parfaitement et facilement. Je lui ai demandé à quoi servirait le prof dans ces cas-là... que l'intérêt était peut-être de s'atteler à des textes difficiles mais de les défricher. Je ne crois pas l'avoir convaincue. En même temps, elle était du genre à refuser de prêter des livres qu'elle jugeait trop difficiles pour les enfants. Je l'ai vue prendre des mains d'un enfant de CP un livre trop gros "parce qu'il ne le lirait pas, de toute façon".

Evidemment, si on se cantonne à Oui Oui...


Dernière édition par Carabas le Ven 12 Juin 2009 - 23:18, édité 1 fois

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par V.Marchais le Ven 12 Juin 2009 - 22:17

Camélionne a écrit:Où se trouve-t-il, ce support? Ca m'intéresse beaucoup, Véronique! Se trouve-t-il dans la BDD?

Re bonsoir,

Aïe ! non ! Si je mets ça dans la BDD, mon éditeur me fait un procès ! (Audrey, saute ce message : je vais faire de la publicité !) C'est dans un manuel tout beau tout neuf qui s'appelle "Terre des Lettres", chez Nathan. Vous devez bien l'avoir quelque part en spécimen dans votre établissement : photocopiez discrètement la page 280. Mais vous dites pas que c'est moi qui vous l'ai dit...

Véronique, auto-photocopilleuse !

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par Invité le Ven 12 Juin 2009 - 22:21

Je débarque, moi! Tu travailles pour une maison d'édition? Première nouvelle!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par Victoria le Ven 12 Juin 2009 - 23:49

"Il ne faut pas opposer enseignement de la langue et étude des textes
mais nourrir sans cesse l'un de l'autre. Le bagage culturel aussi est
socialement discriminant."

Bien sûr, il est hors de question de distinguer langue et littérature : mes élèves lisent beaucoup - et des textes très classiques - mais je passe moins de temps sur les notions littéraires trop techniques et je fais de la langue et de la compréhension des textes ma priorité. Bien souvent, les textes deviennent des "prétextes" à l'étude du schéma narratif, de la focalisation ou autres théories, que je trouve intéressantes en tant que professeur de lettres, mais superflues pour des élèves qui ne savent pas conjuguer au présent...

Victoria
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par V.Marchais le Sam 13 Juin 2009 - 7:17

Camélionne a écrit:Je débarque, moi! Tu travailles pour une maison d'édition? Première nouvelle!

Bonjour Camélionne,

Non, non, tu ne débarques pas. Je ne travaille pas pour une maison d'édition : je suis professeur de collège, comme toi. Mais voilà, pour résumer, depuis le temps que je publie sur le net dans un but militant, un jour, Abraxas m'a mis un grand coup de pied aux fesses en disant : "Publie !" Abraxas ayant le pied long et large, je ne me le suis pas fait dire deux fois. Et le résultat est un manuel publié chez Nathan.

Vous remarquerez que cela plaide grandement en faveur de la pédagogie du coup de pied aux fesses. Nous parlions dans ce fil du travail des élèves : en tire les conclusions qui s'imposent qui veut...

Cordialement,
Véronique.

PS : Abraxas, j'ai un bleu, là.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par Invité le Sam 13 Juin 2009 - 8:46

@V.Marchais a écrit: je suis professeur de collège, comme toi. Mais voilà, pour résumer, depuis le temps que je publie sur le net dans un but militant, un jour, Abraxas m'a mis un grand coup de pied aux fesses en disant : "Publie !"

Mais que veux-tu dire par "publier dans un but militant?"
Je dois être siphonnée du cerveau, je ne comprends rien, ce matin!
Tu militais pour quoi?
Bises,
Cam'

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par V.Marchais le Sam 13 Juin 2009 - 9:09

Re bonjour, Camélionne,

Eh bien, en vrac, je militais pour le retour à un enseignement méthodique de la grammaire à l'heure où (il y a six ou sept ans) la mode était à la Sainte-Séquence, avec interdiction de faire de la grammaire décrochée (les mots cloisonné ou décroché étant alors plus obscènes que tout), pour un travail substantiel du vocabulaire, clé de voûte de la compréhension, quand l'étude du vocabulaire se trouvait réduite à un vague travail sur la formation des mots ou l'étymologie et que l'apprentissage par coeur et régulier de définitions paraissait horriblement réactionnaire ; pour une approche vivante des textes, débarrassée de la théorie des discours qui nous faisait oublier la spécificité des textes pour n'aborder que ce qu'ils avaient de régulier du point de vue discursif, c'est-à-dire de non significatif, d'inintéressant (je caricature à peine) ; contre la dérive techniciste de l'étude des textes ; contre le remplacement de la grammaire scolaire par une linguistique non normative ; contre une certaine vision des séquences qui conduit à instrumentaliser les textes (prétextes à l'étude de la langue) et à déstructurer les progressions grammaticales, empêchant les élèves de percevoir jamais la langue comme système cohérent ; contre un décloisonnement mal pensé qui conduisait à enfermer chaque notion grammaticale dans une séquence précise et à empêcher les réinvestissements réguliers, seuls garants de la fixation des connaissances...

Je ne prétends pas avoir été précurseur : j'ai suivi mon instinct, ma raison, et la voie ouverte par des associations comme Sauver Les Lettres et le GRIP, avec lesquels j'ai collaboré. Ca a probablement été plus facile pour moi que pour Lulumae, d'explorer ces voies, parce que je suis arrivée dans le métier à peu près au moment où ces associations prenaient corps : j'ai été relayée dans mes interrogations, épaulée dans mes choix, et guidée dans mes recherches par des collègues chevronnés.

Concrètement, ça fait quelques années que, pour défendre une autre approche des textes, un autre enseignement possible de la langue, je publie, tant bien que mal, des études de texte hors cadre séquentiel, des travaux sur le vocabulaire, des fiches de grammaire (même si, n'étant pas grammairienne, je ne m'aventure sur ce terrain qu'avec la plus grande prudence)...
Si cela t'intéresse, tu trouveras beaucoup de ces travaux sur Dictame.net (ou sur sauver les élèves, si le site rouvre).

Bonne journée,
V.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par Invité le Sam 13 Juin 2009 - 9:11

Ton travail m'intéresse beaucoup, Véronique.
Pour de mystérieuses raisons, je ne suis jamais parvenue à me connecter sur Dictame!
Me voilà cuite!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par Amaliah le Sam 13 Juin 2009 - 9:28

Camélionne, pour te connecter à Dictame, tu dois d'abord t'inscrire à la liste de diffusion et eux te fournissent le mot de passe qui change très régulièrement. Moi aussi je n'avais jamais compris comment me connecter!

Pour V. Marchais, je rajoute qu'elle a présenté sa démarche dans un post intitulé "Un nouveau manuel, mais lequel?" notamment.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse grammaticale régulière : qu'en pensez-vous?

Message par Invité le Sam 13 Juin 2009 - 10:20

Véronique, je ne suis plus sur Dictame, mais je suis restée assez longtemps sur la liste de diffusion pour y goûter votre travail et votre engagement. J'ai même copié vos exercices et je m'en sers pour fabriquer des exercices "à ma sauce".
Je pense que ce qui a nui aux gens de ma génération, cela a été d'arriver dans des IUFM nouvellement implantés, et très militants eux aussi... Tout ce qui n'était pas dans la droite ligne de la séquence et du décloisonnement était suspect. Je suis contente qu'on en revienne, et je me suis pas mal intéressée à des associations telles que Sauver les Lettres, justement. Et je cherche encore.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum