"Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Reine Margot le Sam 29 Aoû 2015 - 16:58

Et sinon, je me souviens de cours "psychologie de l'adolescent" à l'IUFM, il y en a aussi au PAF.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Iphigénie le Sam 29 Aoû 2015 - 17:03

Je crois que le plus pernicieux dans l'école aujourd'hui c'est justement de s'être mise au service prétendument,du bonheur de l'enfant- du moins dans sa théorie- de son bien-être physique et mental, de son épanouissement social. Ce faisant elle est devenue tentaculaire tendant à ingurgiter et monopoliser tout l'univers de l'enfant en prenant en charge des loisirs, son alimentation, ses relations à autrui, patents, camarades, société etc Et ainsi elle est devenue un système carcéral puisqu'en quelque sorte il devient impossible d'en sortir. Manque plus que le potager bio.
Elle a oublié finalement la nécessité, pour se construire, de pouvoir se révolter, s'opposer, prendre des chemins de traverse: mais pour cela il faut qu'il y ait un chemin, pas une cour de récréation permanente.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par mathmax le Sam 29 Aoû 2015 - 17:08

@the educator a écrit:
@Mathmax a écrit:Pour résumer, l'adolescence se déroule dans le cadre scolaire. Accuser ce dernier des maux de l'adolescence est donc facile mais pas forcément pertinent.
C'est idiot de dire ça: il suffit de rencontrer des adolescents hors du circuit classique pour se rendre compte que l'ado apathique, c'est une construction (l'école n'est pas seule responsable).
Bien sur que ton ennui t'appartenait! c'est ce qu'on appelle la résignation! On doit pouvoir dire la même chose de tout un tas de névrose... QUelle est ton explication, tu portait le gène de l'ennui Laughing

Je ne m'y connais pas trop en génétique, mais ce ne devait pas être un gène, puisque cet ennui a disparu par la suite, sans changement dans l'environnement ! Very Happy Et non, ennui et résignation n'ont rien à voir, et l'apathie est encore autre chose ! Ces périodes d'ennui ont d'ailleurs été, pour beaucoup, fort fécondes comme tentent de te l'expliquer plusieurs personnes sur ce fil. Mais, à te lire, tu sembles enfermé dans une sorte de ressentiment contre le système scolaire, et peu désireux de confronter tes certitudes à d'autres opinions.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein

mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par mathmax le Sam 29 Aoû 2015 - 17:14

@Iphigénie a écrit:Je crois que le plus pernicieux dans l'école aujourd'hui c'est justement de s'être mise au service prétendument,du bonheur de l'enfant- du moins dans sa théorie- de son bien-être physique et mental, de son épanouissement social. Ce faisant elle est devenue tentaculaire tendant à ingurgiter et monopoliser tout l'univers de l'enfant en prenant en charge des loisirs, son alimentation, ses relations à autrui, patents, camarades, société etc Et ainsi elle est devenue un système carcéral puisqu'en quelque sorte il devient impossible d'en sortir. Manque plus que le potager bio.
Elle a oublié finalement la nécessité, pour se construire, de pouvoir se révolter, s'opposer,  prendre des chemins de traverse: mais pour cela il faut qu'il y ait un chemin, pas une cour de récréation permanente.

+1, tu exprimes ce que je ressentais sans parvenir à bien le cerner : une éducation parfaite serait "inhumaine", comme des parents parfaits. Et ces plages d'ennui ou de refus que nous avons pu nous octroyer étaient un peu comme un cocon où nous pouvions finir de nous construire à l'abri des regards.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein

mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par the educator le Sam 29 Aoû 2015 - 18:36

N'avais tu d'autres endroits à l'abri des regards que dans l'ennui?

@reine Margot a écrit:Ce faisant elle est devenue tentaculaire tendant à ingurgiter et monopoliser tout l'univers de l'enfant en prenant en charge des loisirs, son alimentation, ses relations à autrui, patents, camarades, société etc
peut être en prétention, parce que dans les faits, l'école n'occupe réellement aucun de ses espaces. Mais je suis d'accord, cette école du contrôle est envahissante, non pas parce qu'elle se soucie du bonheur des enfants, mais parce qu'elle le fait de manière préscriptive, et terriblement maladroite.

@Ronin a écrit:Tous les pédopsys de l'adolescence constatent qu'en plus des pathologies "transversales" il y a des thématiques spécifiques à l'adolescence comme la séparation, l'identité sexuelle etc. Dire qu'il n'y a rien de spécifique à l'adolescence c'est complètement faux. Il y a bien une spécificité de cet âge, qui d'ailleurs n'est "reconnu" que depuis peu.
Bien sur. Mais pour la plupart des gens, pedopsys y compris, un adolescent est scolarisé, se frotte à différents mécanismes de résignations qui lui laissent des moignons à la place des membres (je parlais tout a l'heure de la "paleur" des ados scolarisés à côtés des non sco que je connais). Les pedopsys traitent d'UNE adolescence, occidentale, industrialisée, qui va à l'école depuis ses 3 ans, vit dans un monde ou les gens se dévorent, et voit ses parents quelques heures par jour. Je ne nie pas qu'il y ait des constantes, mais je n'ai jamais lu de psys qui travaillent avec autre chose que CES ados là.
@Reine Margot a écrit:
Eh oui, un adulte est capable de s'imposer quelque chose qu'il ne trouve pas amusant parce qu'il y trouve du sens et qu'il peut se projeter dans l'avenir. Mais une réfléxion à long terme telle que "faire des gammes à la guitare pour pouvoir en jouer un jour", un adolescent en est rarement capable, et il est très difficile de faire comprendre "à quoi servent" les choses qu'on leur demande d'apprendre. Même quand on répond à la question (du style "tu apprends la grammaire et l'orthographe pour pouvoir t'exprimer en bon français un jour, ce qui fera la différence dans la société plus tard"), c'est trop loin pour eux. Et pourtant on le leur impose, car c'est nécessaire, même s'ils ne le comprendront que plus tard. Et généralement ils comprennent pourquoi c'était important plus tard, et regrettent de ne pas avoir plus travaillé.
tu décris très bien les ados avec lesquels on travaille. Mais pour moi si on n'en est là c'est parce qu'on a raté des tas de choses. Quand je lis qu'apprendre la grammaire et l'orthographe sert a plus tard a faire la difference, je me dis qu'on prépare de drôles d'adultes! Comme si l'enfant n'avait pas besoin d'écrire! de raconter, de faire "comme dans les livres"! Et pour ce faire, il faut bien écrire, ne pas se feliciter quand c'est ecrit de traviole, reprendre les premiers mots, les premières lignes, en montrant qu'écrire "faux", c'est ne pas se faire comprendre, c'est maquer son intention. Alors bien sur il faut avoir grandi dans un contexte ou l'importance de l’écrit est rappelée, ou le besoin de lire et d’écrire est tangible, mais ça existe vraiment, tous les enfants ne sont pas comme ceux de nos classes!!

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Reine Margot le Sam 29 Aoû 2015 - 18:46

"Faire la différence", ie la maîtrise de la langue est capitale maintenant pour être embauché, on ne compte plus les entreprises qqui font de la remise à niveau de leurs cadres en ce domaine. Et sinon oui, la langue c'est aussi le pouvoir. Ca sert aussi à avoir plaisir à écrire des histoires et les écrire bien, mais cette dimension est également importante. Il ne s'agit pas d'en faire des ambitieux en soi, mais dans les milileux défavorisés la langue est un élément pour s'en sortir (cf le fil sur Cécile Ladjali, issue de milieu populaire et agrégée)

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par the educator le Sam 29 Aoû 2015 - 18:56

Cette fois c'est toi qui défend le savoir "utile". Tu as raison sur toute la ligne, mais je crois que penser le langage comme un moyen d'être du bon côté de la ligne (puisque c'est ce que signifie "s'en sortir"), c'est presque une déviance. Et évidemment que ça ne peut pas faire rêver l'enfant ou l'ado! Quand l'auteure parle de réenchanter l'école, quand Stiegler parle de réenchanter le monde, moi j'aimerais bien "réenchanter" le langage auprès de mes enfants, parce qu'avant de rendre service à leurs futurs employeurs, j’espère qu'elles trouveront des tas de moments pour s'exprimer correctement!

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Reine Margot le Sam 29 Aoû 2015 - 18:57

Mais le savoir "utile" n'est pas contradictoire avec ses autres fonctions...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Sophie 37 le Sam 29 Aoû 2015 - 19:02

@Reine Margot a écrit:
Mais que serait l'inverse de l'ennui? Etre motivé à apprendre? Mais au collège et au lycée, les profs de maths ou de physique pouvaient être très intéressants, ça ne m'aurait pas convaincue de m'intéresser aux maths. Pour tes exemples d'enfants descolarisés, je veux bien croire qu'on soit plus éveillé et motivé quand on a des parents qui ont les moyens de ne pas travailler et de donner des activités sur mesure pour chaque enfant.
Au lycée, je me rappelle avoir eu des profs qui m'ont vraiment intéressée à des matières que je n'aimais pas et pour lesquelles je n'étais pas spécialement douée (maths et sciences physiques). Je crois vraiment à l'effet maître ! Le fait est qu'il y a des profs plus intéressants que d'autres. C'est la vie !
Par contre, je n'opposerais pas l'ennui au ludique. Un cours peut être intéressant sans être ludique. Les profs dont je parlais juste avant n'étaient pas spécialement cools, loin de là d'ailleurs, ils étaient super carrés. Mais ils avaient une forte personnalité.

Sophie 37
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Reine Margot le Sam 29 Aoû 2015 - 19:04

C'est ce que je dis, même des profs plutôt intéressants n'ont jamais réussi à m'intéresser longtemps vu que j'avais décidé que je n'aimais pas la matière Very Happy

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Laura Ingalls le Sam 29 Aoû 2015 - 19:53

Je n'ai jamais rencontré de profs qui m'aient donné envie de m'intéresser aux matières qui ne me plaisaient pas d'emblée ... Résultat, j'étais la chouchoute des profs de français, histoire et philo, matières dans lesquelles j'avais des facilités et que j'aimais. Et je garde un très mauvais souvenir de l'anglais et des maths. La plupart des enseignants que j'ai eu ne s'intéressaient qu'aux bons élèves, et partaient du principe que ceux qui avaient des mauvais résultats étaient des feignants.
Et je ne parle même pas des humiliations quotidiennes, en cours de sport, quand le prof choisissait les meilleurs pour composer les équipes et que les derniers attendaient   avec honte, comme à une foire aux bestiaux. Et ceux qui rendaient les copies en cours à voix haute, avec des commentaires, en classant de la meilleure note à la pire... Et après, les profs de fac qui ne m'aimaient pas parce que j'avais l'outrecuidance de travailler en même temps pour financer mes études et que je loupais donc une partie des cours...

Tout cela commence à dater, et j'imagine que depuis 20 ans, les choses ont bien changé. Mais si j'écrivais un bouquin sur mes souvenirs d'école, il ne serait pas tendre. Quand je suis devenue enseignante, je me suis jurée que mes élèves prendraient du plaisir à venir tous les jours à l'école, et j'espère avoir réussi ce pari.

Laura Ingalls
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par PauvreYorick le Dim 30 Aoû 2015 - 16:51

« S'ennuyer » est pronominal. C'est un fait de langue particulièrement suggestif.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par philopoussin le Dim 30 Aoû 2015 - 16:57

@PauvreYorick a écrit:« S'ennuyer » est pronominal. C'est un fait de langue particulièrement suggestif.

Puisse cette remarque trouver un autre écho que celui de la page précédente... Very Happy

_________________

philopoussin
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par the educator le Dim 30 Aoû 2015 - 17:05

se casser la jambe, c'est aussi une construction pronominale Suspect

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Iphigénie le Dim 30 Aoû 2015 - 17:07

Ben oui: c'est pas l'autre qui vous les casse... Razz

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Olympias le Dim 30 Aoû 2015 - 17:12

Cet article est consternant

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par the educator le Dim 30 Aoû 2015 - 17:27

C'est ça que je ne comprends pas: en quoi ce retour d'experience est consternant? On n'a pas le droit de "subir" sa scolarité et les adultes que l'on nous impose??

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par nightowl le Dim 30 Aoû 2015 - 17:35

Disons que quand on a 27 ans et encore en master, l'école n'est pas si mal que cela...

nightowl
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Rendash le Dim 30 Aoû 2015 - 18:11

@nightowl a écrit:Disons que quand on a 27 ans et encore en master, l'école n'est pas si mal que cela...

Ouais, enfin, ça arrive même à des gens très bien, hein Very Happy

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Audrey le Dim 30 Aoû 2015 - 18:13

J'avais 26 ans quand j'ai obtenu le Capes...
Les parcours peuvent être très différents, tout le monde ne fait pas un parcours direct du bac vers le Capes... la vie chamboule parfois le chemin tout tracé... parfois aussi on change de voie en cours de route...

Bref, autant je trouve cet article d'une débile insignifiance, autant attaquer l'auteur du livre sur l'âge qu'elle a en master, c'est un peu, même carrément minable.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par nightowl le Dim 30 Aoû 2015 - 18:14

@Rendash a écrit:
@nightowl a écrit:Disons que quand on a 27 ans et encore en master, l'école n'est pas si mal que cela...

Ouais, enfin, ça arrive même à des gens très bien, hein Very Happy
Ouais, mais tu viens pas te plaindre que l'école t'ennuie. Tu t'en barres  avant.
C'est un peu trop facile de cracher dans une soupe que tu choisis de boire.


Dernière édition par nightowl le Dim 30 Aoû 2015 - 18:15, édité 1 fois

nightowl
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Rendash le Dim 30 Aoû 2015 - 18:14

@Audrey a écrit:
Les parcours peuvent être très différents, tout le monde ne fait pas un parcours direct du bac vers le Capes... la vie chamboule parfois le chemin tout tracé... parfois aussi on change de voie en cours de route...

Bref, autant je trouve cet article d'une débile insignifiance, autant attaquer l'auteur du livre sur l'âge qu'elle a en master, c'est un peu, même carrément minable.


topela

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par Audrey le Dim 30 Aoû 2015 - 18:19

@nightowl a écrit:
@Rendash a écrit:
@nightowl a écrit:Disons que quand on a 27 ans et encore en master, l'école n'est pas si mal que cela...

Ouais, enfin, ça arrive même à des gens très bien, hein Very Happy
Ouais, mais tu vient pas te plaindre que l'école t'ennuie. Tu t'en barres  avant.

Je tiens quand même à préciser un truc.
Là, vous ne dissertez pas sur le livre lui-même, mais vous extrapolez sur le compte-rendu qu'en fait une journaliste.

Le point de vue sur l'école de la jeune femme semble un tantinet plus nuancé que " L'école, on s'y ennuie à mourir!", non? La journaliste, même si son travail n'est pas d'une profondeur étourdissante, évoque tout de même des souvenirs très positifs laissés à l'auteur du livre par certains professeurs.

Que vous teniez pour certains à parler de l'idée que l'école doit être réformée parce que les élèves s'y ennuient, et sur la nature même de l'ennui, sa nécessité, ce qui naît de positif de l'ennui éprouvé, c'est une chose, que vous preniez cet article bien creux pour accabler de tous les reproches la jeune femme me paraît excessif, et même, ridicule, pour tout vous dire.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par nightowl le Dim 30 Aoû 2015 - 18:23

@Audrey a écrit:
@nightowl a écrit:
@Rendash a écrit:
@nightowl a écrit:Disons que quand on a 27 ans et encore en master, l'école n'est pas si mal que cela...

Ouais, enfin, ça arrive même à des gens très bien, hein Very Happy
Ouais, mais tu vient pas te plaindre que l'école t'ennuie. Tu t'en barres  avant.

Je tiens quand même à préciser un truc.
Là, vous ne dissertez pas sur le livre lui-même, mais vous extrapolez sur le compte-rendu qu'en fait une journaliste.

Le point de vue sur l'école de la jeune femme semble un tantinet plus nuancé que " L'école, on s'y ennuie à mourir!", non? La journaliste, même si son travail n'est pas d'une profondeur étourdissante, évoque tout de même des souvenirs très positifs laissés à l'auteur du livre par certains professeurs.

Que vous teniez pour certains à parler de l'idée que l'école doit être réformée parce que les élèves s'y ennuient, et sur la nature même de l'ennui, sa nécessité, ce qui naît de positif de l'ennui éprouvé, c'est une chose, que vous preniez cet article bien creux pour accabler de tous les reproches la jeune femme me paraît excessif, et même, ridicule, pour tout vous dire.

Non non un seul.
Je commence juste à souper de voir tout un tas de gens se plaindre de l'école et de ceux qui la font alors qu'ils en ont tiré partie.

Si vous préférez prendre des gants et faire des différences entre le livre et son auteur (qui a un droit de réponse aux articles), bien à vous. Il ne faut pas par contre se plaindre de prendre cher quand on tend constamment l'autre joue.

nightowl
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par the educator le Dim 30 Aoû 2015 - 18:24

Ouais, mais tu viens pas te plaindre que l'école t'ennuie. Tu t'en barres avant.
C'est un peu trop facile de cracher dans une soupe que tu choisis de boire.
C'est vrai, elle avait sans doute choisi les profs ennuyeux, imbus d'eux même, les cours superficiels, le fatalisme ambiant, les "têtes de défaite", comme dirait l'autre... Nan mais franchement?

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Longtemps je me suis ennuyée à l'école" : amusant... et accablant

Message par nightowl le Dim 30 Aoû 2015 - 18:27

@the educator a écrit:
Ouais, mais tu viens pas te plaindre que l'école t'ennuie. Tu t'en barres  avant.
C'est un peu trop facile de cracher dans une soupe que tu choisis de boire.
C'est vrai, elle avait sans doute choisi les profs ennuyeux, imbus d'eux même, les cours superficiels, le fatalisme ambiant, les "têtes de défaite", comme dirait l'autre... Nan mais franchement?

A la lire, cela a été une punition pendant 25 ans. Forcée en plus...
On a tous eu des mauvais profs et des mauvais collègues y compris dans le privé. On n'a pas eu que cela non plus !
Comme disait un des premiers commentaires "une ado attardée et égocentrée"

nightowl
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum