passer le concours et enseigner ds le privé/public

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par passme le Ven 28 Aoû 2015 - 17:29

Bonjour
Je sais que ce débat a été abordé de nombreuses fois,
cependant j'ai lu toutes les réponses, et je souhaiterais poser des questions en relation précise avec ma situation.
Je suis en 3e année d'art plastiques, et après j'envisage l'enseignement comme métier, (des arts plastiques).
Au début, j'envisageais d'enseigner dans le public, car pas besoin de chercher soi même son stage, puis son travail, de passer un entretien collégial en plus. Mais je me demande si les conditions d'enseignement dans le privé ne sont pas meilleures, un public qui paye pour l’éducation de ses enfants donc plus impliqué, responsable plus facile de faire cours. Donc des conditions moralement plus faciles à supporter. (J'ai entendu cela).
Seulement j'ai également entendu que cela était faux, que les élèves ne sont pas plus attentifs et respectueux dans le privé, et que les conditions de travail du privé peuvent etre plus dures ( élèves difficiles envoyés dans le privé en dernier recours). Mais aussi qu'on est moins protégé, moins de sécurité de l'emploi, salaire plus bas, plus de pression possible de la direction, et qu'on doit faire ses preuves pour être accepté, et que ce milieu peut etre corrompu, pas le réseau, et aussi que certains imposent des idées religieuses. On peut voir ses heures réduites à temps partiel. Pas de chômage en cas de perte de travailn et de retraite ( ces deux points je ne comprends pas).
J'ai aussi lu qu'on ne pouvait pas prétendre à évoluer vers des postes en université, ou d'inspection, et je suis justement quelqun qui apprécie bcp le fait davoir des possibilités dévolution interne. Ne plus avoir le choix ça me fait peur. Et enseigner en université m'interesse plus a long terme, que rester toute ma vie en collège/Lycée. Du moins je ne veux pas me fermer cette possibilité.

Ensuite, j'aI aussi lu qu'apres avoir passer le cafep, si on est décu par l'enseignement privé, on ne peut plus retourner dans l'enseignement public (même pas en repassant le CAPES?), alors qu'en ayant le capes, on peut faire une demande pour passer dans le privé, sans même a avoir à repasser des épreuves.
Je me suis dit pk ne pas tenter le public, et si ça se passe mal, aller ver le privé, apres tout si ce n'est pas fermé, passer le cafep semble etre restrictif des le départ.

L'interet dans le fait de passer le cafep semble plus resider dans le fait davoir la certitude de rester ds a région, par exemple pr les gens ayant des enfants etc... Après on m'a dit que dans mon académie (Lille/nord de france), il y a bcp de postes dc y'a pas vraiment raison d'être envoyé ailleurs, et je me dis que si on a une place pas trop nulle ds le classt y'a moyen de rester ds sa région et même de choisir un établissement qui "craint" pas trop.

Tout ceci n'est que "on dit" et confirmé par aucune expérience personnelle, alors en cas de coquille enorme veuillez ecxuser mon ignorance et me corriger.

Je suis dans le flou help, vous aurez ma reconnaissance infinie  veneration

passme
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par Flic-Flac le Ven 28 Aoû 2015 - 19:16

Bonjour passme, bienvenue sur le forum.

Sans répondre à toutes tes questions voici quelques remarques. Je précise que j'enseigne dans le privé.

@passme a écrit:
Au début, j'envisageais d'enseigner dans le public, car pas besoin de chercher soi même son stage, puis son travail, de passer un entretien collégial en plus.

Je n'ai jamais eu à chercher mon stage ou un poste dans le privé. Tu dois confondre avec les suppléants qui contactent parfois eux-mêmes les établissements. Pour les titulaires, il y a un mouvement et on te donne un poste en fonction de différents critères.

@passme a écrit:Mais aussi qu'on est moins protégé, moins de sécurité de l'emploi, salaire plus bas, plus de pression possible de la direction, et qu'on doit faire ses preuves pour être accepté, et que ce milieu peut etre corrompu, pas le réseau, et aussi que certains imposent des idées religieuses. On peut voir ses heures réduites à temps partiel. Pas de chômage en cas de perte de travail et de retraite (ces deux points je ne comprends pas).

Si tu obtiens le CAFEP, tu n'es pas fonctionnaire et tu ne bénéficies donc pas de la sécurité de l'emploi. Il est donc possible qu'on ne te donne pas un temps complet s'il n'y a pas assez d'heures.
Le salaire est effectivement un peu plus bas puisque les cotisations ne sont pas les mêmes. La retraite est aussi plus basse car elle n'est pas calculée sur les 6 derniers mois (comme pour tous les salariés du privé).
Pour ce qui est de l'aspect religieux, cela dépend beaucoup de la région dans laquelle tu es nommé puis de ton établissement. Il y a vraiment de tout sur ce point dans le privé.
Sur la corruption, le réseau, je ne vois pas ce que tu veux dire.


@passme a écrit:Ensuite, j'ai aussi lu qu'après avoir passer le cafep, si on est déçu par l'enseignement privé, on ne peut plus retourner dans l'enseignement public (même pas en repassant le CAPES?), alors qu'en ayant le capes, on peut faire une demande pour passer dans le privé, sans même a avoir à repasser des épreuves.

Pour passer du privé au public, il faut effectivement repasser le concours (capes).
Il est par contre possible de passer du public au privé mais c'est il me semble de plus en plus rare. Mieux vaut ne pas trop compter là-dessus.

@passme a écrit:L'intérêt dans le fait de passer le cafep semble plus résider dans le fait d'avoir la certitude de rester ds sa région, par exemple pr les gens ayant des enfants etc...

Attention, même dans le privé, il n'y a aucune certitude de rester dans sa région d'origine. Le mouvement est désormais national. Après avoir obtenu le concours, il est donc possible d'être envoyé en dehors de son académie. Cela reste peu fréquent mais n'est pas rare.

Flic-Flac
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par Chertea le Ven 28 Aoû 2015 - 23:08

@Flic-Flac a écrit:
Le salaire est effectivement un peu plus bas puisque les cotisations ne sont pas les mêmes.

[/quote]

Intéressant, j'ai toujours pensé qu'on était légèrement mieux payé dans le privé.

Chertea
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par proflatin le Sam 29 Aoû 2015 - 0:57

J'enseigne aussi dans le privé et j'adhère à tout ce qu'a dit Flic-Flac. Un petit bémol pour le dernier point, je ne sais pas comment ça se passe dans ton académie, mais dans la mienne, on reste dans sa région. Mon cas personnel, qui n'est certes qu'un exemple et non une généralité: MA2 depuis 5 ans dans un établissement, stagiaire l'année dernière dans le même établissement, et mon poste à la rentrée toujours dans le même établissement. En fait je n'ai jamais quitté le poste que j'occupe depuis septembre 2009.
Je ne connais personne qui soit allé bien loin pour faire son stage.


Dernière édition par proflatin le Sam 29 Aoû 2015 - 1:08, édité 3 fois

proflatin
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par proflatin le Sam 29 Aoû 2015 - 1:05

Le chômage existe dans le privé, du moins pour les MA2: une année, j'ai peu travaillé et j'ai touché l'équivalent du chômage payé par le rectorat (puisqu'on ne cotise pas pour le chômage). Je ne sais pas comment cela se passe pour un titulaire. Celui-ci est de toutes manières super prioritaire au mouvement en cas de perte d'heures ou d'emploi.

proflatin
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par Framboisine le Sam 29 Aoû 2015 - 13:07

Donc une fois titulaire du cafep le risque d'être au chômage est quand même rare, si on est prioritaire?

Framboisine
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par Anton.O le Sam 29 Aoû 2015 - 13:40

Deux remarques sur CAFEP / CAPES :

Il est exact que la réussite au CAFEP ne donne pas automatiquement un poste, l'enseignement privé tient énormément à ce que les enseignants soient choisis par les chefs d'établissement ; mais pour éviter des situations difficiles, l'enseignement catholique a mis en place un processus de "pré-accord" donné par des commissions collégiales (CAAC, je ne me rappelle plus la signification précise de l'acronyme). Un candidat muni du pré-accord et du CAFEP obtient automatiquement l'accord définitif, et donc un poste. Quiconque n'obtient pas le pré-accord va, logiquement, se diriger plutôt vers le CAPES.

D'après des informations de collègues (que je n'ai pas vérifiées) les concours ressemblent de plus en plus à des examens à cause de la pénurie de candidats. Les postes ne sont plus pourvus automatiquement en fonction des notes, jusqu'à ce que le quota des postes ouverts soit atteint ; il faut maintenant avoir obtenu une moyenne supérieur ou égale à un seuil, fixé séparément pour le CAFEP et le CAPES alors que les épreuves et leur notation sont rigoureusement identiques.
Il semble (sous toute réserve) que la note minimale exigée dans certaines disciplines soit plus élevée pour le CAFEP que pour le CAPES qui conduit, en allemand notamment, à des situations paradoxales - et même absurdes : certains candidats ayant opté pour le CAFEP se voient recalés alors que, avec les mêmes notes, ils auraient été reçus au CAPES.
Si quelqu'un peut infirmer ou confirmer cette situation, il ou elle serait bienvenu !

De toute façon, je ne crois pas que la différence de statut entre les enseignants du public et du privé sous contrat ait encore de nombreuses années à vivre.

Anton.O
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par Duduche le Sam 29 Aoû 2015 - 17:50

@Anton.O a écrit:Deux remarques sur CAFEP / CAPES :

Il est exact que la réussite au CAFEP ne donne pas automatiquement un poste, l'enseignement privé tient énormément à ce que les enseignants soient choisis par les chefs d'établissement ; mais pour éviter des situations difficiles, l'enseignement catholique a mis en place un processus de "pré-accord" donné par des commissions collégiales (CAAC, je ne me rappelle plus la signification précise de l'acronyme). Un candidat muni du pré-accord et du CAFEP obtient automatiquement l'accord définitif, et donc un poste. Quiconque n'obtient pas le pré-accord va, logiquement, se diriger plutôt vers le CAPES.

D'après des informations de collègues (que je n'ai pas vérifiées) les concours ressemblent de plus en plus à des examens à cause de la pénurie de candidats. Les postes ne sont plus pourvus automatiquement en fonction des notes, jusqu'à ce que le quota des postes ouverts soit atteint ; il faut maintenant avoir obtenu une moyenne supérieur ou égale à un seuil, fixé séparément pour le CAFEP et le CAPES alors que les épreuves et leur notation sont rigoureusement identiques.
Il semble (sous toute réserve) que la note minimale exigée dans certaines disciplines soit plus élevée pour le CAFEP que pour le CAPES qui conduit, en allemand notamment, à des situations paradoxales - et même absurdes : certains candidats ayant opté pour le CAFEP se voient recalés alors que, avec les mêmes notes, ils auraient été reçus au CAPES.
Si quelqu'un peut infirmer ou confirmer cette situation, il ou elle serait bienvenu !

De toute façon, je ne crois pas que la différence de statut entre les enseignants du public et du privé sous contrat ait encore de nombreuses années à vivre.


Qu'est-ce que tu veux dire par là ?

Duduche
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par passme le Sam 29 Aoû 2015 - 18:30

@Flic-Flac a écrit:
Je n'ai jamais eu à chercher mon stage ou un poste dans le privé. Tu dois confondre avec les suppléants qui contactent parfois eux-mêmes les établissements. Pour les titulaires, il y a un mouvement et on te donne un poste en fonction de différents critères.
C'est selons quels critère stp?
@Flic-Flac a écrit: Si tu obtiens le CAFEP, tu n'es pas fonctionnaire et tu ne bénéficies donc pas de la sécurité de l'emploi. Il est donc possible qu'on ne te donne pas un temps complet s'il n'y a pas assez d'heures.
Ok quand on a eu le cafep, on est titulaire? Et on travaille à temps complet ou partiel? Est ce que si on travaille à temps partiel c'est provisoire?
@Flic-Flac a écrit:Le salaire est effectivement un peu plus bas puisque les cotisations ne sont pas les mêmes. La retraite est aussi plus basse car elle n'est pas calculée sur les 6 derniers mois (comme pour tous les salariés du privé
La différence de salaire est elle signifiante ou c'est vraiment pas grand chose?

@Flic-Flac a écrit:Pour passer du privé au public, il faut effectivement repasser le concours (capes).
Il est par contre possible de passer du public au privé mais c'est il me semble de plus en plus rare. Mieux vaut ne pas trop compter là-dessus.
Ah bon, pourquoi ce ne serait pas possible, puisqu'on peut en théorie en faire la demande?  Et si on peut revenir ds le public en repassant le capes, peut on revenir ds le privé en passant le cafep, si ça marche pas sur demande?



svP Est ce que vosu pourriez me parler de la différence entre élèves dans le public et le privé, et s'il y en a une? Est il plus confortable moins éprouvant d'enseigner dans le privé (parents qui ont payé pour l'éducation) heu

passme
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par proflatin le Sam 29 Aoû 2015 - 20:02

Les élèves d'un établissement public lambda sont les mêmes que ceux d'un établissement privé lambda.

Dans le privé, tu n'iras pas dans les "quartiers sensibles", c'est un avantage. Mais si tu tombes dans un établissement qui a des problèmes d'argent et qui accueille tous les élèves virés ou sur une direction qui refuse de punir les élèves, ce n'est pas le paradis.

Tu as plein d'établissements privés; ceux que je viens de citer, ceux qui accueillent volontairement la mauvaise graine pour "les sauver", ou au contraire ceux qui font une grande sélection à l'inscription et qui virent au moindre faux pas.
Il y a aussi dans des établissements réputés des élèves de familles riches qui sont puants et qui te traitent comme un employé.

En théorie, tu as plus de chance de travailler dans de meilleures conditions dans le privé mais tu peux aussi mal tomber.

Un grand avantage du privé: les profs fraîchement certifiés ne se retrouvent pas dans les académies qui craignent, là ou personne ne veut aller, contrairement au public.

Sinon, à moins de tomber dans un établissement public ou privé "particulier", les élèves seront les mêmes et tu enseigneras de la même façon.

proflatin
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par coindeparadis le Sam 29 Aoû 2015 - 20:16

@Anton.O a écrit:Deux remarques sur CAFEP / CAPES :

Il est exact que la réussite au CAFEP ne donne pas automatiquement un poste, l'enseignement privé tient énormément à ce que les enseignants soient choisis par les chefs d'établissement ; mais pour éviter des situations difficiles, l'enseignement catholique a mis en place un processus de "pré-accord" donné par des commissions collégiales (CAAC, je ne me rappelle plus la signification précise de l'acronyme). Un candidat muni du pré-accord et du CAFEP obtient automatiquement l'accord définitif, et donc un poste. Quiconque n'obtient pas le pré-accord va, logiquement, se diriger plutôt vers le CAPES.

D'après des informations de collègues (que je n'ai pas vérifiées) les concours ressemblent de plus en plus à des examens à cause de la pénurie de candidats. Les postes ne sont plus pourvus automatiquement en fonction des notes, jusqu'à ce que le quota des postes ouverts soit atteint ; il faut maintenant avoir obtenu une moyenne supérieur ou égale à un seuil, fixé séparément pour le CAFEP et le CAPES alors que les épreuves et leur notation sont rigoureusement identiques.
Il semble (sous toute réserve) que la note minimale exigée dans certaines disciplines soit plus élevée pour le CAFEP que pour le CAPES qui conduit, en allemand notamment, à des situations paradoxales - et même absurdes : certains candidats ayant opté pour le CAFEP se voient recalés alors que, avec les mêmes notes, ils auraient été reçus au CAPES.
Si quelqu'un peut infirmer ou confirmer cette situation, il ou elle serait bienvenu !

De toute façon, je ne crois pas que la différence de statut entre les enseignants du public et du privé sous contrat ait encore de nombreuses années à vivre.
Non, j'ai passé le CAPET en même temps que mes collègues du privé (CAER) : même lieu, même réunion préalable aux oraux, mêmes épreuves, mêmes sujets, même jury (1 membre du public + 1 membre du privé) et seuil identique à quelques dixièmes près...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par proflatin le Sam 29 Aoû 2015 - 20:20

Le seuil est souvent différent selon les disciplines et selon les années. Il y a généralement plusieurs points d'écart et il n'est pas rare qu'un candidat ayant échoué au concours privé aurait, avec ses notes, réussi le concours public.

proflatin
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par coindeparadis le Sam 29 Aoû 2015 - 20:31

I faut dire que dans ma discipline, il n' y avait que 7 postes pour le privé !

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par proflatin le Sam 29 Aoû 2015 - 20:41

3 dans la mienne !

proflatin
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par coindeparadis le Sam 29 Aoû 2015 - 22:40

Il faut être motivé !!!

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par UNSA-Enseignement le Sam 12 Sep 2015 - 9:55

Le comparatif des salaires entre enseignant du public et du privé sous contrat est sur notre site :

http://www.unsa-enseignement.fr/personnel-education-nationale/salaires/

La perte de salaire, existe pour les profs en contrat définitif du privé sous contrat. Il suffit que le directeur réduise le temps de service (par exemple en passant de 18h à 16h) et le collègue peut perdre 2/18ème de son salaire.

Le chomage peut exister si un emploi correspondant ne peut etre trouvé dans l'académie ou une autre académie en France.

Les profs du privé sous contrat bénéficient d'une "priorité de réemploi". ce n'est pas la garantie de l'emploi ...

_________________
Plus de détails :
www.unsa-enseignement.fr

UNSA-Enseignement
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par coindeparadis le Sam 12 Sep 2015 - 10:24

Euh... ici c'est un forum de profs en exercice, pas un lieu pour que s'expriment les syndicats !!!

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: passer le concours et enseigner ds le privé/public

Message par John le Dim 13 Sep 2015 - 0:30

@coindeparadis a écrit:Euh...  ici c'est un forum de profs en exercice, pas un lieu pour que s'expriment les syndicats !!!
Un lieu ou un régime où les syndicats, quels qu'ils soient, n'ont pas le droit de s'exprimer, ça porte un nom précis.
Les collègues adhérents à des syndicats, sympathisants ou non-syndiqués sont donc tous les bienvenus ici.
Par contre, on va demander aux collègues qui tiennent ce compte de se présenter comme les autres membres, et de ne pas faire de ce compte une machine à liens qui renverrait vers un seul site (ce n'est pas le cas pour l'instant).
Fin de la parenthèse car on s'écarte là du sujet lancé par le fil.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum