Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Isis39
Esprit sacré

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Isis39 le Sam 29 Aoû 2015 - 17:34
Il me semble que pendant les vacances ce serait la formations des formateurs (le conseil pédagogique ?) qui formeraient ensuite leurs collègues.
Mais rien n'est clair pour l'instant.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par User5899 le Sam 29 Aoû 2015 - 17:36
@Esméralda a écrit:Voilà ...  Sur Dictame, certains s'échangent des sujets d'EPI. Ne doutons pas qu'il y aura toujours des collègues motivés pour des tas de projets de ouf ...
Oui, j'ai vu ça... Mais ça renâcle, quand même.
avatar
Isis39
Esprit sacré

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Isis39 le Sam 29 Aoû 2015 - 17:38
Cripure a écrit:
@Esméralda a écrit:Voilà ...  Sur Dictame, certains s'échangent des sujets d'EPI. Ne doutons pas qu'il y aura toujours des collègues motivés pour des tas de projets de ouf ...
Oui, j'ai vu ça... Mais ça renâcle, quand même.

C'est quoi Dictame ?
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par User5899 le Sam 29 Aoû 2015 - 17:40
@Elyas a écrit:
@Esméralda a écrit:Voilà ...  Sur Dictame, certains s'échangent des sujets d'EPI. Ne doutons pas qu'il y aura toujours des collègues motivés pour des tas de projets de ouf ...

L'interdisciplinaire a toujours existé et fait partie de la liberté pédagogique. Les EPI les norment, les officialisent, les imposent sur les horaires élèves. Que des collègues créent des projets interdisciplinaires, c'est leur droit qui n'a pas à être critiqué. Sinon, vu que tu sembles condamner et considérer l'usage de la liberté pédagogique par ces collègues comme un mal, tu considères que seule ta pratique est bonne. On sait ce que ce type de choses amène. On ne va pas passer d'un dogme à un autre.

Merci de respecter les collègues. Le problème n'est pas l'interdisciplinaire librement choisi et intégré dans une pratique mais bien la réforme et son carcan.

Ne confondez pas les combats. Si vous voulez expertiser et évaluer (voire juger) les collègues sur leurs pratiques, devenez IA-IPR.
Vous semblez oublier que les EPI ne seront pas une possibilité pour les enseignants volontaires, mais une obligation pour presque tous. Alors votre couplet sur la liberté, hein... Faites vos clowneries, mais fichez la paix aux autres.

Dictame est un site et une liste de diffusion pour professeurs de lettres, principalement en collège.
avatar
Esméralda
Grand Maître

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Esméralda le Sam 29 Aoû 2015 - 17:42
Cripure a écrit:
@Esméralda a écrit:Voilà ...  Sur Dictame, certains s'échangent des sujets d'EPI. Ne doutons pas qu'il y aura toujours des collègues motivés pour des tas de projets de ouf ...
Oui, j'ai vu ça... Mais ça renâcle, quand même.

Oui, aussi ! Je ne suis pas trop ce qui se dit sur Dictame à vrai dire, je survole Laughing
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Elyas le Sam 29 Aoû 2015 - 17:44
Cripure a écrit:
@Elyas a écrit:
@Esméralda a écrit:Voilà ...  Sur Dictame, certains s'échangent des sujets d'EPI. Ne doutons pas qu'il y aura toujours des collègues motivés pour des tas de projets de ouf ...

L'interdisciplinaire a toujours existé et fait partie de la liberté pédagogique. Les EPI les norment, les officialisent, les imposent sur les horaires élèves. Que des collègues créent des projets interdisciplinaires, c'est leur droit qui n'a pas à être critiqué. Sinon, vu que tu sembles condamner et considérer l'usage de la liberté pédagogique par ces collègues comme un mal, tu considères que seule ta pratique est bonne. On sait ce que ce type de choses amène. On ne va pas passer d'un dogme à un autre.

Merci de respecter les collègues. Le problème n'est pas l'interdisciplinaire librement choisi et intégré dans une pratique mais bien la réforme et son carcan.

Ne confondez pas les combats. Si vous voulez expertiser et évaluer (voire juger) les collègues sur leurs pratiques, devenez IA-IPR.
Vous semblez oublier que les EPI ne seront pas une possibilité pour les enseignants volontaires, mais une obligation pour presque tous. Alors votre couplet sur la liberté, hein... Faites vos clowneries, mais fichez la paix aux autres.

Dictame est un site et une liste de diffusion pour professeurs de lettres, principalement en collège.

Mais je n'écris rien d'autre que cela, Cripure. Le problème, ce sont les EPI, pas les gens qui font de l'interdisciplinaire. On sent tout de même poindre chez beaucoup de gens en ce moment des tendances à jouer aux IA-IPR tout en jouant les vierges effarouchées. Ce dynamisme nauséabond est tout aussi dangereux que cette réforme. Mais bon, si les gens veulent des guerres civiles entre collègues, c'est leur choix. Moi, ça me fatigue.
avatar
Ragnetrude
Expert

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Ragnetrude le Sam 29 Aoû 2015 - 17:49
Je pense qu'il faut soit faire grève, soit aller à ces formations pour les pourrir de l'intérieur en commençant par tracter à l'entrée des argumentaires contre la réforme.

Sur le site de mon S2 :
"En cette veille de pré-rentrée, le  SNES 03 invite les collègues, syndiqués ou non, anciens ou débutants, à lui signaler toute velléité contraignante de « participation » à la préparation de la « réforme » via des stages, réunions, réunionite, entretiens, propositions, mise en concurrence des disciplines… alors même que des réunions d’informations syndicales, des discussions libres entre collègues, une grève nationale et une manifestation nationale pour son abrogation vont avoir lieu."

https://snes03.wordpress.com/2015/08/28/aux-collegues-anciens-et-nouveaux-bonne-rentree-sur-nos-gardes/
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par User5899 le Sam 29 Aoû 2015 - 17:52
@Elyas a écrit:
Cripure a écrit:
@Elyas a écrit:
@Esméralda a écrit:Voilà ...  Sur Dictame, certains s'échangent des sujets d'EPI. Ne doutons pas qu'il y aura toujours des collègues motivés pour des tas de projets de ouf ...

L'interdisciplinaire a toujours existé et fait partie de la liberté pédagogique. Les EPI les norment, les officialisent, les imposent sur les horaires élèves. Que des collègues créent des projets interdisciplinaires, c'est leur droit qui n'a pas à être critiqué. Sinon, vu que tu sembles condamner et considérer l'usage de la liberté pédagogique par ces collègues comme un mal, tu considères que seule ta pratique est bonne. On sait ce que ce type de choses amène. On ne va pas passer d'un dogme à un autre.

Merci de respecter les collègues. Le problème n'est pas l'interdisciplinaire librement choisi et intégré dans une pratique mais bien la réforme et son carcan.

Ne confondez pas les combats. Si vous voulez expertiser et évaluer (voire juger) les collègues sur leurs pratiques, devenez IA-IPR.
Vous semblez oublier que les EPI ne seront pas une possibilité pour les enseignants volontaires, mais une obligation pour presque tous. Alors votre couplet sur la liberté, hein... Faites vos clowneries, mais fichez la paix aux autres.

Dictame est un site et une liste de diffusion pour professeurs de lettres, principalement en collège.

Mais je n'écris rien d'autre que cela, Cripure. Le problème, ce sont les EPI, pas les gens qui font de l'interdisciplinaire. On sent tout de même poindre chez beaucoup de gens en ce moment des tendances à jouer aux IA-IPR tout en jouant les vierges effarouchées. Ce dynamisme nauséabond est tout aussi dangereux que cette réforme. Mais bon, si les gens veulent des guerres civiles entre collègues, c'est leur choix. Moi, ça me fatigue.
Je vous comprends. Tout ce que j'ai observé en presque trente ans, c'est que ce sont les promoteurs de trucsbidules qui fatiguent les autres. Les gens comme moi ne parlent jamais boulot en sdp, ne demandent rien, ne sucrent pas d'heures aux autres (j'en échange parfois pour quelques devoirs en 4h), ne sollicitent personne. On prend notre edt, on va faire nos cours, et tout va bien. En revanche, les promoteurs de Projets fatiguent continuellement le monde, il leur faut toujours ceci ou cela, et ça risque de ne pas les calmer que de se voir promus "actants de la politikofficielle".
avatar
Marlou.Bassboost
Esprit éclairé

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Marlou.Bassboost le Sam 29 Aoû 2015 - 17:52
Le problème de la réforme est qu'elle m'impose sans moyen supplémentaire de faire des choses intéressantes en interdisciplinaire MAIS:
en sacrifiant ma progression
en m'imposant des collègues.

L'interdisciplinarité est utile et intéressante quand elle est choisie et en complément et non en remplacement d'heures classiques.
D'où le gros souci de cette réforme et ce qui mobiliserait les parents avec nous. Ce n'est pas en jettant la pierre aux projets qu'on va avancer.

_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par User5899 le Sam 29 Aoû 2015 - 17:54
@Ragnetrude a écrit:Je pense qu'il faut soit faire grève, soit aller à ces formations pour les pourrir de l'intérieur
Il faut évidemment y aller et pourrir les choses, mais intelligemment : par la mise en avant de toutes les objections à faire (et il y en aura forcément), de toutes les difficultés, il faut pousser les "formateurs" dans leurs retranchements.
Organisons un loto sur Néo : comptabilisons les dépressions nerveuses et les abandons constatés ! Very Happy
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Elyas le Sam 29 Aoû 2015 - 17:59
Cripure a écrit:
@Elyas a écrit:
Cripure a écrit:
@Elyas a écrit:

L'interdisciplinaire a toujours existé et fait partie de la liberté pédagogique. Les EPI les norment, les officialisent, les imposent sur les horaires élèves. Que des collègues créent des projets interdisciplinaires, c'est leur droit qui n'a pas à être critiqué. Sinon, vu que tu sembles condamner et considérer l'usage de la liberté pédagogique par ces collègues comme un mal, tu considères que seule ta pratique est bonne. On sait ce que ce type de choses amène. On ne va pas passer d'un dogme à un autre.

Merci de respecter les collègues. Le problème n'est pas l'interdisciplinaire librement choisi et intégré dans une pratique mais bien la réforme et son carcan.

Ne confondez pas les combats. Si vous voulez expertiser et évaluer (voire juger) les collègues sur leurs pratiques, devenez IA-IPR.
Vous semblez oublier que les EPI ne seront pas une possibilité pour les enseignants volontaires, mais une obligation pour presque tous. Alors votre couplet sur la liberté, hein... Faites vos clowneries, mais fichez la paix aux autres.

Dictame est un site et une liste de diffusion pour professeurs de lettres, principalement en collège.

Mais je n'écris rien d'autre que cela, Cripure. Le problème, ce sont les EPI, pas les gens qui font de l'interdisciplinaire. On sent tout de même poindre chez beaucoup de gens en ce moment des tendances à jouer aux IA-IPR tout en jouant les vierges effarouchées. Ce dynamisme nauséabond est tout aussi dangereux que cette réforme. Mais bon, si les gens veulent des guerres civiles entre collègues, c'est leur choix. Moi, ça me fatigue.
Je vous comprends. Tout ce que j'ai observé en presque trente ans, c'est que ce sont les promoteurs de trucsbidules qui fatiguent les autres. Les gens comme moi ne parlent jamais boulot en sdp, ne demandent rien, ne sucrent pas d'heures aux autres (j'en échange parfois pour quelques devoirs en 4h), ne sollicitent personne. On prend notre edt, on va faire nos cours, et tout va bien. En revanche, les promoteurs de Projets fatiguent continuellement le monde, il leur faut toujours ceci ou cela, et ça risque de ne pas les calmer que de se voir promus "actants de la politikofficielle".

Ce que j'observe depuis mes 16 ans dans l'EN, c'est aussi la capacité de certaines gens à jouer aux IA-IPR en salle des profs. C'est insupportable et destructeur. Chacun bosse comme il veut dans sa salle et seuls les IA-IPR et les chargés de mission sont des évaluateurs accrédités pour donner un avis sur les collègues. Ensuite, les devoirs communs avec progression commune ne sont qu'un cheval de Troie de certains collègues pour contrôler les façons de travailler des autres. De toute façon, pour vivre heureux, il faut être discret.
avatar
Maellerp
Habitué du forum

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Maellerp le Sam 29 Aoû 2015 - 18:01
J'aime parfois travailler en interdisciplinarité très ponctuellement, sur des notions particulières, avec un ou une collègue choisie parce que nous avons globalement les mêmes exigences ce qui nous évite de nous retrouver en conflit face aux mômes, et parce que nous avons des centres d'intérêt communs que nous pouvons parfois tenter de transmettre aux gamins à travers nos programmes. Et si ça ne "prend"pas avec la classe on passe très vite à la suite. Rien à voir avec ce que l'on va nous imposer avec les EPI ni sur le fond ni sur la forme. Je ne me vois pas du tout aller piocher dans une "banque de données" pour brasser de l'air devant les élèves et satisfaire le ministère.
C'est pour cela que je suis d'accord avec Elyas. Qu'on nous laisse travailler comme on veut du moment que le boulot est fait.
Old Talley
Niveau 1

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Old Talley le Sam 29 Aoû 2015 - 18:02
Concernant ces journées de formation (en dehors des vacances), que signifie "pourrir"?

Est-ce une attitude volontaire négative ou alors un argumentaire solide. Si les formateurs ne peuvent répondre aux arguments exposés (en nous basant sur la circulaire d'application notamment), je trouve cela correct car on est logique contre logique.

Par contre, si c'est autre chose, cela ne peut qu'être que négatif. Lutter contre cette réforme ne doit pas nous faire tomber dans une certaine irrationalité.
avatar
Infiniment
Habitué du forum

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Infiniment le Sam 29 Aoû 2015 - 18:05
@Old Talley a écrit:Concernant ces journées de formation (en dehors des vacances), que signifie "pourrir"?

Est-ce une attitude volontaire négative ou alors un argumentaire solide. Si les formateurs ne peuvent répondre aux arguments exposés (en nous basant sur la circulaire d'application notamment), je trouve cela correct car on est logique contre logique.

Par contre, si c'est autre chose, cela ne peut qu'être que négatif. Lutter contre cette réforme ne doit pas nous faire tomber dans une certaine irrationalité.

Je ne suis pas loin de penser : aux grands maux, les grands remèdes...

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par User5899 le Sam 29 Aoû 2015 - 18:06
@Elyas a écrit:Ce que j'observe depuis mes 16 ans dans l'EN, c'est aussi la capacité de certaines gens à jouer aux IA-IPR en salle des profs. C'est insupportable et destructeur. Chacun bosse comme il veut dans sa salle et seuls les IA-IPR et les chargés de mission sont des évaluateurs accrédités pour donner un avis sur les collègues. Ensuite, les devoirs communs avec progression commune ne sont qu'un cheval de Troie de certains collègues pour contrôler les façons de travailler des autres.
Plein accord. Mais cette catégorie de gens, voyez-vous, me rappelle plus ceux d'un certain camp.
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Ronin le Sam 29 Aoû 2015 - 18:07
Voire de deux syndicats précis :chat: diable

_________________
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par User5899 le Sam 29 Aoû 2015 - 18:08
@Old Talley a écrit:Concernant ces journées de formation (en dehors des vacances), que signifie "pourrir"?

https://www.youtube.com/watch?v=sqBLWoWT5Is
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Sylvain de Saint-Sylvain le Sam 29 Aoû 2015 - 18:08
Petite question au passage : a-t-on le droit de refuser de participer à un devoir commun ? Comment ça se passe ?

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
Tangleding
Érudit

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Tangleding le Sam 29 Aoû 2015 - 18:14
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Petite question au passage : a-t-on le droit de refuser de participer à un devoir commun ? Comment ça se passe ?
Tu en as parfaitement le droit. Liberté pédagogique. Le calendrier prévisionnel fixera seulement une date pour les collègues souhaitant participer à ce devoir commun.

Ne pas se laisser intimider par le CE. En général c'est une pression des parents qui explique l'obstination des CE quant à ces devoirs communs.


Dernière édition par Tangleding le Sam 29 Aoû 2015 - 18:14, édité 1 fois

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Ruthven le Sam 29 Aoû 2015 - 18:14
@Infiniment a écrit:
@Old Talley a écrit:Concernant ces journées de formation (en dehors des vacances), que signifie "pourrir"?

Est-ce une attitude volontaire négative ou alors un argumentaire solide. Si les formateurs ne peuvent répondre aux arguments exposés (en nous basant sur la circulaire d'application notamment), je trouve cela correct car on est logique contre logique.

Par contre, si c'est autre chose, cela ne peut qu'être que négatif. Lutter contre cette réforme ne doit pas nous faire tomber dans une certaine irrationalité.

Je ne suis pas loin de penser : aux grands maux, les grands remèdes...

La question n'est pas une question d'argumentation ; la formation est mise en place de la réforme et non discussion sur elle. Si l'on veut lutter contre la réforme, il ne s'agit pas de discuter mais d'empêcher. Autre solution possible en cas d'une impossibilité à faire renoncer le gouvernement à cette réforme : il faut l'appliquer à la lettre, quitte à pratiquer la politique de la terre brûlée, et ne surtout pas chercher des aménagements raisonnables comme on a pu le faire au lycée ; la bonne volonté des enseignants est le meilleur moyen pour que s'enkystent des réformes ineptes car on cherche toujours les moyens pour que cela tourne.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Ruthven le Sam 29 Aoû 2015 - 18:15
@Tangleding a écrit:
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Petite question au passage : a-t-on le droit de refuser de participer à un devoir commun ? Comment ça se passe ?
Tu en as parfaitement le droit. Liberté pédagogique. Le calendrier prévisionnel fixera seulement une date pour les collègues souhaitant participer nà ce devoir commun.

Ne pas se laisser intimider par le CE. En général c'est une pression des parents qui expliquent l'obstination des CE quant à ces devoirs communs.

Sauf si le calendrier a été voté au CA me semble-t-il ... A vérifier.
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Sylvain de Saint-Sylvain le Sam 29 Aoû 2015 - 18:17
@Tangleding a écrit:
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Petite question au passage : a-t-on le droit de refuser de participer à un devoir commun ? Comment ça se passe ?
Tu en as parfaitement le droit. Liberté pédagogique. Le calendrier prévisionnel fixera seulement une date pour les collègues souhaitant participer à ce devoir commun.

Ne pas se laisser intimider par le CE. En général c'est une pression des parents qui explique l'obstination des CE quant à ces devoirs communs.

Merci. Je ne sais pas si je vais être capable de ne pas me laisser intimider, mais c'est bon de le savoir.

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
Tangleding
Érudit

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Tangleding le Sam 29 Aoû 2015 - 18:19
Cette réforme ne s'appliquera pas. Ils devront réécrire l'arrêté. S'ils s'avisaient de vouloir le conserver, ce serait pour se rendre compte qu'on a les moyens de foutre en l'air la réforme et qu'on le fera avec joie.

L'état d'esprit des collègues n'est plus du tout aussi accommodant. Et je ne parle même pas des élections. Je ne connais quasiment plus un collègue en SDP prêt à voter PS et même au SNES les collègues militants ont quasiment tous fait une croix sur le PS.

Smile

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."
avatar
Tangleding
Érudit

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Tangleding le Sam 29 Aoû 2015 - 18:21
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@Tangleding a écrit:
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Petite question au passage : a-t-on le droit de refuser de participer à un devoir commun ? Comment ça se passe ?
Tu en as parfaitement le droit. Liberté pédagogique. Le calendrier prévisionnel fixera seulement une date pour les collègues souhaitant participer à ce devoir commun.

Ne pas se laisser intimider par le CE. En général c'est une pression des parents qui explique l'obstination des CE quant à ces devoirs communs.

Merci. Je ne sais pas si je vais être capable de ne pas me laisser intimider, mais c'est bon de le savoir.
C'est vrai qu'avec des chefs obtus, cela peut mener loin. La mienne m'a traîné au SARH (service d'appui aux ressources humaines). Mais je pense qu'elle y a plus perdu que moi au bout du compte.

Et je n'ai pas pris part au devoir commun. C'était il y a 2 ans. L'an dernier on ne m'a plus reparlé de devoir commun pour les 6e et 5e. Smile

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Elyas le Sam 29 Aoû 2015 - 18:24
Cripure a écrit:
@Elyas a écrit:Ce que j'observe depuis mes 16 ans dans l'EN, c'est aussi la capacité de certaines gens à jouer aux IA-IPR en salle des profs. C'est insupportable et destructeur. Chacun bosse comme il veut dans sa salle et seuls les IA-IPR et les chargés de mission sont des évaluateurs accrédités pour donner un avis sur les collègues. Ensuite, les devoirs communs avec progression commune ne sont qu'un cheval de Troie de certains collègues pour contrôler les façons de travailler des autres.
Plein accord. Mais cette catégorie de gens, voyez-vous, me rappelle plus ceux d'un certain camp.

Ce serait rassurant si c'était vrai. Malheureusement, mon expérience me prouve que ce type de personnes est présent dans toutes les chapelles.
avatar
Honchamp
Expert

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Honchamp le Sam 29 Aoû 2015 - 18:46
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Petite question au passage : a-t-on le droit de refuser de participer à un devoir commun ? Comment ça se passe ?

Pour ma part, je participe aux devoirs communs. Mais je corrige les copies de mes élèves, je n'échange pas les copies : je veux voir ce qu'ils font ! Voir ce qu'ils font des connaissances, des consignes et des conseils que je m'efforce de leur inculquer ...

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
Contenu sponsorisé

Re: Les huit journées de formation à "collège 2016" : plus pendant les vacances ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum