Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Page 19 sur 20 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par musa le Lun 9 Mai 2016 - 20:45

arth75 a écrit:Ma CDE a toujours été pro-latin. Une bonne partie de mes collègues ignorent que le latin est en danger car dans la tête de ma CDE, il n'a jamais été question de le supprimer.

Malgré une forte pression et trois tentatives "en fourbe", j'ai par contre toujours refusé de faire participer ma discipline à l'EPI LCA. On a par contre accepté de participer à un projet interdisciplinaire sur les cultures de l'antiquité en 6e. Du coup ma principale a prévu l'EC, mais pas l'EPI LCA en 5e. J'ai eu beau rappeler que l'EPI LCA était obligatoire pour mettre en place l'EC, tout le monde m'a dit: "Mais l'EPI, on le fait en 6e". heu heu heu

Voilà, c'était acté depuis mars, et patatras, hier, ma CDE s'étant rendu compte de son erreur, lors d'une plénière, a distribué une plaquette dans laquelle l'EPI LCA était rajouté à l'arrache, sans disciplines participantes. La CDE a expliqué qu'on avait fait une erreur, qu'on était obligé de faire l'EPI pour mettre en place l'EC, et qu'au niveau des matières "On verra" mais qu'il y aura le Français et peut-être l'HG. J'ai donc dû décliner une 4e fois, fermement, malgré l'incompréhension des collègues et le regard noir de ma collègue de LC.

Donc ce sera EPI LCA avec juste du français, a priori. "Des professionnels" qu'on vous dit. "Des textes rigoureux" qu'ils disaient. Mais bon, il y aura du latin dans mon collège, c'est l'essentiel.

ben chez moi le chef ne s'est pas rendu compte de son "erreur" (qui n'en est pas une cf la démonstration déjà faite qu'on peut lire l'arrêté en squizant l'EPI LCA) et j'espère bien que ça va continuer!

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Luigi_B le Lun 9 Mai 2016 - 20:46

@Ilse a écrit:J'ai trouvé cela : http://helios.fltr.ucl.ac.be/gibaud/ModuleBayeux/BayeuxIobjectifs.html
C'est du latin (découverte des déclinaisons, ...) à partir des textes de la tapisserie de Bayeux.
Je pense m'en inspirer pour proposer quelque chose pour l'EPI LCA avec mes collègues d'histoire
Pas sûr que tu traites "les cultures de l'Antiquité" avec la tapisserie de Bayeux.


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par lisette83 le Lun 9 Mai 2016 - 20:50

@Oudemia a écrit:EPI LCA pour toutes les classes de 5e par les professeurs de français chez nous aussi, donc, en fait, une initiation (si tous les LC de ce niveau se mettent d'accord sur les poins à traiter scratch).
La production, bof, on ne sait pas quoi...
Une reproduction de la tapisserie de Bayeux au point de croix ?

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Héliandre le Lun 9 Mai 2016 - 20:51

Et mon problème de l'EPI LCA mis sur l'horaire de l'EC, vous pensez que c'est légal ? possible ?
(détaillé page 18, 8ème message).

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par vivi1982 le Lun 9 Mai 2016 - 21:18

@Héliandre a écrit:Mais, même si les élèves ont tous leurs 6 EPI (avec 6 thématiques différentes), et juste les latinistes l'EPI LCA, mettons que ce soit possible (mais on isole encore les latinistes... élitisme ?),
on est bien d'accord qu'un EPI doit être fait sur les matières, pas sur un enseignement de complément ?

J'en ai parlé longuement avec l'inspectrice la semaine dernière, elle est très claire: cet EPI doit s'adresser à tous les 5ème, justement pour empêcher cet élitisme. Et sa théorie c'est que faire l'EPI LCA en début de 5ème permettrait de recruter des latinistes en enseignement de complément (l'option latin).

Sinon pour continuer mon message de tout à l'heure, j'aurais normalement 1h/semaine pour l'option (donc juste un groupe d'élèves) et 1h pour l'EPI (tous les 5ème, sauf qu'1h ne suffira pas pour les 4 classes et mes collègues c'est niet pour qu'elles le fassent avec moi, elles ont déjà dit non.
Je fais un EPI sur Pompéi avec les profs d'SVT, maths et arts plastiques.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par blanche le Lun 9 Mai 2016 - 21:26

Peux-tu nous en dire plus sur le contenu de cet EPI que vous envisagez?

Et cette heure d'EPI que tu auras, elle est prise sur la marge de 2h45?

Merci!

blanche
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Luigi_B le Lun 9 Mai 2016 - 21:27

@Héliandre a écrit:Et mon problème de l'EPI LCA mis sur l'horaire de l'EC, vous pensez que c'est légal ? possible ?
(détaillé page 18, 8ème message).
Légal, non. Les EPI sont pris sur deux disciplines du tronc commun. L'EC est pris sur la marge.

Certains établissements décident d'ajouter à l'EPI LCA la co-intervention des professeurs de LC. Mais rien dans les textes ne le prévoit.

Entre ceux qui bidouillent, ceux qui n'ont pas compris, ceux qui en profitent pour les faire passer à la trappe, les langues anciennes vont connaître de sérieuses vicissitudes en 2016. Voir cette première synthèse en décembre ! http://avenirlatingrec.fr/analyses/525-les-humanites-en-lambeaux

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Héliandre le Lun 9 Mai 2016 - 21:29

Sur le site "Réforme du collège en Clair", il était écrit comme citation des textes (et c'est ce que j'avais retenu) :
"Toutes les disciplines d’enseignement contribuent aux enseignements complémentaires. " or le latin n'est plus une discipline, pas un enseignement complémentaire,
et on voit que toute heure dédiée aux EPI sera prélevée sur les enseignements communs.
Mais les informations sont issus du "projet après CSE", il est noté "voté le 10 avril. Cela doit donc bien être valable...

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Héliandre le Lun 9 Mai 2016 - 21:34

@Luigi_B a écrit:
@Héliandre a écrit:Et mon problème de l'EPI LCA mis sur l'horaire de l'EC, vous pensez que c'est légal ? possible ?
(détaillé page 18, 8ème message).

Légal, non. Les EPI sont pris sur deux disciplines du tronc commun. Toute heure dédiée aux EPI sera prélevée sur les enseignements communs. L'EC est pris sur la marge.

On est bien d'accord, l'établissement ne peut pas prévoir de coller son EPI LCA sur l'unique heure d'EC latin. C'est encore faire des économies, sans compter que je ne vois pas comment trouver un thème d'EPI permettant de traiter le programme d'histoire en 5ème - et le programme de latin 5ème... !



@Luigi_B a écrit:Certains établissements décident d'ajouter à l'EPI LCA la co-intervention des professeurs de LC. Mais rien dans les textes ne le prévoit.

Ca, c'est autorisé, je pense, puisque la marge est aussi prévu pour la co-animation en EPI, AP... (voir les textes sur la marge, là)

@Luigi_B a écrit: Entre ceux qui bidouillent, ceux qui n'ont pas compris, ceux qui en profitent pour les faire passer à la trappe, les langues anciennes vont connaître de sérieuses vicissitudes en 2016. Voir cette première synthèse en décembre ! http://avenirlatingrec.fr/analyses/525-les-humanites-en-lambeaux


Dernière édition par Héliandre le Lun 9 Mai 2016 - 21:38, édité 4 fois

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par vivi1982 le Lun 9 Mai 2016 - 21:35

@blanche a écrit:Peux-tu nous en dire plus sur le contenu de cet EPI que vous envisagez?

Et cette heure d'EPI que tu auras, elle est prise sur la marge de 2h45?

Merci!

Je ne sais pas comment la CDE a bricolé ça, mais je pense que oui. Pour les autres collègues, l'EPI LCA sera intégré à leur programme. Voici comme je vois les choses pour mon EPI:

le contenu est encore un peu vague, voici l'idée de base: le volcanisme est dans le programme de SVT, donc la prof d'SVT s'occupe de cette partie, moi j'étudie le texte de Pline le Jeune sur l'éruption du Vésuve, les conséquences de l'éruption. En parallèle en maths ils étudient les plans (abscisses et ordonnées) et en LCA on travaille sur le plan de Pompéi, parcours dans les rues, étude des monuments etc (là je peux étudier plein de choses), en arts plastiques, le collègue m'a dit qu'en 5ème il étudiait le mouvement des corps et qu'ils façonnaient des corps en argile, donc hop: reconstitution des moulages des corps de Pompéi et pourquoi pas si on y arrive une modélisation de la ville avec des monuments et des habitations (ça il faut voir si ce n'est pas trop ambitieux).

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par emanao le Lun 9 Mai 2016 - 21:36

@vivi1982 a écrit:

J'en ai parlé longuement avec l'inspectrice la semaine dernière, elle est très claire: cet EPI doit s'adresser à tous les 5ème, justement pour empêcher cet élitisme. Et sa théorie c'est que faire l'EPI LCA en début de 5ème permettrait de recruter des latinistes en enseignement de complément (l'option latin).


La réalité, c'est que le "recrutement" a lieu en 6ème pour un enseignement de complément qui sera dispensé en 5ème.

La réalité, c'est qu'avant, tous les élèves volontaires pouvaient suivre l'option. La réalité, c'est que cette année sur 45 élèves désireux de suivre l'option, il a fallu faire en sorte de n'en conserver qu'une trentaine (car l'établissement veut bien prendre sur la marge pour ouvrir un groupe, mais pas deux...) Sélection, donc... et sur quels critères ? Les meilleurs, les plus à même de suivre : avec la réforme, le latin devient élitiste.

Fin du HS

emanao
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par vivi1982 le Lun 9 Mai 2016 - 21:40

C'est ce dont se plaignaient certains collègues à cette même inspectrice car dans leur collège il n'y avait aucun problème de recrutement, bien au contraire! Un collègue s'est même fâché et est sorti en claquant la porte.

vivi1982
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Rendash le Lun 9 Mai 2016 - 21:50

@Petit pois a écrit: Avec ma collègue de LC, nous devons rapidement fournir un document très détaillé à notre direction ....

En quel honneur? ô_0

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Luigi_B le Lun 9 Mai 2016 - 22:27

@Héliandre a écrit:Sur le site "Réforme du collège en Clair", il était écrit comme citation des textes (et c'est ce que j'avais retenu) :
"Toutes les disciplines d’enseignement contribuent aux enseignements complémentaires. " or le latin n'est plus une discipline, pas un enseignement complémentaire,
et on voit que toute heure dédiée aux EPI sera prélevée sur les enseignements communs.
Mais les informations sont issus du "projet après CSE", il est noté "voté le 10 avril. Cela doit donc bien être valable...
C'est la circulaire. L'arrêté est au-dessus. Et dans le tableau de l'arrêté le latin n'est pas mentionné.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Luigi_B le Lun 9 Mai 2016 - 22:28

@emanao a écrit:La réalité, c'est que le "recrutement" a lieu en 6ème pour un enseignement de complément qui sera dispensé en 5ème.

La réalité, c'est qu'avant, tous les élèves volontaires pouvaient suivre l'option. La réalité, c'est que cette année sur 45 élèves désireux de suivre l'option, il a fallu faire en sorte de n'en conserver qu'une trentaine (car l'établissement veut bien prendre sur la marge pour ouvrir un groupe, mais pas deux...) Sélection, donc... et sur quels critères ? Les meilleurs, les plus à même de suivre : avec la réforme, le latin devient élitiste.

A transmettre à "Arrête ton char" pour son recensement.

Cette histoire de publicité pour le latin, c'est n'importe quoi puisque les heures de l'EC sont décidées l'année d'avant...

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par prof2maths le Mar 10 Mai 2016 - 7:20

Voici un CR sur la bataille pour le latin et le grec dans notre établissement :

1) Première victoire : l'administration en déroute
en novembre, notre CDE annonce que l' EC latin ne peut exister que si un EPI LCA existe. Les profs de lettre classique montent au créneau, avec le soutien de 80% des collègues lors d'un gros Conseil Pédagogique où la majorité des collègues sont présents et mettent une grosse pression. Le CDE fait marche arrière. l'EC latin existera sans l'EPI LCA.

2) 2ème victoire : sur le fil
Après en avoir discuté avec les collègues de LC, je les informe que le grec peut subsister en tant que EC (notre CDE leur ayant dit le contraire). En janvier, 2eme conseil pédagogique : moins de collègues présents, les collègues de LC montent au créneau. Le soutien des autres profs est assez faiblard, la discussion traine en longueur. De guerre lasse, le CDE ratifie l'existence du grec (1h en 3ème)

3) Le désastre : effet de surprise, trahison et Bérézina.
Lieu : Conseil Pédagogique du 3 mai.
Forces en présence : quelques profs blasés, face à une administration remontée.
Fait important : les deux profs de LC ne sont pas là.
Déroulement : Alors que le sujet semblait clos, le CDE revient sur le latin. L'attaque surprise : profitant ainsi lâchement de l'absence des profs de LC, il remet tout en cause : pas de latin ni grec sans EPI LCA.
Les traitres : 2ème effet de surprise : trois de nos collègues (SP, EPS, Musique) se rangent sur l'avis du CDE. Pourtant, quelques forces maintiennent la lutte (Maths et Lettre moderne) pour défendre ce qui avait déjà été acquis. Grosse colère du CDE qui ne s'appuie sur aucun texte : "ON lui a dit que : pas de EPI LCA = pas de latin/grec". à 5 voix (CDE, adjoint, + 3 traitres) face à deux opposants, la discussion commence à tourner à notre désavantage. Vaine tentative de ma part pour réveiller les autres collègues endormis : le collègue de SVT (en train de taper un SMS discrétos) émerge subitement quand je interpelle les collègues pour leur demander leur soutien: "hein? quoi? qu'est-ce que c'est?". Les autres restent sans réaction. C'est la déroute.

4) On compte les morts
Le lendemain les collègues de LC, mis au courant, demandent un entretient avec le CDE. Ils n'auront pas gain de cause. Mais ils décident de ne rien lâcher. Résultats : pas d'EPI LCA, pas de latin, pas de grec à la rentrée 2016.

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par musa le Mar 10 Mai 2016 - 10:29

Et comment cela va-t-il se passer pour les collègues de lettres classiques? Il a assez de français à leur donner? Et que fait-il des heures de marge ainsi dégagées?

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Puck le Mar 10 Mai 2016 - 11:15

@prof2maths a écrit:Voici un CR sur la bataille pour le latin et le grec dans notre établissement :

1) Première victoire : l'administration en déroute
en novembre, notre CDE annonce que l' EC latin ne peut exister que si un EPI LCA existe. Les profs de lettre classique montent au créneau, avec le soutien de 80% des collègues lors d'un gros Conseil Pédagogique où la majorité des collègues sont présents et mettent une grosse pression. Le CDE fait marche arrière. l'EC latin existera sans l'EPI LCA.

2) 2ème victoire : sur le fil
Après en avoir discuté avec les collègues de LC, je les informe que le grec peut subsister en tant que EC (notre CDE leur ayant dit le contraire). En janvier, 2eme conseil pédagogique : moins de collègues présents, les collègues de LC montent au créneau. Le soutien des autres profs est assez faiblard, la discussion traine en longueur. De guerre lasse, le CDE ratifie l'existence du grec (1h en 3ème)

3) Le désastre : effet de surprise, trahison et Bérézina.
Lieu : Conseil Pédagogique du 3 mai.
Forces en présence : quelques profs blasés, face à une administration remontée.
Fait important : les deux profs de LC ne sont pas là.
Déroulement : Alors que le sujet semblait clos, le CDE revient sur le latin. L'attaque surprise : profitant ainsi lâchement de l'absence des profs de LC, il remet tout en cause : pas de latin ni grec sans EPI LCA.
Les traitres : 2ème effet de surprise : trois de nos collègues (SP, EPS, Musique) se rangent sur l'avis du CDE. Pourtant, quelques forces maintiennent la lutte (Maths et Lettre moderne) pour défendre ce qui avait déjà été acquis. Grosse colère du CDE qui ne s'appuie sur aucun texte : "ON lui a dit que : pas de EPI LCA = pas de latin/grec". à 5 voix (CDE, adjoint, + 3 traitres) face à deux opposants, la discussion commence à tourner à notre désavantage. Vaine tentative de ma part pour réveiller les autres collègues endormis : le collègue de SVT (en train de taper un SMS discrétos) émerge subitement quand je interpelle les collègues pour leur demander leur soutien: "hein? quoi? qu'est-ce que c'est?". Les autres restent sans réaction. C'est la déroute.

4) On compte les morts
Le lendemain les collègues de LC, mis au courant, demandent un entretient avec le CDE. Ils n'auront pas gain de cause. Mais ils décident de ne rien lâcher. Résultats : pas d'EPI LCA, pas de latin, pas de grec à la rentrée 2016.
Pfffuuuuu ! Vae victis ... affraid

Puck
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par pamplemousses4 le Mar 10 Mai 2016 - 11:20

Quelle tristesse, et quelle mesquinerie. Toutes ces circonvolutions minables induites par cette fichue réforme quand on ne demande légitimement qu'à faire des cours légitimes avec des contenus légitimes... C'est navrant.

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Luigi_B le Mar 10 Mai 2016 - 11:30

@prof2maths a écrit:Voici un CR sur la bataille pour le latin et le grec dans notre établissement :

Voilà un bel exemple qui peut donner lieu à un témoignage des deux collègues publié sur "Avenir latin grec" (anonyme si nécessaire). A transmettre, peut-être.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Petit pois le Mar 10 Mai 2016 - 11:40

@Rendash a écrit:
@Petit pois a écrit: Avec ma collègue de LC, nous devons rapidement fournir un document très détaillé à notre direction ....

En quel honneur? ô_0

Ici on pourrait faire un EPI sur la comparaison dictature romaine / dictature présente ... Ce n'est pas la matière qui manque ! confused
C'est nouveau, ca vient de sortir ! Chaque EPI doit donner un descriptif détaillé à la Direction. Une nostalgie de l'imprimatur sans doute.
Mais le responsable du Collège exige aussi qu'on lui remette un exemplaire du bilan de compétences qu'on doit faire (Devrait faire plutôt) dans chaque niveau la semaine prochaine ... affraid Ca aussi ça vient de sortir ! Je n'ai pas l'intention d'accepter cela : chacune de mes évaluations est un bilan de compétences non ? Pas besoin d'en rajouter.
Je crois comprendre à quoi il veut en venir. L'année prochaine, ils diront aux "parents-clients" : "La Réforme ? On était en avance ! Rappelez vous ! Le bilan de compétences réalisé l'année dernière !". Ah, le marketing a ses raisons que la raison ignore ...
Mais mes collègues obéissent ... Je ne suis qu'un petit pois dans cette grande boite de macédoine ... Suspect

Petit pois
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par prof2maths le Mar 10 Mai 2016 - 13:05

@musa a écrit:Et comment cela va-t-il se passer pour les collègues de lettres classiques? Il a assez de français à leur donner? Et que fait-il des heures de marge ainsi dégagées?

je ne sais pas exactement, mais comme il y a un départ à la retraite en lettre moderne, cela ne devrait pas être un pb.

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par ysabel le Mar 10 Mai 2016 - 13:23

@prof2maths a écrit:Voici un CR sur la bataille pour le latin et le grec dans notre établissement :

1) Première victoire : l'administration en déroute
en novembre, notre CDE annonce que l' EC latin ne peut exister que si un EPI LCA existe. Les profs de lettre classique montent au créneau, avec le soutien de 80% des collègues lors d'un gros Conseil Pédagogique où la majorité des collègues sont présents et mettent une grosse pression. Le CDE fait marche arrière. l'EC latin existera sans l'EPI LCA.

2) 2ème victoire : sur le fil
Après en avoir discuté avec les collègues de LC, je les informe que le grec peut subsister en tant que EC (notre CDE leur ayant dit le contraire). En janvier, 2eme conseil pédagogique : moins de collègues présents, les collègues de LC montent au créneau. Le soutien des autres profs est assez faiblard, la discussion traine en longueur. De guerre lasse, le CDE ratifie l'existence du grec (1h en 3ème)

3) Le désastre : effet de surprise, trahison et Bérézina.
Lieu : Conseil Pédagogique du 3 mai.
Forces en présence : quelques profs blasés, face à une administration remontée.
Fait important : les deux profs de LC ne sont pas là.
Déroulement : Alors que le sujet semblait clos, le CDE revient sur le latin. L'attaque surprise : profitant ainsi lâchement de l'absence des profs de LC, il remet tout en cause : pas de latin ni grec sans EPI LCA.
Les traitres : 2ème effet de surprise : trois de nos collègues (SP, EPS, Musique) se rangent sur l'avis du CDE. Pourtant, quelques forces maintiennent la lutte (Maths et Lettre moderne) pour défendre ce qui avait déjà été acquis. Grosse colère du CDE qui ne s'appuie sur aucun texte : "ON lui a dit que : pas de EPI LCA = pas de latin/grec". à 5 voix (CDE, adjoint, + 3 traitres) face à deux opposants, la discussion commence à tourner à notre désavantage. Vaine tentative de ma part pour réveiller les autres collègues endormis : le collègue de SVT (en train de taper un SMS discrétos) émerge subitement quand je interpelle les collègues pour leur demander leur soutien: "hein? quoi? qu'est-ce que c'est?". Les autres restent sans réaction. C'est la déroute.

4) On compte les morts
Le lendemain les collègues de LC, mis au courant, demandent un entretient avec le CDE. Ils n'auront pas gain de cause. Mais ils décident de ne rien lâcher. Résultats : pas d'EPI LCA, pas de latin, pas de grec à la rentrée 2016.
Veni, vedi, vixi comme l'a écrit Hugo

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par musa le Mar 10 Mai 2016 - 13:24

@prof2maths a écrit:
@musa a écrit:Et comment cela va-t-il se passer pour les collègues de lettres classiques? Il a assez de français à leur donner? Et que fait-il des heures de marge ainsi dégagées?

je ne sais pas exactement, mais comme il y a un départ à la retraite en lettre moderne, cela ne devrait pas être un pb.

Ah ben voilà le pot aux roses... Réforme pédagogique qu'y disaient furieux

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Reine Margot le Mar 10 Mai 2016 - 13:27

meuh non, la réforme c'est fait pour faciliter le travail en équipe, on vous dit.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par prof2maths le Mar 10 Mai 2016 - 17:49

@musa a écrit:
@prof2maths a écrit:
@musa a écrit:Et comment cela va-t-il se passer pour les collègues de lettres classiques? Il a assez de français à leur donner? Et que fait-il des heures de marge ainsi dégagées?

je ne sais pas exactement, mais comme il y a un départ à la retraite en lettre moderne, cela ne devrait pas être un pb.

Ah ben voilà le pot aux roses... Réforme pédagogique qu'y disaient furieux
je ne pense pas que la raison principale soit celle-ci. Je pense que la raison est la suivante : dans notre collège, très peu de propositions d'EPI. Notamment, aucune venant des profs de français ! (ils sont trop géniaux dans cette équipe). Bref, comme le CDE veut impliquer toutes les disciplines, il a pensé pouvoir les contraindre à un EPI moyennant ce chantage vis-à-vis du latin et du grec.

Pour l'instant l'affaire est en cours... Mais comment réagiront les parents s'ils apprennent qu'il n'y aura pas de latin l'année prochaine? La bataille est mal engagée, mais elle n'est pas terminée !

@musa a écrit:Réforme pédagogique qu'y disaient furieux
tu as raison. malmaisbien

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 19 sur 20 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum