Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Page 20 sur 22 Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par prof2maths le Mar 10 Mai 2016 - 17:49

@musa a écrit:
@prof2maths a écrit:
@musa a écrit:Et comment cela va-t-il se passer pour les collègues de lettres classiques? Il a assez de français à leur donner? Et que fait-il des heures de marge ainsi dégagées?

je ne sais pas exactement, mais comme il y a un départ à la retraite en lettre moderne, cela ne devrait pas être un pb.

Ah ben voilà le pot aux roses... Réforme pédagogique qu'y disaient furieux
je ne pense pas que la raison principale soit celle-ci. Je pense que la raison est la suivante : dans notre collège, très peu de propositions d'EPI. Notamment, aucune venant des profs de français ! (ils sont trop géniaux dans cette équipe). Bref, comme le CDE veut impliquer toutes les disciplines, il a pensé pouvoir les contraindre à un EPI moyennant ce chantage vis-à-vis du latin et du grec.

Pour l'instant l'affaire est en cours... Mais comment réagiront les parents s'ils apprennent qu'il n'y aura pas de latin l'année prochaine? La bataille est mal engagée, mais elle n'est pas terminée !

@musa a écrit:Réforme pédagogique qu'y disaient furieux
tu as raison. malmaisbien

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par prof2maths le Mar 10 Mai 2016 - 17:54

@Luigi_B a écrit:
@prof2maths a écrit:Voici un CR sur la bataille pour le latin et le grec dans notre établissement :

Voilà un bel exemple qui peut donner lieu à un témoignage des deux collègues publié sur "Avenir latin grec" (anonyme si nécessaire). A transmettre, peut-être.
Je crois qu'ils envisagent un CR sur «Défendons (sans maugréer) mes langues anciennes»

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Presse-purée le Mar 10 Mai 2016 - 18:48

@Luigi_B a écrit:
@Ilse a écrit:J'ai trouvé cela : http://helios.fltr.ucl.ac.be/gibaud/ModuleBayeux/BayeuxIobjectifs.html
C'est du latin (découverte des déclinaisons, ...) à partir des textes de la tapisserie de Bayeux.
Je pense m'en inspirer pour proposer quelque chose pour l'EPI LCA avec mes collègues d'histoire
Pas sûr que tu traites "les cultures de l'Antiquité" avec la tapisserie de Bayeux.

Il y a de la langue, c'est déjà cela. Mais effectivement, l'EPI LCA ne tient pas debout du point de vue des contenus.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par henriette le Mar 10 Mai 2016 - 19:27

Petite question : dans mon établissement, on m'affirme que l'ouverture de l'EC-LCA est conditionnée à l'existence d'un EPI-LCA. Soit.
J'ai posé la question pour les LCR, du coup. Et le CDE m'a répondu que pour les LCR, non, c'était différent, car on commence cet EC-LCR dès la 6e, donc pas besoin d'EPI pour qu'il soit créé.
Quelqu'un peut-il me confirmer cela ?

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par musa le Mar 10 Mai 2016 - 19:38

Je n'ai pas d'écho sur les LCR. En tous cas, tout le monde a l'air de faire à sa sauce. Le CDE me soutenait aussi que l'ouverture de l'EC-LCA était conditionné à l'EPI jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il pouvait toujours se brosser pour que j'en propose un. Et comme personne d'autre n'était volontaire et qu'il n'avait pas envie de fermer le latin, il ne me parle plus du tout de cette condition.
avatar
musa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par alprechac2 le Mar 10 Mai 2016 - 20:59

@musa a écrit:Je n'ai pas d'écho sur les LCR. En tous cas, tout le monde a l'air de faire à sa sauce. Le CDE me soutenait aussi que l'ouverture de l'EC-LCA était conditionné à l'EPI jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il pouvait toujours se brosser pour que j'en propose un. Et comme personne d'autre n'était volontaire et qu'il n'avait pas envie de fermer le latin, il ne me parle plus du tout de cette condition.
Tu as de la chance ; dans notre académie, l'IA-IPR de LC l'impose ... ("parce que c'est trop bien les EPI LCA, vous avez rien compris aux possibilités offertes par la réforme" Rolling Eyes)

_________________
Habillez vos petits !http://www.neoprofs.org/t83863-vd-fille-mixte-du-1-mois-au-24-mois-maj-07-04#2801921

Pour figurer dans la récap' des bébés néo, envoyez-moi un MP
avatar
alprechac2
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Kea le Mar 10 Mai 2016 - 23:14

@henriette a écrit:Petite question : dans mon établissement, on m'affirme que l'ouverture de l'EC-LCA est conditionnée à l'existence d'un EPI-LCA. Soit.
J'ai posé la question pour les LCR, du coup. Et le CDE m'a répondu que pour les LCR, non, c'était différent, car on commence cet EC-LCR dès la 6e, donc pas besoin d'EPI pour qu'il soit créé.
Quelqu'un peut-il me confirmer cela ?
Mon CDE a affirmé la même chose, mais sans justification.

Or dans l'arrêté comme dans la circulaire, LCA et LCR sont toujours évoquées ensemble, qu'il s'agisse des EPI ou de l'EC : rien ne laisse penser que leur traitement serait différencié.
Ce que nos CDE nous ont dit a dû leur être affirmé en réunion... Je comprends le raisonnement, mais il n'est pas appuyé sur les textes, autant que je sache.

La seule différence est l'enseignement d'initiation / sensibilisation, qui n'est prévu que par la circulaire.

Henriette, ton CDE semble donc considérer que l'initiation vaut un EPI.
Pourtant, l'initiation ne fonctionne pas comme un EPI :
- elle est organisée sur des heures en plus des horaires disciplinaires (mon académie a même donné des heures spécifiques)
- on n'y traite pas nécessairement les programmes disciplinaires
- il n'y a pas de pédagogie imposée
- la circulaire traite de l'initiation en même temps que des sections bilangues et bilingues, et non en même temps que les EPI et EC.

Paradoxe de tout cela : l'initiation LCR peut être très représentative de ce qui est proposé ensuite en EC LCR (alors que les deux dispositifs ne sont pas présentés comme liés l'un à l'autre dans les textes), tandis que l'EPI LCA peut être très différent de l'EC LCA (alors que l'on tente d'imposer de lier l'un à l'autre en faisant du premier un avant-goût du second) !

Et puis de toute façon, l'EPI LCA n'est pas forcément placé en début de 5e. : l'EPI n'est donc pas forcément un espace d'initiation avant de choisir de suivre l'EC ou pas.
N'y aurait-il pas, d'ailleurs, des collèges qui envisagent de maintenir l'initiation au latin en 6e, afin de faire démarrer l'EC dès le début de la 5e (ne serait-ce que pour faciliter la gestion des services des profs de LC et la répartition des élèves optionnaires dans les classes, et par ricochet, les emplois du temps) ?

Kea
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par henriette le Mar 10 Mai 2016 - 23:54

Merci, Kea, c'est bien ce qu'il me semblait. C'est une extrapolation tout à fait libre des textes, ça.

Précision, dans mon collège, l'EC-LCA commencera dès le début de l'année de 5e, comme auparavant, la seule différence sera qu'il n'y aura plus qu'une heure.
Je suis passée dans toutes les classes de 6 pour faire ma pub comme d'habitude (j'ai juste changé mon angle d'approche et donc les activités que je fais lors de cette présentation pour contrecarrer un effet inattendu pour moi de la réforme : la crainte des élèves, même bons, de commencer simultanément la LV2 et le Latin).
L'EPI-LCA sera fait par moi (et "3615 qui n'en veut", ou plutôt "qui me donne 1 heure de son cours") : j'ai 1h ou 1h30 dans mon service qui y sera dévolue (sinon, je suis à 17h, voire 16h30), et ce sera donc à différents moments de l'année mais dans toutes les classes de 5e (donc, certaines au 1er trimestre, d'autres au 2e, et d'autres au 3e trimestre).

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par prof2maths le Mer 11 Mai 2016 - 6:35

Kea, tu as un lien pour la circulaire ?

prof2maths
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par musa le Mer 11 Mai 2016 - 13:40

@alprechac2 a écrit:
@musa a écrit:Je n'ai pas d'écho sur les LCR. En tous cas, tout le monde a l'air de faire à sa sauce. Le CDE me soutenait aussi que l'ouverture de l'EC-LCA était conditionné à l'EPI jusqu'à ce qu'il comprenne qu'il pouvait toujours se brosser pour que j'en propose un. Et comme personne d'autre n'était volontaire et qu'il n'avait pas envie de fermer le latin, il ne me parle plus du tout de cette condition.
Tu as de la chance ; dans notre académie, l'IA-IPR de LC l'impose ... ("parce que c'est trop bien les EPI LCA, vous avez rien compris aux possibilités offertes par la réforme" Rolling Eyes)

L'IPR a-t-il le droit d'imposer ça alors que les textes ne sont pas clairs du tout? Je me le demande d'autant plus que ça empiète sacrément sur l'autonomie des établissements.
Quoi qu'il en soit, je ne voulais pas mettre un orteil là dedans. Je préfère que le latin disparaisse (au moins comme ça c'est clair notamment aux yeux des parents) plutôt que bricoler encore plus qu'aujourd'hui. Quand je lui ai dit ça, la première fois mon CE m'a dit que je risquais de perdre mon poste (je viens d'arriver). J'ai trouvé ça minable et lui ai répondu: "bon ben c'est pas non plus le Collège de France si?" Razz
Bon c'est vrai qu'en même temps, je serais bien embêtée de gicler Neutral
avatar
musa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Celeborn le Mer 11 Mai 2016 - 14:26

@musa a écrit:
L'IPR a-t-il le droit d'imposer ça alors que les textes ne sont pas clairs du tout?

Celle-là, elle est facile : non, il n'en a pas le droit. Le Conseil d'administration via le projet d'établissement le pourrait, lui. Mais l'IPR, certainement pas : il n'a aucune autorité en la matière.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Kea le Mer 11 Mai 2016 - 14:36

@prof2maths a écrit:Kea, tu as un lien pour la circulaire ?
C'est ici : circulaire du 30 juin 2015.

J'en profite pour signaler une analyse de cette circulaire : reformeducollege.fr.

Kea
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par musa le Mer 11 Mai 2016 - 15:23

@Celeborn a écrit:
@musa a écrit:
L'IPR a-t-il le droit d'imposer ça alors que les textes ne sont pas clairs du tout?

Celle-là, elle est facile : non, il n'en a pas le droit. Le Conseil d'administration via le projet d'établissement le pourrait, lui. Mais l'IPR, certainement pas : il n'a aucune autorité en la matière.
C'est bien ce qu'il me semblait topela
avatar
musa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par musa le Mer 11 Mai 2016 - 15:23

@Celeborn a écrit:
@musa a écrit:
L'IPR a-t-il le droit d'imposer ça alors que les textes ne sont pas clairs du tout?

Celle-là, elle est facile : non, il n'en a pas le droit. Le Conseil d'administration via le projet d'établissement le pourrait, lui. Mais l'IPR, certainement pas : il n'a aucune autorité en la matière.
C'est bien ce qu'il me semblait topela
avatar
musa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Poison doux amer le Mer 11 Mai 2016 - 15:32

De notre côté nous avons décidé de mettre en place un EPI sur tout le niveau 5ème car effectivement, nous avions eu dans l'académie de Créteil un document disant plus ou moins que nous devions faire un EPI afin de pouvoir ensuite fait la LCA de complément...

Pour autant, cela ne permet plus de faire un poste plein Latin/Grec et ma collègue devra prendre deux classes l'année prochaine afin de compléter son service (au lieu d'une seule cette année).
avatar
Poison doux amer
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Héliandre le Ven 13 Mai 2016 - 15:39

Bon, pour ma préoccupation au sujet de l'EPi LCA qui serait mis sur l'enseignement de complément latin chez moi, j'ai la réponse des textes et des formateurs, qui dit bien sûr que ce n'est pas possible.
Mais j'ai trouvé une info dans un document du SNES ("foire aux questions" sur les langues anciennes) qui pose problème : il y aurait une circulaire de l'IG de Lettres, qui laisse penser que faire l'EPI en EC est possible, en désignant l'EC latin comme une discipline... . Je cite en dessous, c'est un peu long (c'est moi qui mets en gras) :  

Spoiler:
« Les enseignements obligatoires se répartissent en enseignements communs à tous les élèves et en enseignements complémentaires (accompagnement personnalisé et enseignements pratiques interdisciplinaires) ». Circulaire du 2 juillet. Nos disciplines ne font pas partie des enseignements obligatoires du cycle 4 mais ne sont qu’un complément aux enseignements complémentaires.
Pourtant, l’Inspection Générale de Lettres s’est fendue d’une circulaire, a priori peu diffusée, qui stipule ceci :
« Comme tous les autres EPI, l’EPI LCA doit prendre appui sur les programmes disciplinaires : celui des enseignements de complément latin et grec, celui de français, mais également les langues vivantes, les arts plastiques, l’éducation musicale, l’histoire des arts, l’éducation physique et sportive, l’histoire, la physique chimie, les mathématiques peuvent être concernés. Par conséquent,
-  l’EPI LCA est inclus dans la durée des horaires des disciplines sur lesquelles il repose dans le cadre du projet.
-  les professeurs de lettres classiques ainsi que les professeurs d’autres disciplines ont vocation à être mobilisés pour cet enseignement. Pour exemple, dans le cadre d’un EPI qui durerait deux heures par semaine, le professeur de lettres classiques peut prendre en charge une des deux heures, quand le professeur de l’autre discipline prend en charge la seconde. Par ailleurs, si le projet le rend nécessaire, par exemple dans le cas où l’EPI aurait lieu une heure par semaine, une co-intervention est également possible. »
Il faut argumenter contre cette circulaire (en rappelant que seuls les enseignements obligatoires peuvent contribuer aux EPI) de façon à ne pas se faire « dévorer » l’unique heure de 5ème ou une heure de 4ème ou de 3ème par l’EPI.


Voilà le lien vers cette "foire aux questions" (le doc date de janvier), je le mets car plusieurs questions qu'on se pose ici sont abordées : http://www.snes.edu/EDC-EPI-LCA-FAQ.html
avatar
Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Luigi_B le Ven 13 Mai 2016 - 16:12

Oui, cette circulaire est commentée ici : http://avenirlatingrec.fr/analyses/472-circulaire-y-a-rien-a-voir

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Luigi_B le Lun 16 Jan 2017 - 20:10

Digression.


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect
avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Obstacles à l'EC sans EPI ?

Message par Lefteris le Mar 24 Jan 2017 - 20:22

Je n'ouvre pas un autre fil , j'espère mais voilà la situation à laquelle malgré 20 pages je ne trouve pas de solution absolue :

Cette année, j'ai bien entendu refusé de faire un EPI l'an dernier (et mes collègues de lettres ne veulent pas donner une heure de français en 5e non plus pour faire des mumuses sans Langue, sans Culture et sans Antiquité) et le latin a été maintenu quand même en 4e et 3e, puisque des élèves avaient commencé en 5e.

Or, pour la prochaine rentrée, seules sont "fléchées" 2,5 heures, donc à destination des élèves de 4e actuels, qui seront en 3e. Le refus des EPI est le même de la part des professeurs de LM et de moi-même pur la prochaine rentrée. La direction se dit "favorable" au maintien du latin, mais me demande de faire des "propositions".
1° Peut on m'opposer le fait qu'il n'y a pas d'EPI ? Pour l'instant, je m'appuie sur la rédaction de l'article 7 de l'arrêté du 19 mai 2015 relatif à l’organisation des enseignements dans les classes de collège, qui semble permettre l'EC du moment qu'il y a des EPI, n'(importe lesquels, et sur la situation de cette année, où il n'y en avait pas du tout. Mais je voudrais savoir si l'absdence d'EPI a été opposée à d'autres collègues parmi vous, et si oui, avec quels arguments.

2° Quelles propositions faire selon vous, si le latin est maintenu ?
a) introduire le latin en 5e 1H, puis 2H sur chaque niveau suivant
b) faire comme cette année (2,5 H en 4e et 3e), ce qui permettrait aux 5e de commencer,et qui aurait ma préférence.

Voilà, c'est histoire d'avoir quelque chose à dire, je me prépare quand même à la disparition du latin (en REP, on va peut-être lui mettre en concurrence un projet ballon, photo, tricot ou je ne sais quoi...).








_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).
avatar
Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Sphinx le Mar 24 Jan 2017 - 20:38

Pour ta première question, je ne saurais pas dire, car nous avons un EPI chez moi (un truc sur l'architecture antique, et histoire de ne pas bouffer des heures de français et de ne pas le laisser faire aux collègues de LM, je me suis arrangée pour le faire moi-même, le plus possible sur des heures d'absences de collègues, payé en HSE).

Pour ta deuxième question, je ne sais pas. C'est sûr qu'on ne fait pas grand chose d'une heure en 5e, mais à choisir je préférerais quand même la solution 1-2-2 : la première année on a l'impression de ne pas avancer, mais je pense que ça doit quand même être plus confortable d'attaquer l'année de 4e avec des élèves qui savent au moins ce qu'est un cas, une déclinaison, voire (croisons les doigts) qui en ont appris au moins une. Mais bon, ça dépend de ton organisation et de ta façon de faire aussi. Autre argument, je trouve plus facile de recruter en 5e, quand les élèves sont encore un peu enthousiastes, mais là aussi ça dépend du public Neutral

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par elisa18 le Mar 24 Jan 2017 - 20:56

Tu sais Lefteris, nous ne sous sommes pas cassé la tête pour l'EPI: la domus: le prof de techno la fait construire, et moi j'en profite pour faire mon cours sur l'origine du français: domus, hortus...
C'est vrai qu'avec 1h de latin en 5°, je rame....

elisa18
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Lefteris le Mar 24 Jan 2017 - 21:10

Merci pour les réponses.

Bon,  ce que je peux dire alors , c'est que  pour l'organisation , ça m'est égal (c'est vrai en plus, au point où nous en sommes, peu importe la manière de sombrer)  , 1+2+2  ou 2,5+2,5 tout en soulignant que les élèves de 5e actuels ne pourront jamais faire de latin. Mais l'argument de Sphinx se tient.

Pour l'EPI, l'organisation proposée l'an passé était uniquement de prendre sur le français, donc nous resterons fermes sur ce point.
Je vais rappeler lors de cette réunion -et je l'ai déjà rappelé à la direction- que l'EPI pouvait se faire sans professeur de LCA, qui peut n'être que "référent". Logique, puisque ce n'est plus une discipline, donc plus un savoir...Donc si quelqu'un veut s'en charger.

Maintenant, je repose ma question à la cantonade : se trouve-t-il des cas où l'EC aurait été refusé en raison de l'absence d'EPI ? Apparemment pas le cas de ceux qui sont intervenus ici, ni dans ceux dont j'ai ouï parler, pas le mien jusqu'à présent...


Dernière édition par Lefteris le Mar 24 Jan 2017 - 21:14, édité 1 fois (Raison : coquille)

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).
avatar
Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par lemigou le Mar 24 Jan 2017 - 21:13

Une heure en 5ème, je trouve pour ma part que c'est une catastrophe ! Surtout quand c'est le vendredi en fin d'après-midi. Je me demande si 1h 30 en 5ème et en 4ème et 2 h en 3ème, cela ne serait pas mieux...
avatar
lemigou
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Lefteris le Mar 24 Jan 2017 - 22:35

@lemigou a écrit:Une heure en 5ème, je trouve pour ma part que c'est une catastrophe ! Surtout quand c'est le vendredi en fin d'après-midi. Je me demande si 1h 30 en 5ème et en 4ème et 2 h en 3ème, cela ne serait pas mieux...
Je n'en doute pas. L'idée d'introduire le latin en 5e répond plutôt à l'argument de Sphinx. De toue manière, à l'arrivée, ils peuvent nous vendre leurs salades comme ils veulent, on apprendra moins en cinq heures qu'en huit.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).
avatar
Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Ali Devine le Mar 24 Jan 2017 - 22:49

Dans le collège de mon fils, une remarquable enseignante de lettres classiques a réussi à recruter 45 élèves de cinquième pour l'option latin. Eh bien les 45 malheureux suivent le cours au sein d'un groupe unique. Je ne suis pas encore parvenu à déterminer si c'est la conséquence d'une imprévoyance totale, le résultat d'un énième dysfonctionnement administrativo-pédagogique ou une stratégie encore inefficace pour décourager les candidats.

_________________
Mon site
avatar
Ali Devine
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Sphinx le Mar 24 Jan 2017 - 22:53

affraid Je lui souhaite bien du plaisir No Déjà que je trouvais que 32 c'était lourd à gérer l'an dernier (et encore, il y en avait 4 de plus à l'inscription)...

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 20 sur 22 Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum