J. K. ROWLING, L'Appel du coucou : je ne comprends pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

J. K. ROWLING, L'Appel du coucou : je ne comprends pas

Message par miss terious le Dim 30 Aoû 2015 - 12:57

Attention spoiler.
Je viens de finir L'Appel du coucou, le premier roman (policier) d'une trilogie de J. K. ROWLING écrit sous pseudo. Rien de transcendant ! Et surtout, je ne comprends pas.

Spoiler:

Pourquoi John Bristow engage-t-il Cormoran Strike pour enquêter sur la mort de sa sœur alors que la police a conclu à un suicide ? C'est lui qui l'a assassinée donc il devrait être satisfait des conclusions de l'enquête. D'autant que si c'est une histoire de gros sous, il n'y a pas de problèmes vu que 1/ le testament de Lula en faveur de son vrai frère Jonah est dissimulé et que personne (sauf Rochelle) n'est au courant 2/ il est le dernier des Bristow (à part son oncle) et sa mère est mourante. Pourquoi remuer cette histoire 3 mois après ?
D'ailleurs, j'ai remarqué une autre incohérence vers la fin. Strike attend John Bristow devant l'immeuble de sa mère pour aller la voir. Il semble ignorer que l'avocat ne viendra pas ; il va jusqu'à appeler le bureau de Bristow. Sauf qu'ensuite on apprend que c'est lui qui s'est arrangé pour que Bristow ne vienne pas. Ce n'est pas logique !

Quelqu'un qui aurait lu ce roman pour m'expliquer ?!

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: J. K. ROWLING, L'Appel du coucou : je ne comprends pas

Message par Barnafée la Patouille le Dim 30 Aoû 2015 - 13:22

J'envisageais de le lire, mais finalement je vais reporter à plus tard!

Barnafée la Patouille
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: J. K. ROWLING, L'Appel du coucou : je ne comprends pas

Message par MelanieSLB le Dim 30 Aoû 2015 - 13:26

J'ai commencé, j'ai trouvé ça franchement décevant. Donc j'ai arrêté.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: J. K. ROWLING, L'Appel du coucou : je ne comprends pas

Message par Cath le Dim 30 Aoû 2015 - 14:41

Zut, je l'ai lu et je ne me souviens de presque rien...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: J. K. ROWLING, L'Appel du coucou : je ne comprends pas

Message par làoùfinitlaterre le Dim 30 Aoû 2015 - 18:36

Pareil que Cath Crying or Very sad.
Je regrette Harry Potter ...

làoùfinitlaterre
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: J. K. ROWLING, L'Appel du coucou : je ne comprends pas

Message par Lisbeth Salander le Dim 30 Aoû 2015 - 19:00

J'avais aussi été déçue par cette explication. Il me semble qu'il y a une pseudo raison à un moment mais j'ai oublié laquelle.

J'ai tout de même lu le 2ème "Le ver à soie" et il est bien meilleur pour moi.

Lisbeth Salander
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: J. K. ROWLING, L'Appel du coucou : je ne comprends pas

Message par miss terious le Dim 30 Aoû 2015 - 19:29

@Lisbeth Salander a écrit:J'ai tout de même lu le 2ème "Le ver à soie" et il est bien meilleur pour moi.
J'hésite, du coup.

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: J. K. ROWLING, L'Appel du coucou : je ne comprends pas

Message par Lisbeth Salander le Dim 30 Aoû 2015 - 19:33

@miss terious a écrit:
@Lisbeth Salander a écrit:J'ai tout de même lu le 2ème "Le ver à soie" et il est bien meilleur pour moi.
J'hésite, du coup.

J'ai hésité longtemps au début mais j'aimais trop les personnages et je devais bien une chance à JK Rowling. C'est évidemment pas le polar du siècle mais on est loin de cette résolution farfelue du 1er. J'ai vraiment pris plaisir à lire et j'attends le 3ème avec impatience.

Lisbeth Salander
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: J. K. ROWLING, L'Appel du coucou : je ne comprends pas

Message par Cath le Dim 30 Aoû 2015 - 20:05

J'ai préféré le premier (alors même que je dis en avoir tout oublié... Embarassed) car j'ai aimé les premières pages : on découvre un personnage auquel on a le temps de s'attacher

N'ouvrez pas si vous comptez lire le livre:
alors qu'il meurt tout de suite. Cette caractérisation du personnage a un petit côté Stephen King qui m'a bien plu.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: J. K. ROWLING, L'Appel du coucou : je ne comprends pas

Message par Vatrouchka le Lun 31 Aoû 2015 - 0:24

Dans mes souvenirs, le coupable demande à Strike d'enquêter parce qu'il veut se prouver qu'il a commis un meurtre parfait et coincer le Sherlock Holmes du moment. Mais je l'ai lu quand il est sorti et il ne m'a vraiment pas marquée.

Vatrouchka
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: J. K. ROWLING, L'Appel du coucou : je ne comprends pas

Message par miss terious le Lun 31 Aoû 2015 - 23:26

@Vatrouchka a écrit:Dans mes souvenirs, le coupable demande à Strike d'enquêter parce qu'il veut se prouver qu'il a commis un meurtre parfait et coincer le Sherlock Holmes du moment. Mais je l'ai lu quand il est sorti et il ne m'a vraiment pas marquée.
Pourtant, quand Strike en parle à John Bristow, il lui dit qu'il pense avoir été choisi parce que pas très bon et donc facilement « bernable » et manipulable.

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: J. K. ROWLING, L'Appel du coucou : je ne comprends pas

Message par trompettemarine le Lun 31 Aoû 2015 - 23:35

Allez, pour se remotiver !

un
deux


pingouin

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: J. K. ROWLING, L'Appel du coucou : je ne comprends pas

Message par Lisbeth Salander le Mar 1 Sep 2015 - 9:22

@miss terious a écrit:
@Vatrouchka a écrit:Dans mes souvenirs, le coupable demande à Strike d'enquêter parce qu'il veut se prouver qu'il a commis un meurtre parfait et coincer le Sherlock Holmes du moment. Mais je l'ai lu quand il est sorti et il ne m'a vraiment pas marquée.
Pourtant, quand Strike en parle à John Bristow, il lui dit qu'il pense avoir été choisi parce que pas très bon et donc facilement « bernable » et manipulable.

Je me rappelle de ce dernier point aussi.
Un doute m'est venu en y pensant, ça n'a pas un rapport avec l'assurance ? Comme elle s'était normalement suicidée et qu'il y a parfois dans les histoires une clause là dessus...

Lisbeth Salander
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: J. K. ROWLING, L'Appel du coucou : je ne comprends pas

Message par miss terious le Mar 1 Sep 2015 - 13:07

Ah oui, tiens, peut-être est-ce en effet lié à l'assurance. Mais je ne me souviens pas que cela soit mentionné dans le roman. Merci Lisbeth.

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum