Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par John le Mer 2 Sep 2015 - 0:46

Extraits d'un article d'Alain Morvan pour La Tribune :
Une rentrée scolaire 2015 en trompe l'œil
Par Alain Morvan, ancien Recteur d'académie de Lyon  |  01/09/2015

Officiellement, tout va bien pour cette rentrée scolaire 2015 : une ministre qui fait des annonces, une hiérarchie qui transmet et fait écho, des enseignants devant les élèves. La rue de Grenelle dit déjà que tout se passe bien. L'ennui, c'est qu'une rentrée scolaire ne se résume pas à un dispositif ou à sa mécanique. Encore faut-il que le cœur y soit. Et à y voir de plus près, l'institution scolaire connaît une crise sérieuse. Qu'en est-il de l'état d'esprit des professeurs, qui, qu'on le veuille ou non, restent les premiers concernés ? Il n'est pas bon. La ministre se vante d'une « rentrée apaisée.»

Une réforme du collège contestée

Par les sondages, par les réseaux sociaux, j'observe tout ce qui se pense, se dit et s'écrit depuis le printemps, tant du côté des syndicats que de la base. Le constat est sans appel. L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte. L'aventure insensée que fut le passage en force des décrets sur le futur collège a laissé des traces indélébiles. Et ce ne sont pas les mouvements de menton de Mme Najat Vallaud-Belkacem à l'université d'été de La Rochelle qui apaiseront les esprits.

Je ne reviens pas sur les dispositions de cette réforme. Elles sont jugées nocives par tous les esprits informés. Marcel Gauchet répétait il y a quelques jours que la suppression des classes bi-langues était une absurdité. Et rappelons l'enterrement de première classe réservé, entre autres, à l'allemand, au latin, au grec.

Et puis, on sent s'effriter la notion même de service public d'éducation. Ainsi, le Conseil Régional de Picardie est-il prêt à offrir une prime aux enseignants qui auraient le courage de rejoindre l'académie d'Amiens - laquelle (je l'ai pilotée pendant près de sept ans) ne mérite ni cet excès d'honneur ni cette indignité. On ne peut accepter qu'une collectivité territoriale rémunère les enseignants. Car, comme on dit en anglais, celui qui paie le violoniste a le droit de choisir la musique. La régionalisation de l'enseignement serait une faute historique. [...]

L'idéologie revient en force

Pour ajouter à la confusion, l'idéologie revient en force. La ministre impose ses choix, ce qui est son droit et même son devoir ; mais elle le fait en méconnaissant les exigences du débat et de l'échange. J'ai déjà exprimé mes réserves vis-à-vis du fonctionnement du Conseil supérieur des programmes, qui me fait un peu penser aux Abstracteurs de la Quinte Essence de Rabelais. Une nouvelle démission (celle d'une députée) vient de rappeler que le pluralisme n'y était pas la règle. De quoi aggraver le malaise des enseignants, qui craignent d'être mis au pas.

Quant au mythe de l'autonomie des établissements, je crains qu'il ne combine les dangers de la dérégulation avec ceux de l'autoritarisme local.

J'en passe. Notamment en ce qui concerne certaines nominations surprenantes à des postes-clés, ou le maintien de fonctionnaires d'autorité dont la date de péremption est pourtant bien dépassée.

Deux souhaits pour cette rentrée. D'abord, rendre l'Éducation à la Nation et cesser de faire comme si elle était la propriété d'un clan ou d'une caste ; ensuite et surtout, cesser de penser que tout se réduit à de la simple communication. Derrière le fouillis des mots et le tapage des annonces, il est urgent de restaurer le sens.
http://acteursdeleconomie.latribune.fr/debats/opinion/2015-09-01/une-rentree-scolaire-2015-en-trompe-l-oeil.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Tangleding le Mer 2 Sep 2015 - 1:01

Du simple bon sens.

Le pire c'est que le gouvernement a absolument tous les instruments pour savoir exactement quel est le climat réel en SDP (remontée des chefs d'étab à leur hiérarchie, etc). Qu'espèrent-ils avec leur communication pravdaïenne ?

A la rigueur, ils ont pu croire en mai que cela allait se calmer avec les vacances.

Mais au vu du climat dès le jour de prérentrée, il est clair qu'il y a un sérieux problème. Problème de personne (la communication de la ministre est calamiteuse), problème de méthode (la publication du décret le jour de la grève) & problème de fond (réformes toxiques façon usine à gaz complètement inapplicables même si on était de bonne volonté...)

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par John le Mer 2 Sep 2015 - 1:07

Je doute que les chefs d'établissement remontent quoi que ce soit des ambiances réelles en salle des profs à leur hiérarchie.
Si tant est qu'ils la connaissent, ont-ils réellement la possibilité, la volonté et/ou la nécessité de leur rendre compte des ambiances des salles des enseignants.
Je pense que ce n'est pas le rôle que leur a attribué le ministère (et j'ajouterais qu'ils ont sans doute déjà assez de choses à faire comme ça).

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Tangleding le Mer 2 Sep 2015 - 1:11

Pour ma part ma doctrine est simple : les syndicats font systématiquement une enquête de rentrée, invitant chaque section d'établissement à faire ses remontées.

Je doute sincèrement que l'administration soit plus bête que la direction du SNES (ou de tout autre syndicat)...


Dernière édition par Tangleding le Mer 2 Sep 2015 - 1:12, édité 1 fois

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par laMiss le Mer 2 Sep 2015 - 1:11

Ah oui, il est même certain que les CDE ne remontent pas ce genre d'infos. Ils sont censés faire appliquer la réforme. C'est dans leur intérêt de faire croire que tout va bien. Si tout se passe bien, c'est qu'ils sont de bons CDE.

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Tangleding le Mer 2 Sep 2015 - 1:29

En quoi les CDE pourraient-ils être comptables du climat de prérentrée ??? Le MEN a fourni aux CDE un diaporama public en vue de la prérentrée (et la réforme y tient une bonne place), et ce qui est public n'est évidemment que la partie émergée de l'iceberg.

J'imagine ainsi que chacun sait ce qu'est une lettre de mission :

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=58334

Extrait de la circulaire détaillant son contenu possible :

Exemples d'axes de progrès
(liste, ni exhaustive ni limitative, donnée à titre indicatif)
Pilotage de l'établissement, notamment l'aspect management et aussi par exemple :
- gestion efficiente des moyens mis à disposition ;
- mise en place d'un tableau de bord ;
- réécriture du projet d'établissement, élaboration du contrat d'objectifs ;
- conseil pédagogique et instances internes ;
- développement de modalités de travail en équipe ;
- structuration d'un projet éducatif global ;
- intégration des différentes composantes d'un établissement ;
- développement et gestion efficiente d'un Greta ;
- etc.
Politique pédagogique et éducative, notamment la mise en œuvre des réformes (socle commun, accompagnement éducatif, réforme des lycées), la réussite des élèves (orientation, examens, poursuite d'études, insertion, etc.), la prévention de la violence (en particulier lutte contre le harcèlement) et le climat scolaire (bien-être des personnels, épanouissement des élèves, etc.)

Ce sont là des axes généraux. Dans le cadre de la réforme du collège, les CE ont forcément reçu une communication du MEN.

J'ajoute qu'un CE a tout intérêt à faire remonter le climat de prérentrée s'il est tendu pour ouvrir son parapluie si les choses dégénèrent dans le cours de l'année.

Les nouveaux CE sont de mieux en mieux formés au "management". Or il n'y a pas de management sans "feed-back". D'une façon ou d'une autre le "feed-back" du terrain remonte au MEN filtré par les différents échelons hiérarchiques.


Dernière édition par John le Mer 2 Sep 2015 - 1:35, édité 1 fois (Raison : Fusion de deux messages successifs.)

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par John le Mer 2 Sep 2015 - 1:30

Ce n'est pas une question de bêtise : le rôle d'un cde par rapport à son administration n'a rien à voir avec celui d'une section d'établissement par rapport à une centrale syndicale.
Dans la lettre de mission que tu cites, on demande aux cde d'améliorer le climat scolaire : on ne leur demande pas de rendre compte de l'état de pensée dominant en salle des enseignants. Ils le font sans doute indirectement par le biais de leurs communications avec le rectorat, mais ce n'est pas dans leur mission première que de faire des comptes rendus directs de ce que pensent les enseignants en salle des profs. Tu confonds avec les rapports de synthèse des préfets, qui eux font état de l'opinion publique auprès des services du gouvernement.
On continue ce débat sur un autre fil, car ce n'est pas le lieu ici.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Tangleding le Mer 2 Sep 2015 - 1:34

Bien sûr que le rôle n'est pas le même. Du coup pour l'un le retour peut se faire sous forme écrite, tandis que du côté de l'administration cela passe par les échanges informels oraux, qui ne laissent pas de trace.

Exemple : le CE appelle le service du rectorat pour avoir un suppléant pour telle absence non prévue. On lui demande comment se passe la reprise à cette occasion.

EDIT : On est donc d'accord sur le fond. Je n'ai pas dit que c'était leur mission officielle, ni que cela se passait formellement comme pour les préfets. Mais évidemment que cela passe quand même. In fine le MEN sait au moins aussi bien que M. Morvan quel est le climat réel de rentrée.

Et ce sera encore plus vrai quand les CE seront réunis en grand-messe dans les formations de vue de préparer la réforme...

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par John le Mer 2 Sep 2015 - 1:42

In fine le MEN sait au moins aussi bien que M. Morvan quel est le climat réel de rentrée.
A mon avis, non, vraiment.
Je pense qu'ils sont encore moins bien informés sur ce point actuellement que sous Darcos, c'est dire.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Tangleding le Mer 2 Sep 2015 - 1:51

Shocked

Remarque, si c'est aussi calamiteux que tu sembles le penser, je comprends mieux le bazar ambiant (je reste poli)...

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Reine Margot le Mer 2 Sep 2015 - 7:08

Oui, enfin les profs râlent mais la réforme passe quand même et sera appliquée...quand on voit le peu de succès de la grève de lundi...je ne vois pas vraiment de "révolte", plutôt un sentiment d'impuissance.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Daphné le Mer 2 Sep 2015 - 10:36

@Reine Margot a écrit:Oui, enfin les profs râlent mais la réforme passe quand même et sera appliquée...quand on voit le peu de succès de la grève de lundi...je ne vois pas vraiment de "révolte", plutôt un sentiment d'impuissance.

La grève de lundi n'était pas une grève contre la réforme du collège mais contre le refus de la rentrée en août.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Reine Margot le Mer 2 Sep 2015 - 10:39

c'était quand même une occasion d'exprimer un mécontentement plus large...Et on ne peut pas dire que les autres mouvements (boycott du brevet) aient eu un énorme succès non plus.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Carnyx le Mer 2 Sep 2015 - 10:45

Question appréciation de la réalité, ça la fout mal ! C'est bien notre grande amie Najat qui nous répète que ce sont les profs qui demandent ses brillantissimes réformes !
Soit elle est très mal conseillée, soit… je n'ose imaginer !


Dernière édition par Carnyx le Mer 2 Sep 2015 - 10:58, édité 1 fois

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par laMiss le Mer 2 Sep 2015 - 10:45

C'est vrai, mais vraiment pour la pré-rentrée, très peu de collègues étaient...au courant.

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Reine Margot le Mer 2 Sep 2015 - 10:48

@Carnyx a écrit:Question appréciation de la réalité, ça la fout mal ! C'est bien notre grande amie qui Najat nous répète que ce sont les profs qui demandent ses brillantissimes réformes !
Soit elle est très mal conseillée, soit… je n'ose imaginer !

C'est de la com. Visant à montrer que les profs opposés à la réforme sont des minoritaires archaiques, et que les profs innovants et bienveillants sont avec elle, eux.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Daphné le Mer 2 Sep 2015 - 11:02

@Reine Margot a écrit:c'était quand même une occasion d'exprimer un mécontentement plus large...Et on ne peut pas dire que les autres mouvements (boycott du brevet) aient eu un énorme succès non plus.

Bien d'accord, ça c'est sûr, mais tu sais, les grèves proposée par le SNALC hein...........tu sais ce que la profession en pense ! Ils préfèrent l'UNSA ou le SGEN, il n'y à qu'à voir le résultat des élections pro

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Reine Margot le Mer 2 Sep 2015 - 11:04

hélas...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Ergo le Mer 2 Sep 2015 - 11:06

Bon, si on "frise" la révolte, c'est que la prochaine grève et la manif sur un week-end seront massivement suivies, c'est bien...

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Daphné le Mer 2 Sep 2015 - 11:08

@Ergo a écrit:Bon, si on "frise" la révolte, c'est que la prochaine grève et la manif sur un week-end seront massivement suivies, c'est bien....

J'espère, mais n'est pas gagné !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Héliandre le Mer 2 Sep 2015 - 11:25

En tous cas l'information sera bien plus connue que pour le 31. C'est sorti hier, on en parle. Et pour le week-end ? On a une date ?

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Pseudo le Mer 2 Sep 2015 - 11:27

Il y a plein de façon de se révolter. Faire la grève et manifester en est une. Mais la passivité en est une autre, tout comme l'obstruction rampante, le sabotage, ou même, retournée contre soi, la maladie, le suicide, etc...

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par the educator le Mer 2 Sep 2015 - 12:19

Le ministère sait probablement, ils savent tendre l'oreille, mais clairement il n'y a pas de canaux "officiels" pour l'ambiance des sdp (ni pour le climat d'etablissement). Les CDE n'ont pas vraiment d'interlocuteurs sur ce genre de trucs.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Daphné le Mer 2 Sep 2015 - 12:32

Mais ils suivent les forum vous savez........

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Morvan, ancien recteur, sur la rentrée 2015 : "L'hostilité du corps enseignant à son ministère de tutelle est massive et frise la révolte".

Message par Rosy le Mer 2 Sep 2015 - 13:43

@Tangleding a écrit:Bien sûr que le rôle n'est pas le même. Du coup pour l'un le retour peut se faire sous forme écrite, tandis que du côté de l'administration cela passe par les échanges informels oraux, qui ne laissent pas de trace.

Exemple : le CE appelle le service du rectorat pour avoir un suppléant pour telle absence non prévue. On lui demande comment se passe la reprise à cette occasion.

EDIT : On est donc d'accord sur le fond. Je n'ai pas dit que c'était leur mission officielle, ni que cela se passait formellement comme pour les préfets. Mais évidemment que cela passe quand même. In fine le MEN sait au moins aussi bien que M. Morvan quel est le climat réel de rentrée.

Et ce sera encore plus vrai quand les CE seront réunis en grand-messe dans les formations de vue de préparer la réforme...

Apparemment, les personnels de direction n'auront pas de formation... C'est ce que nous a dit notre chef d'établissement...

_________________
www.reformeducollege.fr
Sauvons l'enseignement du français au collège : http://tinyurl.com/sauvonslefrancaisaucollege

Faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Antoine de Saint-Exupéry.

Rosy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum