Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
roxanne
Devin

La controverse de Valladolid : version théâtre ou récit?

par roxanne le Sam 5 Sep 2015 - 10:27
Bien, comme prévu, la plupart des élèves a fait Candide en seconde, donc je change d'OI pour la question de l'homme. Bien , je pensais faire l'Ingénu mais c'est un peu répétitif. Du coup, j'avais envie de faire la Controverse mais je me demandais si la forme théâtrale est possible.
avatar
Elle aime
Érudit

Re: La controverse de Valladolid : version théâtre ou récit?

par Elle aime le Sam 5 Sep 2015 - 10:33
J'ai fait la version théâtre avec mes 1res STI il y a plusieurs années. Ce serait à refaire... version récit. Il y a une très bonne adaptation avec Jean-Pierre Marielle.

_________________
"Moi, je crois que la grammaire, c’est une voie d’accès à la beauté. Quand on parle, quand on lit ou quand on écrit, on sent bien si on a fait une belle phrase ou si on est en train d’en lire une. On est capable de reconnaître une belle tournure ou un beau style. Mais quand on fait de la grammaire, on a accès à une autre dimension de la beauté de la langue. Faire de la grammaire, c’est la décortiquer, regarder comment elle est faite, la voir toute nue, en quelque sorte. Et c’est là que c’est merveilleux : parce qu’on se dit : « Comme c’est bien fait, qu’est-ce que c’est bien fichu ! », « Comme c’est solide, ingénieux, subtil ! ». Moi, rien que savoir qu’il y a plusieurs natures de mots et qu’on doit les connaître pour en conclure à leurs usages et à leurs compatibilités possibles, ça me transporte."
avatar
roxanne
Devin

Re: La controverse de Valladolid : version théâtre ou récit?

par roxanne le Sam 5 Sep 2015 - 11:29
Donc c'est plutôt pour des technos? En fait, j'ai une ES avec des euros a priori de bon niveau. Du coup, je ne sais plus trop.
avatar
ysabel
Devin

Re: La controverse de Valladolid : version théâtre ou récit?

par ysabel le Sam 5 Sep 2015 - 11:38
@roxanne a écrit:Donc c'est plutôt pour des technos? En fait, j'ai une ES avec des euros a priori de bon niveau. Du coup, je ne sais plus trop.

La controverse me paraît un peu léger, en effet.

Et le Supplément au voyage de Bougainville ? C'est très riche.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
roxanne
Devin

Re: La controverse de Valladolid : version théâtre ou récit?

par roxanne le Sam 5 Sep 2015 - 12:08
C'est un peu redondant avec ma première séquence dans laquelle il y a déjà un extrait. Bon, soit je garde L'Ingénu avec en cursive la Controverse ou alors carrément, je change mais pour quelle œuvre? Victor Hugo?
avatar
mel93
Grand sage

Re: La controverse de Valladolid : version théâtre ou récit?

par mel93 le Sam 5 Sep 2015 - 12:21
Je n'ai jamais eu de lycée, je ne connais pas les programmes, alors je vais peut être dire une grosse bêtise :
Les animaux dénaturés de Vercors ? Ou la version théâtre (supérieur selon moi) Zoo ou l'assassin philanthrope.
avatar
ysabel
Devin

Re: La controverse de Valladolid : version théâtre ou récit?

par ysabel le Sam 5 Sep 2015 - 12:26
Et sinon, Roxanne comment trouves-tu le lycée (en dehors de tes pb d'AP et d'EdT) ?

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
roxanne
Devin

Re: La controverse de Valladolid : version théâtre ou récit?

par roxanne le Sam 5 Sep 2015 - 12:44
Et bien, c'est vrai que cette histoire d'edt m'a un peu plombée. C'est vrai que j'ai perdu en confort matériel ( 12 salles sur trois bâtiments). Mais évidemment, j'adore. D'abord, traverser un couloir sans entendre des élèves s'insulter allègrement tous les mètres  ou courir dans tous les sens en hurlant, c'est reposant. J'ai deux classes qui m'ont l'air calmes. Par contre alerte rouge avec la seconde oùje suis pp. ( évidemment) où des garçons se font remarquer dans tous les cours et vendredi quelques filles ont commencé à suivre en ricanant, une redoublante a piqué une mini crise quand j'ai expliqué les groupes en déclarant qu'elle ne comprenait rien et que ça la gonflait . Bref, du redressement dans l'air. Je vais voir avec la CPE pour agir vite. Mais par ailleurs, le reste de la classe participe activement et intelligemment. Et puis la sdp, il n'y a pas cette chape de plomb.
avatar
roxanne
Devin

Re: La controverse de Valladolid : version théâtre ou récit?

par roxanne le Sam 5 Sep 2015 - 12:45
@mel93 a écrit:Je n'ai jamais eu de lycée, je ne connais pas les programmes, alors je vais peut être dire une grosse bêtise :
Les animaux dénaturés de Vercors ? Ou la version théâtre (supérieur selon moi) Zoo ou l'assassin philanthrope.
Je l'ai proposé en cursive dans ma première sequence.
avatar
ysabel
Devin

Re: La controverse de Valladolid : version théâtre ou récit?

par ysabel le Sam 5 Sep 2015 - 12:51
@roxanne a écrit:Et bien, c'est vrai que cette histoire d'edt m'a un peu plombée. C'est vrai que j'ai perdu en confort matériel ( 12 salles sur trois bâtiments). Mais évidemment, j'adore. D'abord, traverser un couloir sans entendre des élèves s'insulter allègrement tous les mètres  ou courir dans tous les sens en hurlant, c'est reposant. J'ai deux classes qui m'ont l'air calmes. Par contre alerte rouge avec la seconde oùje suis pp. ( évidemment) où des garçons se font remarquer dans tous les cours et vendredi quelques filles ont commencé à suivre en ricanant, une redoublante a piqué une mini crise quand j'ai expliqué les groupes en déclarant qu'elle ne comprenait rien et que ça la gonflait . Bref, du redressement dans l'air. Je vais voir avec la CPE pour agir vite. Mais par ailleurs, le reste de la classe participe activement et intelligemment. Et puis la sdp, il n'y a pas cette chape de plomb.

3 bâtiments, c'est dur...
Quand je suis arrivée dans mon lycée, c'était le cas. Tu passais du bâtiment 1, 3ème étage au bâtiment 2, 1er étage aussi bien.
On a fait pression et on a réussi rapidement à avoir des salles affectées. En lettres, sauf exception, on ne bosse qu'au RDC d'un bâtiment. Mais personne n'a de salle attitrée (surtout à cause des places).
Là, une collègue a un souci pour lundi matin : élèves + AVS = 40 personnes et la salle qui lui est attribuée ne contient que 34 places (sans pouvoir ajouter de table).

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
roxanne
Devin

Re: La controverse de Valladolid : version théâtre ou récit?

par roxanne le Sam 5 Sep 2015 - 12:57
Un certain nombre de collègues ont leur salle ceci dit.
avatar
ysabel
Devin

Re: La controverse de Valladolid : version théâtre ou récit?

par ysabel le Sam 5 Sep 2015 - 13:00
ah ! bizutage du nouveau...
J'ai eu le  cas une année comme TZR. Je suis allée voir le chef et je lui ai dit que ce n'était pas possible d'enseigner dans de telles conditions. J'ai eu une réduction sérieuse du nombre de salles et bâtiments.
Bon, je suis une râleuse professionnelle.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Elle aime
Érudit

Re: La controverse de Valladolid : version théâtre ou récit?

par Elle aime le Dim 6 Sep 2015 - 11:35
Pour des 1ères ES : en cursive. Des extraits peuvent être étudiés en AP pour l'argumentation.

_________________
"Moi, je crois que la grammaire, c’est une voie d’accès à la beauté. Quand on parle, quand on lit ou quand on écrit, on sent bien si on a fait une belle phrase ou si on est en train d’en lire une. On est capable de reconnaître une belle tournure ou un beau style. Mais quand on fait de la grammaire, on a accès à une autre dimension de la beauté de la langue. Faire de la grammaire, c’est la décortiquer, regarder comment elle est faite, la voir toute nue, en quelque sorte. Et c’est là que c’est merveilleux : parce qu’on se dit : « Comme c’est bien fait, qu’est-ce que c’est bien fichu ! », « Comme c’est solide, ingénieux, subtil ! ». Moi, rien que savoir qu’il y a plusieurs natures de mots et qu’on doit les connaître pour en conclure à leurs usages et à leurs compatibilités possibles, ça me transporte."
avatar
Méréthide
Habitué du forum

Re: La controverse de Valladolid : version théâtre ou récit?

par Méréthide le Dim 6 Sep 2015 - 12:14
En tant qu'élève nous l'avions étudié en 1ereS. Nous étions aller (à la ville ^^) pour le voir jouer en plus d'une lecture intégrale.
Cela fait partie de mes rares sorties théatres et j'en garde un très bon souvenir.

(si cela peut aider :$)
avatar
Isidoria
Doyen

Re: La controverse de Valladolid : version théâtre ou récit?

par Isidoria le Dim 6 Sep 2015 - 17:52
Je l'ai donné en cursive en 2de, et comme on n'avait pas assez de séries, il y a une partie de la classe qui l'a eue en version théâtre et l'autre en récit. On adapte comme on peut!
Pour une OI de 1ère c'est peut-être un peu juste.
W ou le souvenir d'enfance de Perec?
J'ai longtemps fait Les Lettres persanes
Un ou plusieurs livres des Fables de La Fontaine ce qui te permet d'étudier aisément des langues et cultures de l'antiquité?
J'ai des collègues qui étudient des passages des Essais de Montaigne. Le supplément au voyage de Bougainville revient régulièrement dans les descriptifs. Je vois de plus en plus d'OE recoupés aussi, soit Question de l'homme/roman, soit question de l'homme/théâtre. Ca ouvre de grandes possibilités. Cette année, je tente La Condition humaine en recoupant question de l'homme et personnage de roman, on verra bien.
Contenu sponsorisé

Re: La controverse de Valladolid : version théâtre ou récit?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum