Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
windounet
Niveau 1

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par windounet le 1/4/2015, 13:16
C'est bien ce que je pensais alors... On nous oblige à suivre un master "professionnalisant" qui n'est vraiment qu'un master "titularisant" en fin de compte. J'ai lu pas mal de sujet sur le forum est j'ai l'impression que les formations de l'EN se résument à ça quelque soit le niveau, aucune valeur en dehors de l'enseignement.
Je me refais inspecter ce vendredi (la 5 ème fois depuis le retour des vacances de février), c'est vraiment lourd psychologiquement.
Digilovely
Digilovely
Niveau 3

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par Digilovely le 11/4/2015, 12:33
Bonjour,
je suis titulaire depuis septembre et j'ai déjà pris deux arrêts maladie pour "pétage de plombs", ce qui me fait penser qu'il ne faudrait pas passer ma vie au collège... en tant que prof!
Je ne suis pas mauvaise en dessin et en écriture (il paraît) et j'aimerais me réorienter...
Je suis encore jeune (25 ans) je pense que c'est le moment ou jamais...
HELP!
avatar
InvitéeL
Niveau 6

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par InvitéeL le 11/4/2015, 12:49
Merci beaucoup pour la création de cette discussion. veneration

avatar
shantia38
Niveau 5

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par shantia38 le 11/4/2015, 13:32
Ce post est très intéressant!

Et ces "envies d'ailleurs" sont aussi présentes chez moi depuis quelques années! 15 ans de métier! j'envisage de passer la certification complémentaire en anglais pour "changer", "voir autre chose"! J'ai demandé un détachement en Louisiane! Cela m'a été refusé! grrrrrrrr

c'est hallucinant le nombre grandissant d'enseignants qui envisagent une reconversion! Et ça n'inquiète pas ces éminences grises?
Anne-Blanchett
Anne-Blanchett
Niveau 6

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par Anne-Blanchett le 26/4/2015, 14:43
Non, ça ne les inquiète pas outre mesure puisqu'il y aura toujours des gens comme moi maître auxiliaire/suppléants (payés une misère pour le même boulot qu'un certifié, on est l'avenir de l'EN, ça fait peur) qui seront là et comme nous sommes des bouche-trous qui faisons faire des économies à l'Etat, tout va bien pour eux.
Simgajul
Simgajul
Érudit

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par Simgajul le 26/4/2015, 15:52
@shantia38 a écrit:
Et ces "envies d'ailleurs" sont aussi présentes chez moi depuis quelques années! 15 ans de métier! j'envisage de passer la certification complémentaire en anglais pour "changer", "voir autre chose"! J'ai demandé un détachement en Louisiane! Cela m'a été refusé! grrrrrrrr

c'est hallucinant le nombre grandissant d'enseignants qui envisagent une reconversion! Et ça n'inquiète pas ces éminences grises?

Je crois que c'est général. On ne passe plus sa vie dans un seul job.
Je viens de me reconvertir en prof après 15 ans d'un autre job. Dans ma petite salle des profs à 30 enseignants on est au moins 5 dans mon cas + 2/3 qui ont d'autres boulots à côté dans des associations.
Quand je vais à des soirées avec des gens de mon ancien boulot, il y en a plein qui me demandent comment j'ai fait? ça les intéresse et eux aussi ont envie de changer.

On accepte très bien le fait qu'on divorce pour fonder une nouvelle famille 1/2/3 fois dans une vie, alors pourquoi pas changer de boulot?

_________________
When you doubt your power, you give power to your doubt.
gnafron2004
gnafron2004
Grand sage

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par gnafron2004 le 26/4/2015, 16:09
Parce que quand tu as été fonctionnaire, plus personne ne veut de toi dans le privé. Eh oui, fonctionnaire = feignant qui fait grève tout le temps...
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 8

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Des solutions, oui, mais pour vivre en même temps ?

par Graisse-Boulons le 1/5/2015, 14:59
Bonjour,
Le premier post john dans ce sujet qui dresse une liste de possibilités de reconversions m'intéresse ! Mais reste un problème : est-ce que quelqu'un sait si des indemnités ou n'importe quelles autres aides peuvent être obtenues pendant une formation pour reconversion ? Pour être précis, mon rêve c'est de devenir infirmier...ce qui fait partie de la liste...donc je dois réussir un concours d'entrée en école d'infirmier, puis, en admettant ma réussite, faire trois ans d'école...ce sont ces trois ans qui posent problème, bien entendu ! (famille, crédit : on ne peut pas faire comme on veux !). Quelqu'un a-t-il connaissance d'une "aide" ?
Merci
Blan6ine
Blan6ine
Expert

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par Blan6ine le 1/5/2015, 15:11
Bonjour Graisse-Boulons,
Quel est ton statut? La possibilité d'une aide en dépend. 

Par ailleurs, merci de te présenter ici: http://www.neoprofs.org/f26-votre-presentation Wink
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 8

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par Graisse-Boulons le 1/5/2015, 15:34
Windounet, tu as tout compris : ton master ne te servira à rien dans le privé. L'éduc nat à en ce moment les pires difficultés à recruter
http://www.education.gouv.fr/cid74227/les-difficultes-de-recrutement-d-enseignants-dans-certaines-disciplines.html.
Beaucoup de concours n'en sont plus car il y a un candidat par place, voir moins. On organise des " concours exeptionnels " qui sont en fait un second concours ou les recalés du premier se re-présentent pour concourir entres eux, on ouvre des "concours réservés" sans condition de diplôme (voir "conditions spécifiques" dans le lien ci-dessous) http://www.education.gouv.fr/cid66590/conditions-inscription-concours-reserve-recrutement-professeurs-certifies-exercant-dans-les-disciplines-enseignement-technique.html
Dans certaines formules, on vous "offre" même un master avec la moitié des heures de formation en moins, le reste étant du temps passé en classe...bientôt, contre un engagement on vous offrira un porte clé ou un service à fondue (mais pas plus).
Une fois "capturé", impossible de sortir, il faut le savoir. Pour cela, tout est mis en oeuvre et en particulier l' attachement méticuleux à ne pas vous permettre d'obtenir des diplômes ou des certificats reconnus ailleurs. Le master dont vous parlez est probablement l'une des stratégies les plus efficaces pour mener à bien cette stratégie d'enfermement : contrairement aux anciens profs, vous n'avez même plus de connaissances académiques reconnues ailleurs !
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 8

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par Graisse-Boulons le 1/5/2015, 15:38
Merci beaucoup Blan6dine de cette réponse...je vais effectivement me présenter en utilisant le lien proposé. Mon statut est très classique : professeur certifié.
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 8

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty question

par Graisse-Boulons le 2/5/2015, 10:16
@Blan6ine a écrit:Bonjour Graisse-Boulons,
Quel est ton statut? La possibilité d'une aide en dépend. 

Par ailleurs, merci de te présenter ici: http://www.neoprofs.org/f26-votre-presentation Wink

Merci de cette réponse, mais que sais-tu sur le sujet ? Sinon, ou puis-je trouver des renseignements par moi même ?
Merci beaucoup.
belote
belote
Niveau 10

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par belote le 2/5/2015, 10:38
@Graisse-Boulons a écrit:
@Blan6ine a écrit:Bonjour Graisse-Boulons,
Quel est ton statut? La possibilité d'une aide en dépend. 

Par ailleurs, merci de te présenter ici: http://www.neoprofs.org/f26-votre-presentation Wink

Merci de cette réponse, mais que sais-tu sur le sujet ? Sinon, ou puis-je trouver des renseignements par moi même ?
Merci beaucoup.

Tu trouveras des renseignements sur l'indemnité de départ volontaire ici
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 8

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par Graisse-Boulons le 2/5/2015, 19:46
@belote a écrit:
@Graisse-Boulons a écrit:
@Blan6ine a écrit:Bonjour Graisse-Boulons,
Quel est ton statut? La possibilité d'une aide en dépend. 

Par ailleurs, merci de te présenter ici: http://www.neoprofs.org/f26-votre-presentation Wink

Merci de cette réponse, mais que sais-tu sur le sujet ? Sinon, ou puis-je trouver des renseignements par moi même ?
Merci beaucoup.

Tu trouveras des renseignements sur l'indemnité de départ volontaire ici

Merci, c'est très gentil de prendre le temps de me renseigner. Mais je n'attendais rien venant de ce côté, j'avais l'espoir d'obtenir une aide du côté hospitalier plutôt. Il existe un témoignage d'une collègue sur "aide aux profs" il me semble. La collègue y raconte la galère veneration pour obtenir la fameuse indemnité qui, dans son cas, avait été tellement réduite qu'elle a préféré la refuser, par dignité. Il semble que la dite indemnité soit décidée par des personnels administratifs et non fixée selon un calcul imposé par un règlement...il faut donc compter sur la bienveillance des personnels ayant ce pouvoir, c'est comme pour le DIF, ça passe par l'appréciation par des personnels administratifs...et force est de constater que le plus souvent, ça passe pas...
machoupe
machoupe
Niveau 2

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty reconversion

par machoupe le 8/8/2015, 18:21
bonjour à tous et toutes
Antelme, tu parlais de la MGEN, mais,
concrètement, travailler à la MGEN, c'est quoi comme poste ?
c'est sûr que, du coup, oui, on passe à 5 semaines de congés par an .... euhm....
est-ce que qqu'un a déjà opéré ce changement parmi vous (passer de prof à la mgen) ???
merci pour vos réponses
au revoir
machoupe
machoupe
Niveau 2

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty reconversion

par machoupe le 8/8/2015, 18:26
@shantia38 a écrit:Ce post est très intéressant!

Et ces "envies d'ailleurs" sont aussi présentes chez moi depuis quelques années! 15 ans de métier! j'envisage de passer la certification complémentaire en anglais pour "changer", "voir autre chose"! J'ai demandé un détachement en Louisiane! Cela m'a été refusé! grrrrrrrr

c'est hallucinant le nombre grandissant d'enseignants qui envisagent une reconversion! Et ça n'inquiète pas ces éminences grises?


Shantia,
c'est pour enseigner l'hist/géo en anglais cette mention ?
si tel est le cas, ça c'est une bonne idée parce qu'il n'y a pas bcp de profs qui ont cette acréditation
par exemple, nous, dans les landes, la prof qui faisait cela est partie en mut ... il n'y a donc un prof d'hist/géo à sa place mais il n'y aura pas d'enseignement en anglais
avatar
jésus
Habitué du forum

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par jésus le 15/10/2015, 13:33
bon, je me lance, après la mort d'un autre forum de philo que je ne citerais pas mais qui est finalement moins réaliste, plus élitiste que celui-ci...un thread entier sur la reconversion me fait bien plaisir...

En somme, j'ai fait des études de philo et préparer l'agrèg à la fac...mais ça n'a pas marché...
bizarrement, j'ai commencé à réussir des concours quand j'en suis sorti ( deux fois l'écrit en parallèle des remplacements)

Avec , quoi moins de deux ans d'enseignement, je me suis reconverti on va dire lorsque j'étais encore considéré comme étudiant et ayant droit à une bourse et logement encore un an, j'ai décidé de faire un master2 pro, histoire de ne pas sortir de la fac et des études sans diplôme pro...
Et j'ai eu raison de faire ça car sans cela, il faut cotiser au chomage, soit travailler plus d'un an et trouver un conseiller pole emploi qui valide le projet.

Après, je pense qu'il est mieux d'avoir une seconde corde à son arc et ce dès les études, moi, j'ai fait des études d'histoire de l'art, j'ai fait des mémoires de philo qui ouvre sur l'art et le patrimoine justement, ( ce qui facilite considérablement le fait de trouver un m2 pro), par le biais d'une amitié avec ma directrice de recherche qui avait une association de développement culturel en milieu rural et à la faveur de participation à un festival chaque été pendant quelques années, je me suis lancé dans un master de valorisation du patrimoine en milieu rural...et j'ai effectué un stage en musée...

Stage intéressant, mais pas porteur de mission exportable, j'ai choisi d'allier mes compétences en enseignement et en patrimoine pour faire de la médiation culturelle.

Bref, un peu galère de trouver des mission, donc retour à des missions d'enseignements en français et philo, formation pour jeunes en difficulté, de quoi faire 4 ans d'ancienneté pour passer l'interne...

Sauf que, sans concours, on ne trouve que des missions précaires, j'ai donc passé plein de concours de la FPT, en se rendant compte, que j'ai des facilités de rédaction , des concours râté d'un point jusqu'au jour je réussi le concours d'attaché de conservation du patrimoine...

En parallèle, une mission dans l'EN qui se passe mal ( que je vais relater par ailleurs) , et je continue d'aller passer les concours de philo, admissible au CAPES, mais bâché à l'oral...et le fait que ça doit être un signe d'arrêter complètement l'enseignement...

Mais, la recherche d'un poste avec le concours est compliquée ( pas assez d'offres, concurrence rude) et j'ai craqué presque 2 ans de liste d'aptitude pour en somme 12 entretiens, dont 3 ou 4 étaient réellement à ma portée. Il y a bcp d'entretiens bidons où les postes sont déjà pourvus, des postes où il y a encore un concours comme animateur du patrimoine ( dossier de 20 pages à rendre, épreuve dans visite guidée dans une ville qu'on ne connaît pas, plus en anglais ( sympa qu'on a pas eu d'anglais dans ses formations) et des postes où clairement, il demande des compétences en encadrement , management que je n'ai pas ( j'ai essayé de vendre le fait de gérer une classe comme étant du management, pas sûr que ça marche, rien à voir avec des salariés adultes).

Bref, un cdd de 5 mois en musée plus tard, retour à la case recherche d'emploi...réinscription à d'autres concours...à l'ira bientôt, mais avec de sérieux doute sur l'utilité réelle du concours...et repris des inscriptions pour les concours de l'EN...au cas où...

Bref, c'est possible, si on s'y prend tôt, si on a plusieurs cordes à son arc, qu'on est mobile, pas peur de se remettre en question, de la précarité, de retourner à un stade quasi étudiant qui repasse des concours et c'est mieux si on a du réseau à faire jouer...


Dernière édition par jésus le 15/10/2015, 14:10, édité 1 fois
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par Thalia de G le 15/10/2015, 13:37
Jésus, merci de bien vouloir vous présenter dans la section idoine du forum : http://www.neoprofs.org/f26-votre-presentation.
De plus, chaque phrase commence par une majuscule.

Thalia pour la modération


_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
oloc
oloc
Niveau 7

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par oloc le 15/10/2015, 20:56
@jésus a écrit:
Sauf que, sans concours, on ne trouve que des missions précaires, j'ai donc passé plein de concours de la FPT, en se rendant compte, que j'ai des facilités de rédaction , des concours râté d'un point jusqu'au jour je réussi le concours d'attaché de conservation du patrimoine...

(...)

Mais, la recherche d'un poste avec le concours est compliquée ( pas assez d'offres, concurrence rude) et j'ai craqué presque 2 ans de liste d'aptitude pour en somme 12 entretiens, dont 3 ou 4 étaient réellement à ma portée. Il y a bcp d'entretiens bidons où les postes sont déjà pourvus, des postes où il y a encore un concours comme animateur du patrimoine ( dossier de 20 pages à rendre, épreuve dans visite guidée dans une ville qu'on ne connaît pas, plus en anglais ( sympa qu'on a pas eu d'anglais dans ses formations) et des postes où clairement, il demande des compétences en encadrement , management que je n'ai pas ( j'ai essayé de vendre le fait de gérer une classe comme étant du management, pas sûr que ça marche, rien à voir avec des salariés adultes).

Juste sur ce point :

Vous avez donc fini reçu-collé ? C'est vraiment un problème énorme pour les recrutements externes de catégorie A dans la filière culturelle. Effectivement, quand on n'a jamais fait d'encadrement, on ne sait pas en faire. Tautologie. Ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas apprendre, encore faut-il qu'on nous en laisse la chance.

Elle peut arriver, si on tombe sur la bonne personne, qui sera prête à vous former, mais il faut avoir de la chance. Et être mobile aussi.

J'estime que sur le concours externe de bibliothécaire territorial 2011 en petite couronne parisienne (équivalent attaché pour les bibliothèques), entre un tiers et la moitié des lauréats n'a jamais été recruté en bibliothèque.

Passer les concours de la FPT, c'est vraiment un pari risqué quand on est pas du sérail. On ne parle pas ici de recrutements politiques (qui existent mais quand même à la marge et surtout en catégorie C), mais bien de familiarité avec les métiers visés.
avatar
jésus
Habitué du forum

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par jésus le 16/10/2015, 08:30
non, j'ai encore un an et deux mois de validité de concours...
Après, maintenant cela apparaît comme un pari, mais j'ai passé pas mal de concours et j'ai réussi celui-là sans avoir fourni un travail exceptionnel...juste la lecture d'annales et rapport de jury ( comme la plupart ds concours que j'ai passé, après s'il faut débourser 400 euros de cned ou cours du soir à chaque fois)
Lapalisse aurait dit que la meilleure préparation aux concours est encore de les passer ( pas juste les préparer);, parfois se présenter à des concours qui semblent incongru par rapport à son parcours et l'arrache et ça fonctionne...Souvent, l'absence de pression, de stress joue un grand rôle.

Le truc à savoir, c'est que ce concours et d'autres ferme plus de portes qu'il n'en n'ouvre. Si vous postulez à d'autres cadres d'emploi ou emploi et qu'ils le savent, ils auront des scrupules à vous embaucher car vous serez soupçonné de partir en cours de route...j'ai loupé des emplois comme ça ( en imaginant que ce concours constitue l'occasion de se démarqué de part le fait qu'il est très sélectif)
avatar
Tazon
Niveau 9

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par Tazon le 16/10/2015, 09:39
Pour les aides à la formation, théoriquement présentes dans l'EN, petite anecdote perso :

je viens de m'inscrire à un BTS par correspondance. Contacté, le service mobilité du rectorat m'a informé que

1) je n'ai aucun droit à être absente de mon poste pour les quelques jours de sessions de regroupement qui auront lieu, comme il m'est impossible de remplacer les heures (pas de créneaux compatibles en quantité suffisante dans les emplois du temps des élèves), ceinture sur les cours en live, particulièrement importants pourtant d'après la responsable de la formation ;

2) comme les études se font par correspondance, je travaillerai principalement toute seule pendant mes congés, bien sûr, mais comme les cours n'ont pas explicitement lieu pendant les vacances (c'est toute l'année en somme, y compris pendant les vacances, je dois faire 13 semaines de stage en un an et demi), aucune aide pour le financement de l'inscription.

Bref, des aides en théorie, mais en réalité je n'ai droit à rien, ni en temps ni en sous. La responsable de la formation m'a dit que dans le privé ses autres étudiants ont des droits ouverts sur ces deux points, en plus de pouvoir poser leurs RTT lorsqu'ils en ont besoin.
avatar
jésus
Habitué du forum

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par jésus le 17/10/2015, 09:35
Ce qu'il y a de sûr, c'est qu'être enseignant ne facilite en rien la recherche parallèle d'un autre emploi, horaires fixes, pas de rtt possible, vacances imposées...certes, à partir du moment où on n'est pas devant les élèves, on peut se libérer...ça reste un boulot à temps complet.En résumé ça bloque assez vite.
J'ai loupé comme ça 2 ou 3 entretiens mais j'ai pu allé à d'autres, bref, il faut que les horaires d'entretien colle avec notre temps libre, et parfois il y a une marge pour le déplacer...

Personne ne m'enlèvera de l'idée que l'EN est géré n'importe comment. On comprend, certes, que la priorité est d'avoir des profs devant les élèves mais se préoccupent de loin de manager ses troupes et leurs carrières et de leur formation, reconversion etc...

Perso, je suis fatigué d'un système qui dysfonctionne, où il faut compter sur la chance pour que ça se passe bien, tomber sur un bon rectorat, des collègues vivables, un CDE normal, des élèves un minimum respectueux, une équipe éducative normale...et non compter justement sur une manière unique de manager et de faire les choses....
Sophie38
Sophie38
Habitué du forum

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par Sophie38 le 17/10/2015, 09:55
Twisted Evil
avatar
jésus
Habitué du forum

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par jésus le 20/10/2015, 10:08
Bon, autre paramètre à tenir compte ( pour mon cas en philo) c'est le peu d'intérêt qu'on les profs ou futures profs pour d'autres domaines que le leur, une fermeture quasi totale à ce qui n'est pas le capes ou agrèg...
Au délà de la troisième partie de la dissert, c'est le néant...Ce qui donne une atmosphère irrespirable pour peu qu'on s'intéresse pour de vrai à quelque chose et qu'on a besoin d'air...
Perso, je serais devenu cinglé si depuis toutes ces années, je n'avais pas fait autre chose que m'intéresser aux concours de l'enseignement.
Ce que je veux dire, c'est que ça n'aide pas à se reconvertir et que quoi qu'il arrive,  il y a un travail de "deuil" à faire ( le mien ne doit pas être encore fait , vu que j'ai fait un dossier de capes interne, mais là c'est plus commandé par un besoin de plus en plus pressant de se trouver un boulot, et un boulot à peu près stable qu'une revanche sur le passé...) et ce deuil peut prendre un moment même si vous avez fini par détesté le métier...
En général, on regrette quand ça s'est bien passé, pas tant parce qu'il y a des vacances, mais pour la liberté péda, l'autonomie, l'impression d'être utiles à un certain nombre d'élève...
Ce qu'il y a aussi de regrettable, c'est le fait que les concours et notamment l'agrégation soit un trophée , un ami a employé le terme "oscar" , c'est devenu un but en soi en ne se demandant pas une agrèg pour quoi faire...? au fait, pour quelle vision de la vie, pour promouvoir quelle vision de la matière en question....bref, c'est souvent le néant en face
Caspar
Caspar
Bon génie

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par Caspar le 20/10/2015, 10:20
Soyons pragmatiques: l'agrégation n'est pas seulement un trophée, mais un moyen de gagner un peu mieux sa vie, et d'avoir un peu plus de temps pour "aller au-delà de la troisième partie de la dissert", par exemple, je me suis mis sur le tard à la musique (chant, instruments, solfège), ce qui me sort un peu de ma "zone de confort" et de mon domaine universitaire qui est l'anglais.

La reconversion est en effet très difficile, à moins d'avoir un conjoint qui gagne assez bien sa vie, ce qui peut permettre de suivre une formation pendant un an ou plus: une de mes anciennes collègues fait des études de kiné, mais c'est son mari qui fait bouillir la marmite en attendant.
Herrelis
Herrelis
Doyen

La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions - Page 5 Empty Re: La reconversion des enseignants : récapitulatif des solutions

par Herrelis le 20/10/2015, 10:46
Petit témoignage de tentative de reconversion d'un fonctionnaire (ou "y'a pas qu'à l'EN qu'on nous met des bâtons dans les roues!").

Mon Chéwi a voulu quitter la FP pour passer à un métier artisanal plus conforme à ses aspirations premières. Quand il a avait voulu le faire après ses études, il avait reçu une fin de non recevoir parce que "trop vieux" pour un apprentissages (= pas avantageux au niveau des subventions quoi...). Il n'avait pas 25 ans à l'époque...

Quand il s'est renseigné voilà ce qu'il a appris :
- l’indemnité de départ volontaire ne s'applique qu'en cas de suppression de poste ou de reprise d'une entreprise (pas création, attention!) avec présentation du SIRET, sinon, nada!
- le congé de formation, qui peut vous être accordé si le vent est favorable, les planètes bien alignées et le gars qui signe bien luné, vous oblige à ensuite donner trois ans de plus à votre administration!
- si tu veux, tu peux prendre une dispo sans salaire pour te former à tes frais et créer ton entreprise, et là, demander le départ volontaire avec ton SIRET, et prier pour qu'on t'accorde autre chose que des cacahuètes qui ne couvriront même pas les frais engagés.
- nous sommes fonctionnaires, donc si tu veux, tu peux partir hein, mais tu ne toucheras aucunes indemnités de chômage, na voilà, fallait pas partir!

Le bilan a été simple, entre les frais de l'école, les frais inhérents à l'achat de machines, d'un local etc, impossible de vivre sur mon seul salaire pendant un an (6 mois max), il a donc du abandonner son projet.

Conclusion : on fait tout pour nous pousser vers la porte mais de préférence sans frais.

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Drowned in moonlight, strangled by her own bra." -Carrie Fisher- 1956-2016 - See you space momma.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum