L'imparfait qui dérange (grec)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'imparfait qui dérange (grec)

Message par Kilmeny le Mar 8 Sep 2015 - 12:53

Bonjour,

Les phrases suivantes d'Hérodote (Πέρσαι μὲν ὡς ἤκουσαν ταῦτα, κεχαρηκότες προσεκύνεον. νυκτὸς δὲ γενομένης αὖτις τὠυτὸ ὄνειρον τῷ Ξέρξῃ κατυπνωμένῳ ἔλεγε ἐπιστάν ) sont à l'imparfait, mais ce temps me semble peu naturel en français dans ce contexte. Le passé simple me conviendrait mieux.

Les traductions que j'ai trouvées proposent aussi le passé simple. (Ravis de ce discours, les Perses se prosternèrent devant le roi. La nuit suivante, le même fantôme se présenta de nouveau à Xerxès pendant son sommeil, et lui parla ainsi).

Quel temps utiliseriez-vous ?

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'imparfait qui dérange (grec)

Message par Oudemia le Mar 8 Sep 2015 - 18:32

Ma foi, l'imparfait est aussi utilisé en français pour raconter, sans plus (je ne sais plus s'il a un nom, historique ? narratif ?), du genre "le 14 juillet les Parisiens prenaient la Bastille, c'est la révolution qui commençait" ; là j'invente, mais je suis sûre qu'on peut trouver facilement d'autres exemples.
Ta traduction à l'imparfait, pour moi "ça le fait" comme on dit maintenant Very Happy .

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'imparfait qui dérange (grec)

Message par Kilmeny le Mar 8 Sep 2015 - 18:34

Donc mettre l'imparfait partout ne te gênerait pas ?

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'imparfait qui dérange (grec)

Message par Oudemia le Mar 8 Sep 2015 - 18:34

Non Very Happy

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'imparfait qui dérange (grec)

Message par Thalia de G le Mar 8 Sep 2015 - 18:35

@Oudemia a écrit:Ma foi, l'imparfait est aussi utilisé en français pour raconter, sans plus (je ne sais plus s'il a un nom, historique ? narratif ?), du genre "le 14 juillet les Parisiens prenaient la Bastille, c'est la révolution qui commençait" ; là j'invente, mais je suis sûre qu'on peut trouver facilement d'autres exemples.
C'est ce à quoi je pensais aussi, mais mon grec remonte à tellement longtemps que je n'ai osé intervenir.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'imparfait qui dérange (grec)

Message par PauvreYorick le Mar 8 Sep 2015 - 18:37

@Thalia de G a écrit: C'est ce à quoi je pensais aussi, mais mon grec remonte à  tellement longtemps [...]
Alors que celui d'Hérodote, c'est un grec de djeunz

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'imparfait qui dérange (grec)

Message par Thalia de G le Mar 8 Sep 2015 - 18:39

@PauvreYorick a écrit:
@Thalia de G a écrit: C'est ce à quoi je pensais aussi, mais mon grec remonte à  tellement longtemps [...]
Alors que celui d'Hérodote, c'est un grec de djeunz
Je me drape dans mon himation et quitte ce topic ! Razz

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'imparfait qui dérange (grec)

Message par Albius le Mar 8 Sep 2015 - 18:46

Ragon-Dain § 269, Remarques. -I
Dans un récit, le grec mêle souvent les imparfaits et les aoristes là où le français emploie indifféremment le passé simple; en ce cas, les imparfaits expriment les actions qui se prolongent ou s'enchaînent, tandis que les aoristes marquent les points de rupture ou de bifurcation de l'action.
Suit un exemple que ma maîtrise imparfaite de la rédaction sur neoprofs ne me permet pas -encore- de retranscrire en grec, mais qui m'a l'air convaincant.

Et sinon, empiriquement, le parallèle proposé par Oudemia est tout à fait lumineux veneration

Albius
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'imparfait qui dérange (grec)

Message par Kilmeny le Mar 8 Sep 2015 - 19:49

Ce qui me gène, c'est que le texte d'Hérodote alterne justement imparfait et aoriste (par la suite). Du coup en français, quand on lit l'ensemble du texte, on a l'impression que l'imparfait n'est pas un imparfait narratologique. J'ai l'esprit un peu embrumée, je ne sais pas si j'arrive à bien décrire ce qui me tracasse.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'imparfait qui dérange (grec)

Message par Iphigénie le Mar 8 Sep 2015 - 20:33

Je pense que premier imparfait sert plutôt à marquer la répétition de l'action, par opposition à l'aoriste qui marque le fait isolé, le deuxième a une valeur durative (il lui parle pendant tout le temps de son songe). Dans les deux cas, ces valeurs sont propres au grec, et donc difficiles à garder en français.
Le tout sous réserve qu'il me reste quelques souvenirs du grec... Sad

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'imparfait qui dérange (grec)

Message par Oudemia le Mar 8 Sep 2015 - 20:45

La citation de Ragon-Dain par Albius explique que dans les traductions que tu as consultées ce soit le PS qui est employé : imparfait et aoriste mêlés / PS.
Je ne me casserais pas davantage la tête, il suffit de savoir pourquoi c'est ainsi. Very Happy

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'imparfait qui dérange (grec)

Message par Kilmeny le Mar 8 Sep 2015 - 20:54

Donc les deux sont acceptables ?

A votre avis, pour les élèves, (à qui je vais donner l'explication), je propose plutôt imparfait ou passé simple ? Ou je les laisse choisir suivant leurs convictions intimes ?

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum