Quand nos paroles nous échappent...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand nos paroles nous échappent...

Message par Artémis le Lun 15 Juin 2009 - 12:26

Ce matin avec mes 4e plus que chiants, j'ai perdu patience contre le principal trouble-fête qui ne cherche qu'à se faire exclure. Après l'avoir mis au fond car il se levait sans raison, pour aller chercher des bonbons apparemment, je lui ai dit qu'on avait tous besoin de vacances et que le mieux était de tâcher de se supporter et il me rétorque : "Vous avez qu'à y aller en vacances !" Sur ce je l'exclus de cours, mais je n'ai pu m'empêcher d'en rajouter une couche, lui parlant de la DP6 qu'il voulait et disant en colère : "Ta DP6, tu peux te la mettre où je pense !"
Je m'en veux d'avoir dit cela, même si face au prof d'hist qui le traite de merdeux, je suis une petite joueuse ! Heureusement que ce gamin n'est pas si fin que cela, car il aurait pu me répondre : "Et vous pensez où, madame ?"
Je m'en veux, je m'en veux...
A côté de ça, j'ai eu un silence de mort après !

Artémis
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par nad' le Lun 15 Juin 2009 - 12:41

Pareil ce matin, j'ai dit à un gamin "tu me fais ch***** " . Mais il me faisait vraiment ch*** ! Je n'ai pas retenu ce cri. J'ai ensuite exigé de la part du gamin de ne plus venir dans mon cours si ce n'était pas pour travailler (il n'avait pas ses feuilles, ni sa trousse, ni son travail. RIEN). J'ai dit que je ne l'acceptais plus dans mon cours. Il s'est alors calmé et - ô merveille - a commencé par participer, lever la main, et rester calme !

C'est un sixième.

nad'
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par sand le Lun 15 Juin 2009 - 12:42

Ben oui, t'es une petite joueuse à côté de ton collègue ou de Basm' ! J'espère qu'il a peur pour sa DP6, cet animal. Ne t'en veux pas, l'essentiel est que ça lui serve de leçon. Ah, les fins d'année...

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par leyade le Lun 15 Juin 2009 - 12:43

Que tu t'en veuilles est bien compréhensible, et c'est même plutôt bon signe, ça veut dire que tu ne comptes pas dire des phrases comme ça trois fois par jour!
Mais il n'y a pas de quoi se rendre malade : ce petit c.. en a déjà entendu des biens pire, et ça à l'air mérité...
Un élève a voulu me faire peur un coup, en disant qu'il allait se plaindre de moi. Il m'a sorti le traditionnel : "un vrai prof doit pas dire ça".
IL s'est pris : "un vrai élève, il sait s'asseoir sans crier comme un débile".
du coup il y est jamais revenu....

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par nad' le Lun 15 Juin 2009 - 12:44

@sand a écrit:Ben oui, t'es une petite joueuse à côté de ton collègue ou de Basm' ! J'espère qu'il a peur pour sa DP6, cet animal. Ne t'en veux pas, l'essentiel est que ça lui serve de leçon. Ah, les fins d'année...

Eh oh, tu vas finir par me faire culpabiliser ...
















pas vrai Je m'en fous d'abord. C'est vraiment un garçon difficile.

nad'
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par Invité le Lun 15 Juin 2009 - 12:55

Basmehab a écrit:
@sand a écrit:Ben oui, t'es une petite joueuse à côté de ton collègue ou de Basm' ! J'espère qu'il a peur pour sa DP6, cet animal. Ne t'en veux pas, l'essentiel est que ça lui serve de leçon. Ah, les fins d'année...

Eh oh, tu vas finir par me faire culpabiliser ...


pas vrai Je m'en fous d'abord. C'est vraiment un garçon difficile.

Pourtant, on est bien dans le même champ
lexical... Non, je crois que dans ces cas-là, où les élèves nous
sentent vraiment fâchés, ils n'accordent pas tant d'importance aux mots
mêmes, mais à l'intention, voire à l'intonation. Ce serait plus mal
pris si vous aviez parlé vulgairement "à froid", sans raison
particulière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par Mermoz le Lun 15 Juin 2009 - 16:49

Dis toi que moi je viens de me mettre toute une classe à dos! je leur ai dit que c'était le groupe de latin le plus pourri que j'ai jamais eu... Bon c'est vrai, mais le dire co mme ça... Heureusement, ce sont les 3ème et je ne les ai plus l'année prochaine..

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par John le Lun 15 Juin 2009 - 17:11

Dites, avec ce que les élèves disent et/ou font, vous n'allez tout de même pas être embêtées d'avoir dit un mot ou un autre.

Dites-vous que vous n'avez pas franchi la ligne rouge tant que vous n'en êtes pas arrivées à imiter l'ex-recteur d'Orléans-Tours, qui, dans un accès de colère, et après avoir copieusement insulté son auditoire, a répété trois fois aux infirmiers conseillers de santé affiliés à la FSU venus débattre du projet académique de santé : "Je vais vous gifler, je vous emmerde."

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par Herrelis le Lun 15 Juin 2009 - 17:23

Oh bah tu sais, ce matin au grand dadais planté devant moi qui me balance "bah on n'est pas censé avoir latin, la prof est pas là", j'ai bien balancé "je suis là crétin, allez vous mettre en rang" le tout avec accord de la PP... donc bon... des fois, je trouve même qu'on est soft face aux "cet enc***" ou "ce co***" qu'ils se balancent ou qu'ils utilisent pour parler de nous. ^^

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par lilith888 le Lun 15 Juin 2009 - 17:55

@leyade a écrit:IL s'est pris : "un vrai élève, il sait s'asseoir sans crier comme un débile".
du coup il y est jamais revenu....

ça, par contre, j'ai plus de mal... je reprends toute la journée mes élèves se traitant à foison de "mongol", "triso", "mongolien", et j'en passe... "débile mental", ça me gêne beaucoup

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par nad' le Lun 15 Juin 2009 - 17:58

@lilith888 a écrit:
@leyade a écrit:IL s'est pris : "un vrai élève, il sait s'asseoir sans crier comme un débile".
du coup il y est jamais revenu....

ça, par contre, j'ai plus de mal... je reprends toute la journée mes élèves se traitant à foison de "mongol", "triso", "mongolien", et j'en passe... "débile mental", ça me gêne beaucoup

Ce n'est pas "débile mental", c'est "débile" tout court ! Et en latin, debile c'est celui qui est faible, qui manque d'énergie. Sans plus. Razz

nad'
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par lilith888 le Lun 15 Juin 2009 - 18:07

oui mais la plupart des élèves ignorent cette origine latine, donc le racourci est vite fait dans leur esprit, et cela les conforte indirectement dans cette idée que l'on peut mépriser ou se moquer de ceux qui sont différents ou intellectuellement déficients.

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par nad' le Lun 15 Juin 2009 - 18:08

@lilith888 a écrit:oui mais la plupart des élèves ignorent cette origine latine, donc le raccourci est vite fait dans leur esprit, et cela les conforte indirectement dans cette idée que l'on peut mépriser ou se moquer de ceux qui sont différents ou intellectuellement déficients.

Oui, tu as raison. humhum

nad'
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par Frisouille le Lun 15 Juin 2009 - 18:10

Pfui, la reconquête du mois de juin, ce n'est peut-être pas une si bonne idée.... Avec la tension et la fatigue accumulées, on marche sur des oeufs...

Tenir, coûte que coûte!!

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par lilith888 le Lun 15 Juin 2009 - 18:14

par contre, je ne jette la pierre à personne, pas mal de trucs m'échappent aussi en ce moment, les "ttinnnnn..........", les "dites" qui se transforment en lapsus honteux...

bref, la totale

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par Reine Margot le Lun 15 Juin 2009 - 18:20

@lilith888 a écrit:
@leyade a écrit:IL s'est pris : "un vrai élève, il sait s'asseoir sans crier comme un débile".
du coup il y est jamais revenu....

ça, par contre, j'ai plus de mal... je reprends toute la journée mes élèves se traitant à foison de "mongol", "triso", "mongolien", et j'en passe... "débile mental", ça me gêne beaucoup

Je les reprends aussi mais au fond j'hésite sur la manière de faire. Je leur dis "tu crois ça intelligent? "ou autre mais j'ai du mal à savoir comment leur expliquer.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par Artémis le Lun 15 Juin 2009 - 18:21

Ah merci, ça me déculpabilise ! Et puis je rentre du conseil de cette classe, et quand on entend tout ce qu'il y a à dire sur le gamin en question... Il va d'ailleurs passer en commission de vie scolaire.
Et il risque vraiment de se mettre sa DP6 où je pensais !!!

Artémis
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par lilith888 le Lun 15 Juin 2009 - 18:23

marquisedemerteuil a écrit:
@lilith888 a écrit:
@leyade a écrit:IL s'est pris : "un vrai élève, il sait s'asseoir sans crier comme un débile".
du coup il y est jamais revenu....

ça, par contre, j'ai plus de mal... je reprends toute la journée mes élèves se traitant à foison de "mongol", "triso", "mongolien", et j'en passe... "débile mental", ça me gêne beaucoup

Je les reprends aussi mais au fond j'hésite sur la manière de faire. Je leur dis "tu crois ça intelligent? "ou autre mais j'ai du mal à savoir comment leur expliquer.

simplement expliquer qu'il s'agit d'un handicap, et donc quelque chose de quand même malheureux qui arrive à ces gens et à leur famille, et que c'est donc leur manquer de respect et en rajouter que de prononcer ces insultes. Je leur demande souvent de s'imaginer à la place des gens différents, pour voir comme ils réagiraient...

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par mimi-jolie le Lun 15 Juin 2009 - 18:28

"Je suis là, crétin"...

j'en peux plus, là, c'est trop bon, j'imagine la tête !

mimi-jolie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par ysabel le Lun 15 Juin 2009 - 18:44

Oh, j'ai vexé un seconde la semaine dernière. Je lui ai dit : "mais tu es bête ou quoi ?"
Et comme il souffre d'un complexe de supériorité...
mais il a été charmant les jours suivants jusqu'à vendredi, la dernière heure où je les avais.
Je ne regrette rien - d'ailleurs je prends comme principe de ne jamais rien regretter, ça simplifie la vie. Twisted Evil

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par John le Lun 15 Juin 2009 - 18:46

@lilith888 a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:
@lilith888 a écrit:
@leyade a écrit:IL s'est pris : "un vrai élève, il sait s'asseoir sans crier comme un débile".
du coup il y est jamais revenu....

ça, par contre, j'ai plus de mal... je reprends toute la journée mes élèves se traitant à foison de "mongol", "triso", "mongolien", et j'en passe... "débile mental", ça me gêne beaucoup

Je les reprends aussi mais au fond j'hésite sur la manière de faire. Je leur dis "tu crois ça intelligent? "ou autre mais j'ai du mal à savoir comment leur expliquer.

simplement expliquer qu'il s'agit d'un handicap, et donc quelque chose de quand même malheureux qui arrive à ces gens et à leur famille, et que c'est donc leur manquer de respect et en rajouter que de prononcer ces insultes. Je leur demande souvent de s'imaginer à la place des gens différents, pour voir comme ils réagiraient...

Sauf que débile, au sens où Leyade l'a employé, c'est au sens d'origine. Il n'a justement pas dit "débile mental". Autrement dit, là c'est plus d'une remarque sur l'étymologie qu'il a besoin, que d'explications sur le handicap.

Edit : Ah ben ça a déjà été dit par Basmehab. Bon ben comme ça on saura qu'on est plusieurs à l'avoir compris comme ça.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par Sessi le Lun 15 Juin 2009 - 20:45

Ben moi, je ne suis pas fière non plus ce soir... En ce moment je fais des révisions pour le brevet avec mes 3°. Ils sont toujours super bruyants en entrant en classe ( et ils traînent bien évidemment ce moment le plus longtemps possible pour gratter un peu le cours). Je suis donc bien obligée de porter la voix, même si ma salle est toute petite. Ce matin, j'ai du y aller de bon coeur en leur donnant les instructions parce qu'une élève (moyenne, souvent gentille, parfois à côté de la plaque) me dit sans gêne: "Vous en avez pas marre de gueuler comme ça!". Ouh, p....!!! "Mais si ma grande, tu peux pas t'imaginer! Seulement apparemment, il n'y a que ça que vous compreniez! Et j'ai pas l'intention de m'arrêter, parce que vous me gonflez. Vous me gonflez vraiment tous autant que vous êtes!" Du coup, après avoir viré les quelques touristes de service en cette fin d'année, ils ont tous bien bossé.

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par roxanne le Lun 15 Juin 2009 - 20:51

le problème c'est que tu peux les virer nous on nous les renvoie parce que le seul motif valable de renvoi serait la "mise en danger physique" d'après cette ....de CPE ...donc plus de colles , orientations faites , boum prévue pour les récompenser de leurs bons et loyaux services , pourquoi faudrait-il en plus qu'ils bossent ou qu'ils se tiennent tranquilles ?

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par Reine Margot le Lun 15 Juin 2009 - 20:55

@lilith888 a écrit:par contre, je ne jette la pierre à personne, pas mal de trucs m'échappent aussi en ce moment, les "ttinnnnn..........", les "dites" qui se transforment en lapsus honteux...

bref, la totale

ben ils diront:


Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand nos paroles nous échappent...

Message par Sessi le Lun 15 Juin 2009 - 20:58

Moi qui croyait que mon établissement détenait le record du manque de soutien au prof... Ca m'était arrivé dans un autre collège, on me les a aussi déjà renvoyés, je les ai re-renvoyés... Je te laisse imaginer les conséquences de cet acte...

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum