Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par egomet le Jeu 10 Sep 2015, 11:58

@Spartacus a écrit:Petit rappel :

La Révolution française n'est pas terminée, Vincent Peillon, éd. Seuil, 2008

"D’où l’importance de l’école au cœur du régime républicain. C’est à elle qu’il revient de briser ce cercle, de produire cette auto-institution, d’être la matrice qui engendre en permanence des républicains pour faire la République, République préservée, république pure, république hors du temps au sein de la République réelle, l’école doit opérer ce miracle de l’engendrement par lequel l’enfant, dépouillé de toutes ses attaches pré-républicaines, va s’élever jusqu’à devenir le citoyen, sujet autonome. C’est bien une nouvelle naissance, une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle Eglise, avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la Loi."

Les voilà les fameuses valeurs de la république...  

"Citoyen autonome", soumis exclusivement à la République qui aura fait le vide autour d'elle. Entre l'Etat et l'individu, il n'y a rien. L'Etat est un dieu jaloux.

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Guillaume le Grand le Jeu 10 Sep 2015, 11:59

Je ne pense pas que le socialisme, en tant qu'idéologie issue du XIXe siècle et du mouvement ouvrier, y soit pour grand chose là-dedans. Le Parti socialiste en revanche a fortement changé, depuis les années 1970 sous l'influence notamment de la ''deuxième gauche'' et de l'arrivée des fameux chrétiens de gauche, qu'on retrouve aussi largement à la CFDT et parmi certains pédagogues (Meyrieu par exemple). Un mélange entre l'autoritarisme traditionnelle catholique, et l'opposition au principe égalitaire républicain par les ''catholiques zombies'', repérés par Todd.

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Carnyx le Jeu 10 Sep 2015, 12:04

@Guillaume le Grand a écrit:Je ne pense pas que le socialisme, en tant qu'idéologie issue du XIXe siècle et du mouvement ouvrier, y soit pour grand chose là-dedans. Le Parti socialiste en revanche a fortement changé, depuis les années 1970 sous l'influence notamment de la ''deuxième gauche'' et de l'arrivée des fameux chrétiens de gauche, qu'on retrouve aussi largement à la CFDT et parmi certains pédagogues (Meyrieu par exemple). Un mélange entre l'autoritarisme traditionnelle catholique, et l'opposition au principe égalitaire républicain par les ''catholiques zombies'', repérés par Todd.
La mentalité "catho de gôche" est une véritable catastrophe pour l'École, elle touche beaucoup de gens qui ne se présentent pas comme cathos, elle est dénoncée dès les années 1960 par Henri Gunsberg dont les œuvres sont disponibles sur le Net.
Chez l'ami Spinoza1670 par exemple :
http://ecolereferences.blogspot.fr/2011/07/tous-pareils-tous-ignares-henri.html


L'OGRE PÉDAGOGIQUE
Les coupeurs de têtes de l'enseignement
Henri Gunsberg


La dégradation de l'enseignement s'explique par la mise en œuvre d'une idéologie très particulière. Curieusement, celle-ci réunit de nombreux "penseurs" de Droite comme de Gauche. Leur but ? l'identité la plus grande possible entre les citoyens. Pour les uns, on créera des consommateurs/producteurs parfaits ; pour les autres, l'égalité. A tout prix, il faut éviter de transmettre la culture, qui crée des différences entre les êtres humains. Tous pareils ! Tous ignares ! C'est là le nouveau slogan, la nouvelle idéologie.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Guillaume le Grand le Jeu 10 Sep 2015, 12:10

J'adhère grandement à la thèse de Todd à ce propos. Il suffit simplement de comparer les propositions sur l'école entre la socialisme issu du XIXe et celles du socialisme new look depuis les années 1970. Il y a quand même un fossé entre un Jean Zay, certes radical mais sous les ordres de Blum, un Jean Jaurès ou même Thorez, et dont Chevènement est quelque part l'héritier et d'autre part un Rocard. La rupture idéologique est claire. L'économisme de la nouvelle gauche, son refus de la lutte des classes, remplacée par la coopération (thèse issue de la doctrine sociale de l'Eglise) n'ont plus rien à voir avec le socialisme historique français.

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par egomet le Jeu 10 Sep 2015, 12:13

@Guillaume le Grand a écrit:Je ne pense pas que le socialisme, en tant qu'idéologie issue du XIXe siècle et du mouvement ouvrier, y soit pour grand chose là-dedans. Le Parti socialiste en revanche a fortement changé, depuis les années 1970 sous l'influence notamment de la ''deuxième gauche'' et de l'arrivée des fameux chrétiens de gauche, qu'on retrouve aussi largement à la CFDT et parmi certains pédagogues (Meyrieu par exemple). Un mélange entre l'autoritarisme traditionnelle catholique, et l'opposition au principe égalitaire républicain par les ''catholiques zombies'', repérés par Todd.

La lutte pour le monopole scolaire et la direction des consciences est beaucoup plus ancienne que ça.  Elle remonte à l'idée même d'une école publique.
Ce qui est vrai, c'est que le parti socialiste a perdu son ancrage ouvrier, comme d'ailleurs la société française dans son ensemble. Il y a eu un glissement net dans le rapport au travail. On est passé de la défense des classes laborieuses à celle des chômeurs et des exclus. Il y a eu aussi l'ajout de quelques causes qui paraissaient un peu loufoques auparavant, comme celle des homosexuels.
Mais le socialisme n'a jamais été limité au mouvement ouvrier.
Quant au principe égalitaire et à ses glissements d'interprétation,  ça n'a rien de nouveau. L'ambiguïté de la notion d'égalité est déjà à l'oeuvre pendant la Révolution et elle parcourt tous les débats sociaux au 19e siècle.
Peillon se situe dans la continuité d'un mouvement très ancien.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Luigi_B le Jeu 10 Sep 2015, 12:42

@egomet a écrit:La lutte pour le monopole scolaire et la direction des consciences est beaucoup plus ancienne que ça.  Elle remonte à l'idée même d'une école publique.
Condorcet s'oppose à cette idée. Cette idée est plutôt d'un Rabaut Saint-Etienne ou d'un Jules Ferry.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Carnyx le Jeu 10 Sep 2015, 13:15

Même Marx s'opposait à une École dominée par l'État. Very Happy

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Ascagne le Jeu 10 Sep 2015, 13:35

On peut remarquer que dans le rapport qui vient d'être mis en ligne sur le site de Terra Nova, le terme "agrégation" apparaît seulement dans le résumé historique et dans la citation d'un président de jury, ce qui est assez intéressant.

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par egomet le Jeu 10 Sep 2015, 13:36

@Luigi_B a écrit:
@egomet a écrit:La lutte pour le monopole scolaire et la direction des consciences est beaucoup plus ancienne que ça.  Elle remonte à l'idée même d'une école publique.
Condorcet s'oppose à cette idée. Cette idée est plutôt d'un Rabaut Saint-Etienne ou d'un Jules Ferry.

Oui, mais la tentation du monopole est bel et bien inhérente à l'idée d'une école publique. C'est pourquoi des gens comme Bastiat ou Lacordaire s'y sont opposés. Ce n'était pas pour empêcher l'accès des classes populaires à l'instruction, mais à cause du pouvoir démesuré que ce monopole pouvait conférer à ses détenteurs.
Mais la position libérale est restée assez minoritaire. Ce qui a fait l'essentiel du débat, c'était de savoir qui, de l'Église ou de l'Etat, allait contrôler le monopole scolaire, jusqu'à ce que Jules Ferry donne un avantage décisif aux anticléricaux.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Spartacus le Jeu 10 Sep 2015, 13:47

Pourquoi? Terra nova (tout un programme) et Peillon sont des cathos de gauche?

Je pense qu'il y a une grosse erreur d'interprétation. Ce n'est pas parce que Peillon emploi des mots du registre chrétien qu'il est catho. Sont projet est dans la droite ligne (le titre de son livre est explicite) de la Révolution Française, anti-chrétienne et son texte parodique exprime en creux cette volonté de poursuivre l’œuvre révolutionnaire en remplaçant définitivement les influences anciennes par une structure identique (clergé, liturgie, tables de la loi...), mais radicalement opposée. Ses propos sont aussi cathos qu'un gothique affublé de croix...

Citation du même :

"Car toute l’opération consiste bien, avec la foi laïque, à changer la nature même de la religion, de Dieu, du Christ, et à terrasser définitivement l’Église. Non pas seulement l’Église catholique, mais toute Église et toute orthodoxie. Déisme humain, humanisation de Jésus, religion sans dogme ni autorité ni Église, toute l’opération de la laïcité consiste à ne pas abandonner l’idéal, l’infini, la justice et l’amour, le divin, mais à les reconduire dans le fini sous l’espèce d’une exigence et d’une tâche à la fois intellectuelles, morales et politiques."
Une religion pour la République : La foi laïque de Ferdinand Buisson
, Vincent Peillon, éd. Seuil, 2011, p. 277

Spartacus
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par egomet le Jeu 10 Sep 2015, 13:57

Peillon n'est certainement pas un catho de gauche. La précision est utile.

Mais il y a un mouvement "catho" de gauche qui a effectivement rejoint cette tendance du socialisme, notamment sur le plan pédagogique.
Pour ma part j'ajouterai que ces "cathos" ont été une vraie catastrophe pour l'Église, parce qu'ils ont fait passer la spiritualité après les luttes sociales, en ramenant le christianisme à un vague humanisme un peu mièvre et honteux.
C'est le moment où l'on a renoncé à faire le catéchisme sérieusement.
Sans parler de l'entrisme, qui a été très fort à cette période.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Spartacus le Jeu 10 Sep 2015, 14:28

@Egomet a écrit:Mais il y a un mouvement "catho" de gauche qui a effectivement rejoint cette tendance du socialisme, notamment sur le plan pédagogique.

Donc ils sont essentiellement socialistes. Mais qu'est-ce qui justifierait de leur faire porter le chapeau plutôt qu'à Terra Nova ou Peillon et successeurs? J'ai du mal à comprendre la relation.

Pour moi, on est toujours dans un processus révolutionnaire coupeur de tête (le savoir et la transmission, et ce n'est pas moi qui le dit), qui a décidé de passer à la vitesse supérieure et montre à présent son vrai visage. Le livre de Peillon date de 2008. Nous étions prévenus. Voir l'arrogance et le cynisme de NVB.

Spartacus
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par egomet le Jeu 10 Sep 2015, 14:56

Je suis assez d'accord.

Je pense que certains ici ont la nostalgie de l'époque où la conception nivelante de l'égalité ne s'appliquait qu'à l'économie, mais pas à l'école.
Ce n'est qu'avec la massification de l'après-guerre que l'on a vraiment remis en question la sélection scolaire. Jusque là, c'était un domaine relativement préservé. Il suffisait que les élèves aient droit au même service, sans qu'on s'interroge sur les i égalités de résultats.
Égaliser les revenus, mais préserver l'élitisme républicain. J'ai l'impression que certains voudraient séparer la question des inégalités sociales et celle des inégalités scolaires, comme s'il était mal de gagner plus que les autres, mais bien d'être plus savant.

Pour moi, il y a continuité.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par neomath le Jeu 10 Sep 2015, 15:29

@trompettemarine a écrit:Ce texte fait froid dans le dos.
Mais pourquoi le PS pense-t-il ainsi l'éducation ?

Un texte assez éclairant qui était paru au temps de Peillon :
http://blogs.mediapart.fr/blog/denis-collin/131213/pourquoi-les-socialistes-haissent-ils-les-professeurs

Extrait :
Les raisons de la haine des socialistes contre les professeurs découlent de la transformation politique du PS au cours des dernières décennies. En outre les professeurs rappellent aux dirigeants socialistes le passé de ce parti : il faut donc chasser ce qui pourrait être leur remord. Ayant abandonné tout lutte, non pas pour le socialisme mais même pour la plus simple justice sociale, ils veulent enfermer dans les classes populaires dans le seul rôle qu’ils leur laissent : celui d’objet compassionnel leur permettant de garder « bonne conscience », comme les dames patronesses d’antan s’occupaient des miséreux.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Luigi_B le Jeu 10 Sep 2015, 15:36


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Guillaume le Grand le Jeu 10 Sep 2015, 15:43

@egomet a écrit:
@Luigi_B a écrit:
@egomet a écrit:La lutte pour le monopole scolaire et la direction des consciences est beaucoup plus ancienne que ça.  Elle remonte à l'idée même d'une école publique.
Condorcet s'oppose à cette idée. Cette idée est plutôt d'un Rabaut Saint-Etienne ou d'un Jules Ferry.

Oui, mais la tentation du monopole est bel et bien inhérente à l'idée d'une école publique. C'est pourquoi des gens comme Bastiat ou Lacordaire s'y sont opposés.  Ce n'était pas pour empêcher l'accès des classes populaires à l'instruction, mais à cause du pouvoir démesuré que ce monopole pouvait conférer à ses détenteurs.
Mais la position libérale est restée assez minoritaire. Ce qui a fait l'essentiel du débat,  c'était de savoir qui, de l'Église ou de l'Etat, allait contrôler le monopole scolaire, jusqu'à ce que Jules Ferry donne un avantage décisif aux anticléricaux.
Jules Ferry est un libéral...

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Lefteris le Jeu 10 Sep 2015, 15:54

Terra Nova, ou  le maoïsme libéral. Ils ont suivi des cours chez les chinois, faut croire. Faire marcher à la schlague en affichant des valeurs progressistes mais en réalité au service du suivisme marchand.
Les "valeurs de la république" sont évidemment les conceptions, et rien d'autre,  de ce think thank bobocratique converti au marché, au numérique, à la société de consommation, à l'élève-roi.
Il manquait 20% aux derniers Capes ? Grâce à des propositions pareilles, il en manquera  40% immédiatement, et encore il ne faudra pas être regardant sur ceux qui accepteront de venir faire ce boulot.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Reine Margot le Jeu 10 Sep 2015, 16:08

@Lefteris a écrit:
Les "valeurs de la république" sont évidemment les conceptions, et rien d'autre,  de ce think thank bobocratique converti au marché, au numérique, à la société de consommation, à l'élève-roi.

+1

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par egomet le Jeu 10 Sep 2015, 17:03

@Guillaume le Grand a écrit:
@egomet a écrit:
@Luigi_B a écrit:
@egomet a écrit:La lutte pour le monopole scolaire et la direction des consciences est beaucoup plus ancienne que ça.  Elle remonte à l'idée même d'une école publique.
Condorcet s'oppose à cette idée. Cette idée est plutôt d'un Rabaut Saint-Etienne ou d'un Jules Ferry.

Oui, mais la tentation du monopole est bel et bien inhérente à l'idée d'une école publique. C'est pourquoi des gens comme Bastiat ou Lacordaire s'y sont opposés.  Ce n'était pas pour empêcher l'accès des classes populaires à l'instruction, mais à cause du pouvoir démesuré que ce monopole pouvait conférer à ses détenteurs.
Mais la position libérale est restée assez minoritaire. Ce qui a fait l'essentiel du débat,  c'était de savoir qui, de l'Église ou de l'Etat, allait contrôler le monopole scolaire, jusqu'à ce que Jules Ferry donne un avantage décisif aux anticléricaux.
Jules Ferry est un libéral...

scratch
Pas sur l'école en tout cas, ni sur la colonisation.
Et je n'ai jamais vu un libéral revendiquer son héritage.
Peut-être que d'un point de vue marxiste, il peut être libéral, mais à ce compte, tout le monde l'est.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Guillaume le Grand le Jeu 10 Sep 2015, 17:14

Il est parfaitement libéral sur la question de l'école, et celle de la colonisation. Sous la IIIe République et au moins jusqu'aux années 1910-1920, les républicains sont les libéraux entre une aile plus radicale à gauche (les radicaux) et une plus conservatrice (les différents partis de ''gauche'', Gauche démocratique, etc. qui sont au centre-droit mais qui conservent des dénominations de gauche).
La colonisation est parfaitement soutenu par les libéraux (ou républicains) dans le sens où elle est conçue comme porteuse des valeurs de 89 auxquels se réfèrent les libéraux et qu'elle permet un accroissement des débouchés commerciaux. Valeurs humanitaires et économiques coïncident toujours chez les libéraux de la IIIe République.
Quant à l'école, les libéraux revendiquent le combat contre l'Eglise, pas aussi puissamment que les radicaux certes, tout simplement parce que c'est un combat pour le triomphe de la raison.
Mais après si on considère Friedman et Hayek comme l'alpha et l'oméga du libéralisme, Ferry effectivement ne peut être considéré a posteriori comme un libéral

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Spartacus le Jeu 10 Sep 2015, 17:16

(...) ils veulent enfermer dans les classes populaires dans le seul rôle qu’ils leur laissent : celui d’objet compassionnel leur permettant de garder « bonne conscience », comme les dames patronesses d’antan s’occupaient des miséreux.

J'ajoute que cet "objet compassionnel" est également un excellent moyen de pousser à la liquidation de la classe moyenne, par culpabilisation permanente et prétexte d'égalité. La classe moyenne, parce qu'elle a encore un peu les moyens de choisir l'éducation de ses enfants, ou peut se soustraire aux transports collectifs, par exemple. Tout ce qui correspond à des initiatives individuelles et pour tout dire à l'exercice de la liberté en dehors du Dieu-Etat. Ce qui pour ces idéologues est proprement inacceptable. A la moindre résistance, ils se transforment en rouleaux compresseurs. Et le corps enseignant est sous ce rapport doublement poil à gratter : il est cultivé et appartient en plein à cette classe moyenne honnie.

Spartacus
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par egomet le Jeu 10 Sep 2015, 17:31

@Guillaume le Grand a écrit:Il est parfaitement libéral sur la question de l'école, et celle de la colonisation. Sous la IIIe République et au moins jusqu'aux années 1910-1920, les républicains sont les libéraux entre une aile plus radicale à gauche (les radicaux) et une plus conservatrice (les différents partis de ''gauche'', Gauche démocratique, etc. qui sont au centre-droit mais qui conservent des dénominations de gauche).
La colonisation est parfaitement soutenu par les libéraux (ou républicains) dans le sens où elle est conçue comme porteuse des valeurs de 89 auxquels se réfèrent les libéraux et qu'elle  permet un accroissement des débouchés commerciaux. Valeurs humanitaires et économiques coïncident toujours chez les libéraux de la IIIe République.
Quant à l'école, les libéraux revendiquent le combat contre l'Eglise, pas aussi puissamment que les radicaux certes, tout simplement parce que c'est un combat pour le triomphe de la raison.
Mais après si on considère Friedman et Hayek comme l'alpha et l'oméga du libéralisme, Ferry effectivement ne peut être considéré a posteriori comme un libéral

C'est casse-pied, ces problèmes de dénomination. Reprenons, si je considère que le libéralisme se définit comme une volonté de disperser le pouvoir et de limiter le périmètre de l'Etat, Ferry n'est certainement pas libéral. Bastiat en revanche est très représentatif.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Olympias le Jeu 10 Sep 2015, 18:40


Ces gens sont infects

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Presse-purée le Jeu 10 Sep 2015, 21:30

@Luigi_B a écrit:
Comment faire des enseignants des porteurs actifs des valeurs de la République et d'une pédagogie moins frontale ?
La "pédagogie frontale" (sic) serait donc opposée aux "valeurs de la République"


Les ravages de l'oubli de l'analyse logique...

Rappelons que chez Terra Nova, nous avons un des rédacteurs des actuels programmes de français. En toute "indépendance", bien sûr...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par Presse-purée le Jeu 10 Sep 2015, 21:31

@Laotzi a écrit:Cela devient un grand délire, leur obsession de la "transmission des valeurs" (sans jamais définir clairement ce qu'ils entendent par là) ! Je trouve ces propos extrêmement méprisants pour les professeurs actuels que nous sommes...

Et c'est aussi politiquement très tendu...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les propositions de "Terra nova" pour déformer... euh réformer la formation des enseignants

Message par David30 le Jeu 10 Sep 2015, 21:35

Ce qui me surprend, c'est de constater que certains découvrent que le PS et ses filiales ne sont pas de gauche ! Réveillez vous chers collègues, le vote à gauche se nomme le FRONT DE GAUCHE, un point c'est tout.

David30
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum