Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Hypermnestre
Fidèle du forum

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Hypermnestre le Jeu 19 Juil 2018 - 8:19
@Lefteris a écrit:
@Hypermnestre a écrit:Mais pourquoi diantre la CNARELA ne lance-t-elle pas (au minimum) une pétition ?
La réforme du collège remettait sérieusement en cause notre existence et a entraîné une levée de boucliers, des pétitions, des articles… Ici, c'est notre mort qui s'annonce, et… rien. Quid ???
Parce que les mensonges  étaient trop gros, le mépris affiché aussi. Là, il y a une rhétorique subtile  et des effets d'annonces, le tout laissant penser que les humanités sont remises à l'honneur. Il n'en est rien évidemment. Les premiers de cordée n'ont pas besoin de ça, et si vraiment ça leur plaît, ils pourront toujours se le payer hors système.
Qu'on se laisse berner dans un premier temps, d'accord, mais maintenant, peut-être qu'ils pourraient ouvrir les yeux et réagir ?
Je m'interroge vraiment sur ce qui a entraîné une telle levée de boucliers contre Mme Vallaud Belkacem quand M Blanquer est si épargné. Et j'en arrive à des hypothèses qui me font honte. J'espère vivement me tromper (et voir dans les jours/mois prochains la mobilisation se lever, une pétition être mise en place…).
avatar
Hypermnestre
Fidèle du forum

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Hypermnestre le Jeu 19 Juil 2018 - 8:21
@A rebours a écrit:
@Audrey a écrit:
@Hypermnestre a écrit:Mais pourquoi diantre la CNARELA ne lance-t-elle pas (au minimum) une pétition ?
La réforme du collège remettait sérieusement en cause notre existence et a entraîné une levée de boucliers, des pétitions, des articles… Ici, c'est notre mort qui s'annonce, et… rien. Quid ???

Mais parce que la CNARELA ne voit pas le problème, et se réjouit du fait que l'enseignement de spécialité existe, et que les options LCA soient cumulables avec une autre option...

Et d'ailleurs, ce fumeux fameux enseignement de spécialité, qui le fera ? Parce que je sens bien que, là où il sera créé, il échappera aux enseignants de LC, soit pour des raisons de service, soit... Ben parce que le prof de latin est déjà sur plusieurs établissements...
Et puis, il faudrait peut-être aussi un moyen d'imposer que tout se déroule selon le BO et qu'un rapide petit vote en CA n'ait pas le pouvoir de n'en faire qu'à sa tête pour réduire les langues anciennes à peau de chagrin.
Je l'ai déjà dit plus haut : arrêtons de fantasmer avec cette spé qui n'ouvrira qu'à Louis le Grand et à Henri IV.
Une spé, c'est 4h en 1ère et 6h en Terminale. Des établissements ont déjà des regroupements pour l'option en 2nde/1ère par exemple, parce qu'ils n'ont pas plus de dix élèves : quel proviseur va réserver 10h de sa DHG pour une poignée d'élèves ?
C'est une belle ligne sur le décret qui fait bien, permet de dire "on soutient les LCA" sans coûter RIEN.
avatar
*Ombre*
Niveau 9

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par *Ombre* le Jeu 19 Juil 2018 - 8:27
Hélas, je le crains. Surtout vu le sort des LCA au bac.
Merci, Luigi, pour ton article.
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Luigi_B le Jeu 19 Juil 2018 - 10:49
Quand je pense aux élèves qui vont avoir le courage de choisir une option de langue ancienne à la rentrée... Été ou pas, il faut diffuser l'information le plus possible pour obtenir un arrêté complémentaire.

Rappel :

Depuis 2011, 1201 postes au moins n'ont pas été pourvus rien que pour le Capes de lettres classiques : l'équivalent d'un poste dans un collège sur six.
http://www.avenirlatingrec.fr/analyses/709-lettres-classiques-nouvelle-deroute-aux-concours-2018
avatar
Hypermnestre
Fidèle du forum

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Hypermnestre le Jeu 19 Juil 2018 - 11:53
Merci pour tout ce que tu fais, Loys.
avatar
LadyC
Empereur

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par LadyC le Jeu 19 Juil 2018 - 15:33
Oui, merci Luigi. On le voyait venir, mais c'est consternant.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
*Ombre*
Niveau 9

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par *Ombre* le Jeu 19 Juil 2018 - 15:47
La seule chose qu'on ne voit pas venir, ce sont de réels changements par rapport à la dernière catastrophe.
avatar
Provence
Bon génie

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Provence le Jeu 19 Juil 2018 - 19:51
@Hypermnestre a écrit:Merci pour tout ce que tu fais, Loys.

Oui, merci.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Ruthven le Sam 21 Juil 2018 - 14:15
Sur la page Facebook de la Cnarela :

https://fr-fr.facebook.com/cnarela/posts/2182968671923266

"Réforme du lycée : publication de l'arrêté au JO :

-le latin et le grec sont cumulables avec les autres options (contrairement aux annonces de février) ;

- création de la spécialité "Littérature et LCA" portée par la CNARELA.
Des avancées, mais le combat n'est pas terminé ! Nous continuons à demander la réouverture de l'option pour les séries technologiques."

Je n'ai pas l'impression qu'ils se rendent compte que les conditions d'évaluation de l'option vont conduire à sa disparition presque généralisée.
avatar
A rebours
Fidèle du forum

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par A rebours le Sam 21 Juil 2018 - 18:32
@Ruthven a écrit:Sur la page Facebook de la Cnarela :

https://fr-fr.facebook.com/cnarela/posts/2182968671923266

"Réforme du lycée : publication de l'arrêté au JO :

-le latin et le grec sont cumulables avec les autres options (contrairement aux annonces de février) ;

- création de la spécialité "Littérature et LCA" portée par la CNARELA.
Des avancées, mais le combat n'est pas terminé ! Nous continuons à demander la réouverture de l'option pour les séries technologiques."

Je n'ai pas l'impression qu'ils se rendent compte que les conditions d'évaluation de l'option vont conduire à sa disparition presque généralisée.

Ils ne se rendent pas compte non plus que les établissements n'appliquent pas ces mesures... Rolling Eyes
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Kilmeny le Jeu 26 Juil 2018 - 8:35
C'est très bien : c'est une avancée. La première marche d'un escalier est gravie, mais si nous ne parvenons pas en haut, c'est la fin. Nous avons gagné une bataille, mais pas encore la guerre. Il faut la poursuivre ! chevalier
- car nous ne valons pas un centième de sesterce au Bac
- car les séries techno sont toujours privées de langues anciennes.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Kilmeny le Jeu 9 Aoû 2018 - 12:51
https://www.marianne.net/debattons/blogs/lutte-des-classes/le-latin-et-le-grec-ancien-disparaissent-du-baccalaureat

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
LadyC
Empereur

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par LadyC le Jeu 9 Aoû 2018 - 12:56
Sobre, clair et sans appel.
Merci Loys.
Hélas.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Kilmeny le Jeu 9 Aoû 2018 - 12:59
Comme je le dis dans un autre post : il serait plus juste de dire "les options disparaissent du bac". Sinon les élèves risquent de se ruer sur les autres options en pensant qu'elles sont plus valorisantes que le latin et le grec alors que cette disparition vaut pour TOUTES les options. Mais il fallait quand même souligner cette disparition des LA au moment où le gouvernement dit les promouvoir.
Merci Loys, en espérant que cela ait un impact en haut lieu.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
capucine42
Érudit

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par capucine42 le Ven 10 Aoû 2018 - 10:34
Les options disparaissent du bac. Je ne sais pas qu'en penser. Honnêtement je ne sais pas ce qu'il en est de la notation des autres options mais j'ai toujours trouvé absurdes les moyennes autour de 19 des examinateurs de latin et de grec. Il est facile de supprimer ce qui est devenu absurde sans provoquer de levées de boucliers, et c'est bien malheureux pour les suppressions des enseignements qui en découlent.

_________________
Age des enfants
avatar
Hypermnestre
Fidèle du forum

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Hypermnestre le Ven 10 Aoû 2018 - 11:00
Merci beaucoup pour votre soutien.
La moyenne académique à Lille tourne autour de 15, 15,5.
Et l'épreuve est facile... quand les élèves ont fait des efforts, pendant trois ans, qu'ils ont assisté à trois heures de plus par semaine que leurs camarades, à des horaires souvent formidables (12h-14h, 17h-18h...) dans des cours où ils étaient parfois mêlés à des élèves d'autres niveaux.
Bref, c'est une épreuve qui récompense des élèves méritants.
avatar
Infiniment
Habitué du forum

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Infiniment le Ven 10 Aoû 2018 - 11:18
@capucine42 a écrit:Les options disparaissent du bac. Je ne sais pas qu'en penser. Honnêtement je ne sais pas ce qu'il en est de la notation des autres options mais j'ai toujours trouvé absurdes les moyennes autour de 19 des examinateurs de latin et de grec. Il est facile de supprimer ce qui est devenu absurde sans provoquer de levées de boucliers, et c'est bien malheureux pour les suppressions des enseignements qui en découlent.

C'est un minimum. L'École des Fans, par comparaison, était d'une sévérité extrême. D'ailleurs, démagogie est un mot grec : est-ce un hasard ? Je ne crois pas.

Je souscris totalement à ce qu'a écrit Hypermnestre.

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !
avatar
capucine42
Érudit

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par capucine42 le Ven 10 Aoû 2018 - 11:30
J'imagine que les correcteurs appliquent les consignes tout simplement. Quand on amène un système à devenir absurde, c'est facile de le réformer sans craindre un grand soulèvement, c'est tout ce que je dis. Et ça vaut pour le bac actuel de manière générale. Hypermenestre a écrit que l'absence de levées de boucliers contre Blanquer en comparaison de ce que l'on a réservé à Najat était due à des hypothèses "honteuses" ( sexisme et racisme j'imagine), or je pense qu'elle est plus à chercher du côté de la lassitude face au système actuel.
Une amie examinatrice de grec s'est fait remonter les bretelles pour une moyenne légèrement en dessous de 18. Je ne sais pas ce qu'il en est des autres options mais j'imagine que c'est à peu près pareil.


Dernière édition par capucine42 le Ven 10 Aoû 2018 - 11:39, édité 1 fois

_________________
Age des enfants
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Iphigénie le Ven 10 Aoû 2018 - 11:38
pardonnez moi un point de vue décalé que vous mettrez éventuellement sur le compte de quelqu'un qui n'est plus dans "le grand bain"...
Mais voilà, je ne suis pas loin de l'opinion de Capucine: les bonifications des options m'ont toujours paru une arme à double tranchant. Certes elles aidaient à maintenir la tête hors de l'eau mais d'un autre côté, elles disaient quelque part que nos options de LA n'avaient d'intérêt autre que des points supplémentaires avantageux, comme l'option planche à voile ou pétanque.
Si l'on veut remettre à plat le système qui, objectivement était de toute façon à bout de course, je trouve que les Cnarela et autres assos devraient mener la bataille sur un autre terrain que les points que cela rapporte dans un bac qui tend de plus en plus vers un certificat de fin d'études secondaires. Le combat à mener à mon sens, peut-être erroné, est celui de l'obligation d'avoir une culture minimale de langues anciennes déjà dans tout parcours à finalité littéraire: il est inconcevable de faire "des lettres" françaises ou étrangères sans avoir connaissance minimale des fondements de la littérature et même plus largement de la culture européenne et des langues européennes, anglais compris.
Je sais bien que par ailleurs (et c'est justement une anomalie grave) l'essentiel des troupes est constitué par les élèves des séries scientifiques et c'est vrai que le système qui se met en place ne les poussera pas vers le latin ou le grec. Sauf si on en fait un élément de sélection positive dans les cursus post bacs.
Oui je sais c'est un gros mot, mais enfin,... je serais bien plus confiante dans un tel système que dans l'ancien système des bonus surrévalués pour des élèves qui in fine ne sont plus réellement capables de traduire trois lignes sans assistance et malgré un 20 au bac de latin ou de grec...
avatar
capucine42
Érudit

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par capucine42 le Ven 10 Aoû 2018 - 11:41
Je souscris totalement à ce que dit fort bien Iphigénie.

_________________
Age des enfants
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Iphigénie le Ven 10 Aoû 2018 - 11:46
Bon! on est au moins deux alors... Laughing
avatar
Hypermnestre
Fidèle du forum

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Hypermnestre le Ven 10 Aoû 2018 - 11:51
L'idéal serait que les langues anciennes, comme vous le souhaitez, fasse partie de la culture minimale obligatoire, mais aussi que les élèves voient les multiples intérêts pour eux d'apprendre ces langues sans avoir besoin pour cela de la promesse d'un "cadeau" (le bonus et le Coeff 3).
Seulement, pour votre vœu, il faudrait ajouter des heures au tronc commun et recruter massivement des enseignants de LCA... nous en sommes loin.
Pour la deuxième partie de ma première phrase, éh bien… les élèves sont ce qu'ils sont, et on ne peut pas attendre d'eux tous une maturité précoce. Ils ne regrettent pas d'avoir pris l'option avec du recul, mais à l'entrée du lycée, il leur faut une motivation.
Quant à la prise en compte de ces options pour l'entrée dans des filières sélectives, c'est un argument qui fonctionnera pour certains élèves ayant certains parents dans certains lycées de centre-ville… et adieu le latin pour tous. Les miens ignorent jusqu'en 1ère/Term l'existence des prépa et des grandes écoles… alors les motiver avec cela en 3e…
avatar
nicole 86
Niveau 8

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par nicole 86 le Ven 10 Aoû 2018 - 11:53
Je souscris d'autant plus à ce qu'a écrit Iphigénie que mon père, hussard noir de la République intransigeant sur la laïcité, m'a interdit d'étudier le latin (et donc le grec) parce que "c'est uniquement pour les curés" (citation exacte). J'ai toujours ressenti une grande honte de ne pas avoir étudié les langues et civilisations anciennes, j'ai été privée de ces racines (et de quelques autres aussi) mais on me regarde comme une bête curieuse lorsque j'ose le dire.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Ruthven le Ven 10 Aoû 2018 - 12:03
Une stratégie n'exclut pas l'autre ; faire des LCA un prérequis pour les filières littéraires du supérieur serait effectivement l'idéal mais je n'ai pas l'impression que les filières du supérieur en prennent le chemin dans la mesure où a) elles ne veulent pas se priver d'un vivier (sans doute assez rare, cela fait des années que je n'ai pas eu d'élève choisissant de faire une licence de LM (sans parler de LC) alors même que j'ai des latinistes et depuis peu des hellénistes nombreux), b) la sélection est largement refusée (de toute façon, quand la réforme du lycée sera mise en place, le supérieur n'aura plus le choix et exigera des spécialités (au moins en sciences)). Le tronc commun largement littéraire permet en revanche de limiter les exigences du côté des formations littéraires du supérieur (le problème va aussi se poser pour la spé Humanités, lettres et philosophie).

La réforme est conçue pour limiter les coûts du lycée (variété des options); les LCA sont prises dans une nasse dont il est difficile de s'échapper car la réforme est systémique.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Iphigénie le Ven 10 Aoû 2018 - 12:12
@Hypermnestre a écrit:L'idéal serait que les langues anciennes, comme vous le souhaitez, fasse partie de la culture minimale obligatoire, mais aussi que les élèves voient les multiples intérêts pour eux d'apprendre ces langues sans avoir besoin pour cela de la promesse d'un "cadeau" (le bonus et le Coeff 3).
Seulement, pour votre vœu, il faudrait ajouter des heures au tronc commun et recruter massivement des enseignants de LCA... nous en sommes loin.
Pour la deuxième partie de ma première phrase, éh bien… les élèves sont ce qu'ils sont, et on ne peut pas attendre d'eux tous une maturité précoce. Ils ne regrettent pas d'avoir pris l'option avec du recul, mais à l'entrée du lycée, il leur faut une motivation.
Quant à la prise en compte de ces options pour l'entrée dans des filières sélectives, c'est un argument qui fonctionnera pour certains élèves ayant certains parents dans certains lycées de centre-ville… et adieu le latin pour tous. Les miens ignorent jusqu'en 1ère/Term l'existence des prépa et des grandes écoles… alors les motiver avec cela en 3e…
oui la filière est sinistrée y compris pour former de nouveaux enseignants.
Mais d'un  autre côté si on espère reconstruire il faut reconstruire, et pas seulement parer au plus pressé avec les rustines des points.
Je suis convaincue que même dans les campagnes (et j'y suis) les parents suivent le mouvement quand ils sentent qu'ils ont un intérêt, et en dehors des prépas peut-être effectivement pour les initiés, il y a aussi droit ou médecine qui captent les espoirs de promotion sociale de beaucoup encore. Et, par ailleurs, il faut bien reconnaître que les parents qui ici ou là ont choisi de ne pas faire faire des LA à leurs enfants n'avaient pas toujours tout à fait tort et n'étaient pas toujours victimes d'une mauvaise information ..(je ne développe pas ce serait trop long et complexe, mais je pense que la plupart comprendront ce que je dis, en ayant connu des groupes de latinistes où le travail était peu fructueux parce qu'élèves infects ou simplement parfaitement inaptes, ou simplement paresseux et, de l'autre côté aussi- et ceci explique parfois cela- des activités  baptisées langues anciennes sans grand rapport avec l'apprentissage d'une langue et la stimulation intellectuelle- bon je vais me faire des amis aujourd'hui Very Happy Very Happy )


Par contre je vois bien ce que dit Ruthven et l'hypocrisie très trompeuse du discours ambiant, bien sûr...Cela dit je ne parle pas de pré-requis pour les filiaires littéraires, je parle de requis tout court... et de valorisation du parcours (hors littéraire) incluant les LA postbac plutôt qu'au bac... Wink
avatar
ipomee
Grand sage

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par ipomee le Ven 10 Aoû 2018 - 12:21
@Iphigénie a écrit:Bon! on est au moins deux alors... Laughing

3 !

Et j'aimerais rajouter qu'à force de notes mirobolantes sanctionnant des capacités faibles en grammaire et traduction, on a tari le vivier des étudiants de LA. Ne savent-ils pas bien eux-mêmes que leur niveau est insuffisant pour des études de LA. ?
Contenu sponsorisé

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum