Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
C'est pas faux
Esprit éclairé

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par C'est pas faux le Mer 16 Sep 2015, 18:59
@V.Marchais a écrit:On a un article qui fait le bilan de générations entières mises en difficulté à cause de méthodes de lecture imbéciles, dont on n'arrive pas à se défaire par idéologie.  Et tout ce qui vous choque, c'est un mot que vous jugez mal choisi.
Ma foi, on a les indignations qu'on peut.
Ah, merci. Je croyais que c'était moi.
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par V.Marchais le Mer 16 Sep 2015, 19:00
Encore une fois, ça fait plus de vingt ans que des tas d'intellectuels causent poliment. Ils ne sont entendus que depuis que certains manient l'outrance et secouent le cocotier. C'est dommage mais c'est comme ça.


Dernière édition par V.Marchais le Mer 16 Sep 2015, 20:45, édité 1 fois

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par V.Marchais le Mer 16 Sep 2015, 19:02
Et à part ça, vous avez des choses à dire sur le fond ? Ou, faute de mieux, vous vous en tiendrez à cette tentative de disqualification a priori de toute lecture ?


Dernière édition par V.Marchais le Mer 16 Sep 2015, 20:46, édité 1 fois

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par DesolationRow le Mer 16 Sep 2015, 19:06
Vous devriez vous calmer.

Je suis incompétent sur le sujet. Si mon opinion (mal fondée) vous intéresse, je vous la livre volontiers : je suis tout à fait convaincu de la supériorité de la méthode syllabique sur les méthodes globale ou semi-globale.

Il n'empêche que traiter ses adversaires de khmers rouges, c'est imbécile. Je n'y peux strictement rien, c'est comme ça.
avatar
Carnyx
Neoprof expérimenté

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par Carnyx le Mer 16 Sep 2015, 19:10
@C'est pas faux a écrit:
@V.Marchais a écrit:On a un article qui fait le bilan de générations entières mises en difficulté à cause de méthodes de lecture imbéciles, dont on n'arrive pas à se défaire par idéologie.  Et tout ce qui vous choque, c'est un mot que vous jugez mal choisi.
Ma foi, on a les indignations qu'on peut.
Ah, merci. Je croyais que c'était moi.
C'est vrai quoi, ça, il semble pourtant logique d'enseigner une écriture alphabétique comme des hiéroglyphes ! Very Happy

Ce qui m'indigne ce sont ces enfants à qui on a refusé d'enseigner à lire sous prétexte de ne pas les traumatiser !
avatar
C'est pas faux
Esprit éclairé

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par C'est pas faux le Mer 16 Sep 2015, 19:14
@DesolationRow a écrit:Vous devriez vous calmer.

Je suis incompétent sur le sujet. Si mon opinion (mal fondée) vous intéresse, je vous la livre volontiers : je suis tout à fait convaincu de la supériorité de la méthode syllabique sur les méthodes globale ou semi-globale.

Il n'empêche que traiter ses adversaires de khmers rouges, c'est imbécile. Je n'y peux strictement rien, c'est comme ça. Il ne me viendrait pas à l'idée de traiter les auteurs avec lesquels je suis en désaccord sur un plan scientifique de nazis.

Pour avoir eu en face de moi, à l'IUFM et ensuite, des apparatchiks et des commissaires politiques chargés (ou au moins se croyant investis) de la tâche de faire régner une vérité officielle avec d'autant plus de hargne qu'elle était fragile, je crois pouvoir dire qu'avec les mêmes ressorts psychologiques, ces gens auraient envoyé leurs voisins au goulag en 1950.
La comparaison ne me semble pas si absurde, même si elle est outrancière.
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par DesolationRow le Mer 16 Sep 2015, 19:15
@Carnyx a écrit:
@C'est pas faux a écrit:
@V.Marchais a écrit:On a un article qui fait le bilan de générations entières mises en difficulté à cause de méthodes de lecture imbéciles, dont on n'arrive pas à se défaire par idéologie.  Et tout ce qui vous choque, c'est un mot que vous jugez mal choisi.
Ma foi, on a les indignations qu'on peut[.
Ah, merci. Je croyais que c'était moi.
C'est vrai quoi, ça, il semble pourtant logique d'enseigner une écriture alphabétique comme des hiéroglyphes ! Very Happy

Ce qui m'indigne ce sont ces enfants à qui on a refusé d'enseigner à lire sous prétexte de ne pas les traumatiser !

Oui, évidemment, parce que je considère que la comparaison est stupide, cela implique que je cautionne tout ce que dénonce l'article. Bien entendu.

Vous êtes culottés, tous. A quoi sert d'apprendre à lire si on n'est pas fichu de voir que les mots ont un sens ? Le mot "khmer" n'est pas "mal choisi". Il est consternant. Je ne dis pas que les responsables du désastre qu'a été l'emploi de la méthode globale sont des bienfaiteurs de l'humanité. Je dis que ce ne sont pas des assassins génocidaires qui ont systématiquement tué des enfants à coups de pioche. Cela laisse une certaine marge, il me semble.
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par DesolationRow le Mer 16 Sep 2015, 19:16
@C'est pas faux a écrit:
@DesolationRow a écrit:Vous devriez vous calmer.

Je suis incompétent sur le sujet. Si mon opinion (mal fondée) vous intéresse, je vous la livre volontiers : je suis tout à fait convaincu de la supériorité de la méthode syllabique sur les méthodes globale ou semi-globale.

Il n'empêche que traiter ses adversaires de khmers rouges, c'est imbécile. Je n'y peux strictement rien, c'est comme ça. Il ne me viendrait pas à l'idée de traiter les auteurs avec lesquels je suis en désaccord sur un plan scientifique de nazis.

Pour avoir eu en face de moi, à l'IUFM et ensuite, des apparatchiks et des commissaires politiques chargés (ou au moins se croyant investis) de la tâche de faire régner une vérité officielle avec d'autant plus de hargne qu'elle était fragile, je crois pouvoir dire qu'avec les mêmes ressorts psychologiques, ces gens auraient envoyé leurs voisins au goulag en 1950.
La comparaison ne me semble pas si absurde, même si elle est outrancière.

Et moi je crois pouvoir dire que si ma tante en avait, ce serait mon oncle.

Blague à part, vous ne vous rendez pas compte que ce genre d'interpolations est absurde ? Je le répète, cela dessert une cause qui me paraît extrêmement juste.

Cela dit, vous faites strictement comme vous l'entendez.
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par Spinoza1670 le Mer 16 Sep 2015, 19:17
L'utilisation de ce terme pour qualifier les responsables de politiques éducatives jugées criminelles a une histoire qui remonte au moins à 2005.
Laurent Lafforgue avait en effet aussi employé cette expression pour qualifier certains membres du HCE (Haut Conseil de l'Éducation) en 2005 dans un mail confidentiel adressé au président du HCE.
Voir ici : http://www.ihes.fr/~lafforgue/demission.html

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par DesolationRow le Mer 16 Sep 2015, 19:18
@Spinoza1670 a écrit:L'utilisation de ce terme pour qualifier les responsables de politiques éducatives jugées criminelles a une histoire qui remonte au moins à 2005.
Laurent Lafforgue avait en effet aussi employé cette expression pour qualifier certains membres du HCE (Haut Conseil de l'Éducation) en 2005 dans un mail confidentiel adressé au président du HCE.
Voir ici : http://www.ihes.fr/~lafforgue/demission.html

Cela me laisse sans voix. Je vais donc me taire Smile
avatar
C'est pas faux
Esprit éclairé

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par C'est pas faux le Mer 16 Sep 2015, 19:22
@DesolationRow a écrit:
@C'est pas faux a écrit:
@DesolationRow a écrit:Vous devriez vous calmer.

Je suis incompétent sur le sujet. Si mon opinion (mal fondée) vous intéresse, je vous la livre volontiers : je suis tout à fait convaincu de la supériorité de la méthode syllabique sur les méthodes globale ou semi-globale.

Il n'empêche que traiter ses adversaires de khmers rouges, c'est imbécile. Je n'y peux strictement rien, c'est comme ça. Il ne me viendrait pas à l'idée de traiter les auteurs avec lesquels je suis en désaccord sur un plan scientifique de nazis.

Pour avoir eu en face de moi, à l'IUFM et ensuite, des apparatchiks et des commissaires politiques chargés (ou au moins se croyant investis) de la tâche de faire régner une vérité officielle avec d'autant plus de hargne qu'elle était fragile, je crois pouvoir dire qu'avec les mêmes ressorts psychologiques, ces gens auraient envoyé leurs voisins au goulag en 1950.
La comparaison ne me semble pas si absurde, même si elle est outrancière.

Et moi je crois pouvoir dire que si ma tante en avait, ce serait mon oncle.

Blague à part, vous ne vous rendez pas compte que ce genre d'interpolations est absurde ? Je le répète, cela dessert une cause qui me paraît extrêmement juste.

Cela dit, vous faites strictement comme vous l'entendez.
Pourquoi, tu penses sérieusement que les gens qui contribuaient au système étaient des bêtes assoiffées de sang et se vivaient comme des criminels ? Ou qu'ils avaient juste une terreur religieuse de s'écarter du dogme et voyaient comme une assurance-vie le fait de désigner ceux qui osaient le faire ?
Sino, tu peux aussi directement me traiter d'imbécile, on gagnera du temps en formules alambiquées.
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par DesolationRow le Mer 16 Sep 2015, 19:30
J'essaie simplement de dire qu'insulter les gens et les traiter publiquement d'assassins et de génocidaires n'est ni intelligent, ni efficace.

Pour répondre à ta question, je n'en sais rien. Franchement, je serais bien incapable d'expliquer pourquoi de deux français, l'un devenait résistant et l'autre collabo en 1940. Je n'ai pas la prétention de sonder les reins et les coeurs. En attendant d'obtenir cette faculté, je me contente de ne pas traiter mes adversaires de nazis. V. Marchais me l'a déjà dit, je suis un tiède, je sais. Peut-être même un complice des khmers. Peut-être carrément un collabo, qui sait.
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par Ronin le Mer 16 Sep 2015, 19:37
Malheureusement, sachant que j'ai eu les mêmes que c'estpasfaux, je crains qu'il n'ait raison. Aussi incroyable que cela puisse paraître.

_________________
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par DesolationRow le Mer 16 Sep 2015, 19:39
Peut-être. Enfin moi je me méfierais quand même avant de comparer quelqu'un qui, à ce que je sache, n'a jamais tué personne à ce qui s'est à peu près fait de pire dans l'histoire de l'humanité.
avatar
C'est pas faux
Esprit éclairé

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par C'est pas faux le Mer 16 Sep 2015, 19:40
Les gens que j'évoque, il m'a fallu 40 ans pour en rencontrer. Quand j'ai décidé de faire ce métier et que je me suis donc retrouvé à l'IUFM. Je ne suis toujours pas revenu de cette sidération.
Et il était bien question de vie et de mort : quand ils avaient en face un(e) stagiaire (pas moi, mais beaucoup d'autres) très fragilisé(e) qu'un rien de leur part suffisait à faire basculer dans la vraie dépression, et qu'ils choisissaient, froidement, d'y aller au mortier, ce n'étaient pas des tièdes, eux.
Ils sont toujours là, d'ailleurs, plus en place que jamais.
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par Ronin le Mer 16 Sep 2015, 19:44
Quand je disais ailleurs sur les fils lecture qu'ils détenaient 95 % des places et qu'ils ne partiraient pas comme ça. Je crois vraiment que hors premier degré, personne ne se rend compte du formatage idéologique de ces quarante dernières années.

_________________
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par coindeparadis le Mer 16 Sep 2015, 19:46
Sans mauvais jeu de mot : C'est pas faux , c'est tout à fait vrai ce que vous évoquez.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par Padre P. Lucas le Mer 16 Sep 2015, 19:46
Khmer rouge est sans doute excessif, je n'en suis pas certain.
Mais une chose est certaine, c'est que c'est la seule chose retenue par des journalistes comme Cédelle qui, depuis 10 ans, au lieu de regarder la lune, ne voit que ce doigt vengeur aux ongles négligés :
2006 Le laboratoire des antipédagogistes
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par DesolationRow le Mer 16 Sep 2015, 19:47
@C'est pas faux a écrit:Les gens que j'évoque, il m'a fallu 40 ans pour en rencontrer. Quand j'ai décidé de faire ce métier et que je me suis donc retrouvé à l'IUFM. Je ne suis toujours pas revenu de cette sidération.
Et il était bien question de vie et de mort : quand ils avaient en face un(e) stagiaire (pas moi, mais beaucoup d'autres) très fragilisé(e) qu'un rien de leur part suffisait à faire basculer dans la vraie dépression, et qu'ils choisissaient, froidement, d'y aller au mortier, ce n'étaient pas des tièdes, eux.
Ils sont toujours là, d'ailleurs, plus en place que jamais.
Evidemment que les cas dont tu parles sont de sinistres personnages. Mais enfin… on ne peut pas non plus écrire n'importe quoi, les mots ont un sens, et les comparaisons doivent être un minimum raisonnées. Sur ce, je m'arrête, parce je me retrouve à défendre l'indéfendable, et que cela m'amuse modérément.
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par Ronin le Mer 16 Sep 2015, 19:50
Je serai d'accord avec toi, en tout point, si je n'avais pas vécu le formatage du premier degré. Franchement il faut l'avoir vécu pour le croire.

_________________
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par DesolationRow le Mer 16 Sep 2015, 19:52
Il n'est pas radicalement impossible que j'aie tort Wink
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par Ronin le Mer 16 Sep 2015, 19:53
Dans l'absolu tu as largement raison. Mais tu n'as pas idée de ce qui se passe dans le premier degré.

_________________
avatar
Carnyx
Neoprof expérimenté

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par Carnyx le Mer 16 Sep 2015, 19:55
@Padre P. Lucas a écrit:Khmer rouge est sans doute excessif, je n'en suis pas certain.
[/url]
De toute façon, qu'est-ce qui est excessif ou pas, à notre époque où on considère qu'enseigner à lire ou qu'exiger des élèves qu'ils se tiennent tranquilles est une torture, une atteinte aux droits de l'homme humains.

Où on considère de dire de quelqu'un qu'il est « infirme » c'est l'insulter car c'est une personneàmobilitéréduite, où dire un « cancre » pour désigner un choupinounou en retard de quelques années sur son apprentissage vaudrait au prof d'être lapidé en place publique…
Il suffit de voir comment certains disent « Je suis pour la liberté d'expression mais Charlie Hebdo, quand même… » affraid
avatar
Padre P. Lucas
Niveau 9

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par Padre P. Lucas le Mer 16 Sep 2015, 20:04
@Carnyx a écrit:
Il suffit de voir comment certains disent « Je suis pour la liberté d'expression mais Charlie Hebdo, quand même… » affraid

Ah, là, j'ai un petit jeu :
"Face aux islamistes, défendons la France" c'est excessif ou c'est "Charlie"
...
...
réponse :
Incitation à la haine raciale


Dernière édition par Padre P. Lucas le Mer 16 Sep 2015, 20:07, édité 1 fois
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par DesolationRow le Mer 16 Sep 2015, 20:05
@Carnyx a écrit:
@Padre P. Lucas a écrit:Khmer rouge est sans doute excessif, je n'en suis pas certain.
[/url]
De toute façon, qu'est-ce qui est excessif ou pas, à notre époque où on considère qu'enseigner à lire ou qu'exiger des élèves qu'ils se tiennent tranquilles est une torture, une atteinte aux droits de l'homme humains.

Où on considère de dire de quelqu'un qu'il est « infirme » c'est l'insulter car c'est une personneàmobilitéréduite, où dire un « cancre » pour désigner un choupinounou en retard de quelques années sur son apprentissage vaudrait au prof d'être lapidé en place publique…
Il suffit de voir comment certains disent « Je suis pour la liberté d'expression mais Charlie Hebdo, quand même… » affraid

Rolling Eyes Rolling Eyes
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par Spinoza1670 le Mer 16 Sep 2015, 20:39
@DesolationRow a écrit:
@C'est pas faux a écrit:Les gens que j'évoque, il m'a fallu 40 ans pour en rencontrer. Quand j'ai décidé de faire ce métier et que je me suis donc retrouvé à l'IUFM. Je ne suis toujours pas revenu de cette sidération.
Et il était bien question de vie et de mort : quand ils avaient en face un(e) stagiaire (pas moi, mais beaucoup d'autres) très fragilisé(e) qu'un rien de leur part suffisait à faire basculer dans la vraie dépression, et qu'ils choisissaient, froidement, d'y aller au mortier, ce n'étaient pas des tièdes, eux.
Ils sont toujours là, d'ailleurs, plus en place que jamais.
Évidemment que les cas dont tu parles sont de sinistres personnages. Mais enfin… on ne peut pas non plus écrire n'importe quoi, les mots ont un sens, et les comparaisons doivent être un minimum raisonnées. Sur ce, je m'arrête, parce je me retrouve à défendre l'indéfendable, et que cela m'amuse modérément.

Dans l'optique de Lafforgue, l'idée est la suivante : le scandale de la destruction de l'enseignement de la lecture/du calcul/de la grammaire est peut-être un des plus grands "massacres intellectuels" de l'histoire de l'humanité. C'est un "massacre intellectuel de masse" qui s'étale sur des dizaines d'années causé par une idéologie prétendument scientifique défendue, prônée et imposée à partir du plus haut niveau de l'Etat.
On peut partager ou non cette opinion sur la réalité. Est-ce que ce constat est correct, historiquement vrai ?

Mais je ne pense pas qu'on puisse trouver irraisonnée formellement, dans sa construction, l'analogie que fait celui qui a cette opinion entre la sphère éducative, intellectuelle et la sphère politique.

On peut par contre la trouver irraisonnée non en elle-même mais à cause de ses conséquences sur l'opinion. Est-ce la meilleure façon d'amener à un changement ?

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
Contenu sponsorisé

Re: /marianne/ L'école et ses Khmers.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum