Un bien bel article d'Henri Pena-Ruiz sur l'école, l'effort, la fonction émancipatrice des enseignants...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un bien bel article d'Henri Pena-Ruiz sur l'école, l'effort, la fonction émancipatrice des enseignants...

Message par Seikilos le Lun 14 Sep 2015 - 19:29

Merci pour le partage.

J'en fais profiter un peu

Parlons programmes. Le latin et le grec ne sont pas plus faits pour les privilégiés que pour les démunis. Va-t-on abaisser le niveau d’exigence de l’école sous prétexte de l’adapter aux milieux populaires ? Quel mépris implicite ! Quelle honteuse conception en forme d’apartheid culturel ! Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !

Lisons Victor Hugo : « Nous voudrions voir dans les villages une chaire expliquant Homère aux paysans. » La révolution pédagogique… dérisoire substitut de révolution sociale. Pourquoi détruire les exigences de l’école et affaiblir le champ de son intervention sous prétexte d’ouverture à la société ? Cette privatisation inavouée renforce l’effet des inégalités. Et ce pour le malheur des plus démunis.

_________________
Inter deum et diabolum semper musica est.

Seikilos
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bien bel article d'Henri Pena-Ruiz sur l'école, l'effort, la fonction émancipatrice des enseignants...

Message par C'est pas faux le Lun 14 Sep 2015 - 20:10

@Seikilos a écrit:Merci pour le partage.

J'en fais profiter un peu

Parlons programmes. Le latin et le grec ne sont pas plus faits pour les privilégiés que pour les démunis. Va-t-on abaisser le niveau d’exigence de l’école sous prétexte de l’adapter aux milieux populaires ? Quel mépris implicite ! Quelle honteuse conception en forme d’apartheid culturel ! Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !

Lisons Victor Hugo : « Nous voudrions voir dans les villages une chaire expliquant Homère aux paysans. » La révolution pédagogique… dérisoire substitut de révolution sociale. Pourquoi détruire les exigences de l’école et affaiblir le champ de son intervention sous prétexte d’ouverture à la société ? Cette privatisation inavouée renforce l’effet des inégalités. Et ce pour le malheur des plus démunis.
Tout est dit ou presque. NVB est-elle capable, en conscience, d'entendre ça et de mesurer l'étendue de son erreur ? Personnellement, je la soupçonne d'être sincère dans ses intentions et de s'être laissée complètement duper par la clique des apparatchiks du ministère et de la nébuleuse toxique qui tourne autour.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bien bel article d'Henri Pena-Ruiz sur l'école, l'effort, la fonction émancipatrice des enseignants...

Message par Marie Laetitia le Lun 14 Sep 2015 - 20:13

Très bel article. Merci Monsieur.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bien bel article d'Henri Pena-Ruiz sur l'école, l'effort, la fonction émancipatrice des enseignants...

Message par virgere le Lun 14 Sep 2015 - 20:17

@C'est pas faux a écrit:
@Seikilos a écrit:Merci pour le partage.

J'en fais profiter un peu

Parlons programmes. Le latin et le grec ne sont pas plus faits pour les privilégiés que pour les démunis. Va-t-on abaisser le niveau d’exigence de l’école sous prétexte de l’adapter aux milieux populaires ? Quel mépris implicite ! Quelle honteuse conception en forme d’apartheid culturel ! Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !

Lisons Victor Hugo : « Nous voudrions voir dans les villages une chaire expliquant Homère aux paysans. » La révolution pédagogique… dérisoire substitut de révolution sociale. Pourquoi détruire les exigences de l’école et affaiblir le champ de son intervention sous prétexte d’ouverture à la société ? Cette privatisation inavouée renforce l’effet des inégalités. Et ce pour le malheur des plus démunis.
Tout est dit ou presque. NVB est-elle capable, en conscience, d'entendre ça et de mesurer l'étendue de son erreur ? Personnellement, je la soupçonne d'être sincère dans ses intentions et de s'être laissée complètement duper par la clique des apparatchiks du ministère et de la nébuleuse toxique qui tourne autour.

Mouais... je la soupçonne moi de s'en tamponner le nombril avec le pinceau de l'indifférence, tant que ça lui permet d'aller ailleurs, plus haut. Impossible, si elle était sincère, qu'elle ne cherche pas plus loin devant la levée de boucliers, qu'elle ne se rende pas compte des mensonges qu'elle profère, des contradictions d'une interview à l'autre. Ou alors elle est stupide, ce que je ne pense pas.
Et comment justifier l'insultant "pseudozintellectuels" ?


Bel article, oui. Et j'aime beaucoup l'analogie avec le théorème de Pythagore
Henri Pena-Ruiz a écrit:Dès lors, il est absurde de déclarer « élitistes » des disciplines dont la difficulté créerait une exclusion sélective. Va-t-il falloir simplifier le théorème de Pythagore ou la loi d’attraction universelle de Newton pour les rendre plus démocratiques ? C’est absurde. Ce n’est pas le savoir comme tel qu’il faut démocratiser, mais l’accès au savoir.

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bien bel article d'Henri Pena-Ruiz sur l'école, l'effort, la fonction émancipatrice des enseignants...

Message par C'est pas faux le Lun 14 Sep 2015 - 20:20

Rhôô, si on peut plus essayer de trouver des excuses à Najat Vau-l'eau Belkacem ... Wink

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bien bel article d'Henri Pena-Ruiz sur l'école, l'effort, la fonction émancipatrice des enseignants...

Message par virgere le Lun 14 Sep 2015 - 21:24

Oups, je vais réviser mon 2d degré et je reviens ! Very Happy

_________________
" Ich weiß nicht, was soll es bedeuten, / Daß ich so traurig* bin..."

(* und müde, so müde... Sterbensmüde könnte ich sagen...)

"Together we stand, divided we fall*"

(* and so we fell down, so down...)

virgere
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum