Je suis déjà à bout

Page 2 sur 44 Précédent  1, 2, 3 ... 23 ... 44  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par lisette83 le Jeu 17 Sep 2015, 17:42

Et les professeurs principaux, ne peuvent-ils pas aider à améliorer la situation ?

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par Chertea le Jeu 17 Sep 2015, 18:00

Le problème à mon avis vient du fait que tu es en collège, j'ai fait un an en collège -- une année HORRIBLE où j'ai voulu démissionner pleins de fois --, là je suis en lycée et c'est un autre monde.

Au collège, surtout en 5e et 4e, il n'y a aucune motivation, rien au bout (ne me parlez pas du DNB qui ne sert absolument à rien dans le monde du travail). Au lycée, il y a le bac et ça change tout. Sans compter qu'au lycée ils sont plus matures et moins des enfants qu'au collège.

Essaye aussi d'être plus froide avec les élèves, de montrer que tu n'es pas du tout affecté par le comportement des élèves. Et essaye d'être plus méchante avec les élèves perturbateurs. Bon courage!

Chertea
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par User5899 le Jeu 17 Sep 2015, 18:01

@RogerMartin a écrit:on n'est pas là pour faire montreurs d'ours.
Tytafé professeur

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par User5899 le Jeu 17 Sep 2015, 18:03

@zouz a écrit:Ce qui m'énerve le plus, c'est que malgré les exclusions, PERSONNE, du CPE au Principal adjoint, n'a cru bon ne plus donner envie à ces élèves de réitérer, d'autant plus que tu es stagiaire. Il me semble que si ces personnes jouaient leur rôle, tout rentrerait très vite dans l'ordre. Et tu n'es pas moins 'autoritaire' que tes collègues, tu débarques tout simplement. Tout mon soutien.
Voilà, Zouz a dit l'important. Tout le monde se paluche avec le travail d'équipe, mais on laisse une stagiaire se débrouiller sans l'aider. C'est lamentable.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par Mlle_Andromede le Jeu 17 Sep 2015, 21:48

Edit


Dernière édition par Mlle_Andromede le Jeu 25 Fév 2016, 20:12, édité 1 fois

Mlle_Andromede
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par amethyste le Jeu 17 Sep 2015, 21:53

Je ne rajouterai pas grand-chose à ce qui a été précédemment, juste qu'il faut effectivement que tu règles ce problème de discipline rapidement quitte à perdre du temps sur ton cours. Reprends les conseils donnés au-dessus, tant pis pour ta progression pour l'instant. Quant aux perturbateurs, tu constateras peut-être qu'ils sont plus calmes après un passage à l'administration. Ne t'inquiètes pas à l'avance, dis-toi au contraire que tu as fait ce qu'il fallait. Bon courage à toi !

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein

amethyste
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par Mlle_Andromede le Jeu 17 Sep 2015, 21:58

Edit


Dernière édition par Mlle_Andromede le Jeu 25 Fév 2016, 20:13, édité 1 fois

Mlle_Andromede
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par ysabel le Jeu 17 Sep 2015, 22:01

C'est souvent le cas quand les proches ne sont pas prof.

Montre-toi impitoyable et despote le temps de rétablir l'ordre.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par amethyste le Jeu 17 Sep 2015, 22:05

Les vrais perturbateurs, je les mets sous mon nez, où la moindre bêtise est immédiatement visible. Et effectivement, évite de leur tourner le dos pour l'instant. Les classes pénibles ( ou celles qui le sont à certains moments de l'année), j'évite de passer dans les rangs, je "trône" sur mon estrade en guettant le moindre écart. Je ne passe les aider que s'ils ont ma confiance, je le leur explique. En général, on punit beaucoup au début et puis la plupart des élèves se mettent au travail et donc on peut au fur et à mesure relâcher la pression (enfin, je ne suis plus en ZEP, ils sont plutôt mignons chez moi !).
En tous les cas, n'hésite pas à venir sur le forum, parce que si tu n'évacues pas la tension le soir...

_________________
Nous aurons le destin que nous aurons mérité. Einstein

amethyste
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par thierry75 le Jeu 17 Sep 2015, 23:16

Il y a beaucoup de verbes de crainte dans vos messages ; "je redoute", "je crains ". Il ne faut surtout pas avoir peur, de quoi auriez-vous peur, OBJECTIVEMENT ?

thierry75
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par CotPouletCot le Jeu 17 Sep 2015, 23:21

Comme je l'ai dit ailleurs, avec une classe assez anarchique, j'avais adoptée le mauvais caractère dès l'escalier. Ce n'était pas difficile, avec toute l'énergie négative à convertir qu'ils octroyaient. La mauvaise humeur rend réactif, quand il s'agit de sanctionner. Assis dans le couloir > avertissement, bavardage chuchoté en cours > punition de rédaction à oraliser au cours suivant (ça, ça les calme), pas son matériel > direction permanence. Tous ces petits détails qui, dans une classe normale, ne posent pas tant de problèmes que ça, ont vite été réglés dans une classe où ils étaient amplifiés à l'extrême par le tirage de gueule intensif, les réponses sèches.

Alors oui, c'est terrible, c'est violent, c'est même méchant, mais au bout de quelques séances, ils connaissent le regard "mauvaise humeur" et on peut se détendre un peu, et l'adopter quand on a besoin.

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains

CotPouletCot
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par angelusia le Jeu 17 Sep 2015, 23:31

Coucou !

Avec ce profil de classe, pas trop de solutions. Tu dois prévoir systématiquement un devoir pour l'heure de cours (qui les occupera pendant l'heure).
L'an dernier j'avais la même chose. J'ai suivi les très bons conseils de ma tutrice :
- se montrer méchante, pas un sourire, ne rien laisser passer, pousser une bonne gueulante sur un élève quand il n'a pas fait son travail (je ne suis pas pour, c'est contre ma nature mais ça marche).
- pratiquer l'interrogation orale notée sur 5 élève au début de chaque cours sur la leçon vue le cours précédent (si tu as eu le temps de voir quelque chose, et si tu ne l'as pas eu, tu interroges sur ce que tu aurais dû avoir le temps de faire)
- si ça continue : devoir écrit pour l'ensemble de la classe, de manière systématique. Même des petites interros sur 5 ou 10 de dix minutes suffisent à rétablir l'ordre.
- si ça continue devoir d'une heure à chaque séance, avec exclusion et obligation de terminer le devoir en retenue (voire plus, à définir avec les CPE).

Aujourd'hui, trois élèves de 3e n'avaient pas fait leur boulot. Punitions : "vous ferez une page minimum sur le sujet suivant :
quel est l'intérêt, mon intérêt, à :
- écouter en classe attentivement le cours
- m'impliquer activement dans le cours
- faire le travail à la maison demandé par le professeur ?"
Réaction entendue d'un autre élève : "ouh, ben j'ai bien fait de le faire !" EH OUI T AS TOUT COMPRIS MON GRAND !!!

voilà pour les modestes conseils, ça a fonctionné pour moi, mais j'avais une super tutrice et l'appui des PP aussi Smile

bon courage ! tiens-nous au courant Wink

angelusia
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par Mlle_Andromede le Ven 18 Sep 2015, 10:19

Edit


Dernière édition par Mlle_Andromede le Jeu 25 Fév 2016, 20:13, édité 1 fois

Mlle_Andromede
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par Zagara le Ven 18 Sep 2015, 12:59

Crier ça ne sert à rien à part s'épuiser et créer un spectacle pour les élèves malveillants.
Tu as de vraies réponses répressives à disposition : colles, devoirs suppl, arrêt du cours pour exercices, finir le cours à la maison, note de vie de classe, rdv avec parents pour les plus agités, etc.
Si tu veux tenir la longueur faut pas crier.

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par zouz le Ven 18 Sep 2015, 13:07

@Mlle_Andromede a écrit:Je vous remercie. J'ai même l'impression que les élèves les plus sérieux commencent à s'y mettre également, ce qui est malheureux.
Hier, pendant l'heure de vie de classe, j'ai demandé à ma classe de 5e de me dire ce qu'ils avaient pensé des premières semaines, etc., et deux ou trois élèves m'ont dit qu'il y avait trop de chahut pendant les cours de français, ce qui les empêchait d'apprécier pleinement le cours (et donc, par conséquent, moi). Ils ont même laissé entendre que je manquais d'autorité. Il est vrai que je suis d'un naturel gentil (je n'hésite pas à sourire, à les rassurer, voire à faire des blagues) mais je sais pousser ma gueulante. Néanmoins, maintenant j'ai le sentiment que pousser une gueulante ne suffit pas...

Tu profites de leur constat pour réagir en conséquence dès la prochaine fois (à l'avenir, ne leur demande pas ce qu'ils pensent du cours...à mon avis): ils ne veulent plus de chahut, décide qu'il n'y en aura plus. Courage !

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par Mlle_Andromede le Ven 18 Sep 2015, 14:01

Edit


Dernière édition par Mlle_Andromede le Jeu 25 Fév 2016, 20:13, édité 1 fois

Mlle_Andromede
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par angelusia le Ven 18 Sep 2015, 14:13

Pour l'histoire des moyens... quand tu vois qu'ils ont des téléphones à 500 euros mini dans les poches, ne t'en fais pas, ils les ont. A un élève qui m'avait dit 'Mais madame, 3 € pour un livre c'est cher !" je lui avais répondu du tac au tac : "Tu fumeras 3 cigarettes de moins ça te payera ton livre". Et paf !

L'important c'est vraiment que tu te mettes en scène. Les 5e ne sont pas capable d'apprécier pleinement ton humour. Les 4e sont au niveau des petites sections... Donc tu pourras faire de l'humour quand tu auras le calme dans ta classe.
Malheureusement, quoi que tu fasses, les élèves vont souffrir : ne pas accorder d'importance aux perturbateurs. Sanctionner si besoin, mais le mieux est encore de les ignorer totalement. Cela va les mettre dans une colère folle car tout ce qu'ils veulent c'est attirer l'attention. Pour ma part j'en ai vraiment bien gratiné en 4e, dès le deuxième cours il m'a lancé des bouts de gomme ! Ni une ni deux : carnet, CPE (pour la 3e fois de la journée...), rapport d'incident. Il est capital de les faire pour avoir de quoi justifier un conseil de discipline si besoin (visiblement les tiens vont tout droit vers). Bref, j'ai dit à toute la classe : "On l'ignore." il a passé une heure à faire le guignol, à parler tout haut, à lancer des papiers. On a fait comme s'il n'avait pas existé, j'ai continué mon cours. Il a tellement détesté ça que je ne l'entends plus depuis le début de la semaine !

Après quand il y en a plusieurs... Quoiqu'il en soit, les colères froides sont beaucoup plus efficaces que les gueulantes. Quand tu n'arrives plus à parler, tu te tais. En quelques minutes tu retrouves le calme, mais fais attention à ce que ça ne dure pas trop longtemps. Ou alors : "vous sortez une feuille, exercice de conjugaison sur ce qu'on n'a pas fait." Et vraiment, interrogation orale ou écrite à toutes les séances !!! Il faut qu'ils sentent qu'il y a un suivi, sinon tu vas les perdre !

Pour revenir à l'affaire du classeur : il DOIT en avoir un. Pour ma part je refuse catégoriquement les trieurs où tout est mélangé, où il manque les trois quarts des cours etc.

Bon courage !

angelusia
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par Mlle_Andromede le Ven 18 Sep 2015, 14:21

Edit


Dernière édition par Mlle_Andromede le Jeu 25 Fév 2016, 20:14, édité 1 fois

Mlle_Andromede
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par angelusia le Ven 18 Sep 2015, 14:28

Dans le collège où j'étais l'an dernier, si l'élève n'avait pas de carnet, il avait un mot de remplacement. En cas de problème, visite chez le CPE (tu envoies un élève le chercher).
S'ils ne veulent pas travailler, ce n'est pas ton problème, moi je passe un contrat avec eux : "tu bosses pas ok, mais tu perturbes pas la classe non plus". Une fois j'avais même apporté des coloriages de ma fille à l'un d'entre eux ! Je peux te dire que ça lui a fait tout drôle !
L'important c'est qu'ils gribouillent s'ils veulent, si ça les occupe. S'ils perturbent c'est soi parce qu'ils sont trop mauvais pour suivre et se sentent rabaissés, soit parce qu'ils sont trop bons et qu'ils s'ennuient (eh oui, ça arrive !).

Dans tous les cas, te mettre PP en année de stage, c'est un peu abusé. Les 5e sont "rattrapables" à cette période de l'année, ne t'en fais pas. Mais aucun compromis : toute sanction doit être systématique. Et c'est pas génial de passer pour la méchante de service...

Avec les 4e c'est encore pire, ils sont horribles, ne pensent qu'à "pipi caca prout et zizi". Ils répondent, te disent que t'es pas leur mère (et t'as certainement pas envie de l'être !!!), mais l'ironie, ils commencent à comprendre. Ne pas hésiter à ironiser avec eux.

Tout cela n'est pas évident, mais vraiment, il faut que tu sois sans faille pour leur imposer de ne pas avoir de faille non plus.

Pour le côté pragmatique : je ne fais cours qu'avec ordi et vidéoprojecteur, comme ça je ne tourne jamais ou presque le dos à la classe. Attention à la contrepartie : celle d'être moins présente avec les élèves, du coup ils sont plus dissipés.

angelusia
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par décembre le Ven 18 Sep 2015, 15:00

Bonjour.
Plein de choses ont déjà été dites. Je me permets juste d'ajouter qu'il ne faut jamais discuter avec un élève qui conteste devant la classe ,mais exiger qu'il vienne en parler après le cours, et sur un ton correct.
Tes élèves ont l'air gratinés! Essaie de prendre du recul par rapport à leurs remarques, ce sont encore des gamins, c'est toi qui décide dans la classe.
En ce qui concerne le manque de carnet , dans mon collège c'est direction la vie scolaire où on leur passe un savon ! Demande comment c'est géré dans ton collège.

décembre
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par Zagara le Ven 18 Sep 2015, 15:01

on dirait vraiment que tu te laisses marcher sur les pieds. Si tu dis qu'il doit avoir un classeur, il doit en avoir un. S'il n'est pas content, ça ne change rien, il aura une punition s'il n'a toujours pas de classeur la prochaine fois.

Il me semble que tu es beaucoup trop gentille ; c'est toi l'adulte, c'est toi qui poses les règles et qui les appliques. Tu n'es pas là pour négocier avec des enfants. Cela n'empêche pas d'être souple quand il le faut, mais ce n'est pas se briser face à une attitude négative.

Règle. Elève qui ne suit pas règle = punition. Si punition pas faite, doublée. Si toujours pas faite, parents ou des zéros dans la moyenne. Aucune négociation possible. Répéter jusqu'à ce qu'ils se calment.

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par Jon Snow le Ven 18 Sep 2015, 16:48

J'apporte mon témoignage car moi aussi je commence à très sérieusement fatiguer.

Je fais un remplacement dans un collège depuis 15 jours et ça commence déjà à devenir difficile ; j'ai trois classes de 5ème particulièrement bavardes et je ne sais plus vraiment quoi faire. Je n'arrive pas à venir à bout des bavards malgré tous mes efforts et tout l'arsenal de sanctions que j'ai à disposition. Je passe un temps fou à demander le silence, et il m'arrive d'élever la voix ( oui, je sais, ce n'est bien...). Les élèves vont finir par avoir une image de moi désastreuse, si ce n'est pas déjà fait.

Je précise que je suis contractuel ( préparation du capes en parallèle) donc pas de tuteur ; quelques collègues me donnent des conseils de temps à autre mais je ne me sens pas assez appuyé. Je commence à me décourager et à me demander si je ferais un bon prof...


Dernière édition par BenjaminD le Ven 18 Sep 2015, 17:23, édité 1 fois

Jon Snow
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par Tamerlan le Ven 18 Sep 2015, 16:55

BenjaminD a écrit:J'apporte mon témoignage car moi aussi je commence à très sérieusement fatigué.

Je fais un remplacement dans un collège depuis 15 jours et ça commence déjà à devenir difficile ; j'ai trois classes de 5ème particulièrement bavardes et je ne sais plus vraiment quoi faire. Je n'arrive pas à venir à bout des bavards malgré tous mes efforts et tout l'arsenal de sanctions que j'ai à disposition. Je passe un temps fou à demander le silence, et il m'arrive d'élever la voix ( oui, je sais, ce n'est bien...). Les élèves vont finir par avoir une image de moi désastreuse, si ce n'est pas déjà fait.

Je précise que je suis contractuel ( préparation du capes en parallèle) donc pas de tuteur ; quelques collègues me donnent des conseils de temps à autre mais je ne me sens pas assez appuyé. Je commence à me décourager et à me demander si je ferais un bon prof...

Un bon prof n'éprouve pas de scrupule à élever la voix, râler et être désagréable. Pas tout le temps, mais quand il le faut. Le silence ne se demande pas, il s'exige Laughing Il faut qu'intimement vous soyez persuadé de cela pour pouvoir obtenir un mieux de vos élèves. C'est un précepte pratiqué par l'ensemble des arts bestiaux.

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par CotPouletCot le Ven 18 Sep 2015, 17:17

BenjaminD a écrit:J'apporte mon témoignage car moi aussi je commence à très sérieusement fatigué.

Je fais un remplacement dans un collège depuis 15 jours et ça commence déjà à devenir difficile ; j'ai trois classes de 5ème particulièrement bavardes et je ne sais plus vraiment quoi faire. Je n'arrive pas à venir à bout des bavards malgré tous mes efforts et tout l'arsenal de sanctions que j'ai à disposition. Je passe un temps fou à demander le silence, et il m'arrive d'élever la voix ( oui, je sais, ce n'est bien...). Les élèves vont finir par avoir une image de moi désastreuse, si ce n'est pas déjà fait.

Je précise que je suis contractuel ( préparation du capes en parallèle) donc pas de tuteur ; quelques collègues me donnent des conseils de temps à autre mais je ne me sens pas assez appuyé. Je commence à me décourager et à me demander si je ferais un bon prof...

Ne vous posez pas cette question BenjaminD, nous sommes beaucoup, dans nos débuts contractuels, à avoir eu du mal avec la gestion de classe, vu que nous n'étions ni formés ni soutenus.

_________________
"Il était persuadé que s'il se risquait hà dormir la nuit, il se transformerait en poulet. Il se laissait de petites notes hà sa propre hintention qui lui répétaient : "Tu n'es pas un poulet", mais il se disait parfois qu'il mentait." Terry Pratchett, Jeu de nains

CotPouletCot
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par artemis71 le Ven 18 Sep 2015, 18:05

@wanax a écrit:
@Mlle_Andromede a écrit:J'ai d'ailleurs appris qu'il n'y avait que dans mon cours que cela se passait ainsi.
Je n'y crois pas une seconde.

C'est vrai qu'en général toute l'équipe pédagogique déguste quand il s'agit des élèves perturbateurs ou une classe difficile. Mais c'est encore plus vrai que ces élèves profitent face à un nouveau prof/remplaçant/stagiaire dans l'établissement. Ils sentent vite quand on est plus vulnérable.

artemis71
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis déjà à bout

Message par MelanieSLB le Ven 18 Sep 2015, 18:25

@Mlle_Andromede a écrit:
Sinon, je voulais savoir une petite chose: hier, l'un des perturbateurs (que j'ai d'ailleurs exclu) m'a dit qu'il n'avait pas de classeur alors que j'avais demandé à tout le monde de s'en procurer un pour le cours (autre recommandation de mon tuteur). Lorsque je lui ai demandé de s'en procurer un, il s'est montré particulièrement insolent en faisant un "Ah!" moqueur et en haussant les épaules, on aurait dit qu'il me prenait vraiment pour une débile (j'ignore comment traduire au mieux la réaction qu'il a eue, mais elle était vraiment déplacée). J'ai été déstabilisée par sa réaction et je me suis donc rattrapée au mieux en lui disant qu'il pouvait garder le trieur qu'il avait actuellement (je me suis dit qu'il n'avait peut-être pas les moyens de s'acheter un classeur...). Qu'en pensez-vous?

Sans vouloir t'offenser, je pense que tu t'es tiré une balle dans le pied. Tu as des exigences, elles n'ont pas à varier parce qu'un petit se montre arrogant/méprisant ou je ne sais quoi. As-tu dit cela de telle façon qu'on pouvait comprendre pour ce cours-ci ou lui as-tu clairement dit que c'était pour l'année? Si c'est le 2e cas, tu vas avoir un tas de gamins (voire de parents si les parents sont pénibles là où tu es) venir te demander pourquoi machin a un traitement de faveur, et pourquoi eux n'auraient pas le droit aussi au trieur parce que leurs sacs sont lourds et leurs dos fragiles.
Deux règles à respecter absolument:
- être juste (pas de traitement de faveur à qui que ce soit)
- connaître ses exigences, être convaincu de leur bienfondé, et du coup, les appliquer sans vaciller.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 44 Précédent  1, 2, 3 ... 23 ... 44  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum