Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Saborder les EPI...

par User5899 le Sam 19 Sep 2015 - 0:54
Cactus29 a écrit:En ce qui me concerne, les HVC que j'assurerai en plus des 10 heures obligatoires ne seront que de la garderie.
Ben, elles n'existent pas ! Il n'y a pas d'heures obligatoires ou facultatives, il y a 10 HVC, c'est tout. Et une plage d'edt réservée pour la caser.
avatar
amalricu
Habitué du forum

Re: Saborder les EPI...

par amalricu le Sam 19 Sep 2015 - 7:54
Les CDE fvont exploser en plein vol durant l'été 2016 pour concocter les emplois du temps contraints par les EPI....

Par contre, les demandes de convenance personnelle des collègues pour disposer de plages horaires vont passer à la trappe.

Le ministère passera à la moulinette les heures, les postes dans ce grand fourre-tout EPI et nous laissera dans la ...

Le PS n'y survivra pas.
may68
Neoprof expérimenté

Re: Saborder les EPI...

par may68 le Sam 19 Sep 2015 - 9:15
@laMiss a écrit:Nan mais attendez là, cette réforme ne doit pas passer, du tout. Utilisons plutôt nos forces pour faire abroger le décret!
Du monde dans la rue le 10 octobre, après on verra, non? L'occasion est unique.

"Grâce" à la réforme du collège , je trouve la réforme des rythmes plus belle , c'est vous dire comme je ne vous envie pas ! No
avatar
Dalva
Doyen

Re: Saborder les EPI...

par Dalva le Sam 19 Sep 2015 - 9:23
@Gryphe a écrit:
@Dalva a écrit:
@CNFA a écrit:
Nous n'aurons pas nos élèves en EPI! Vous pourrez faire un EPI en 4è alors que vous n'avez pas ce niveau! C'est ainsi que les CDE pro-réforme, et ils sont nombreux, nous imposeront le truc!
Tu as lu ce que je t'ai répondu page 3 ?
Ah ben voilà. J'ai lu. Ça y est, j'ai mal à la tête. Razz
J'avais dit "Après une bonne nuit de sommeil", Gryphe !
Même moi je n'ai pas osé me relire !
Mais je suis presque sûre que ça veut vraiment dire quelque chose.
avatar
Al9
Niveau 9

Re: Saborder les EPI...

par Al9 le Sam 19 Sep 2015 - 9:35
@trompettemarine a écrit:Je ne suis pas professeur de mathématiques, mais j'ai l'impression que beaucoup d'EPI (médiatisés) transforment les mathématiques en un unique outil de proportionnalité. Les mathématiques ne sont-ils réductibles qu'à une règle de trois ?

Non et loin de là mais au collège, en "interdisciplinaire", malheureusement oui...après c'est vraiment ardu.
Tu oublies les statistiques et les zolis dessins de frises (qui prennent une ou deux maxi dans un cours classique) dans les EPI.

On y perd beaucoup...

En tout cas, pour rebondir sur une remarque faite avant. Il suffit de prendre un exemple d'EPI dans les projets de programme où sont mélangés 4 ou 5 matières pour 7ou 8 divisions par niveau et zou débrouillez-vous pour les EDT Twisted Evil
avatar
ysabel
Devin

Re: Saborder les EPI...

par ysabel le Sam 19 Sep 2015 - 9:38
@trompettemarine a écrit:Je ne suis pas professeur de mathématiques, mais j'ai l'impression que beaucoup d'EPI (médiatisés) transforment les mathématiques en un unique outil de proportionnalité. Les mathématiques ne sont-ils réductibles qu'à une règle de trois ?

un peu pareil pour le français, finalement... utilitaire, et c'est tout.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Memno
Niveau 1

Re: Saborder les EPI...

par Memno le Sam 19 Sep 2015 - 9:40
@trompettemarine a écrit:Je ne suis pas professeur de mathématiques, mais j'ai l'impression que beaucoup d'EPI (médiatisés) transforment les mathématiques en un unique outil de proportionnalité. Les mathématiques ne sont-ils réductibles qu'à une règle de trois ?

Ce n'est pas une impression, il y a 5 EPI sur 15 où la proportionnalité apparaît. Depuis longtemps, la proportionnalité est le seul thème des mathématiques étudié dans son intégralité au collège (ce qui justifie l'introduction de la fonction linéaire en troisième). C'est logiquement le thème sur lequel les élèves ont le plus de "recul". Certaines notions étant apprises de plus en plus tard, elles s'apparentes parfois à l'apprentissage de l'alphabet.

L'enseignement des statistiques parait forcé aux enseignants aussi avec 5 EPI sur 15. On ne fait pas des statistiques sans situation concrète donc on a toujours fait de l'interdisciplinarité pour ceux qui ont/prennent le temps d'aborder le thème tous les ans. Le plus difficile pour les élèves c'est la subtilité du langage, de la sixième à la terminale. Un seul EPI math/français serait bien plus efficace.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum