Après la réforme du collège...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Après la réforme du collège...

Message par ysabel le Sam 19 Sep 2015 - 11:50

En 2017/2018, ce sera celle du lycée et du bac.
Les EPI sont les avatars des enseignements d’exploration de la réforme Châtel du lycée. Ils reviendront encore plus présents dans la prochaine réforme.
Le MEN a enfin réussi à mettre la 6e avec le primaire, la 2nde fera ensuite partie du collège. C’est logique. Avec la suppression des redoublements, aucun élève – sauf à la marge n’a 16 ans en fin de 3e or la scolarité est obligatoire jusqu’à 16 ans. Actuellement en 2nde, il y a de plus en plus de gamins qui ont été refusés en lycée professionnel, ainsi on règle plusieurs problèmes.
On continue à démanteler la filière professionnelle et on pourra dire que le niveau d’instruction des élèves augmente puisqu’ils iront tous en seconde générale.
La progression du nombre d’élèves au lycée sera absorbée par la diminution de la natalité après le baby-boom du début des années 2000. Actuellement en seconde, les classes comptent entre 35 et 40 élèves et on n’a pas ouvert de classes donc on restera aux mêmes chiffres, nous serons habitués.
Le bac se fera sur deux ans avec quelques épreuves terminales, comme actuellement le brevet avec contrôle continu pour le reste. Bon il faudra supprimer les épreuves anticipées comme le français qui deviendra une épreuve terminale.
Mais comme les gamins auront français en terminale, on diminuera le taux horaire en seconde (de 4h à 3h) et cela permettra de faire travailler les LC puisque les LCA auront disparu (on leur donnera sans doute un os à ronger avec la possibilité d’une option latin en 1ère et Tale).
En épreuve terminale, il y aura sans doute français/math/histoire-géographie (sinon les parents vont hurler) et pour chaque autre section la « spécialité », par exemple philosophie pour les L, SES pour les ES, etc.
Les taux horaires des LV n’augmenteront pas puisque la LV1 débutera en CP et la LV2 en 5ème.

Ainsi, le bac ne coûtera presque plus rien et pourra avoir lieu la dernière semaine de cours (les enfants seront gardés jusque fin juin) et plus besoin de l’oral de rattrapage.

Et vers 2020 ce sera au tour des universités.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par barèges le Sam 19 Sep 2015 - 12:51

Il est prévu officiellement de réformer le lycée et le bac dans deux ans ? La dernière réforme n'est pas si ancienne...
Pour l'Université, elle s'adapte au fur et à mesure, surtout en ce qui concerne les économies d'heures. Des détails ici :
http://www.neoprofs.org/t94481p320-je-rale-car#3273774

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par gauvain31 le Sam 19 Sep 2015 - 13:03

Au fait ; a-t-on le bilan de la réforme des lycées sous Chatel ?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par Jane le Sam 19 Sep 2015 - 13:06

Ne pas oublier cette petite chose... Expérimentation en cours !
http://eduscol.education.fr/experitheque/fiches/fiche10287.pdf

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par ycombe le Sam 19 Sep 2015 - 13:06

@ysabel a écrit:
La progression du nombre d’élèves au lycée sera absorbée par la diminution de la natalité après le baby-boom du début des années 2000.
Légende urbaine que ce pic de l'an 2000, c'est une idée à nuancer très sérieusement:
En 2000, on est passé au dessus de 790 000 naissances par an, avec même plus de 800 000. Si on est légèrement redescendu ensuite, on n'est jamais repassé sous cette barre de 790 000. Les années 2000 sont toutes très au-dessus de la fin des années 1990. Le baby boom continue allègrement, le nombre de naissance des années 90 est plus un creux que celui de l'an 2000 un pic.


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par Carnyx le Sam 19 Sep 2015 - 13:08

@gauvain31 a écrit:Au fait ; a-t-on le bilan de la réforme des lycées sous Chatel ?
Le jus pédago dit : "bilan de la réforme du lycée reporté sine die"
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/06/10062015Article635695177430282453.aspx

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par ysabel le Sam 19 Sep 2015 - 13:08

@barèges a écrit:Il est prévu officiellement de réformer le lycée et le bac dans deux ans ? La dernière réforme n'est pas si ancienne...
Pour l'Université, elle s'adapte au fur et à mesure, surtout en ce qui concerne les économies d'heures. Des détails ici :
http://www.neoprofs.org/t94481p320-je-rale-car#3273774

Pas encore officiellement, évidemment... Il ne faut pas se mettre à dos les professeurs de  collège ET de lycée en même temps.
Cependant, depuis l'année dernière, les élèves de seconde qui veulent s'orienter en bac pro sont jugés sur leur année de seconde.
Tous les ans, en juin on a le marronnier du bac : son coût faramineux, les semaines de  cours perdues par les élèves... donc s'il ne reste que qq épreuves terminales, les collègues qui ne sont pas concernés pourront faire  cours la dernière semaine tandis que les autres corrigeront.

@gauvain31 a écrit:Au fait ; a-t-on le bilan de la réforme des lycées sous Chatel ?

Inutile, elle est génialissime, tout le monde adore. Razz

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par ysabel le Sam 19 Sep 2015 - 13:10

@ycombe a écrit:
@ysabel a écrit:
La progression du nombre d’élèves au lycée sera absorbée par la diminution de la natalité après le baby-boom du début des années 2000.
Légende urbaine que ce pic de l'an 2000, c'est une idée à nuancer très sérieusement:
En 2000, on est passé au dessus de 790 000 naissances par an, avec même plus de 800 000. Si on est légèrement redescendu ensuite, on n'est jamais repassé sous cette barre de 790 000. Les années 2000 sont toutes très au-dessus de la fin des années 1990. Le baby boom continue allègrement, le nombre de naissance des années 90 est plus un creux que celui de l'an 2000 un pic.


Effectivement, les français se reproduisent avec ardeur ! Laughing

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Sam 19 Sep 2015 - 13:14

Pourquoi ai-je lu cela. pale No

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par ysabel le Sam 19 Sep 2015 - 13:27

La réforme du collège, avec la 6e qui rejoint le primaire, je le sentais depuis un certain temps. Cela fait des années qu'on nous serine que les pauvres gamins qui arrivent en 6e sont perdus, traumatisés...
Ils ont mis SVT/PC/techno ensemble, ils pousseront plus loin : les arts (musique + arts pla), les "humanités" (français/HG) etc.
Les PE pourront ensuite enseigner en 6e...
Cela permettra aussi de gérer la pénurie d'enseignants.
Et on finira par le corps unique de la PS de maternelle à la terminale.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par gauvain31 le Sam 19 Sep 2015 - 13:34

@ysabel a écrit:
@barèges a écrit:Il est prévu officiellement de réformer le lycée et le bac dans deux ans ? La dernière réforme n'est pas si ancienne...
Pour l'Université, elle s'adapte au fur et à mesure, surtout en ce qui concerne les économies d'heures. Des détails ici :
http://www.neoprofs.org/t94481p320-je-rale-car#3273774

Pas encore officiellement, évidemment... Il ne faut pas se mettre à dos les professeurs de  collège ET de lycée en même temps.
Cependant, depuis l'année dernière, les élèves de seconde qui veulent s'orienter en bac pro sont jugés sur leur année de seconde.
Tous les ans, en juin on a le marronnier du bac : son coût faramineux, les semaines de  cours perdues par les élèves... donc s'il ne reste que qq épreuves terminales, les collègues qui ne sont pas concernés pourront faire  cours la dernière semaine tandis que les autres corrigeront.

@gauvain31 a écrit:Au fait ; a-t-on le bilan de la réforme des lycées sous Chatel ?

Inutile, elle est génialissime, tout le monde adore. Razz

Razz Razz ; enfin de toute façon il va bien falloir la publier, car je crois qu'elle est faite. Le ministère ferait-il de la rétention d'informations ?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par gauvain31 le Sam 19 Sep 2015 - 13:35

@ysabel a écrit:La réforme du collège, avec la 6e qui rejoint le primaire, je le sentais depuis un certain temps. Cela fait des années qu'on nous serine que les pauvres gamins qui arrivent en 6e sont perdus, traumatisés...
Ils ont mis SVT/PC/techno ensemble, ils pousseront plus loin : les arts (musique + arts pla), les "humanités" (français/HG) etc.
Les PE pourront ensuite enseigner en 6e...
Cela permettra aussi de gérer la pénurie d'enseignants.
Et on finira par le corps unique de la PS de maternelle à la terminale.

Mais il me semble que c'est déjà le cas d'un point de vue salarial où l'indice des PE est aligné sur celui des certifiés? Non ?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par ysabel le Sam 19 Sep 2015 - 13:38

Oui, mais quand je dis corps unique c'est possibilité d'être envoyé partout...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par Ronin le Sam 19 Sep 2015 - 14:13

Je veux pas être redondant mais on n'en serait pas là si les enseignants votaient aux élections pros ( au lieu que l'on a soit à 40 % ) et ne votaient pas UNSA et SGEN.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par gauvain31 le Sam 19 Sep 2015 - 14:17

@ysabel a écrit:Oui, mais quand je dis corps unique c'est possibilité d'être envoyé partout...

C'est à dire "envoyé partout?" Un prof du secondaire dans le primaire c'est ça?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par ysabel le Sam 19 Sep 2015 - 14:26

Evidemment...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par gauvain31 le Sam 19 Sep 2015 - 15:02

@ysabel a écrit:Evidemment...

Cela posera un problème de compétence.... trop risqué et ça fera fuir les candidats au CAPES...... après , si ils veulent jouer aux plus cons

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par ysabel le Sam 19 Sep 2015 - 15:13

Il y aura la régionalisation des concours auparavant... ça rassurera les candidats.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par Lefteris le Sam 19 Sep 2015 - 15:19

@ysabel a écrit:La réforme du collège, avec la 6e qui rejoint le primaire, je le sentais depuis un certain temps. Cela fait des années qu'on nous serine que les pauvres gamins qui arrivent en 6e sont perdus, traumatisés...
Ils ont mis SVT/PC/techno ensemble, ils pousseront plus loin : les arts (musique + arts pla), les "humanités" (français/HG) etc.
Les PE pourront ensuite enseigner en 6e...
Cela permettra aussi de gérer la pénurie d'enseignants.
Et on finira par le corps unique de la PS de maternelle à la terminale.
Evidemment, la fusion des corps permet "souplesse" dans la gestion  et "mobilité". Deux mots magiques en langue managériale ("efficacité", on s'en fout). Cette analyse est confirmée par le rapport  du 8  juillet  qui préconise la porosité entre les second cycle et l'université (voir le sujet ad hoc, sur la réforme du lycée). Ca sera encore mieux :  corps unique de la maternelle à la L3, où 60% des élèves sont attendus.

@Ysabel a écrit:Il y aura la régionalisation des concours auparavant... ça rassurera les candidats.
Avec le même effet pervers que pour les PE : des académies fuies par tout le monde.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Après la réforme du collège...

Message par ycombe le Sam 19 Sep 2015 - 19:13

@Jane a écrit:Ne pas oublier cette petite chose... Expérimentation en cours !
http://eduscol.education.fr/experitheque/fiches/fiche10287.pdf
Il me semble que l'idée a été discrètement enterrée: les parents rendus responsables avaient la mauvaise idée de demander plus de redoublement que lorsqu'ils n'ont pas le dernier mot.

Oui car le but n'étaient pas que les familles s'impliquent, l'idée était d'augmenter le taux de passage au lycée. Ça a foiré.


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum