Formation imposée le mercredi après-midi : le début de la fin ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Formation imposée le mercredi après-midi : le début de la fin ?

Message par Daphné le Mar 22 Sep - 23:06

@musa a écrit:
@may68 a écrit:
@musa a écrit:Je ne connais pas de collège où il y ait cours le mercredi après-midi. On peut donc comprendre qu'il soit fort contrariant de se rendre à une formation inepte sur son temps libre. D'autant que pour beaucoup (dont moââ par exemple) cela signifierait payer une baby sitter pour écouter des dgesconnneries. Déjà qu'avec nos salaires mirifiques on hésite à aller à l'opéra voire au ciné quand on a des enfants...

j'aime bien les dgesconneries !!! Laughing

You 're welcome! topela

J'ai cru à une faute de frappe Razz

Mais c'est très bon ! veneration

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation imposée le mercredi après-midi : le début de la fin ?

Message par plumedair le Mar 22 Sep - 23:22

@Isidoria a écrit:Je ne vois pas trop où est le problème, en lycée on a cours le mercredi après-midi. Les formations, quel que soit le jour, tombent forcément sur un temps de cours!
C'est l'éternel problème, ça fait suer quand une formation tombe sur notre temps sans cours, mais il y en a au moins un dans la formation qui devait y être...
Oui, enfin, le problème, dans notre établissement, c'est qu'apparemment, le cde a eu des consignes lui demandant de privilégier les plages "libres" des profs pour les inscrire à la formation... Donc, chez nous, en trois vagues, je suis bien entendu inscrite à celle se déroulant le mercredi matin. Et j'ai les boules...

plumedair
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation imposée le mercredi après-midi : le début de la fin ?

Message par ysabel le Mer 23 Sep - 6:04

Et bien tu n'y va pas...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation imposée le mercredi après-midi : le début de la fin ?

Message par Iron_Man le Mer 23 Sep - 7:42

@oloc a écrit:
@Roumégueur Ier a écrit:
@christophevan a écrit:
Nous sommes aux 35 heures, "comme les autres fonctionnaires", dont 18 heures devant les élèves.

D'ailleurs, lors de la réforme des 35 heures, notre temps de présence devant les élèves a diminué pour bien faire respecter ce principe... Ah, tiens, non?

Et lorsque nous dépassions les 35h, le surplus était placé sur un compte épargne-temps ou ajouté aux RTT... Ah, tiens, non!

Bon, je vais encore me faire engueuler, mais 1607h, c'est calculé à la louche comme 35hx47 semaines. Sur 36 semaines, ça fait 44,6. Sur 42 (soit 10 semaines de vraies vacances, sans rien faire, et le reste en bossant autant que devant les élèves), 38h.

Bien sûr le calcul est biaisé par la nature des tâches à accomplir, mais il faudrait prendre un peu de recul sur ce qu'impliquent les "35h" par semaine.

Non, ce nombre n'est pas calculé à la louche, c'est le chiffre officiel pour les fonctionnaires des autres corps. Ma femme SAENES fait 41h/semaine pour compenser les vacances et être aux 35 heures (ils ont augmenté leur temps de travail dans les établissements lors du passage aux 35 heures pour aligner sur les autres ministères à cause des vacances, mais ils ont oublié d'aligner les salaires...). Maintenant, c'est dans le statut.

L'embrouille se situe dans le fait que ce n'est pas précisé explicitement. Les supérieurs font donc référence à ce chiffre, mais oublient de dire que dans ce cas, il faudrait pouvoir évaluer *précisément* le temps de travail des enseignants, et à 35h, basta, je m'arrête... mais ça, comme dit dans mon post plus haut, ils n'en veulent pas, évidemment, car ils y perdraient! Donc, oui, on s'oriente vers 35h à disposition de ces messieurs PLUS préparation/correction/concertation etc... D'où ma conclusion, ce métier est foutu et il va falloir en changer!

Réforme du collège, EPI etc... et suppression des SEGPA et intégration des élèves dans les classes "normales"! Youpi! (c'est déjà le cas à Lille...)

Iron_Man
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation imposée le mercredi après-midi : le début de la fin ?

Message par COCOaine le Mer 23 Sep - 9:31



Niveau formation j'ai encore mieux...

On me propose une formation de 3 jours du lundi au mercredi (pourquoi pas ça ne me dérange pas...) mais avant la formation il faut que je fasse du E-learning sur une durée estimé de 35h Shocked

La franchement, faut pas pousser mémé dans les orties...

_________________
Contre cette infamie qu'est le gel du point d'indice!!!

COCOaine
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Formation imposée le mercredi après-midi : le début de la fin ?

Message par may68 le Mer 23 Sep - 12:14

@Iron_Man a écrit:
@oloc a écrit:
@Roumégueur Ier a écrit:
@christophevan a écrit:

D'ailleurs, lors de la réforme des 35 heures, notre temps de présence devant les élèves a diminué pour bien faire respecter ce principe... Ah, tiens, non?

Et lorsque nous dépassions les 35h, le surplus était placé sur un compte épargne-temps ou ajouté aux RTT... Ah, tiens, non!

Bon, je vais encore me faire engueuler, mais 1607h, c'est calculé à la louche comme 35hx47 semaines. Sur 36 semaines, ça fait 44,6. Sur 42 (soit 10 semaines de vraies vacances, sans rien faire, et le reste en bossant autant que devant les élèves), 38h.

Bien sûr le calcul est biaisé par la nature des tâches à accomplir, mais il faudrait prendre un peu de recul sur ce qu'impliquent les "35h" par semaine.

Non, ce nombre n'est pas calculé à la louche, c'est le chiffre officiel pour les fonctionnaires des autres corps. Ma femme SAENES fait 41h/semaine pour compenser les vacances et être aux 35 heures (ils ont augmenté leur temps de travail dans les établissements lors du passage aux 35 heures pour aligner sur les autres ministères à cause des vacances, mais ils ont oublié d'aligner les salaires...). Maintenant, c'est dans le statut.

L'embrouille se situe dans le fait que ce n'est pas précisé explicitement. Les supérieurs font donc référence à ce chiffre, mais oublient de dire que dans ce cas, il faudrait pouvoir évaluer *précisément* le temps de travail des enseignants, et à 35h, basta, je m'arrête... mais ça, comme dit dans mon post plus haut, ils n'en veulent pas, évidemment, car ils y perdraient! Donc, oui, on s'oriente vers 35h à disposition de ces messieurs PLUS préparation/correction/concertation etc... D'où ma conclusion, ce métier est foutu et il va falloir en changer!

Réforme du collège, EPI etc... et suppression des SEGPA et intégration des élèves dans les classes "normales"! Youpi! (c'est déjà le cas à Lille...)

Nan mais c'est I-NNO-VANT !!! C'est la recette à l'ancienne quoi ! No

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum