Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par C'est pas faux le Mer 23 Sep 2015 - 19:53

@coindeparadis a écrit:Mais ce qui va faciliter le recrutement c'est de savoir ceci :
NVB - I Télé - 23/09/2015 a écrit:Les enseignants devraient être reconnaissants. Ces nouveaux programmes sont une chance pour eux, ils leur donnent les conditions pour faire réussir les élèves.
Elle a vraiment dit ça ? Texto ? Shocked affraid

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par coindeparadis le Mer 23 Sep 2015 - 20:05

Oui. J'étais devant l'écran, elle parlait, elle parlait et j'avais l'impression d'être dans la 4ème dimension. Il y avait un océan entre ce qu'elle disait (et qui allait plaire aux auditeurs) et les dits programmes. J'ai fini par éteindre la télé et me suis jurée de continuer à distribuer les programmes aux parents, histoire de leur donner des éléments plus objectifs.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par HORA le Mer 23 Sep 2015 - 20:19

@C'est pas faux a écrit:
@coindeparadis a écrit:Mais ce qui va faciliter le recrutement c'est de savoir ceci :
NVB - I Télé - 23/09/2015 a écrit:Les enseignants devraient être reconnaissants. Ces nouveaux programmes sont une chance pour eux, ils leur donnent les conditions pour faire réussir les élèves.
Elle a vraiment dit ça ? Texto ? Shocked affraid

Elle a tellement raison que dès les régionales on va lui prouver que nous, les ingrats et les médiocres, ne les méritons pas, elle et ses copains du ps.

HORA
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par User5899 le Jeu 24 Sep 2015 - 0:41

Je me rappelle que Véronique, qui a corrigé le français au concours de PE, disait naguère qu'il n'y a quasiment rien sur la langue française, grammaire, vocabulaire, etc. Ils ont une sorte de note de synthèse à rédiger sur des articles de pédagogie Rolling Eyes
C'est sûr que pour certains, une interrogation sur un Bescherelle et c'est Waterloo côté français...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par Celadon le Jeu 24 Sep 2015 - 1:21

Il n'est pas un matin au réveil que je ne bénisse mon retrait de ce f....  m......

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par Ronin le Jeu 24 Sep 2015 - 8:43

Quand j'ai passé le CRPE, une épreuve de grammaire/orthographe/conjugaison...4 points sur 20. L'épreuve d'analyse pédagogique...8 points.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par Aliceinwonderland le Jeu 24 Sep 2015 - 9:19

J'ai eu une meilleure note en maths qu'en français en étant ex prof de lettres (11,5 en français, 13,5 en maths). J'ai eu le CAPES aisément du premier coup sans jamais avoir redoublé. L'épreuve de maths portait plus sur du contenu (niveau 3ème à la louche, j'arrivais à m'en sortir, des histoires d'aire, d'angles, des calculs pas trop compliqués pour moi), en français j'avais eu une sorte de corpus sur les méthodes de lecture et je pense que je n'ai pas assez fait l'éloge de Ribambelle...
Par contre je connais des personnes avec une orthographe déplorable qui ont eu la même note que moi en français. Mon beau-frère a eu la moyenne alors qu'il n'a même pas réussi à avoir le bac, a passé une remise à niveau, tenté un DEUG de bio en 3 ans puis raté la licence et fait une licence de sciences de l'éduc. Quand il laissait sur la table les cahiers de ses élèves, je voyais des fautes dans ses corrections. Mais c'est un choix délibéré qu'on a fait (préférer des gens avec des lacunes passés par des formations bidon des sciences de l'éduc à des personnes ayant un bon niveau en français et en maths  mais non formatés) et je vois mal comment on pourrait en sortir désormais (il y a de plus en plus de PE avec un profil similaire au sien)...


Dernière édition par Aliceinwonderland le Jeu 24 Sep 2015 - 20:33, édité 1 fois

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par Ruthven le Jeu 24 Sep 2015 - 9:27

Surtout que désormais la licence de Sciences de l'éduc. commence dès la L1 (alors qu'avant c'était une spécialisation en L3) ...

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par Celadon le Jeu 24 Sep 2015 - 9:29

3 ans à brasser du vent... ça finit par faire des courants d'air dans les crânes !

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par Daphné le Jeu 24 Sep 2015 - 9:55

@Celadon a écrit:Il n'est pas un matin au réveil que je ne bénisse mon retrait de ce f....  m......

+1

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par coindeparadis le Jeu 24 Sep 2015 - 10:03

Avec le rénové 2014, cela a changé :
11 points sur 40 pour des questions de grammaire , orthographe, lexique. Et l'on peut retirer 5 points sur 40 pour l'orthographe (épreuve de la synthèse ou analyse + épreuve didactique = 29 points). Au total 16 pts sur 40 peuvent être consacrés à la maîtrise de la grammaire et de l'orthographe.
Et en maths, on peut aussi retirer jusqu'à 5 pts pour sanctionner les fautes d'orthographe.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par Celadon le Jeu 24 Sep 2015 - 10:08

C'est bien, de sanctionner ce qu'on n'est pas censé avoir appris. C'est cohérent, toussa...

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par coindeparadis le Jeu 24 Sep 2015 - 10:12

Et la génération des programmes 2002 n'est pas encore arrivée jusqu'au concours !!!

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par Celadon le Jeu 24 Sep 2015 - 10:15

Mais y aura-t-il encore des correcteurs pour s'apercevoir des lacunes, ou bien ?

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par coindeparadis le Jeu 24 Sep 2015 - 10:21

Il n'y aura peut-être plus de concours, Peillon et Macron auront ouvert la voie...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par Celadon le Jeu 24 Sep 2015 - 10:22

Hypothèse plus trop hypothétique... pale

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par Leclochard le Jeu 24 Sep 2015 - 13:58

C'est triste de constater qu'en fonction du lieu où ils vivent, les enfants n'auront pas les mêmes chances d'avoir des enseignants de qualité. On plaisantait il y a un an sur ces professeurs qui écrivent "les gomes". Certains disaient qu'ils étaient peut-être influencés par les erreurs lues dans les cahiers. La probable vérité, c'est que ces personnes ont un niveau d'orthographe si calamiteux qu'elles ne pourront aider leurs élèves.
Au passage, je me demande si le très bon niveau de recrutement des professeurs en Bretagne ne participe à la réussite de cette académie.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par coindeparadis le Jeu 24 Sep 2015 - 14:06

@Leclochard a écrit:C'est triste de constater qu'en fonction du lieu où ils vivent, les enfants n'auront pas les mêmes chances d'avoir des enseignants de qualité. On plaisantait il y a un an sur ces professeurs qui écrivent "les gomes". Certains disaient qu'ils étaient peut-être influencés par les erreurs lues dans les cahiers. La probable vérité, c'est que ces personnes ont un niveau d'orthographe si calamiteux qu'elles ne pourront aider leurs élèves.
Au passage, je me demande si le très bon niveau de recrutement des professeurs en Bretagne ne participe à la réussite de cette académie.
"les gomes" ?? affraid
Je crains que la réussite de l'Académie de Rennes ne soit liée à la place importante des établissements privés de qualité, à la moyenne d'âge élevée des instits (qui appliquent donc une pédagogie d'un autre âge Wink ) et à un maintien de valeurs pédagogiques en général inscrites dans un contexte culturel plus conservateur.
Et surtout, il ne faut pas oublier que le taux de réussite dépend aussi beaucoup du nombre de postes à pourvoir. En Bretagne ils ne sont pas très nombreux.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par Ma'am le Jeu 24 Sep 2015 - 18:20

Je confirme que certains de mes collègues ont une orthographe grammaticale "fantaisiste"... Et pas seulement les plus jeunes, d'ailleurs !
Je ne savais pas que les sciences de l'éduc commençaient dès la L1.
Donc, en gros, on peut devenir instit en ayant fait trois ans de sciences de l'éduc et deux ans de master MEEF, si j'ai bien compris...

Pff... Rolling Eyes

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par EU1 le Jeu 24 Sep 2015 - 19:01

@coindeparadis a écrit:
@Leclochard a écrit:C'est triste de constater qu'en fonction du lieu où ils vivent, les enfants n'auront pas les mêmes chances d'avoir des enseignants de qualité. On plaisantait il y a un an sur ces professeurs qui écrivent "les gomes". Certains disaient qu'ils étaient peut-être influencés par les erreurs lues dans les cahiers. La probable vérité, c'est que ces personnes ont un niveau d'orthographe si calamiteux qu'elles ne pourront aider leurs élèves.
Au passage, je me demande si le très bon niveau de recrutement des professeurs en Bretagne ne participe à la réussite de cette académie.
"les gomes" ?? affraid
Je crains que la réussite de l'Académie de Rennes ne soit liée à la place importante des établissements privés de qualité, à la moyenne d'âge élevée des instits (qui appliquent donc une pédagogie d'un autre âge Wink ) et à un maintien de valeurs pédagogiques en général inscrites dans un contexte culturel plus conservateur.
Et surtout, il ne faut pas oublier que le taux de réussite dépend aussi beaucoup du nombre de postes à pourvoir. En Bretagne ils ne sont pas très nombreux.

je pense que la réussite en Bretagne (j'y travaille) vient aussi du fait qu'il y a une moindre proportion de gens issus de milieux défavorisés (à confirmer par les chiffres, peut-être que je dis des bêtises). En tout cas, entre la Bretagne où j'enseigne actuellement depuis quatre ans en tant que TZR et la région parisienne et un département rural par lesquels je suis passé, je vois bien les différences...

EU1
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par Mcready1 le Jeu 24 Sep 2015 - 19:05

C'est surtout grâce à la qualité du chouchen. Ça rend plus intelligent. alatienne

Mcready1
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par Nita le Jeu 24 Sep 2015 - 19:58

@coindeparadis a écrit:Avec le rénové 2014, cela a changé :
11 points sur 40 pour des questions de grammaire , orthographe, lexique. Et l'on peut retirer 5 points sur 40 pour l'orthographe (épreuve de la synthèse ou analyse + épreuve didactique = 29 points). Au total 16 pts sur 40 peuvent être consacrés à la maîtrise de la grammaire et de l'orthographe.
Et en maths, on peut aussi retirer jusqu'à 5 pts pour sanctionner les fautes d'orthographe.

Encore faut-il que les correcteurs puissent le faire.
Quand j'ai corrigé le CRPE, il y a un peu moins de 10 ans, j'étais en binôme avec... un prof de sciences de l'éduc' ( Razz ) ex-instit reconverti en universitaire-iufmien, un homme charmant (avec des yeux superbes, mais osef). Nous nous sommes mis d'accord sur ce que nous considérions comme inacceptable en orthographe (moi les confusions -é/-er et autres homophones grammaticaux, lui les accords S/V, nous deux en chœur les barbarismes) : les copies qui montraient une méconnaissance de ces règles auraient une note éliminatoire.
Après le remise de notre premier paquet doublement corrigé, on est venu nous trouver. Notre moyenne était trop basse. Nous notions en-dessous des autres jurys. Nous manquions de bienveillance, ces jeunes gens "n'étaient pas encore enseignants, ils ne devaient pas encore être exemplaires, ce n'étaient pas des spécialistes de lettres", je cite l'IEN venue nous dispenser la bonne parole. Je lui ai exprimé assez froidement ce que je pensais de ces fariboles, nous avons repris nos copies, remonté les notes moyennes et hautes, et poursuivi dans cette voie (de la bienveillance éliminatoire).

Hasard ou pas, je n'ai plus jamais corrigé le concours, alors que j'avais encore postulé...


Dernière édition par Nita le Jeu 24 Sep 2015 - 21:35, édité 1 fois

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par Benji-X le Jeu 24 Sep 2015 - 20:15

@Celadon a écrit:3 ans à brasser du vent... ça finit par faire des courants d'air dans les crânes !

V'là le niveau qu'ont ces gens là aussi...

Benji-X
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par Mazuzu le Jeu 24 Sep 2015 - 20:24

maîtresse a écrit:Je confirme que certains de mes collègues ont une orthographe grammaticale "fantaisiste"... Et pas seulement les plus jeunes, d'ailleurs !
Je ne savais pas que les sciences de l'éduc commençaient dès la L1.
Donc, en gros, on peut devenir instit en ayant fait trois ans de sciences de l'éduc et deux ans de master MEEF, si j'ai bien compris...

Pff... Rolling Eyes

Mon Dieu ! Pitié, dites-moi que cela est impossible !

Mazuzu
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par Primura le Jeu 24 Sep 2015 - 21:25

Bah non ; pour rentrer en MEEF, n'importe quelle licence fonctionne. Certains ESPE admettent même en MEEF les licences pro.

Primura
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concours des professeurs des écoles : le grand écart de la sélection

Message par dami1kd le Jeu 24 Sep 2015 - 21:31

@coindeparadis a écrit:Avec le rénové 2014, cela a changé :
11 points sur 40 pour des questions de grammaire , orthographe, lexique. Et l'on peut retirer 5 points sur 40 pour l'orthographe (épreuve de la synthèse ou analyse + épreuve didactique = 29 points). Au total 16 pts sur 40 peuvent être consacrés à la maîtrise de la grammaire et de l'orthographe.
Et en maths, on peut aussi retirer jusqu'à 5 pts pour sanctionner les fautes d'orthographe.

Je confirme pour les maths, on peut retirer 0, 2 ou 5 points pour l'orthographe sauf si ça fait passer sous la barre éliminatoire. Sur cinquante copies, à peine une dizaine de copies sans fautes pour mon tas l'an dernier. Et des énormités du genre "Comme même", "exercise" , "proporcionalité"...


Dernière édition par dami1kd le Jeu 24 Sep 2015 - 21:48, édité 1 fois

dami1kd
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum