« Ma salle de cours va craquer »

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par HORA le Mar 22 Sep 2015 - 11:50

Daphné a écrit:
Cripure a écrit:
Rendash a écrit:
Audrey a écrit:Ca me rappelle mes deux années de PCEM1, à Tours, quand je devais me lever à 4h30 pour être sûre d'avoir une place assise dans l'amphi... je finissais ma nuit la tête posée sur la tablette de ma place, entre 6h et 8h...et si vous me dites qu'on peut écrire debout, ou plié en 8 le bloc posé sur les genoux, essayez donc de faire un bon dessin d'anat comme ça...


topela

Sauf que deux semaines après ma rentrée, ouvrait l'amphi vidéo yesyes
Bon, ça ne valait pas l'amphi prof, mais au moins on était bien assis, et surtout au calme:P
A la fac de médecine de Besançon, un ancien élève m'a raconté qu'ils embauchent des videurs de boîte comme vigiles tant les redoublants font du bordel, particulièrement dans les amphis vidéo, afin d'empêcher les "vrais" 1re année d'écouter et de bosser Rolling Eyes

Je confirme : ma fille est en médecine à Besançon, elle l'a vécu !

Et pareil à Clermont, comme nous l'a raconté un ancien élève.

HORA
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Hermione0908 le Mar 22 Sep 2015 - 12:13

J'ai des souvenirs émus de CM de linguistique en manteau, écharpe et mitaines. Les hivers sont rigoureux en Lorraine... Wink Et le chauffage, c'est pour les faibles. Sauf que parfois ça marchait. Mais du coup on n'entendait plus le prof. C'était un choix à faire.

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_
avatar
Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Ronin le Mar 22 Sep 2015 - 12:37

Et le renne, toi qu'a les nerfs en pot de fleurs, tu veux viendre mettre le bazar à la capitale avec moi idee

_________________
avatar
Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Marcel Khrouchtchev le Mar 22 Sep 2015 - 12:47

Pseudo a écrit:Ca n'est pas parce que ce n'est pas nouveau que ce n'est pas scandaleux.
Quand à l'argument des amphis enfin vides en décembre, c'est carrément spécieux à mon goût. Il faut plus qu'une solide conviction pour rester dans ces conditions là. C'est une méthode de sélection comme une autre, mais elle n'est certes pas le plus glorieuse ni la plus humaine.

Totalement d'accord avec toi.
C'est un argument facile et dédaigneux de dire "c'est vide en décembre". Si les amphis n'étaient pas surchargés en septembre, si les groupes de TD n'étaient pas à 40 ou 50, il y aurait sans doute plus de survivants en décembre de L1.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Zagara le Mar 22 Sep 2015 - 15:31

2 objectifs positifs mais difficiles à concilier entre eux :
- conserver une université quasi gratuite et ouverte à tous, dans l'objectif de donner sa chance à tous (système que je remercie car, si j'étais british ou usa, je n'aurais jamais eu l'argent pour faire des études au delà du bac ou je serais à l'heure actuelle surendettée et harcelée par des usuriers...)
- avoir des équipements adaptés au nombre d'inscrits

Pour régler ce problème, il faudrait augmenter les impôts afin d'agrandir et rénover toutes les universités de France et d'engager des professeurs supplémentaires. Mais ce serait électoralement suicidaire de le faire (ou bien ça ne plairait pas à un groupe de gens très riches, très influents, qui ne paient quasiment pas d'impôts et comptent bien garder ce privilège). La "solution" prise a donc été de semi-privatiser l'université afin d'accueillir des investisseurs privés, comme l'a fait Pécresse. Mais ce n'est pas satisfaisant, c'est bourré d'effets pervers et je ne connais personne qui défende cette réforme. Alors comment faire ? Certains voudraient augmenter les frais d'admission... fermant ainsi l'université aux pauvres.

Au final, je suis tout de même heureuse que l'université reste ouverte à tous et quasi-gratuite même s'il faut s'asseoir par terre. C'est un privilège français de pouvoir écouter des spécialistes de rang mondial alors qu'on est enfant de prolo. Ca vaut peut-être de se faire mal aux fesses... Mais surtout je ne vois pas de solution politique efficace pour concilier l'universalité de l'université et le confort pour les étudiants...
avatar
Zagara
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par egomet le Mar 22 Sep 2015 - 16:05

Marcel Khrouchtchev a écrit:
Pseudo a écrit:Ca n'est pas parce que ce n'est pas nouveau que ce n'est pas scandaleux.
Quand à l'argument des amphis enfin vides en décembre, c'est carrément spécieux à mon goût. Il faut plus qu'une solide conviction pour rester dans ces conditions là. C'est une méthode de sélection comme une autre, mais elle n'est certes pas le plus glorieuse ni la plus humaine.

Totalement d'accord avec toi.
C'est un argument facile et dédaigneux de dire "c'est vide en décembre". Si les amphis n'étaient pas surchargés en septembre, si les groupes de TD n'étaient pas à 40 ou 50, il y aurait sans doute plus de survivants en décembre de L1.
Pas si sûr. Il y a d'autres raisons à l'abandon. Un étudiant sérieux, capable et sachant que les amphis vont se vider, n'a aucune raison de renoncer.
Cela dit, il y a effectivement un scandale à refuser une sélection honnête et à laisser les jeunes perdre une année.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par egomet le Mar 22 Sep 2015 - 16:11

Zagara a écrit:2 objectifs positifs mais difficiles à concilier entre eux :
- conserver une université quasi gratuite et ouverte à tous, dans l'objectif de donner sa chance à tous (système que je remercie car, si j'étais british ou usa, je n'aurais jamais eu l'argent pour faire des études au delà du bac ou je serais à l'heure actuelle surendettée et harcelée par des usuriers...)
- avoir des équipements adaptés au nombre d'inscrits

Pour régler ce problème, il faudrait augmenter les impôts afin d'agrandir et rénover toutes les universités de France et d'engager des professeurs supplémentaires. Mais ce serait électoralement suicidaire de le faire (ou bien ça ne plairait pas à un groupe de gens très riches, très influents, qui ne paient quasiment pas d'impôts et comptent bien garder ce privilège). La "solution" prise a donc été de semi-privatiser l'université afin d'accueillir des investisseurs privés, comme l'a fait Pécresse. Mais ce n'est pas satisfaisant, c'est bourré d'effets pervers et je ne connais personne qui défende cette réforme. Alors comment faire ? Certains voudraient augmenter les frais d'admission... fermant ainsi l'université aux pauvres.

Au final, je suis tout de même heureuse que l'université reste ouverte à tous et quasi-gratuite même s'il faut s'asseoir par terre. C'est un privilège français de pouvoir écouter des spécialistes de rang mondial alors qu'on est enfant de prolo. Ca vaut peut-être de se faire mal aux fesses... Mais surtout je ne vois pas de solution politique efficace pour concilier l'universalité de l'université et le confort pour les étudiants...
Autre solution: cesser de mentir sur l'absence de sélection à l'entrée de l'université et effectuer la sélection sur des critères sérieux, au lieu de la faire sur des critères administratifs ou en dégoûtant les étudiants.
Qu'on offre la possibilité de suivre des études aux enfants de prolos, c'est très bien. Il faut juste qu'ils en aient les capacités et qu'ils veuillent bien se donner de la peine. Comme pour les enfants de bourgeois, du reste.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Zagara le Mar 22 Sep 2015 - 16:21

Je vois la chose de manière positive : donner la possibilité à tous les étudiants d'avoir une expérience saine et digne dans le cadre de l'université, ce qui signifie améliorer les équipements.

Tu vois la chose de manière négative : réduire le nombre d'étudiants pour que cela s'accommode aux locaux.

On se rejoint sur le fait que la situation actuelle n'est pas satisfaisante, mais je pense qu'il faut viser plus haut, et pas plus bas.
avatar
Zagara
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par ysabel le Mar 22 Sep 2015 - 16:33

Les universités vont finir par mettre en place une année de propédeutique avec examen à la clé pour pouvoir s'inscrire dans telle ou telle filière.
Il faudra bien, au regard du niveau des gamins qui obtiennent leur bac.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Herrelis le Mar 22 Sep 2015 - 16:50

Haaaaaaaa l'amphi Milne-Edwards à la Sorbonne, 1 siège sur deux foutus, les cours de stylistiques ou sur Victor Hugo passés debout à l'extérieur à ne rien entendre malgré le micro, parce que ce n'était pas fait pour! C'était il y a 20 ans Razz.

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Drowned in moonlight, strangled by her own bra." -Carrie Fisher- 1956-2016 - See you space momma.
avatar
Herrelis
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Carnyx le Mar 22 Sep 2015 - 16:56

Faut choisir les enseignements aux bons créneaux :
Jeudi
Vendredi
Le matin à 8 h, l'aprèm après 16 h !
Very Happy

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.
avatar
Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Marcel Khrouchtchev le Mar 22 Sep 2015 - 16:57

egomet a écrit:
Marcel Khrouchtchev a écrit:
Pseudo a écrit:Ca n'est pas parce que ce n'est pas nouveau que ce n'est pas scandaleux.
Quand à l'argument des amphis enfin vides en décembre, c'est carrément spécieux à mon goût. Il faut plus qu'une solide conviction pour rester dans ces conditions là. C'est une méthode de sélection comme une autre, mais elle n'est certes pas le plus glorieuse ni la plus humaine.

Totalement d'accord avec toi.
C'est un argument facile et dédaigneux de dire "c'est vide en décembre". Si les amphis n'étaient pas surchargés en septembre, si les groupes de TD n'étaient pas à 40 ou 50, il y aurait sans doute plus de survivants en décembre de L1.
Pas si sûr.  Il y a d'autres raisons à l'abandon.  Un étudiant sérieux, capable et sachant que les amphis vont se vider, n'a aucune raison de renoncer.
Cela dit, il y a effectivement un scandale à refuser une sélection honnête et à laisser les jeunes perdre une année.

Evidemment qu'il y a d'autres raisons à l'abandon. Mais je suis absolument persuadé que pour certains, ce serait leur donner une chance de réussir.
Sinon, je suis d'accord avec tes autres constats et avec la sélection.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Ronin le Mar 22 Sep 2015 - 17:27

MK est libéral Shocked

_________________
avatar
Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Ergo le Mar 22 Sep 2015 - 17:31

Ils peuvent venir sur le site où je donne des cours le mardi s'ils veulent : sur les 27 étudiants de la 1e semaine, ils étaient 20 aujourd'hui (enfin...20 à 10h, 19 à 11h, 22 à 13h30... Rolling Eyes).

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par archeboc le Mar 22 Sep 2015 - 17:34

Pseudo a écrit:Ca n'est pas parce que ce n'est pas nouveau que ce n'est pas scandaleux.

« Il n'est aucun problème assez urgent en politique qu'une absence de décision ne puisse résoudre. »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Queuille


Pseudo a écrit:Quand à l'argument des amphis enfin vides en décembre, c'est carrément spécieux à mon goût. Il faut plus qu'une solide conviction pour rester dans ces conditions là. C'est une méthode de sélection comme une autre, mais elle n'est certes pas le plus glorieuse ni la plus humaine.
Elle est la moins glorieuse et la moins humaine, parce qu'elle est la moins courageuse.


Zagara a écrit:- avoir des équipements adaptés au nombre d'inscrits
On peut équiper tout ce qu'on veut, si on ne sait pas en juin combien il y aura d'inscrits dans chaque filière en septembre, on ne peut pas mettre des enseignants pour faire cours dans les amphis. On peut en deux mois recruter un vacataire supplémentaire, mais pas dix.


Zagara a écrit:Pour régler ce problème, il faudrait augmenter les impôts afin d'agrandir et rénover toutes les universités de France et d'engager des professeurs supplémentaires. Mais ce serait électoralement suicidaire de le faire
économiquement suicidaire aussi.


Zagara a écrit:(ou bien ça ne plairait pas à un groupe de gens très riches, très influents, qui ne paient quasiment pas d'impôts et comptent bien garder ce privilège).
Ils comptent tellement le garder qu'ils ne prennent pas de risque : ils sont en train de partir.


Zagara a écrit:La "solution" prise a donc été de semi-privatiser l'université afin d'accueillir des investisseurs privés,
Dans le terme "semi", il y a l'idée de moitié. La contribution du secteur privé au financement de l'Université est très loin de représenter la moitié de son coût, tant en fonctionnement qu'en investissement.


ysabel a écrit:Les universités vont finir par mettre en place une année de propédeutique avec examen à la clé pour pouvoir s'inscrire dans telle ou telle filière.
Il faudra bien, au regard du niveau des gamins qui obtiennent leur bac.
Actuellement, on s'achemine vers trois années de propédeutique. Cela s'appelle la continuité bac-3/bac+3.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Marcel Khrouchtchev le Mar 22 Sep 2015 - 17:37

Ronin a écrit:MK est libéral Shocked

Ouais! Laughing Laughing
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par egomet le Mar 22 Sep 2015 - 17:51

Zagara a écrit:Je vois la chose de manière positive : donner la possibilité à tous les étudiants d'avoir une expérience saine et digne dans le cadre de l'université, ce qui signifie améliorer les équipements.

Tu vois la chose de manière négative : réduire le nombre d'étudiants pour que cela s'accommode aux locaux.

On se rejoint sur le fait que la situation actuelle n'est pas satisfaisante, mais je pense qu'il faut viser plus haut, et pas plus bas.
Ce n'est pas un problème de locaux.
La question est de savoir quel est le sens de ces études. Je n'ai rien contre l'idée de mettre le prix. Mais avant d'engager des dépenses, c'est bien de s'assurer qu'on en aura pour son argent.
Autrement dit, c'est bien de construire des amphis, à condition qu'on y délivre des cours de bon niveau à des étudiants qui soient là pour travailler. S'ils viennent pour passe le temps ou pour avoir la sécurité sociale, ce n'est pas la peine.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Nita le Mar 22 Sep 2015 - 20:05

Marcel Khrouchtchev a écrit:
Pseudo a écrit:Ca n'est pas parce que ce n'est pas nouveau que ce n'est pas scandaleux.
Quand à l'argument des amphis enfin vides en décembre, c'est carrément spécieux à mon goût. Il faut plus qu'une solide conviction pour rester dans ces conditions là. C'est une méthode de sélection comme une autre, mais elle n'est certes pas le plus glorieuse ni la plus humaine.

Totalement d'accord avec toi.
C'est un argument facile et dédaigneux de dire "c'est vide en décembre". Si les amphis n'étaient pas surchargés en septembre, si les groupes de TD n'étaient pas à 40 ou 50, il y aurait sans doute plus de survivants en décembre de L1.

Non, ce n'est facile ni dédaigneux.
Ce n'est d'ailleurs pas un argument, c'est un constat que j'ai fait quand j'étais étudiante dans une filière très pauvre en étudiants, puis quand j'ai enseigné en fac, dans une filière pléthorique.
Il y aurait plus de survivants en décembre de L1 si on secondarisait entièrement la fac (note donc les devoirs au tableau pour la prochaine fois), ou si on cessait de couver les lycéens (disons les Term) pour leur faire comprendre qu'étudier c'est travailler - et le plus souvent tout seul (avec un livre affraid ).
Et parmi tous ces naufragés combien sont là par hasard, par défaut, sans avoir la moindre idée des efforts à fournir, des savoirs à acquérir ? Combien d'étudiants issus d'un bac pro, confrontés à la brutale réalité d'un niveau très insuffisant pour "survivre" en fac de Lettres, par exemple ?

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Marcel Khrouchtchev le Mar 22 Sep 2015 - 21:33

Je suis un partisan très actif de la non automaticité de l'accès des bacs pro en fac.
Mais je maintiens: une bonne partie des étudiants qui ne viennent plus en décembre n'ont pas pu être convenablement accompagnés parce qu'on organise sciemment le sous-encadrement. Les administratifs ont ensuite beau jeu de nous expliquer que ce sous-encadrement s'avère finalement adapté. C'est d'une perversité sans nom.
Tant mieux si vous trouvez ça normal, puisque ça s'est toujours fait ainsi. On peut aussi continuer à trouver cela choquant.
Mais en cette période de nivellement par le bas à tous les niveaux, j'imagine que c'est entré dans les mœurs.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Nita le Mar 22 Sep 2015 - 21:36

Marcel Khrouchtchev a écrit:Je suis un partisan très actif de la non automaticité de l'accès des bacs pro en fac.
Mais je maintiens: une bonne partie des étudiants qui ne viennent plus en décembre n'ont pas pu être convenablement accompagnés parce qu'on organise sciemment le sous-encadrement. Les administratifs ont ensuite beau jeu de nous expliquer que ce sous-encadrement s'avère finalement adapté. C'est d'une perversité sans nom.
Tant mieux si vous trouvez ça normal, puisque ça s'est toujours fait ainsi. On peut aussi continuer à trouver cela choquant.
Mais en cette période de nivellement par le bas à tous les niveaux, j'imagine que c'est entré dans les mœurs.

Je n'ai pas dit que je trouvais ça normal. Mais d'autres choses me choquent davantage que les amphis qui débordent, dans la misère qui frappe l'université.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Marcel Khrouchtchev le Mar 22 Sep 2015 - 21:38

Mais tout est lié. Les salles bondées, dans des états pas possibles, les effectifs qui sont volontairement sous-encadrés, tout cela relève de la même logique.
La pénurie est savamment utilisée et on est dans un cercle vicieux sans fin dont seules profitent les disciplines à la con genre psycho et info-comm.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Nita le Mar 22 Sep 2015 - 21:43

Marcel Khrouchtchev a écrit:Mais tout est lié. Les salles bondées, dans des états pas possibles, les effectifs qui sont volontairement sous-encadrés, tout cela relève de la même logique.
La pénurie est savamment utilisée et on est dans un cercle vicieux sans fin dont seules profitent les disciplines à la con genre psycho et info-comm.

Là, je ne peux qu'approuver. 😢

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par HORA le Mar 22 Sep 2015 - 21:58

Une émission sur le sujet ce soir, dans "Du grain à moudre" sur France Cult, le titre étant "l'université doit-elle sélectionner davantage ?" (avec au passage, je vous le donne en mille, "d'avantage" au lieu de "davantage" sur le site... ) ; j'ai écouté d'une oreille mais on y retrouve bien les problématiques de notre bonne vieille scolarité frenchy ; d'un côté, le président de la fac toulousaine qui rit de se voir si belle paske elle a Jean Tirole comme tête d'affiche : pour lui, en matière d'universités, il y a des torchons et des serviettes ; en face, le représentant de l'unef résout le problème de l'hétérogénéité des étudiants en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire : mais zenfin, yakafokon personnaliser la pédagogie.
Bon, j'admets grossir le trait mais on a quand même l'impression d'un ping pong entre Charybde et Scylla.

http://www.franceculture.fr/emission-du-grain-a-moudre-l-universite-doit-elle-selectionner-d-avantage-2015-09-22
avatar
HORA
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par zemacebe le Mar 22 Sep 2015 - 21:59

A lyon III en droit ils ont réglé le problème autrement: 1er exam en L1 le 19/9. Et avec les résultats ils donnent aux étudiants leur probabilité de réussir l'année en fonction de leur note...comment vider les amphis avant décembre.
avatar
zemacebe
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Marcel Khrouchtchev le Mar 22 Sep 2015 - 22:02

J'ai des collègues qui disent aussi clairement qu'il n'y a que 3% des bacs pros qui réussissent leur L1 en histoire. Mais ça ne suffit pas à décourager.
Encore une fois, on ne réglera rien tant que la fac sera le lieu de refuge des bacs pros et technos exclus par des bacs généraux qui parasitent les IUT et BTS pour... éviter d'aller à la fac. Bref, si chacun allait dans les formations qui sont faites pour son parcours antérieur, cela irait déjà nettement mieux.
Encore un cercle vicieux à casser.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: « Ma salle de cours va craquer »

Message par Rendash le Mar 22 Sep 2015 - 22:03

Ouais, enfin à Lyon III ils ont inventé d'autres moyens de sélection. Par exemple, faut survivre au passage quotidien et forcé devant les chiottes, à la Manu. Et à la traversée du couloir extérieur, celui qui est blindé de fumeurs. Et aux machines à café en panne. Et aux secrétariats. Et au labyrinthe des salles, surtout au 3e étage, et aux amphis en sous-sol.


Si t'es encore en vie à la fin de la semaine, c'est que tu pourras survivre au cursus.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum