obligation d'enseigner le latin en collège ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par Fires of Pompeii le Ven 25 Sep 2015 - 22:53

@nitescence a écrit:Je dis juste que quand on est agrégé, ça permet plus facilement de faire des heures sup', ça ouvre des portes pour faire d'autres choses et que ces tâches annexes font partie du package pour moi. Il y a le salaire de base et tout ce qui se rajoute parce que tu es agrégé et qu'on vient te chercher. C'est comme si tu ne prenais en compte que le salaire des PDG en oubliant les stock options, les parachutes dorés et tout le reste...

Qu'entends tu par "on vient te chercher si t'es un agrégé? ?"

Par ailleurs en tant qu'agrégée j'ai justement pour principe de ne pas prendre d'heures supp: je veux profiter d'un peu de temps pour vivre et refuse de piquer le boulot des autres. J'ai assez de travail comme ça et je refuse de laisser penser, en prenant des heures supp, que je ne suis pas assez occupée et qu'on peut me donner plus de boulot. Je passe un temps fou à bosser et ca me suffit.

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par gainz le Ven 25 Sep 2015 - 23:03

@Fires of Pompeii a écrit:
@nitescence a écrit:Je dis juste que quand on est agrégé, ça permet plus facilement de faire des heures sup', ça ouvre des portes pour faire d'autres choses et que ces tâches annexes font partie du package pour moi. Il y a le salaire de base et tout ce qui se rajoute parce que tu es agrégé et qu'on vient te chercher. C'est comme si tu ne prenais en compte que le salaire des PDG en oubliant les stock options, les parachutes dorés et tout le reste...

Qu'entends tu par "on vient te chercher si t'es un agrégé? ?"

Par ailleurs en tant qu'agrégée j'ai justement pour principe de ne pas prendre d'heures supp: je veux profiter d'un peu de temps pour vivre et refuse de piquer le boulot des autres. J'ai assez de travail comme ça et je refuse de laisser penser, en prenant des heures supp, que je ne suis pas assez occupée et qu'on peut me donner plus de boulot. Je passe un temps fou à bosser et ca me suffit.


Mais non on ne pique pas le boulot des autres en faisant des HS, c'est moins simpliste que ça

gainz
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par Lefteris le Ven 25 Sep 2015 - 23:15

@Fires of Pompeii a écrit:
Qu'entends tu par "on vient te chercher si t'es un agrégé? ?"

Par ailleurs en tant qu'agrégée j'ai justement pour principe de ne pas prendre d'heures supp: je veux profiter d'un peu de temps pour vivre et refuse de piquer le boulot des autres. J'ai assez de travail comme ça et je refuse de laisser penser, en prenant des heures supp, que je ne suis pas assez occupée et qu'on peut me donner plus de boulot. Je passe un temps fou à bosser et ca me suffit.
Idem.Je ne veux pas passer ma vie au boulot, on en bave assez comme ça. D'ailleurs, on ne vient pas "me chercher", je suis un agrégé de 2è classe (pas normalien, comme beaucoup), et la seule chose qu'on m'ait jamais proposée, ce sont des stagiaires master , et c'est 100 à 200 € , qu'on ne nous paie d'ailleurs jamais. Pour les kholles, ça se bouscule au portillon , on ne vient pas chercher quelqu'un qui ne demande rien.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par Fires of Pompeii le Ven 25 Sep 2015 - 23:28

Simpliste ou pas, ce n'est pas en prenant des heures supp qu'on encourage à ouvrir des postes.

J'ai peut être tort mais je vois les choses comme ça. Après je ne juge pas ceux qui prennent des Hs, ils ont leurs raisons comme j'ai les miennes.

Prendre des hs c'est aussi dire que finalement 15h par semaine ça n'est pas assez, qu'on peut bien en faire plus... Le jour où on mettra les agrégés à 18h il ne faudra pas venir se plaindre....

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par Dalva le Ven 25 Sep 2015 - 23:33

@gainz a écrit:
Mais non on ne pique pas le boulot des autres en faisant des HS, c'est moins simpliste que ça
Ah ouais ? Je suis curieuse d'avoir l'explication non simpliste.
J'ajouterais bien un commentaire, mais je vais devenir désagréable, et puis après tout, on ne peut pas toujours parler sans savoir. Je ne supporte pas d'être ignare et stupide. Je serai donc infiniment heureuse si tu m'éclaires.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par gainz le Ven 25 Sep 2015 - 23:39

à moins d'épargner cet argent supplémentaire, tu vas le dépenser (vacances, restos, travaux ...) et donc créer, ou contribuer à créer d'autres emplois......du secteur privé, non financés par l'impôt

gainz
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par nitescence le Ven 25 Sep 2015 - 23:52

@Fires of Pompeii a écrit:
@nitescence a écrit:Je dis juste que quand on est agrégé, ça permet plus facilement de faire des heures sup', ça ouvre des portes pour faire d'autres choses et que ces tâches annexes font partie du package pour moi. Il y a le salaire de base et tout ce qui se rajoute parce que tu es agrégé et qu'on vient te chercher. C'est comme si tu ne prenais en compte que le salaire des PDG en oubliant les stock options, les parachutes dorés et tout le reste...

Qu'entends tu par "on vient te chercher si t'es un agrégé? ?"

On est venu me demander d'assurer des cours d'agrégation et je ne pouvais pas refuser de rendre ce service à celui qui me le demandait mais j'ai arrêté au bout de 2 ans : c'est trop mal payé par rapport au travail et à l'investissement que ça nécessite (c'est aussi important de refuser de se brader).

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par Dalva le Sam 26 Sep 2015 - 0:01

@gainz
Je ne comprends pas. Je dois être stupide.
Tu es vraiment en train de me dire que, pour que les enfants aient devant eux des profs à même de faire correctement leur boulot et de s'occuper correctement d'eux, il faut passer tous les certifiés à, disons, 21h, et tous les agrégés à 18h, pour créer de l'emploi dans le privé ?
Tu es en train de me dire que la seule solution pour mieux vivre, c'est de consommer à tout va ?
Tu es en train de me dire qu'un salaire d'agrégé en lui-même ne suffit pas pour vivre correctement et qu'il faut aussi dépenser du superflu, pour créer de l'emploi ?
Tu es en train de me dire que les salaires à cent fois (ou même dix fois) le smic, c'est bien, parce que ceux qui les reçoivent dépensent de l'argent (sans jamais thésauriser bien sûr, ni jouer à la finance) et donc créent de l'emploi ?
Et tu me dis tout ça sans rire ?

A mon tour.
Si tous les collègues refusaient les heures supp' au-delà de la première, tu crois qu'on ne se rendrait pas compte du nombre de postes qui manquent vraiment ?
Et tu penses sérieusement qu'un prof de lettres peut cumuler des heures et des heures de cours sans négliger soit ses élèves, soit sa vie personnelle (famille comprise) ?

Je l'avoue, je trouve ça très rigolo que la remarque lapidaire sur le calcul "simpliste" vienne d'un prof de maths. Doublement rigolo.

Et maintenant, une autre question sérieuse : dans le privé, comment justifies-tu le recours massif aux heures sup ? Là non plus, ça ne pique le boulot de personne, parce que ça fait plus d'argent à dépenser ?

Et à aucun moment tu ne te dis que si, au lieu d'être au chômage ou précaires, les gens avaient un temps complet grâce aux heures sup' non acceptées, eux aussi pourraient dépenser de l'argent qui serait réinjecté dans l'économie ?
Sans rire ?
Tu es prof de maths et ton raisonnement n'est jamais allé jusque là ?

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par gainz le Sam 26 Sep 2015 - 0:22

@Dalva a écrit:@gainz
Je ne comprends pas. Je dois être stupide.
Tu es vraiment en train de me dire que, pour que les enfants aient devant eux des profs à même de faire correctement leur boulot et de s'occuper correctement d'eux, il faut passer tous les certifiés à, disons, 21h, et tous les agrégés à 18h, pour créer de l'emploi dans le privé ?
Tu es en train de me dire que la seule solution pour mieux vivre, c'est de consommer à tout va ?
Tu es en train de me dire qu'un salaire d'agrégé en lui-même ne suffit pas pour vivre correctement et qu'il faut aussi dépenser du superflu, pour créer de l'emploi ?
Tu es en train de me dire que les salaires à cent fois (ou même dix fois) le smic, c'est bien, parce que ceux qui les reçoivent dépensent de l'argent (sans jamais thésauriser bien sûr, ni jouer à la finance) et donc créent de l'emploi ?
Et tu me dis tout ça sans rire ?

A mon tour.
Si tous les collègues refusaient les heures supp' au-delà de la première, tu crois qu'on ne se rendrait pas compte du nombre de postes qui manquent vraiment ?
Et tu penses sérieusement qu'un prof de lettres peut cumuler des heures et des heures de cours sans négliger soit ses élèves, soit sa vie personnelle (famille comprise) ?

Je l'avoue, je trouve ça très rigolo que la remarque lapidaire sur le calcul "simpliste" vienne d'un prof de maths. Doublement rigolo.

Et maintenant, une autre question sérieuse : dans le privé, comment justifies-tu le recours massif aux heures sup ? Là non plus, ça ne pique le boulot de personne, parce que ça fait plus d'argent à dépenser ?

Et à aucun moment tu ne te dis que si, au lieu d'être au chômage ou précaires, les gens avaient un temps complet grâce aux heures sup' non acceptées, eux aussi pourraient dépenser de l'argent qui serait réinjecté dans l'économie ?
Sans rire ?
Tu es prof de maths et ton raisonnement n'est jamais allé jusque là ?

1) "Tous" non, cela relève du choix personnel: je veux bien me battre pour que des collègues n'aient pas d'HS imposées, mais qu'ils se battent avec moi pour que les volontaires puissent en faire

2) les salaires à dix fois le smic, oui je trouve ça très bien, tant qu'il résultent d'un travail

3) Négliger sa vie perso avec des HS n'est pas du tout automatique:
je fais 7HSA, des colles en sup et qques vacations en IUT, ne travaille jamais le WE et consacre le mercredi AM à ma fille
c'est un choix, cela dit le coup du prof débordé doit bien faire rire mon frère chirurgien qui bosse 70h par semaine...

et pour conclure oui je pense que l'idée que le marché du travail est un gâteau FINI et FIXE et qu'il faut faire le plus grand nombre de parts pour en donner à tout le monde est stupide, encore plus dans la fonction publique.

Tout cela n'est que mon humble opinion de prof de maths, point de vue peu répandu dans l'EN politiquement très hostile à ces idées , mais peu m'importe

gainz
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par Dalva le Sam 26 Sep 2015 - 9:53

@gainz a écrit:1) "Tous" non, cela relève du choix personnel:  je veux bien me battre pour que des collègues n'aient pas d'HS imposées, mais qu'ils se battent avec moi pour que les volontaires  puissent en faire
Comment pourraient-ils se battre aux côtés de ces volontaires alors que la seule conclusion qu'on pourrait en tirer en haut lieu est qu'un enseignant peut sans difficulté assurer bien plus d'heures devant élèves ? Ce faisant, ceux qui désirent des HS scient la branche sur laquelle ils sont assis, car s'il est admis qu'un prof peut assurer sans souffrir plus d'heures devant élèves, son ORS augmentera, mais pas son salaire.

@gainz a écrit:2) les salaires à dix fois le smic,   oui je trouve ça très bien, tant qu'il résultent d'un travail
Nous ne sommes pas d'accord sur ce point, mais cela ne me paraît pas indécent pour autant. Certes, on peut trouver qu'un écart des salaires/revenus de 1 à 10 est acceptable - si l'on n'oublie pas que dans les "revenus", il y a aussi le RSA et le minimum vieillesse.

@gainz a écrit:3) Négliger sa vie perso avec des HS n'est pas du tout automatique:
je fais 7HSA, des colles en sup et qques vacations en IUT, ne travaille jamais le WE et consacre le mercredi AM à ma fille
Comment le dire autrement qu'en ayant l'air de déclarer une guerre entre les matières ?
C'est très bien, mais tu es prof de maths et tu n'as, apparemment, qu'un enfant.
Et je serais très intéressée de savoir, en pratique, où se répartissent tes heures de travail : ta semaine hors mercredi AM a l'air déjà bien occupée par les heures devant élèves. Tu prépares donc tes cours et corriges tes copies essentiellement le soir / la nuit ? Tu as réduit le nombre de copies en lycée à deux devoirs par trimestre ? Tu n'enseignes pas devant des classes de lycée mais devant des prépas (et tu n'as donc que très peu de travail d'adaptation à réaliser, en comparaison avec un enseignant en collège qui doit réfléchir au cheminement à suivre pour qu'un maximum d'élèves, que tu ne verras jamais en face de toi, réussissent à maîtriser un minimum de connaissances, et si possible sans en laisser aucun au bord du chemin) ? Etant en lycée voire uniquement en prépa, tu ne rencontres jamais les parents ? Tes réunions se limitent aux conseils de classe ?
Sur le plan personnel : tu assures aussi l'intendance générale ? (courses, repas, linges, rendez-vous médicaux divers et variés, ménage, renouvellement de la garde-robe des enfants qui passent leur temps à grandir, etc.)

@gainz a écrit:c'est un choix, cela dit le coup du prof débordé doit bien faire rire mon frère chirurgien qui bosse 70h par semaine...
Oui, ton frère est chirurgien.
Oh oui, il doit bien rire : s'il a des enfants, je suppose que sa femme travaille également 70h par semaine.
Non ? Elle ne travaille pas ? Tiens ? Et pourquoi donc ? Et ça la satisfait ? Elle s'épanouit personnellement en tant que femme d'un mari qui travaille 70h par semaine pour gagner plus d'argent qu'il n'a le temps d'en dépenser ?

@gainz a écrit:et pour conclure oui je pense que l'idée que le marché du travail est un gâteau FINI et FIXE et qu'il faut faire le plus grand nombre de parts pour en donner à tout le monde est stupide, encore plus dans la fonction publique.

Tout cela n'est que mon humble opinion de prof de maths, point de vue peu répandu dans l'EN politiquement très hostile à ces idées , mais peu m'importe
C'est une vision très généreuse du gâteau, dis donc. Je ne la partage effectivement pas, et ça n'a strictement rien à voir avec mon appartenance à l'EN, mais à la façon dont j'ai été élevée (mon père étant médecin, puisque ça a l'air d'avoir un sens pour toi).
Si on poursuit ton image jusqu'au bout (sans revenir au marché du travail), tu considères que s'il n'y a pas suffisamment de gâteau pour nourrir à satiété 12 personnes, on va en nourrir à satiété 8 et en laisser crever 4.
Je ne vois pas le rapport avec la fonction publique : sous prétexte que c'est l'Etat (donc les impôts) qui paie, il faudrait que les gens qui se mettent au service de l'ensemble de la population (y compris de celle qui ne peut plus payer d'impôts parce qu'elle n'a pas de revenus) bossent plus que les autres ?
Que tu considères qu'il faille réorganiser la fonction publique pour diminuer son coût, ça peut se comprendre (on a justement diminué un peu les besoins en personnel aux impôts en passant au numérique, par exemple), mais au-delà, non, je ne comprends pas le raisonnement.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par CarmenLR le Sam 26 Sep 2015 - 12:07

Je partage ce que dit Dalva. Une telle masse d'HSA n'est pas supportable dans des classes à 2 h voire 1 h 30 semaine et où il y a une masse importante de correction (l'anglais, les lettres au hasard), et à l'évaluationnite délirante... La réforme du lycée a été calamiteuse : comment travailler plus pour que les élèves en sachent de moins en moins.

Si le projet d'établissement est délirant et la vie scolaire défaillante, on arrive vite au burn out.
 
Ce qu'un ministre en conclura, c'est qu'en maths, on peut augmenter sans problème les ORS des agrégés à 22 h pour le même salaire et que ça laisse même le temps de faire des colles et des vacations en IUT.

Profite donc du système que tu as mis en place (il y a forcément un truc...), car il est très possible que ça ne dure pas...



CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par Fires of Pompeii le Sam 26 Sep 2015 - 12:11

@CarmenLR a écrit:Je partage ce que dit Dalva. Une telle masse d'HSA n'est pas supportable dans des classes à 2 h voire 1 h 30 semaine et où il y a une masse importante de correction (l'anglais, les lettres  au hasard), et à l'évaluationnite délirante... La réforme du lycée a été calamiteuse : comment travailler plus pour que les élèves en sachent de  moins en moins.

Si le projet d'établissement est délirant et la vie scolaire défaillante, on arrive vite au burn out.
 
Ce qu'un ministre en conclura, c'est qu'en maths, on peut augmenter sans problème les ORS des agrégés à 22 h pour le même salaire et que ça laisse même le temps de faire des colles et des vacations en IUT.

Profite donc du système que tu as mis en place (il y a forcément un truc...), car il est très possible que ça ne dure pas...



Je suis d'accord avec toi, et avec Dalva.

Cette manie de prendre des heures supp retombera sur la figure non seulement de ceux qui prennent actuellement des HS mais aussi de ceux qui refusaient d'en prendre.
Comme je dis souvent : le plus grand ennemi du droit salarial, c'est le salarié lui-même.

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par Elyas le Sam 26 Sep 2015 - 12:16

22h de cours, plus des colles en prépa, plus des interventions dans le supérieur, le tout sans bosser le w-e et le mercredi après-midi... Euh... Bravo ! Moi, je refuse ça et je considère qu'avec un tel rythme, ce serait la qualité de mes cours et le niveau d'exigence que je maintiens qui en pâtiraient. Je corrige énormément, donc j'ai besoin de temps pour cela mais je gagne moins de fric, c'est clair.


Dernière édition par Elyas le Sam 26 Sep 2015 - 12:24, édité 1 fois

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par nitescence le Sam 26 Sep 2015 - 12:18

@Fires of Pompeii a écrit:
@CarmenLR a écrit:Je partage ce que dit Dalva. Une telle masse d'HSA n'est pas supportable dans des classes à 2 h voire 1 h 30 semaine et où il y a une masse importante de correction (l'anglais, les lettres  au hasard), et à l'évaluationnite délirante... La réforme du lycée a été calamiteuse : comment travailler plus pour que les élèves en sachent de  moins en moins.

Si le projet d'établissement est délirant et la vie scolaire défaillante, on arrive vite au burn out.
 
Ce qu'un ministre en conclura, c'est qu'en maths, on peut augmenter sans problème les ORS des agrégés à 22 h pour le même salaire et que ça laisse même le temps de faire des colles et des vacations en IUT.

Profite donc du système que tu as mis en place (il y a forcément un truc...), car il est très possible que ça ne dure pas...



Parce que tu crois que si personne ne faisait d'HS, ça empêcherait ceux qui le veulent d'augmenter nos services ? C'est un prétexte !

Je suis d'accord avec toi, et avec Dalva.

Cette manie de prendre des heures supp retombera sur la figure non seulement de ceux qui prennent actuellement des HS mais aussi de ceux qui refusaient d'en prendre.
Comme je dis souvent : le plus grand ennemi du droit salarial, c'est le salarié lui-même.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par nitescence le Sam 26 Sep 2015 - 12:19

@Elyas a écrit:22h de cours, plus des colles en prépa, plus des interventions dans le supérieur, le tout sans bosser le w-e et le mercredi après-midi... Euh... Bravo ! Moi, je refuse ça et je considère qu'avec un tel rythme, ce serait la qualité de mes cours et le niveau d'exigence que je maintiens qui en pâtiraient. Je corrige énormément, donc j'ai besoin de temps pour cela mais je gagne moins de fric, c'est clair.

Excuse-moi d'être rapide et efficace...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par Elyas le Sam 26 Sep 2015 - 12:23

@nitescence a écrit:
@Elyas a écrit:22h de cours, plus des colles en prépa, plus des interventions dans le supérieur, le tout sans bosser le w-e et le mercredi après-midi... Euh... Bravo ! Moi, je refuse ça et je considère qu'avec un tel rythme, ce serait la qualité de mes cours et le niveau d'exigence que je maintiens qui en pâtiraient. Je corrige énormément, donc j'ai besoin de temps pour cela mais je gagne moins de fric, c'est clair.

Excuse-moi d'être rapide et efficace...

Je t'excuse mais je doute franchement de la qualité réelle de ton travail. Après, je ne te connais pas, tu es sans doute une machine de travail incroyable, chose que je ne serai jamais.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par Isis39 le Sam 26 Sep 2015 - 12:28

@Elyas a écrit:
@nitescence a écrit:
@Elyas a écrit:22h de cours, plus des colles en prépa, plus des interventions dans le supérieur, le tout sans bosser le w-e et le mercredi après-midi... Euh... Bravo ! Moi, je refuse ça et je considère qu'avec un tel rythme, ce serait la qualité de mes cours et le niveau d'exigence que je maintiens qui en pâtiraient. Je corrige énormément, donc j'ai besoin de temps pour cela mais je gagne moins de fric, c'est clair.

Excuse-moi d'être rapide et efficace...

Je t'excuse mais je doute franchement de la qualité réelle de ton travail. Après, je ne te connais pas, tu es sans doute une machine de travail incroyable, chose que je ne serai jamais.

Ce qui est sûr, c'est que ce serait impossible en HG, sauf à une qualité moindre de l'enseignement et la prise en charge des élèves.
Je travaille moi aussi rapidement et efficacement, et je ne pourrais pas assumer la même chose.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par nitescence le Sam 26 Sep 2015 - 12:34

@Isis39 a écrit:
@Elyas a écrit:
@nitescence a écrit:
@Elyas a écrit:22h de cours, plus des colles en prépa, plus des interventions dans le supérieur, le tout sans bosser le w-e et le mercredi après-midi... Euh... Bravo ! Moi, je refuse ça et je considère qu'avec un tel rythme, ce serait la qualité de mes cours et le niveau d'exigence que je maintiens qui en pâtiraient. Je corrige énormément, donc j'ai besoin de temps pour cela mais je gagne moins de fric, c'est clair.

Excuse-moi d'être rapide et efficace...

Je t'excuse mais je doute franchement de la qualité réelle de ton travail. Après, je ne te connais pas, tu es sans doute une machine de travail incroyable, chose que je ne serai jamais.

Ce qui est sûr, c'est que ce serait impossible en HG, sauf à une qualité moindre de l'enseignement et la prise en charge des élèves.
Je travaille moi aussi rapidement et efficacement, et je ne pourrais pas assumer la même chose.

En français, je n'ai que trois classes et les copies de STMG ne demandent pas beaucoup de temps de correction (mais paradoxalement beaucoup de temps de préparation pour savoir comment adapter le cours à leur niveau). Pour info, mes 1ère ES ont gagné deux points de moyenne et mes STMG trois points de moyenne au bac par rapport à ma collègue précédente (même si les promotions ne sont pas toujours équivalentes).
Quant au programme de colles et aux cours d'agrégation, je les prépare pendant les grandes vacances (le mois de juillet), quand mon chéri travaille encore, et tout le travail de préparation est effectué à la rentrée...

Edit : et je n'ai pas d'enfant, mais ça n'est pas une obligation me semble-t-il...


Dernière édition par nitescence le Sam 26 Sep 2015 - 12:41, édité 1 fois

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par Elyas le Sam 26 Sep 2015 - 12:39

@nitescence a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Elyas a écrit:
@nitescence a écrit:

Excuse-moi d'être rapide et efficace...

Je t'excuse mais je doute franchement de la qualité réelle de ton travail. Après, je ne te connais pas, tu es sans doute une machine de travail incroyable, chose que je ne serai jamais.

Ce qui est sûr, c'est que ce serait impossible en HG, sauf à une qualité moindre de l'enseignement et la prise en charge des élèves.
Je travaille moi aussi rapidement et efficacement, et je ne pourrais pas assumer la même chose.

En français, je n'ai que trois classes et les copies de STMG ne demandent pas beaucoup de temps de correction (mais paradoxalement beaucoup de temps de préparation pour savoir comment adapter le cours à leur niveau). Pour info, mes 1ère ES ont gagné deux points de moyenne et mes STMG trois points de moyenne au bac par rapport à ma collègue précédente (même si les promotions ne sont pas toujours équivalente).
Quant au programme de colles et aux cours d'agrégation, je les prépare pendant les grandes vacances (le mois de juillet), quand mon chéri travaille encore, et tout le travail de préparation est effectué à la rentrée...

Tous les collègues qui ont 22h ou 23h chez moi, on sait qu'on va devoir réparer les dégâts si on récupère les élèves l'année suivante.

EDIT : je viens de lire ton edit. Cela s'explique beaucoup de choses. J'ai effacé ma première phrase en conséquence Wink

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par Fires of Pompeii le Sam 26 Sep 2015 - 13:30

@nitescence a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:
@CarmenLR a écrit:Je partage ce que dit Dalva. Une telle masse d'HSA n'est pas supportable dans des classes à 2 h voire 1 h 30 semaine et où il y a une masse importante de correction (l'anglais, les lettres  au hasard), et à l'évaluationnite délirante... La réforme du lycée a été calamiteuse : comment travailler plus pour que les élèves en sachent de  moins en moins.

Si le projet d'établissement est délirant et la vie scolaire défaillante, on arrive vite au burn out.
 
Ce qu'un ministre en conclura, c'est qu'en maths, on peut augmenter sans problème les ORS des agrégés à 22 h pour le même salaire et que ça laisse même le temps de faire des colles et des vacations en IUT.

Profite donc du système que tu as mis en place (il y a forcément un truc...), car il est très possible que ça ne dure pas...



Parce que tu crois que si personne ne faisait d'HS, ça empêcherait ceux qui le veulent d'augmenter nos services ? C'est un prétexte !

Je suis d'accord avec toi, et avec Dalva.

Cette manie de prendre des heures supp retombera sur la figure non seulement de ceux qui prennent actuellement des HS mais aussi de ceux qui refusaient d'en prendre.
Comme je dis souvent : le plus grand ennemi du droit salarial, c'est le salarié lui-même.

Cette phrase en gras est de toi, merci de le signaler quand tu me cites.

Et pour te répondre : je crois que prendre des HS ne fait que précipiter le phénomène.

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par gainz le Sam 26 Sep 2015 - 14:42

@CarmenLR a écrit:Je partage ce que dit Dalva. Une telle masse d'HSA n'est pas supportable dans des classes à 2 h voire 1 h 30 semaine et où il y a une masse importante de correction (l'anglais, les lettres  au hasard), et à l'évaluationnite délirante... La réforme du lycée a été calamiteuse : comment travailler plus pour que les élèves en sachent de  moins en moins.

Si le projet d'établissement est délirant et la vie scolaire défaillante, on arrive vite au burn out.
 
Ce qu'un ministre en conclura, c'est qu'en maths, on peut augmenter sans problème les ORS des agrégés à 22 h pour le même salaire et que ça laisse même le temps de faire des colles et des vacations en IUT.

Profite donc du système que tu as mis en place (il y a forcément un truc...), car il est très possible que ça ne dure pas...


Aucun truc
j'ai 2TS et 6h en spe isn
organisé, Tp info préparés pendant les vacances, même chose pour les colles et vacations
cours en TS depuis des années, c'est pret, sur la clé USB et il ne reste plus qu'à le projeter
donc temps de prep dérisoire sur la semaine, juste un travail important à chaque changement de programme
fatigue nerveuse nulle: public motivé et calme
un devoir par semaine que je corrige le mercredi matin

et je ne néglige pas du tout mon travail apprécié des élèves, IPR et CDE avec la HC à 44 ans


après, c'est certain que la même chose n'est pas possible avec 3 niveaux en collège et des gamins déjantés, en maths comme d'en d'autres matières

gainz
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par CarmenLR le Dim 27 Sep 2015 - 10:46

Donc, tu n'as quasiment plus aucun travail de préparation et deux classes/ niveaux, ce qui te réduit aussi d'autant le nombre d'élèves, de bulletins, etc. C'est exceptionnel. Et c'est effectivement ce que j'appelle un truc.

C'est strictement impossible en anglais, quel que soit le lieu, tant les horaires sont bas et la charge de correction importante.

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par Dalva le Dim 27 Sep 2015 - 17:39

Gainz, je n'ai pas le temps de répondre tout de suite mais ça ne veut pas dire que je ne suis pas intéressée par l'idée de poursuivre la discussion.

Mais là, tout de suite, puisque tu as l'air d'avoir pas mal de temps libre assez facilement, accepterais-tu de délaisser ta fille quelques heures pour nous filer un coup de main ici (clic), et plus particulièrement pour ce qui concerne cette académie (clic) ?
Il s'agit d'envoyer une lettre manuscrite (texte déjà prêt, il faut juste que je le modifie un peu pour l'Académie des Sciences) à toutes les personnalités qui ont déjà fait entendre leurs réticences concernant la réforme du collège 2016 telle qu'elle nous est proposée, pour les inviter à rejoindre la manifestation du 10 octobre à Paris.
D'accord pour le coup de main ? (Histoire qu'on essaie de faire en sorte que le gâteau de l'instruction soit tout de même un minimum partagé...)

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par gainz le Dim 27 Sep 2015 - 22:02

je vais écrire ton courrier et l'envoyer à Blanche Lochmann , présidente de la société des agrégés,
même si je suis très favorable à l'introduction de l'informatique au collège (pas à la place des maths bien sur).
Aucun echo sur cette réforme dans mon lycée, je découvre certaines choses dans ton document inepties que je vais afficher ds ma sdp

gainz
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: obligation d'enseigner le latin en collège ?

Message par Dalva le Dim 27 Sep 2015 - 22:19

Merci gainz !
Je pense que chacun d'entre nous est d'accord avec la nécessité d'une réforme de l'enseignement (école, collège, lycée), mais que cela porte sur des points précis, qui ne se rencontrent pas avec la réforme telle qu'elle s'impose à nous aujourd'hui.

Tu peux adapter le début du courrier à la situation particulière de la société des agrégés (communiqué du 15 septembre 2015).

Je me permets d'ajouter ton envoi à la liste des courriers envoyés. Nous essaierons d'écrire aux autres membres de la société des agrégés si nous en avons le temps.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum